Message ministériel - Journée mondiale contre le cancer – 4 février 2019

Déclaration

Près de la moitié de la population canadienne aura un diagnostic de cancer à un moment donné. À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, j’invite tous les Canadiens et Canadiennes à prendre des mesures pour prévenir le cancer et apporter soutien à tous ceux qui sont touchés par la maladie.

Le cancer est une maladie complexe et le nombre de nouveaux diagnostics au Canada ne cesse d’augmenter. La croissance et le vieillissement de notre population devraient faire augmenter ce nombre au cours des décennies à venir. Même si la situation peut sembler décourageante, nous disposons de façons simples de réduire notre risque de développer le cancer. Nous pouvons contribuer à prévenir la maladie en faisant de l’activité physique, en ne fumant pas, en réduisant notre consommation d’alcoolet et en mangeant des aliments sains.

Parce qu’il reconnaît le travail à faire dans la lutte contre le cancer, notre gouvernement collabore avec ses partenaires pour réduire les taux de cancer et pour encourager les Canadiens à adopter des modes de vie sains. Nous continuons d’appuyer le Partenariat canadien contre le cancer, qui a un impact considérable grâce à son travail dans le domaine dans la prévention, du dépistage précoce, du traitement et du soutien aux personnes qui vivent avec le cancer.

Cependant, le travail ne s’arrête pas là. Par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, notre gouvernement consacre beaucoup en recherche sur le cancer, à hauteur de près de 195 millions de dollars en 2016-2017. Comme les partenariats sont essentiels pour faire progresser la recherche, nous travaillons en collaboration avec la Société canadienne du cancer et à Stand Up To Cancer Canada pour appuyer une « équipe de rêve » de chercheurs qui se penchent sur le cancer du sein métastatique, le stade le plus avancé du cancer du sein.

Nous continuons aussi d’appuyer ceux qui luttent contre cette maladie et de reconnaître leurs défis et leurs besoins uniques. Un rapport publié par le Partenariat, Vivre avec un cancer : rapport sur l’expérience du patient, joue un rôle important pour nous aider à comprendre ces défis. Nous ne devons pas voir le cancer seulement comme étant une maladie à guérir, mais bien une affliction qui touche tous les niveaux de la vie d’un individu, y compris ses proches.

Afin de mieux saisir les impacts du cancer, nous devons adopter une vision globale — et cela signifie également de saisir les effets néfastes du cancer sur la santé mentale. L’amélioration de la coordination des services est également essentielle. D’ailleurs, on prend déjà des mesures à cette fin. Les programmes aux familles de la Société canadienne du cancer sont un parfait exemple, tout comme l’est son Service d’information par téléphone sur le cancer. Ce service gratuit est une bonne ressource à l’intention des personnes atteintes du cancer, de leurs familles, du personnel soignant et des professionnels de la santé.

Cette année, le thème de la Journée mondiale contre le cancer est « Je suis et je vais ». À titre de ministre de la Santé, je continuerai de prendre des mesures et de combattre le cancer. Je vous encourage à vous joindre aussi à ce mouvement.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, C.P., députée
Ministre de la Santé

Pour en savoir plus

Feuillet d’information : Le cancer au Canada
Société canadienne du cancer
Société canadienne du cancer – Rapport spécial de 2018


Recherche d'information connexe par mot-clés: Promotion de la santé | Santé Canada | Canada | Santé | grand public | déclarations
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :