Stratégies prioritaires pour optimiser les tests et le dépistage de la COVID-19 au Canada : Rapport du Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19 

Document d'information

Janvier 2021

En novembre 2020, la ministre de la Santé a mis sur pied un Comité consultatif d'experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19. Le Comité fournit au gouvernement fédéral des conseils fondés sur des données probantes sur la science et les politiques liées aux approches innovatrices et existantes en matière de tests et de dépistage. Le Comité a pour mandat de mettre l'accent sur des domaines clés en vue de contribuer à réduire le nombre d'infections, de protéger les populations les plus vulnérables du Canada et de limiter les répercussions de la maladie sur le système de santé et l'économie.

Dans son premier rapport, le Comité fournit à la ministre des conseils sur les tests et le dépistage de la COVID-19 et a cerné quatre domaines d'action prioritaires à cet égard.

Optimisation des capacités de diagnostic grâce à des tests par réaction en chaîne de la polymérase (RCP) en laboratoire

  • Créer des flux de priorité supérieure et inférieure pour la collecte et l'analyse des échantillons lorsque la capacité est restreinte. Cela signifie que la priorité pour ce qui est des tests par RCP (qui est le test constituant la norme de référence) doit être accordée aux personnes qui présentent des symptômes ou qui ont pu être exposées au virus.
  • Mettre en œuvre un « transfert de tâches » dans le personnel de santé afin d'accroître la capacité, ce qui permettrait aux professionnels de la santé, comme les dentistes, les pharmaciens et autres, d'appuyer les activités liées à la réalisation de tests et au dépistage.

Déploiement de tests rapides pour le dépistage

  • Utiliser des tests rapides dans des milieux à risque élevé, comme les écoles, les foyers collectifs, les refuges et d'autres, pour dépister les infections.
  • Tester fréquemment et confirmer les résultats positifs du dépistage par RCP.
  • Utiliser le dépistage à l'aide de tests rapides pour prévenir les éclosions dans les milieux d'hébergement collectif et à risque élevé, comme les centres de soins de longue durée.
  • Examiner les besoins opérationnels pour le déploiement de tests rapides en s'assurant que les personnes qui effectuent les tests de dépistage ont reçu une formation appropriée.

Considérations relatives à l'équité pour les mesures de tests et de dépistage

  • Tirer parti des tests par RCP en laboratoire et des tests rapides pour combler les lacunes liées aux tests dans les lieux géographiques clés ainsi qu'avec des populations et des milieux précis. Cela garantira un meilleur accès aux tests.
  • Adapter les stratégies pour améliorer l'accès aux tests et au dépistage dans les collectivités mal servies et à risque élevé.
  • Réduire les obstacles au dépistage pour les travailleurs ayant un emploi précaire (mal payé, instable, non protégé).

Amélioration des stratégies de communication

  • Réduire les obstacles relatifs à la langue, aux connaissances et à l'accessibilité dans toutes les formes de communication en santé publique en ce qui concerne les tests et le dépistage afin d'améliorer la compréhension et l'acceptation des messages de santé publique.
  • Utiliser des stratégies ciblées pour améliorer la sensibilisation aux groupes de population courant un risque élevé et à forte transmission.
  • Fournir des outils d'orientation clairs pour aider les personnes à déterminer s'ils ont besoin d'un test.

Au cours des prochains mois, le Comité prévoit de fournir dans des rapports ultérieurs de l'orientation supplémentaire sur d'autres domaines liés aux tests et au dépistage.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :