Document d’information : Du soutien pour les personnes en Colombie-Britannique à risque de surdose pendant la pandémie de COVID-19 et par la suite

Document d'information

Février 2021

Le gouvernement du Canada continue de soutenir les collectivités de tout le pays dans leurs interventions contre les méfaits et les surdoses de médicaments et de drogues pendant l’épidémie de COVID-19 et par la suite. Il verse notamment un financement d’au-delà de 15 millions de dollars à quatre projets communautaires d’approvisionnement sécurisé pour les personnes de la Colombie-Britannique qui vivent avec un trouble lié à la consommation d’opioïdes. Ces projets fourniront des médicaments de qualité pharmaceutique comme solution de rechange à l’approvisionnement illégal en drogues et en médicaments toxiques pendant la pandémie de COVID-19 et par la suite.

Le financement provient du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances (PUDS), qui soutient des initiatives novatrices et fondées sur des données probantes dans plusieurs domaines d’intervention, dont la promotion de la santé, la prévention, la réduction des méfaits et les traitements, de manière à cibler un grand nombre de substances légales et illégales.

Étendre l’accès à un approvisionnement en médicaments et en drogues sécurisé pour les personnes à risque en Colombie-Britannique

Initiative SAFER (Safer Alternative for Emergency Response), Régie de santé Vancouver Coastal Health – Vancouver (Colombie-Britannique)

Une somme d’environ 5 millions sur quatre ans est versée pour la prestation d’un programme d’approvisionnement sécurisé par lequel des opioïdes de qualité pharmaceutique seront prescrits aux personnes les plus à risque de surdose. Ce projet se concentrera sur les personnes qui ont reçu un diagnostic de trouble lié à la consommation d’opioïdes et pour qui les services ainsi que les traitements habituels relatifs à la consommation de substances psychoactives n’ont pas été utiles. Ce projet à long terme contribuera aussi à établir des liens entre les patients et des services de soins primaires, de santé mentale et de prise en charge des dépendances, ainsi qu’avec des mesures de soutien (p. ex. hébergement, stabilisation du revenu, études, emploi). De plus, il fournira des données probantes utiles à l’appui de l’élaboration de pratiques exemplaires pour les programmes d’approvisionnement sécurisé au Canada.

Les trois initiatives ci-dessous sont des projets à court terme conçus pour une intervention immédiate contre les risques accrus de l’approvisionnement illégal en médicaments et en drogues toxiques pendant l’épidémie de COVID-19.

Initiative SAFER (Safer Alternatives for Emergency Response) de Victoria, AVI Health and Community Services Society – Victoria (Colombie-Britannique)

Une somme de 1 million de dollars sur dix mois est versée pour la prestation d’un modèle communautaire souple d’approvisionnement sécurisé comprenant une supervision de la part de professionnels de la santé dans le but de s’attaquer au risque accru de surdose découlant de l’approvisionnement illégal en drogues et en médicaments toxiques pendant l’épidémie de COVID-19. Ce projet aidera les personnes qui n’ont pas réagi à d’autres types de traitement, de même que les personnes que les mesures de santé publique et de traitement des dépendances habituelles ont de la difficulté à joindre et à mobiliser.

An Innovative Safe Supply Program to Support People with Severe Opioid Use Disorder, Providence Health Care Research Institute – Vancouver (Colombie-Britannique)

Une somme d’environ 4 millions de dollars sur trois ans est versée pour mettre sur pied dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver un programme d’approvisionnement sécurisé destiné aux personnes à risque de surdose et de mort en raison de l’approvisionnement illégal en drogues et en médicaments de plus en plus toxiques pendant l’épidémie. En partenariat avec le British Columbia Centre for Excellence in HIV/AIDS, ce projet offrira une approche personnalisée avec peu d’obstacles, notamment parce qu’il donnera accès à gamme de médicaments opioïdes et qu’il aura des heures d’ouverture prolongées. Ce projet contribuera aussi à établir des liens entre les patients et des services de soins primaires, des pairs aidants et des travailleurs sociaux.

Overdose Response Expansion Project – Providing Cultural Safety and Safer Prescription Medicine Alternatives, Kilala Lelum Health Centre (Urban Indigenous Health and Healing Cooperative) – Vancouver (Colombie-Britannique)

Une somme d’environ 2,8 millions de dollars sur trois ans est versée pour étendre les services existants du centre de santé Urban Indigenous Health and Healing Cooperative du quartier Downtown Lower Eastside de Vancouver de façon à offrir des programmes d’approvisionnement sécurisé ainsi de guérison fondée sur les valeurs culturelles sous la direction d’Aînés autochtones. Ce projet améliorera la santé et le bien-être des Autochtones vivant avec un trouble lié à la consommation d’opioïdes et réduira les méfaits connexes pendant l’épidémie de COVID-19. Il offrira aussi de l’information importante sur les façons de mieux soigner les membres de ce segment de la société.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :