Déclaration de Santé Canada concernant le Rapport final sur l’évaluation de la stratégie nationale antidrogue

Santé Canada accueille favorablement le Rapport final sur l’évaluation de la stratégie nationale antidrogue, commandé par le ministère de la Justice, conformément à la Politique sur l’évaluation du Conseil du Trésor (2009)Note de bas de page 1 .

Le 12 décembre 2016, le gouvernement du Canada a annoncé l’adoption de la Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances (SCDAS), laquelle a remplacé la Stratégie nationale antidrogue. La SCDAS est une approche globale, collaborative, humaniste et fondée sur des données probantes, qui aborde l’abus de substances dans une optique de santé publique. La SCDAS rétablit de façon officielle la réduction des méfaits comme pilier, aux côtés des piliers existants que sont la prévention, le traitement et l’application de la loi, et transfère la gouvernance de la stratégie du ministre de la Justice et procureur général du Canada au ministre de la Santé.

Santé Canada collabore étroitement avec les partenaires fédéraux de la SCDAS, les provinces et territoires, les intervenants en matière de politique relative aux drogues et les personnes ayant vécu ou vivant une expérience concrète avec la consommation de drogues, dans le but de mettre en œuvre la nouvelle approche fédérale davantage axée sur la santé. À titre d’exemple, nous travaillons à appuyer les initiatives de réduction des méfaits en examinant plus rapidement les demandes de sites de consommation supervisée, en augmentant l’accessibilité de la naloxone et en appuyant un éventail de projets pilotes novateurs qui visent à améliorer le traitement des toxicomanes au Canada, y compris offrir des produits pharmaceutiques de rechange sécuritaires aux drogues illégales. Collectivement, nous améliorons nos efforts de lutte antidrogue, y compris empêcher l’entrée au Canada de substances dangereuses comme le fentanyl. Nos efforts visent aussi d’autres priorités de la SCDAS, comme l’acquisition de données probantes pour accroître l’efficacité des politiques et des interventions et pour réduire la stigmatisation ayant des effets néfastes sur les toxicomanes.

Conscients que la philosophie et l’approche de la SCDAS en ce qui concerne les problèmes de consommation de drogues et d’autres substances diffèrent de celles de la Stratégie nationale antidrogue, nous tirerons néanmoins des enseignements du Rapport d’évaluation sur les éléments et activités qui ont bien fonctionné dans le passé et sur ce qui peut être amélioré. Il importe de souligner que le rapport final a mis en évidence deux éléments clés du cadre de la SCDAS : la nécessité de prendre des mesures de réduction des méfaits et le besoin de coordonner les efforts pour mieux s’attaquer aux déterminants sociaux de la consommation de drogues.

Santé Canada invite les Canadiens à se renseigner davantage sur la nouvelle stratégie du gouvernement fédéral en matière de drogues et sur les efforts continus déployés à l’échelle nationale pour contrer la crise des opioïdes au pays.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Même si le processus de planification pour l’évaluation était fondé sur la Politique sur l’évaluation de 2009, la conformité de l’évaluation avec la Politique sur les résultats (2016) du Conseil du Trésor a aussi été assurée.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :