Mesure de l'environnement alimentaire au Canada

Demande une copie

L'environnement alimentaire comprend certaines caractéristiques de la collectivité, comme le nombre et les types de commerces d'alimentation dans un quartier. On y réfère comme l'accessibilité géographique aux aliments. Ce concept inclut également les expériences des consommateurs en ce qui a trait, entre autres, aux types d'aliments de bonne qualité qui sont disponibles à coût abordable. Dans de nombreux endroits du Canada, on a commencé à agir sur l'environnement alimentaire. Ainsi, dans certains cas, on restreint l'accessibilité géographique à certains types de commerces d'alimentation où des aliments non nutritifs sont facilement disponibles (comme les commerces de restauration rapide et les dépanneurs). Dans d'autres cas, on encourage la mise en place de commerces d'alimentation où on peut se procurer facilement des aliments nutritifs, comme les marchés de producteurs et les épiceries.

La recherche sur l'environnement alimentaire est relativement récente. Comme les données probantes actuelles sont parfois divergentes, il faut faire preuve de prudence lors de la mise en œuvre de politiques ou de programmes visant à améliorer l'environnement alimentaire. Cela étant dit, il s'agit d'un domaine de recherche prometteur, digne d'intérêt et d'investissement dans une perspective de politiques publiques. Il est possible que certains facteurs environnementaux aient un impact plus soutenu sur les résultats sur la santé que certaines stratégies de programmes. Les futures recherches dans ce domaine permettront d'orienter l'élaboration de solutions efficaces et durables pour améliorer l'alimentation de la population canadienne.

En s'appuyant sur une synthèse de la littérature, le présent rapport traite des modèles conceptuels et des méthodes de mesure utilisés à l'heure actuelle dans la recherche sur l'environnement alimentaire. On y examine leur application dans le contexte canadien ainsi que les données probantes disponibles sur l'association entre l'environnement alimentaire et les résultats liés à l'alimentation. Le présent rapport met en lumière les problèmes en suspens ainsi que les lacunes dans la méthodologie de recherche existante, en s'attardant plus particulièrement sur les approches de recherche requises dans certains environnements alimentaires spécifiques, comme dans le Nord du Canada.

Ce rapport présente un portrait détaillé du contexte canadien, passant en revue les évaluations de l'environnement alimentaire effectuées dans dix-neuf (19) collectivités du Canada. Ce rapport met en lumière les analyses et expériences vécues par des chercheurs en alimentation dans certaines collectivités canadiennes, telles que rapportées lors d'entrevues menées auprès d'informateurs clés provenant de partout au Canada. On y retrouve trois études de cas détaillées portant sur d'importantes initiatives de mesure de l'environnement alimentaire dans différents contextes canadiens.

Voici les principaux résultats de ce rapport :

  • La plus grande partie de la littérature publiée jusqu'à maintenant au Canada révèle des associations entre certaines caractéristiques de l'environnement alimentaire et les résultats liés à l'alimentation chez les résidants, même après l'ajustement des données en fonction des variables de confusion.
  • On retrouve peu de données probantes dans les ouvrages universitaires sur l'existence généralisée de déserts alimentaires au Canada, c'est-à-dire de régions où les populations vulnérables ont peu d'accessibilité géographique à des aliments nutritifs. Il existe toutefois des données probantes sur l'existence de marais alimentaires, c'est-à-dire de régions à faible statut socio-économique où on observe une accessibilité géographique élevée à des aliments non nutritifs.
  • L'examen des évaluations de l'alimentation effectuées dans des collectivités canadiennes ainsi que les entrevues menées auprès des informateurs clés ont révélé qu'il existait peut-être un plus grand nombre de « déserts alimentaires » que celui identifié dans les ouvrages universitaires. Cet état de fait souligne l'importance de recueillir des données probantes à partir de diverses sources.
  • Les marais alimentaires, c'est-à-dire les quartiers où on retrouve de nombreux commerces offrant des aliments riches en lipides et en calories, étaient assez systématiquement identifiés dans les évaluations de l'alimentation effectuées dans les collectivités. Les marais alimentaires influenceraient de façon plus importante l'alimentation des résidents que les déserts alimentaires.
  • On ne dispose pas d'informations suffisantes sur l'environnement alimentaire dans les collectivités nordiques éloignées. Il s'agit d'une lacune significative en matière de recherche puisque les taux d'insécurité alimentaire et de maladies chroniques liées à l'alimentation sont beaucoup plus élevés dans ces collectivités que dans le reste du Canada.
  • De nombreuses évaluations de l'environnement alimentaire sont en cours au Canada. Les partenariats collectivité-université pourraient représenter le moyen idéal de mener des recherches visant l'élaboration de politiques et de programmes.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :