Santé Canada commente l'étude récente sur l'innocuité de l'aspartame

Les scientifiques de Santé Canada ont examiné les données publiées sur des recherches récentes portant sur l'innocuité de l'aspartame. La fondation européenne "Ramazzini Foundation of Oncology and Environmental Science" a publié les résultats de cette étude dans le « European Journal of Oncology », en juin 2005 et dans le journal « Environmental Health Perspectives » le 17 novembre 2005.

Les scientifiques de Santé Canada ont conclu que les données publiées ne conduisaient pas à changer les restrictions courantes sur l'utilisation de l'aspartame selon les directives déjà énoncées dans les règlements sur les aliments et les drogues. Santé Canada a également demandé à la fondation Ramazzini les données brutes de l'étude afin d'en faire une analyse approfondie. Ces données ont été reçues le 10 avril 2006 et font l'objet d'une évaluation par les scientifiques de Santé Canada.

Dans le même temps, la commission européenne a demandé à l'autorité de sécurité alimentaire européenne (EFSA) d'évaluer cette étude. Le 5 mai 2006, l'EFSA a rendu public un rapport de son comité scientifique sur les additifs, arômes, agents technologiques et composés chimiques entrant en contact avec les aliments. Le comité a conclu que « sur la base de toutes les preuves actuellement disponibles, il n'y a pas lieu de continuer à réévaluer l'innocuité de l'aspartame, ni d'en revoir la dose journalière permise ».

Cette conclusion est en accord avec l'évaluation initiale que Santé Canada a faite de cette étude. Cependant, Santé Canada continuera son évaluation approfondie des données brutes récemment obtenues.

L'aspartame est un édulcorant acalorique d'abord approuvé en 1981 pour utilisation dans les aliments et comme édulcorant de table au Canada. Les scientifiques de Santé Canada ont évalué un vaste ensemble d'essais toxicologiques chez des animaux de laboratoire et plus récemment un grand nombre d'études cliniques chez des humains. L'utilisation de l'aspartame est également actuellement autorisée comme édulcorant alimentaire dans plusieurs pays; son innocuité a été soigneusement examinée par les autorités sanitaires et les groupes d'experts internationaux à travers le monde.

Les preuves scientifiques confirmant l'innocuité de cet édulcorant, lorsqu'il est utilisé selon les conditions énoncées par le règlement sur les aliments et les drogues sont indéniables. Cependant, comme c'est le cas chaque fois que survient une nouvelle information concernant l'innocuité d'un produit, cette information est examinée dès qu'elle devient entièrement disponible. Santé Canada prendra les mesures appropriées si des preuves concluantes liants la consommation de l'aspartame à des effets nocifs sur la santé s'avéraient confirmées.

Bureau d'innocuité des produits chimiques
Direction des aliments
Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada

Le 5 mai 2006

À consulter également :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :