Annexe 1 : Lignes directrices internationales pour l'ingestion de benzène

Lignes directrices internationales pour l'ingestion de benzène
Organisme de réglementation Étude de base Aboutissant (cancer/non-cancer) Évaluation quantitative (FS/ extrapolation linéaire /facteur de pente oral) Ligne directrice Commentaires

Santé Canada (1991)

Aliments et Boisson

NTP, 1986

2 ans (gavage par huile de maïs) 5 j/semaine avec rats et souris

Cancérogénicité globale ; souris

LOAEL 25 mg/kg pc/j (5 j/semaine)

Conversion pour 7 j/semaine _ 18 mg/kg pc/j

FS : 5000 fois (global)

Additionnel 10 fois (aliments et boissons)

DJA (globale) 3,6 µg/kg pc/j

DJA (aliments et boissons) 0,36 µg/kg pc/j

Pour comparaison FDA (1991) -Tollefson et coll. ont utilisé les données carcinogéniques NTP de 1986 pour tirer une valeur de risque unitaire de 4,0 x 10-2 (mg/kg pc/j) -1 tiré des valeurs de risque unitaire collectives pour les souris mâles et femelles

à 10-6 : 0,025 µg/kg pc/j

Le calcul de la dosesécuritaire virtuelle (DSV) de Santé Canada (1991) a été de 0,045 µg/kg pc/j

US-EPA (IRIS 2003)

Exposition orale chronique

Rothman et coll., 1996

Étude du travail humain menée auprès de 44 travailleurs par voie d'inhalation sur une période allant de 0,7 à 16 ans

Aboutissant non carcinogénique basé sur une réduction de la numération lymphocytaire

BMDL(?) 1,2 mg/kg/j a été tirée par extrapolation voie-à-voie avec les suppositions que l'absorption par inhalation était de 50 % et l'absorption orale était de 100 %

Facteur d'incertitude (FI) 300
DRf (DJA) 4,0 µg/kg pc/j

La comparaison avec l'étude du NTP pour l'aboutissant non-cancer a utilisé la la dose minimale entraînant un effet nocif observé (« LOAEL ») chez la souris de 18 mg/kg pc/j et un FI de 3 000 (10 x 10 x 10 x 3)

DRf (DJA) 6 µg/kg pc/j

L'analyse comparative basée sur une dose repère BMDL ADJ a utilisé une modélisation BMD de données de rat mâle et un FI (facteur d'incertitude) 1 000 (3 x 3 x 10 x 10)

DRf (DJA) 0,7 µg/kg pc/j

RIVM (2001)

Orale

Rinsky et coll., 1987

Analyse de l'étude d'une cohorte occupationnelle humaine de 748 hommes par voie d'inhalation pendant au moins une journée sur 9 ans
Aboutissant carcinogénique basé sur la leucémie

Une concentration associée à un risque maximal admissible (RMA) de 20 µg/m 3 a été tirée de l'analyse de Rinsky ; extrapolation voie-à-voie avec les suppositions que l'absorption par inhalation était de 50 % et l'absorption orale était de 100 %

Dose orale maximale associé au risque admissible à 10-4 :

3,3 µg/kg pc/j
Le RIVM considère cette valeur de RMA orale comme « provisoire parce qu'elle a découlé d'une extrapolation voie-à-voie, une procédure comportant un degré considérable d'incertitude. »

US-EPA

Eau potable

Rinsky et coll., 1981, 1987

Aboutissant carcinogénique basé sur la leucémie Extrapolation linéaire voie-à-voie utilisant un facteur de pente oral de 1,5 x 10-2 à 5,5 x 10-2 (mg/kg/j)-1 pour tirer un risque pour l'eau potable de 4,4 x 10-7 à 1,6x10-6 (µg/l) -1 à 10 -6 : 1-10 µg/l Utilisant un facteur de pente oral à 10-6 : 0,018 - 0,066 µg/kg pc/j

Santé Canada (1987)

Eau potable
NTP, 1986

Aboutissants carcinogéniques utilisant des données pour la leucémie / lymphomes chez le carcinome des cellules squameuses de la cavité buccale chez les rats mâles comme limites extérieures pour le calcul du risque

A tiré un risque à vie unitaire associé à l'ingestion de 1 µg/l de benzène dans l'eau potable de 6,1 x 10-7 (leu/lym chez les souris femelle) à 6,7 x 10-6 (carcinome oral chez les rats mâles)

CMA 5 µg/L Le risque estimé à vie (3,1 x 10-6 à 3,4 x 10-5) associé à l'ingestion d'eau potable contenant 5 µg/l de benzène est à l'intérieur des valeurs considérées par les auteurs du rapport comme « essentiellement négligeables »

OMS (2004)

Eau potable
NTP, 1986 Aboutissants carcinogéniques basés sur la leucémie /lymphomes chez les souris femelles et les carcinomes des cellules squameuses de la cavité orale chez les rats mâles

Un modèle d'extrapolation linéaire robuste a été utilisé, car sur le plan statistique, certaines données ne cadraient pas avec le modèle à stade multiple linéarisé.

Aucun autre renseignement n'est connu

No further information known

à 10-6: 1-8 µg/L

à 10-5: 10-80 µg/L

Ces estimations sont semblables à celles tirées des données épidémiologiques, à la base de la valeur de ligne directrice précédente de 10 µg/l associée à un risque à vie de cancer limite de 10-5.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :