Le furane

Le furane est un composé volatil organique incolore utilisé dans certains secteurs de la fabrication de substances chimiques. Cette substance peut aussi se trouver en faibles concentrations dans les aliments traités à la chaleur tels que les aliments en conserve ou en pot. Divers mécanismes peuvent être à la source de la formation du furane dans les aliments, de même que ses dérivés méthyl-substitués, le 2-méthylfurane et le 3-méthylfurane, et elle repose sur la présence naturelle de divers composés déclencheurs (p. ex. les acides gras polyinsaturés, les sucres, l’acide ascorbique) qui font l'objet d'une détérioration thermique ou de réarrangements chimiques pendant la transformation des aliments.

La substance chimique furane diffère des furanes. Furanes est l'abréviation de dibenzofuranes chlorés. Sur le plan chimique, ces substances sont apparentées à un groupe de produits chimiques nommés dioxines. Les dioxines et les furanes sont des contaminants environnementaux, et non des contaminants alimentaires résultants de la transformation, et tant leurs structures que leurs toxicités diffèrent clairement de celles du furane.

Effets de l’exposition au furane sur la santé

Un nombre limité d’études ont été effectuées pour déterminer les effets potentiels de l’exposition alimentaire au furane sur la santé humaine. Des études réalisées sur les animaux de laboratoire indiquent qu’une exposition orale au furane peut provoquer la toxicité et la cancérogénicité hépatiques. D’autres recherches visant à évaluer la façon dont le furane cause la cancérogénicité chez les animaux de laboratoire ont révélé qu’une toxicité hépatique grave est habituellement observée avant des signes de cancérogénicité. De plus, à des doses moins élevées qui sont comparables à celles de l’exposition humaine, il a été démontré que le furane ne provoque pas rapidement de dommage génétique qui pourrait augmenter le risque de formation de tumeurs. Bien que certains effets relatifs à la toxicité hépatique chez des animaux de laboratoire aient été observés à des doses relativement faibles, les estimations actuelles de l’exposition au furane par voie alimentaire sont considérablement plus faibles que ces niveaux.

La toxicité des dérivés méthylés du furane, le 2-méthylfurane et le 3-méthylfurane, est considérée, de façon conservatrice, comme étant équivalente à celle du furane. De plus amples renseignements sur ces composés sont nécessaires pour comprendre pleinement leur toxicité potentielle. 

Que fait Santé Canada?

Les scientifiques de Santé Canada ont découvert plusieurs mécanismes de formation du furane dans les aliments transformés. La compréhension approfondie des mécanismes de formation du furane dans les aliments sera utile pour élaborer des façons de la contrer. De plus, la recherche en cours menée par les scientifiques de Santé Canada vise à mieux définir la toxicité potentielle du 2-méthylfurane et du 3 méthylfurane, de même que l’exposition alimentaire globale au furane et à ses dérivés méthylés.

Santé Canada et l’Agence canadienne d’inspection des aliments surveillent les concentrations de différentes substances chimiques dans les aliments, y compris le furane, le 2-méthylfurane et le 3-méthylfurane.

Selon la mise à jour de L’évaluation des risques pour la santé du furane et des méthylfuranes de Santé Canada, les expositions alimentaires au furane et au furane total ne soulèvent aucune préoccupation pour la santé de la population canadienne, y compris les enfants, à la possible exception des adultes qui consomment des quantités élevées de café (environ trois tasses ou plus par jour). Le terme « furane total » désigne la somme du furane, du 2-méthylfurane et du 3-méthylfurane, alors que le terme « furane » désigne seulement le composé furane. Même si les personnes buvant plus de trois tasses de café par jour peuvent être exposées à des niveaux relativement plus élevés de furane total, des études supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer si cela pose un problème de santé. Il semblerait également que les concentrations de furane et de méthylfurane dans le café infusé diminuent grâce à la volatilisation lorsqu’on le remue et le laisse reposer. Ces moyens n’ont pas été pris en compte dans l’évaluation conservatrice de l’exposition par Santé Canada. De plus amples renseignements sur les facteurs contribuant à la réduction du furane et du méthylfurane sont donc nécessaires.

Les estimations d’exposition alimentaire au furane et au furane total de Santé Canada sont comparables à celles des États-Unis et de l’Europe.

Santé Canada tiendra compte des nouveaux renseignements liés à la présence et à la réduction de ces composés dans les aliments, de même qu’à leur toxicité, et continuera d’informer la population canadienne de l’évolution de la situation.

Que pouvez-vous faire?

Santé Canada recommande en général à la population canadienne de suivre le Guide alimentaire canadien et manger une variété d'aliments sains tous les jours.

Comme il est fort probable que le café soit une source importante de caféine et de furane total chez les adultes consommant des quantités élevées de ce breuvage, il est conseillé de suivre la recommandation actuelle de Santé Canada conseillant aux Canadiens de limiter la consommation de caféine ce qui peut aussi aider à réduire l’exposition au furane total.

Pour obtenir plus de renseignements :

Pour obtenir une copie électronique de L’évaluation des risques pour la santé du furane et des méthylfuranes de août 2018,  communiquez avec notre bureau des publications ou envoyer un courriel électronique à hc.publications-publications.sc@canada.ca avec les mots « HPFB BCS FURANE 2018-FRA » dans l’objet.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :