Fiche d'information: Utilisation de la morpholine dans la cire servant à enrober les pommes

Le 9 décembre 2002

Les producteurs de fruits et légumes et les coopératives utilisent divers procédés pour protéger leurs produits. Un de ces procédés consiste à enrober de cire les fruits et les légumes avant la vente. L'enrobage scelle ces aliments, les protège contre les parasites et les maladies et les empêche de sécher, ce qui en maintient la fraîcheur. Par leur nature même, les cires donnent aussi plus belle apparence aux fruits traités.

La morpholine est une substance que l'on ajoute à certaines cires servant à enrober les pommes. On l'ajoute normalement à la cire sous forme d'oléate de morpholine qui dissout et étale la cire, ce qui permet d'appliquer l'enrobage sous forme de liquide à base d'eau. Lorsqu'on fait sécher la cire à l'air chaud, les résidus de morpholine s'évaporent et il n'en reste que des traces.

Il y a environ 25 ans qu'on utilise la morpholine au Canada comme élément constituant de certains enrobages et d'autres pays, notamment l'Australie et les États-Unis, en permettent l'utilisation pour la même raison.

Rôle de Santé Canada dans la réglementation du produit

La plupart des éléments constituants des enrobages pour fruits et légumes ne sont pas réglementés en soi, mais Santé Canada a habituellement évalué tout produit chimique nouveau destiné à ces enrobages avant leur utilisation au Canada, conformément au rôle que le Ministère joue dans l'établissement de normes sur la salubrité des aliments.

Évaluation la plus récente de la morpholine faite par Santé Canada

Santé Canada réévalue périodiquement les produits chimiques utilisés dans la transformation des aliments, ce qui permet de tenir compte de nouvelles données scientifiques. Santé Canada a terminé récemment sa réévaluation de la morpholine utilisée dans les cires servant à enrober les pommes. L'étude a inclus une analyse détaillée des aspects suivants :

  1. toxicité de la morpholine ainsi que la N-nitrosomorpholine, un produit de réaction toxique;

  2. exposition possible à ces substances à la suite de l'utilisation de la morpholine dans ces enrobages;

  3. tout risque possible pour les consommateurs du fruit.

Il en a découlé une des études les plus détaillées jamais entreprise sur la question (lien avec le Sommaire). Santé Canada a déterminé que la morpholine utilisée dans les cires servant à enrober les pommes ne représente pas un risque pour la santé humaine.

Santé Canada recommande que les Canadiens suivent une alimentation équilibrée et variée contenant des fruits et des légumes. L'entreposage en atmosphère contrôlée et l'utilisation de cire d'enrobage sur les pommes aident à donner aux Canadiens accès pendant toute l'année à ce fruit important pour notre alimentation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :