Modélisation des décès liés aux opioïdes pendant l'éclosion de COVID-19

Sur cette page

Aperçu

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a mis au point un modèle de simulation des décès liés aux opioïdes qui fournit des renseignements sur le nombre de décès qui auraient pu survenir lors de l'éclosion de COVID-19 en 2020 jusqu'en juin 2022.

La crise des surdoses d'opioïdes continue d'avoir des répercussions importantes sur les Canadiens, leurs familles et communautés et demeure l'une des plus graves crises de santé publique de l'histoire récente du Canada.

Des données provenant de plusieurs juridictions partout au Canada et de l'ASPC indiquent une augmentation substantielle des méfaits et des décès liés aux opioïdes depuis le début de l'éclosion de COVID-19.

Cela peut être lié à :

L'ASPC publie des données sur les méfaits liés aux opioïdes tous les trimestres. Cela nous aide à dresser un portrait national, d'informer les décideurs et d'orienter les efforts en matière d'intervention. Ces données sont basées sur des enquêtes complexes des coroners et des médecins légistes. À l'échelle nationale, le délai entre un décès et son inclusion dans les données est de six mois, en moyenne.

Modélisation et crise des surdoses d'opioïdes

Les modèles utilisent des équations mathématiques pour estimer le nombre de cas d'une maladie ou d'un événement de santé qui pourraient se produire dans les semaines ou les mois à venir. Ils aident les chercheurs à simuler les possibilités du monde réel dans un environnement virtuel.

Les modèles ne peuvent pas prédire le cours des choses, mais ils peuvent aider les gouvernements et les Canadiens à comprendre ce qui pourrait se passer dans certains scénarios. Cela peut nous aider à planifier et à agir pour obtenir le meilleur résultat possible.

L'ASPC a mis au point un modèle de simulation qui fournit le nombre de décès liés aux opioïdes qui pourraient se produire.

Les simulations se fondaient sur plusieurs scénarios, notamment :

Consultez la section Élaboration du modèle pour plus d'information.

Projections

Projections jusqu'en juin 2022

Les résultats du modèle suggèrent que, selon certains scénarios, le nombre de décès liés aux opioïdes pourrait demeurer élevé ou même augmenter jusqu'en juin 2022.

Figure 1 : Décès liés aux opioïdes observés et projetés, au Canada, de janvier 2016 à juin 2022
Texte descriptif de la figure 1 : décès liés aux opioïdes observés et projetés, au Canada, de janvier 2016 à juin 2022
  • Scénario 1 : Les mesures de santé publique préviennent la même proportion de décès, le niveau de fentanyl augmente.
  • Scénario 2 : Les mesures de santé publique préviennent la même proportion de décès, le niveau de fentanyl demeure le même.
  • Scénario 3 : Les mesures de santé publique préviennent davantage de décès, le niveau de fentanyl augmente.
  • Scénario 4 : Les mesures de santé publique préviennent davantage de décès, le niveau de fentanyl demeure le même.
  • La ligne noire pleine représente les résultats du modèle pour la période allant de janvier 2016 à mars 2021, qui a été calibré en fonction des données observées qui sont représentées par les barres grises. La comparaison des données réelles du passé avec les décès simulés du modèle nous montre que le modèle est bien établi.

Remarques

Le modèle de l'ASPC simule les décès liés aux opioïdes d'une manière qui correspond étroitement aux décès liés aux opioïdes observés de 2016 à mars 2021.

Changements entre le modèle précédent publié le 23 juin 2021 et le nouveau modèle publié le 15 décembre 2021 :

Éléments à prendre en considération

Les projections présentées ici reflètent une combinaison de :

Voici les éléments à prendre en considération :

L'ASPC mettra à jour son modèle à mesure qu'elle en apprendra davantage sur l'effet de l'éclosion de COVID-19 sur la crise des surdoses d'opioïdes.

Élaboration du modèle

L'ASPC a élaboré un modèle de dynamique des systèmes pour les décès liés aux opioïdes.

Les valeurs des paramètres du modèle proviennent de :

Dans le modèle, les personnes qui consomment des opioïdes peuvent mourir d'une surdose à des taux différents selon le type de consommation. Les taux de mortalité liés à la consommation non médicale d'opioïdes sont également évalués selon :

Projections pour 2021 (juin 2021)

Les projections du modèle jusqu'en décembre 2021 suggèrent que, selon certains scénarios, le nombre de décès liés aux opioïdes pourrait demeurer élevé ou même augmenter jusqu'à la fin de l'année 2021.

Figure 1 : Décès par surdose d'opioïdes observés et projetés, au Canada, de janvier 2016 à décembre 2021
Texte descriptif de la figure 1 : Décès par surdose d'opioïdes observés et projetés, au Canada, de janvier 2016 à décembre 2021
  • Scénario 1: Les interventions de santé préviennent la même proportion de décès, le niveau de fentanyl augmente.
  • Scénario 2: Les interventions de santé préviennent la même proportion de décès, le niveau de fentanyl demeure le même.
  • Scénario 3: Les interventions de santé interventions préviennent davantage de décès, le niveau de fentanyl augmente.
  • Scénario 4: Les interventions de santé interventions préviennent davantage de décès, le niveau de fentanyl demeure le même.
  • La ligne noire pleine représente les résultats du modèle pour la période allant de janvier 2016 à septembre 2020, qui a été calibré en fonction des données observées qui sont représentées par les barres grises. La comparaison des données réelles du passé avec les décès simulés du modèle nous montre que le modèle est bien établi (c'est-à-dire correctement calibré).
  • Scénario 1 (ligne violette) : Si les interventions de santé préviennent 20 % des décès par surdose d'opioïdes, comme cela a été estimé de juin à septembre lors de l'éclosion de COVID-19, et que le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues augmente, on pourrait assister à une nouvelle hausse des décès jusqu'en décembre 2021.
  • Scénario 2 (ligne verte) : Si les interventions de santé préviennent 20 % des décès par surdose d'opioïdes, comme cela a été estimé de juin à septembre lors de l'épidémie de COVID-19, et que le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues reste le même, alors les décès jusqu'en décembre 2021 pourraient être plus élevés que ceux observés d'avril à septembre 2020.
  • Scénario 3 (ligne rouge) : Si les interventions de santé s'améliorent après septembre 2020 pour prévenir 40 % des décès par surdose d'opioïdes, et que le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues augmente, alors les décès d'octobre 2020 à décembre 2021 pourraient rester similaires aux niveaux observés pendant la période de la COVID-19 de juin à septembre 2020.
  • Scénario 4 (ligne bleue) : Si les interventions de santé s'améliorent après septembre 2020 pour prévenir 40 % des décès par surdose d'opioïdes et que le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues reste le même, les décès jusqu'en décembre 2021 pourraient diminuer, mais pas jusqu'aux niveaux observés avant l'apparition de COVID-19.

Remarques

Le modèle de l'ASPC simule les décès par surdose d'opioïdes d'une manière qui correspond étroitement aux décès par surdose d'opioïdes observés de 2016 à septembre 2020.

Changements entre le modèle publié le 16 décembre 2020 et le nouveau modèle publié le 23 juin 2021 :

  • Le modèle de juin n'utilise plus les données de la surveillance des méfaits associés aux opioïdes et aux stimulants de l'Agence de la santé publique du Canada pour obtenir des informations sur le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues. Les données du Service d'analyse des drogues (SAD) de Santé Canada sont utilisées à cette fin.
  • Le modèle de juin intègre les données du Service d'analyse des drogues (SAD) de Santé Canada pour 2020. Le modèle de décembre a utilisé les données du SAD pour 2019 et a appliqué ces données à 2020.
  • Le modèle de juin a été mis à jour avec les données de surveillance des décès apparemment liés aux opioïdes de juin à septembre 2020.
  • Les comparaisons entre les résultats de la modélisation et les plus récentes données de surveillance publiées en juin 2021 doivent être faites avec prudence. Le modèle utilise les données de la publication de mars 2021, qui peuvent varier légèrement des données publiées en juin.
Projections pour 2020 (décembre 2020)

Les projections du modèle pour avril à décembre 2020 suggèrent que, dans certains scénarios, la crise des surdoses d'opioïdes pourrait connaître une résurgence ou dépasser les niveaux observés au plus fort de la crise de la fin de 2018.

Figure 1 : Décès par surdose d'opioïdes observés et projetés, au Canada, de 2016 à 2020
Texte descriptif de la figure 1 : décès par surdose d'opioïdes observés et projetés, au Canada, de 2016 à 2020
  • Scénario 1 : les mesures de santé publique permettent d'éviter 60 % des décès
  • Scénario 2 : les mesures de santé publique permettent d'éviter 40 % des décès.
  • Scénario 3 : les mesures de santé publique permettent d'éviter 20 % des décès.

Dans chaque scénario, il peut y avoir des niveaux variables de fentanyl.

  • Ligne pointillée : correspond au moment où le fentanyl dans l'approvisionnement en drogues illégales est responsable de 80 % des décès par surdose.
  • Ligne en tirets : correspond au moment où le fentanyl dans l'approvisionnement en drogues illégales est responsable de 85 % des décès par surdose.
  • Ligne continue : correspond au moment où le fentanyl dans l'approvisionnement en drogues illégales est responsable de 90 % des décès par surdose.
  • Ligne noire pleine : représente les résultats du modèle pour la période allant de janvier 2016 à décembre 2019, qui a été calibré en fonction des données observées qui sont représentées par les bandes grises. La comparaison des données réelles du passé avec les décès simulés du modèle nous montre que le modèle est bien établi (c'est-à-dire correctement calibré).
  • Scénario 1 (lignes violettes) : Si les mesures de santé publique continuent de prévenir 60 % des décès par surdose d'opioïdes, comme on l'estimait d'octobre à mars 2020, avant le début de l'éclosion de COVID-19, les décès pour la période d'avril à juin 2021 resteront similaires à ceux observés à la fin de 2019.
  • Scénario 2 (lignes vertes) : Si les mesures de santé publique permettent de prévenir 40 % des décès par surdose d'opioïdes (à partir d'avril 2020), les décès trimestriels devraient alors atteindre ou dépasser les niveaux observés au plus fort de la crise des surdoses d'opioïdes en 2018.
  • Scénario 3 (lignes rouges) : Si les mesures de santé publique ne permettent d'éviter que 20 % des décès par surdose d'opioïdes (à partir d'avril 2020), les décès trimestriels devraient être nettement plus élevés que ceux observés au cours des trimestres précédents.
  • Le niveau de fentanyl dans l'approvisionnement en drogues illégales a également un effet sur le nombre de décès, comme le montrent les lignes pointillées, en tirets et continues.

Remarques :

Le modèle de l'ASPC simule les décès par surdose d'opioïdes d'une manière qui correspond étroitement aux décès par surdose d'opioïdes observés de 2016 jusqu'au début de 2020.

Changements entre le modèle publié le 26 octobre 2020 et le nouveau modèle publié le 16 décembre 2020 :

  • Le modèle de décembre intègre les données du Service d'analyse des drogues (SAD) de Santé Canada pour 2019. Le modèle original d'octobre a utilisé les données du SAD pour 2018 et a appliqué ces données à 2019.
  • Le modèle de décembre a été mis à jour avec les statistiques sur les décès apparemment liés aux opioïdes de janvier à mars 2020.
  • Les comparaisons entre les résultats de la modélisation et les plus récentes données de surveillance publiées en décembre 2020 doivent être faites avec prudence en raison des changements dans la façon dont les données sont rapportées par certaines juridictions pour la publication de décembre 2020.

Approche du Canada face à la crise des surdoses d'opioïdes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :