Le trafic routier et la pollution atmosphérique

Découvrez les sources de pollution de l’air liée à la circulation automobile, les effets de cette pollution sur la santé et comment réduire vos risques.

Sur cette page

Quelles sont les sources de pollution de l’air liée à la circulation automobile?

Les principales sources de pollution de l’air liée à la circulation automobile sont les :

  • voitures
  • autobus
  • camions

Lorsqu’un moteur brûle du carburant (essence ou diesel), il rejette des polluants dans l’air qui peuvent nuire à votre santé, comme :

De plus, une partie de l’essence utilisée par le moteur s’évapore sans être brûlée, causant aussi de la pollution de l’air.
Les émissions provenant de la circulation automobile contribuent également à la formation du smog.

Préoccupations liées à l’exposition

La plupart des Canadiens sont exposés à la pollution de l’air liée à la circulation automobile tous les jours lorsqu’ils :

  • marchent
  • circulent à bord d’un véhicule
  • sont à la maison
  • se situent à proximité de rues passantes

Une réglementation stricte a été établie en vue de réduire la pollution et les gaz à effet de serre produits par les véhicules. Cette réglementation a donné lieu à une réduction des émissions découlant :

  • de l’amélioration du rendement des moteurs
  • de l’adoption des plus récentes technologies antiémissions
  • de carburants plus propres, dont les carburants à faible teneur en soufre

Même si les émissions des véhicules ont été réduites grâce aux progrès technologiques, elles demeurent une source de préoccupation, car :

  • de vieux véhicules roulent toujours :
    • ils émettent davantage de polluants et de gaz à effet de serre;
  • le nombre de véhicules est élevé dans les zones urbaines densément peuplées;
  • le nombre total de kilomètres parcourus par les véhicules canadiens ne cessent d’augmenter.

Quels sont les effets de la pollution de l’air liée à la circulation automobile sur la santé?

Santé Canada a conclu que l’exposition à la pollution atmosphérique liée à la circulation automobile :

  • peut entraîner le développement de l'asthme et aggraver les symptômes chez les enfants;
  • pourrait aggraver les symptômes de l'asthme chez les adultes;
  • pourrait aggraver les allergies;
  • réduit probablement la fonction pulmonaire.

La pollution de l’air liée à la circulation automobile a aussi été liée à plusieurs autres effets néfastes sur la santé, y compris :

La pollution de l’air peut aggraver les symptômes chez les personnes atteintes de maladies cardiaques ou pulmonaires.

Risques pour les jeunes enfants

Les enfants peuvent être plus sensibles à la pollution de l’air que les autres groupes d’âge. Cela tient au fait qu’ils inspirent plus d’air par rapport à leur poids corporel. Ils inspirent donc davantage de contaminants, ce qui les rend plus vulnérables à la pollution de l’air.
De plus, chez les jeunes enfants, les mécanismes de défense de l’organisme et les poumons ne sont pas encore complètement développés. Par conséquent, la pollution de l’air peut nuire davantage à leur santé.

Les enfants qui habitent des régions à forte circulation automobile risquent davantage d’avoir des problèmes respiratoires que les autres enfants. L’exposition à la pollution liée à la circulation automobile augmente le risque de développement de l’asthme et aggrave les symptômes de l’asthme chez les enfants.

Les enfants peuvent également être exposés à la pollution de l'air liée à la circulation automobile en voyageant pour se rendre à l'école et en revenir. Pour en savoir plus à propos de l'exposition des enfants aux gaz d'échappement des moteurs diesel provenant des autobus scolaires, veuillez consulter : Autobus scolaires et gaz d'échappement des moteurs diesel.

Comment pouvez-vous réduire vos risques?

Vous pouvez réduire les risques d’effets sur votre santé en lien avec la pollution de l’air de la circulation automobile :

  • Choisissez des routes peu passantes lorsque vous :
    • faites du vélo;
    • marchez;
    • faites de la course à pied.
  • Faites de l’exercice dans des parcs et des espaces verts, loin des routes principales.
  • Empêchez les polluants de l’air extérieur de pénétrer dans votre domicile :
    • gardez les portes et les fenêtres fermées et se servir de l’air climatisé s’il fait chaud;
    • réglez le système de chauffage, de ventilation et de climatisation en mode recirculation lorsque la qualité de l’air extérieur est mauvaise et introduire de l’air frais lorsque la qualité de l’air extérieur s’améliore.
  • Prenez en considération la circulation routière et évitez les secteurs très passants lorsque vous choisissez :
    • une école;
    • une garderie;
    • un endroit où habiter.
  • Lorsque les niveaux de pollution sont élevés, limitez le temps passé à l’extérieur, surtout pour des groupes vulnérables comme :
    • les nourrissons;
    • les enfants;
    • les diabétiques;
    • les personnes âgées;
    • les personnes qui ont des problèmes cardiaques ou pulmonaires.
  • Ne laissez pas votre véhicule tourner au ralenti dans votre garage. Les polluants peuvent entrer dans votre maison, que la porte du garage soit ouverte ou fermée.

Cote air santé

La Cote air santé (CAS) peut vous renseigner sur la pollution de l’air et ses répercussions sur la santé. Elle indique la qualité de l’air relativement à votre santé, sur une échelle de 1 à 10. Elle s’accompagne de conseils qui vous aideront à prendre des décisions pour vous protéger et protéger les personnes dont vous prenez soin contre les risques liés à la pollution de l’air.

Vérifiez régulièrement la cote air santé de votre région. S’il n’y en a pas pour votre région, consultez le site Web du ministère de l’Environnement de votre province pour vous renseigner sur la qualité de l’air.

Informez-vous auprès d’un professionnel de la santé des autres moyens de veiller à votre santé lorsque les niveaux de pollution de l’air sont élevés, surtout si vous avez des problèmes cardiaques ou pulmonaires.

Réduction de la pollution de l’air liée à la circulation automobile

Vous pouvez prendre des mesures pour réduire la pollution causée par la circulation automobile.

  • Optez pour d’autres moyens de transport, comme :
    • la marche ou le vélo;
    • le transport en commun;
    • le covoiturage.
  • Maintenez une vitesse de conduite constante, tout en évitant les freinages ou les accélérations brusques, dans la mesure du possible.
  • Lorsqu’il fait froid, réchauffez le moteur à l’aide d’un chauffe-bloc avant de le mettre en marche (les niveaux d’émissions sont plus élevés quand le moteur est froid).
  • Consultez l’Outil de recherche pour les cotes de consommation de carburant avant d’acheter un véhicule.
  • Coupez le moteur si vous vous arrêtez pour plus de 10 secondes, à moins d’être dans un bouchon de circulation ou à une intersection.
  • Réduisez la consommation de carburant et les niveaux d’émissions en :
    • entretenant le moteur de votre véhicule;
    • gardant les pneus bien gonflés, selon les directives du fabricant.

Des affiches à partager

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :