Particules fines

Renseignez-vous à propos des particules fines, des sources de particules fines et de leurs risques pour la santé.

Sur cette page

Que sont les particules fines?

Le nom « particules fines » est donné à une gamme de particules dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns (µm). C’est pourquoi elles sont aussi appelées PM2,5 (de l’anglais « Particulate Matter », c’est-à-dire « matières particulaires »).

Ces particules font partie d’un plus vaste éventail de particules appelées « matières particulaires ». Les matières particulaires :

  • peuvent être solides, liquides ou un mélange des deux
  • sont assez petites pour être transportées dans l’air et aspirées dans vos poumons
  • ont un diamètre qui varie de 0,005 microns à 100 microns
    • à titre comparatif, le diamètre moyen d’un cheveu humain est de 60 microns.

Les particules fines sont si petites qu’il faut un microscope pour les voir. Elles sont dangereuses pour la santé humaine parce qu’elles peuvent atteindre les profondeurs des poumons.

Quelles sont les sources de particules fines dans l’air intérieur?

Les particules fines présentes dans l’air intérieur sont formées d’un mélange de substances, entre autres :

  • du pollen
  • des spores fongiques
  • des endotoxines (toxines présentes dans les bactéries)
  • de minuscules particules liquides ou solides contenues dans des aérosols
  • de la suie (carbone), un sous-produit de combustion
  • différents polluants chimiques qui s’attachent aux particules

Dans une maison bien entretenue, une bonne partie des particules fines :

  • proviennent de l’extérieur
  • s’infiltrent au travers de :
    • systèmes de ventilation
    • portes et de fenêtres ouvertes
    • fentes et de trous laissant passer l’air

Les principales sources de particules fines dans l’air intérieur incluent entre autres :

D’autres sources de particules fines dans l’air intérieur comprennent :

  • les activités récréatives et les travaux de rénovation qui créent de la poussière, comme couper ou poncer du bois
  • tout soulèvement de particules qui se déposent sur des surfaces, quand vous :
    • époussetez à l’aide d’un plumeau ou d’un chiffon sec
    • passez l’aspirateur avec un appareil non muni d’un filtre HEPA
    • passez le balai
  • les appareils de chauffage, les foyers et les poêles à bois mal installés ou mal entretenus
  • la fumée produite par de l’encens ou des chandelles qui brûlent, surtout lors de l’extinction de la flamme

Quels sont les effets des particules fines sur la santé?

Les particules fines sont particulièrement dangereuses pour les groupes à risque suivants :

  • enfants asthmatiques parce que les particules fines nuisent aux fonctions respiratoires
  • aînés parce que les particules fines nuisent aux fonctions respiratoire, cardiaque et sanguine
  • personnes ayant des troubles respiratoires ou cardiaques sous‑jacents parce que les particules fines aggravent ces troubles

Comment puis-je réduire l’exposition aux particules fines à la maison?

La meilleure façon de réduire les particules fines dans l’air intérieur consiste à :

  • éliminer les sources de particules fines
  • diminuer la quantité de particules fines produites par ces sources

Vous pouvez réduire votre exposition aux particules fines chez vous en :

  • nettoyant au moyen :
    • d’une vadrouille
    • d’un chiffon humide
    • d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA
  • bannissant toute fumée de tabac de la maison
  • réduisant l’utilisation de chandelles et d’encens à la maison
    • utilisez un éteignoir pour les chandelles au lieu de les souffler
  • effectuant les tâches qui créent de la poussière à l’extérieur comme :
    • coupez et poncez lorsque vous rénovez
  • utilisant un système localisé d’évacuation de l’air vers l’extérieur lorsque vous faites des activités récréatives intérieures incluant :
    • l’emploi d’outils électriques
  • vérifiant que les appareils de chauffage, les foyers et les poêles à bois sont bien installés et fonctionnent bien
    • faites l’entretien annuel des cheminées
    • suivez les directives d’entretien du fabricant
  • utilisant la hotte de cuisine chaque fois que vous cuisinez (ou le ventilateur d’extraction si vous n’avez pas de hotte de cuisine)
    • vérifiez que la hotte de cuisine et le ventilateur d’extraction sont bien installés et bien entretenus
  • limitant l’humidité pour prévenir la formation de moisissures

Ne laissez jamais un véhicule tourner au ralenti dans un garage attenant, ni près de portes ou de fenêtres.

De plus, n’utilisez jamais de barbecue ni de génératrice à l’intérieur ou dans un garage attenant.

Le Canada a mis au point un document de conseils sur la qualité de l’air intérieur résidentiel qui porte sur les particules fines.

Ventilation

La ventilation peut aider à réduire le taux de particules fines dans l’air intérieur. Elle élimine l’émission de particules fines dans l’air intérieur de sources comme la cuisson d’aliments.

Si vous avez un appareil ou un système de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air chez vous, sachez que :

  • certains filtres pour appareils de chauffage peuvent éliminer les particules fines
  • un système de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air muni d’un ventilateur-récupérateur de chaleur peut réduire la quantité de particules fines
    • il est conçu pour apporter à l’intérieur de l’air extérieur frais, mais filtré

Les taux d’élimination des filtres peuvent varier au fil du temps. Il est important de remplacer ou de nettoyer régulièrement les filtres, conformément aux directives du fabricant.

Les taux de particules sont souvent plus élevés à l’extérieur qu’à l’intérieur. La ventilation naturelle (par une porte ou une fenêtre ouverte) pourrait donc ne pas toujours être efficace pour réduire les taux de particules dans l’air intérieur. C’est particulièrement vrai lors des journées où l’air extérieur est de mauvaise qualité. Si possible, utilisez donc un climatiseur quand il y a du smog à l’extérieur.

Pour obtenir de l’information sur la qualité de l’air extérieur dans votre région, consultez :

Purificateurs d’air

Les purificateurs d’air portatifs peuvent aussi réduire les quantités de particules fines dans l’air intérieur. Les purificateurs d’air incluent notamment les :

  • filtres HEPA
  • dépoussiéreurs électrostatiques

Les dépoussiéreurs électrostatiques réduisent la quantité de particules dans l’air. Par contre, certains peuvent aussi générer de l’ozone (irritant pour les poumons) comme sous‑produit. Choisissez un dépoussiéreur électrostatique certifié à faible émission d’ozone. Ceux-ci incluent les appareils certifiés par la California Air Resources Board (CARB) ou ceux conformes à la norme de la CSA en matière d’ozone. Si un dépoussiéreur électrostatique allègue qu’il est conforme à une norme de la CSA, vérifiez qu’il s’agit de la norme relative à l’ozone (norme CSA 22.2 187-15).

Les filtres HEPA et les dépoussiéreurs électrostatiques doivent être utilisés de concert avec :

  • une bonne ventilation
  • la réduction et l’élimination des sources de particules fines dans l’air intérieur

Les facteurs à prendre en considération lors de l’achat d’un purificateur d’air portatif sont :

  • la capacité du purificateur d’air en fonction de la taille de la pièce où il sera utilisé (débit de soufflage d’air propre)
  • l’efficacité du filtre pour l’élimination de particules de différentes tailles
    • recherchez des filtres conçus pour éliminer les particules fines

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :