Plomb

Qu'est-ce que le plomb?

Le plomb est naturellement présent dans la roche et le sol. Toutefois, à cause de son utilisation anthropique généralisée, il est présent partout dans l'environnement. Des organismes nationaux, provinciaux et municipaux de tout le Canada mesurent à grande échelle les concentrations de plomb dans l'environnement et les signalent. On trouve le plomb dans l'air, la poussière et le sol au Canada, de même que dans les aliments et l'eau potable. Les concentrations de plomb ont diminué grandement au cours des dernières décennies.

Rapport sur l'état des connaissances scientifiques et stratégie de gestion des risques

Février 2013

Les ébauches de ces rapports ont été publiées le 26 juillet 2011 et ont été suivies d'une période de consultation publique de 60 jours. Les commentaires et réponses reçus durant la période de consultation publique ont été résumés dans un tableau de consultation publique . Le rapport final sur l'état des connaissances scientifiques regroupe les commentaires reçus durant la période de consultation publique, de nouvelles données provenant d'études canadiennes sur l'exposition, et des conclusions tirées de rapports préliminaires rédigés par des organisations internationales et qui n'étaient pas disponibles au moment de la publication du rapport provisoire sur l'état des connaissances scientifiques.

Aperçu

Les Canadiens sont exposés à de faibles concentrations de plomb par le biais des aliments, de l'eau potable, de l'air, de la poussière, du sol et des produits de consommation. Même si les concentrations de plomb dans le sang ont diminué de plus de 70 p. cent au Canada depuis 1978-1979, le plomb est encore largement présent au sein de la population canadienne.

Maintenant que des mesures visant à réduire l'exposition au plomb par inhalation (p. ex., utilisation d'essence sans plomb) ont été instaurées, l'exposition par voie orale (aliments et eau) représente la principale source d'exposition pour la population canadienne adulte. Pour les bébés et les jeunes enfants, l'ingestion de produits non alimentaires contenant du plomb (tels que la poussière, la peinture à base de plomb, le sol et les produits) ainsi que d'aliments et d'eau potable contenant du plomb est la principale source d'exposition au plomb dans l'environnement.

Même si les concentrations de plomb dans le sang ont diminué grandement au cours des 30 dernières années chez les Canadiens, de nouvelles données scientifiques démontrent que des effets sur la santé se font sentir en deçà du seuil canadien d'intervention relatif à cette concentration, qui est de 10 µg/dL. Les preuves sont suffisantes pour indiquer que les concentrations de plomb dans le sang inférieures à 5 µg/dl ont des effets nocifs sur la santé. Des effets sur la santé ont été associés à des concentrations de plomb dans le sang aussi basses que 1-2 µg/dL, soit des concentrations qui ont été observées au sein de la population canadienne, bien qu'il existe des incertitudes quant aux effets observés à ces concentrations. Bien que les concentrations de plomb dans le sang chez les Canadiens soient parmi les plus faibles au monde, il est jugé approprié d'adopter une approche prudente dans la caractérisation du risque. Par conséquent, il faut prendre des mesures supplémentaires afin de réduire davantage l'exposition de la population canadienne.

La recherche et la surveillance se poursuivront afin d'étayer l'évaluation des concentrations de plomb chez les Canadiens et, le cas échéant, d'évaluer le rendement des mesures potentielles de réduction relevées pendant la phase de la gestion du risque.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :