Parlons d'eau – Les virus entériques dans l'eau potable

Santé Canada a mis à jour la recommandation relative aux virus entériques présents dans l'eau potable afin de protéger la santé des Canadiens. Découvrez les effets sur la santé associés aux virus entériques présents dans l'eau potable et la façon de réduire les risques d'exposition à ces microorganismes.

Sur cette page

Virus entériques dans l'eau potable

Les virus entériques sont les plus petits microorganismes susceptibles d'infecter l'intestin des humains et d'autres mammifères et de causer des maladies. Ces virus ne peuvent pas se multiplier dans l'environnement sans hôte (un humain ou un autre mammifère), mais ils peuvent y survivre pendant une longue période de temps. Il existe plus de 140 types de virus entériques qui peuvent infecter les humains.

Ces virus peuvent être présents dans :

Les eaux de surface (p. ex. rivières et lacs) peuvent être contaminées si des matières fécales et de l'urine contenant des virus entériques y sont déversées. En raison de leur petite taille, ces virus peuvent s'infiltrer dans les sources d'eaux souterraines par des fissures dans le sol. Ils se transmettent par l'eau, mais également d'une personne à une autre et par les aliments.

Effets sur la santé liés à la présence de virus entériques dans l'eau potable

Si vous consommez de l'eau potable contenant des virus entériques, même s'ils sont en faible quantité, vous êtes à risque de contracter une infection. Selon le type de virus entériques, ceux-ci peuvent provoquer des effets variés immédiats ou à long terme sur la santé. Ils sont notamment à l'origine de certaines infections gastro-intestinales dont les symptômes comprennent :

Si vous présentez l'un de ces symptômes et croyez qu'un virus entérique en serait la cause, consultez un fournisseur de soins de santé et informez-le que vous avez peut-être été exposé à de l'eau ou à des aliments contaminés.

Certains virus entériques peuvent causer des maladies plus graves, comme :

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les personnes atteintes d'un cancer, les enfants et les personnes âgées sont à risque de développer une infection grave. Les virus entériques sont associés à des effets à long terme sur la santé, notamment le diabète sucré et le syndrome de fatigue chronique.

Comment réduire votre exposition aux virus entériques dans l'eau potable

Pour garantir la salubrité de l'eau potable, Santé Canada a collaboré avec les provinces, les territoires et d'autres ministères fédéraux pour établir un objectif de traitement basé sur la santé visant les virus entériques présents dans l'eau potable.

L'eau devrait être traitée de manière à filtrer ou à éliminer au moins 99,99 % des virus entériques. Certaines sources d'eau nécessiteront un traitement d'un niveau supérieur au niveau minimal recommandé. La plupart des sources d'approvisionnement en eau au Canada contiennent des virus entériques.

Comment réduire l'exposition aux virus entériques

Si l'on croit que l'approvisionnement public en eau potable est contaminé par des virus entériques, un avis d'ébullition de l'eau sera transmis aux citoyens pour les informer qu'ils doivent faire bouillir l'eau avant de la consommer. En cas d'éclosions de maladies, les autorités municipales, provinciales ou territoriales fourniront des renseignements additionnels.

Si vous avez un puits privé, il n'est pas recommandé d'envoyer des échantillons d'eau pour les faire analyser en laboratoire, car la détection des virus entériques est une procédure coûteuse et complexe. Vous devriez plutôt vous assurer qu'aucune matière fécale ne peut entrer en contact avec l'eau de votre puits. Vous trouverez plus d'information sur les moyens de traiter l'eau de votre puits et d'éviter la présence de contaminants pathogènes ici.

Si vous croyez que votre eau a été contaminée par des matières fécales, faites bouillir l'eau destinée :

Dans la majorité des cas, il n'est pas nécessaire de faire bouillir l'eau du robinet lorsque celle-ci est destinée à d'autres usages domestiques, comme faire la lessive, laver la vaisselle ou prendre un bain ou une douche. Les nourrissons, les tout-petits et les personnes dont le système immunitaire est affaibli devraient se laver à la débarbouillette pour éviter d'avaler de l'eau contaminée.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez et que vous croyez que votre eau potable contient des matières fécales, prenez les mesures susmentionnées pour vous protéger. Vous ne présentez pas un risque plus élevé de contracter une maladie. Toutefois, si vous avez été exposée à des virus entériques et que vous développez une maladie, vos symptômes pourraient être plus graves.

Élimination des virus entériques présents dans l'eau potable

Les provinces et les territoires réglementent les approvisionnements d'eau potable municipaux. Les consommateurs n'ont pas à effectuer un traitement additionnel pour éliminer les virus entériques dans l'eau potable fournie par une municipalité.

Utilisation de dispositifs de traitement de l'eau

Si l'eau potable provient d'un puits, vous pouvez opter pour l'un des traitements suivants afin d'éliminer les virus entériques :

Dans le cas du système de désinfection au chlore, il faut utiliser des solutions d'hypochlorite qui satisfont à la norme NSF/ANSI 60 et suivre les recommandations relatives à la manipulation et à l'entreposage.

Les systèmes de désinfection aux rayons UV doivent satisfaire à la norme NSF/ANSI 55, classe A.

Les systèmes de désinfection aux rayons UV sont conçus pour traiter de l'eau claire (c'est-à-dire de l'eau non colorée, trouble ou turbide). Dans le cas d'une eau trouble, il faut d'abord qu'elle soit filtrée.

Assurez-vous que tout dispositif ou système que vous utilisez soit :

Valeurs dans d'autres pays

La recommandation de Santé Canada, qui consiste à réduire au moins 99,99 % des concentrations de virus entériques dans les sources d'eau, s'apparente aux exigences des États-Unis.

L'Organisation mondiale de la Santé recommande de prendre des mesures de contrôle dans le cadre d'un plan de gestion de la salubrité de l'eau afin de réduire les risques associés aux virus entériques.

Pour de plus amples renseignements

Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : Document technique - Les virus entériques

Pour toute question concernant la recommandation, veuillez communiquer avec nous :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :