Statistiques et graphiques sur l'insécurité alimentaire des ménages au Canada de 2011 à 2012

Sur cette page

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes

Les statistiques indiquées ne sont pas directement comparables à celles de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes cycle 2.2, Nutrition (2004) car il y a des différences importantes dans la méthodologie de l'enquête, telles que :

  • le sujet de l'enquête
  • la proportion des entrevues menées en personne ou par téléphone

Quelques rapports provenant d'autres sources au Canada inclus l'expérience de l'insécurité alimentaire marginale dans la classification de l'insécurité alimentaire. Nos estimations de la prévalence de l'insécurité alimentaire ne comprennent pas l'insécurité alimentaire marginale. Ainsi, les statistiques recueillies utilisant le Module d'enquête sur la sécurité alimentaire des ménages ne sont pas directement comparables aux estimations de ces autres sources.

Nombre de personnes vivant au sein de ménages en insécurité alimentaire

Nous avons veillé à ce que les valeurs estimatives soient représentatives de la population canadienne âgée de 12 ans et plus. Par conséquent, des poids d'enquête ont été utilisés pour déterminer le nombre de personnes vivant au sein de ménages en insécurité alimentaire.

De 2011 à 2012, au Canada, 2,19 millions de personnes de 12 ans ou plus vivaient dans des ménages en situation d'insécurité alimentaire. De ces personnes :

  • 1 415 000 adultes et 180 900 enfants de 12 à 17 ans vivaient dans des ménages en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 545 300 adultes et 49 900 enfants de 12 à 17 ans vivaient dans des ménages en situation d'insécurité alimentaire grave

Insécurité alimentaire chez les enfants

Le statut d'insécurité alimentaire des enfants est déterminé à l'aide des réponses fournies aux huit questions de l'échelle des enfants. De 2011 à 2012, 119 800 enfants de 12 à 17 ans vivaient dans des ménages en situation d'insécurité alimentaire et souffraient d'insécurité alimentaire. De ce nombre, 11 700 souffraient d'insécurité alimentaire grave.

Données se rapportant à l'insécurité alimentaire des ménages

Les ménages canadiens sont soit en situation de sécurité alimentaire, soit en situation d'insécurité alimentaire.

Sécurité alimentaire

Entre 2011 et 2012, 91,6 % des ménages canadiens étaient en situation de sécurité alimentaire. En tout temps au cours de l'année, ces ménages ont eu accès à de la nourriture. Ils en ont eu en quantité suffisante pour permettre à tous leurs membres de mener une vie saine et active.

Insécurité alimentaire

De 2011 à 2012, 8,4 % (1 098 900) des ménages canadiens étaient en situation d'insécurité alimentaire. La situation variait d'insécurité alimentaire modérée à insécurité alimentaire grave.

Ces ménages n'étaient pas toujours certains d'avoir accès ou de pouvoir se procurer assez de nourriture pour répondre aux besoins de leurs membres. Ou encore, ils ont été incapables de le faire parce qu'ils n'avaient pas assez d'argent pour en acheter. À certains moments dans ces ménages, l'insécurité alimentaire a touché les :

  • adultes et les enfants
  • adultes ou les enfants (s'il y a lieu)

Insécurité alimentaire modérée

Des ménages canadiens, 5,8 % (760 100) étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée. Dans ces ménages, il y avait des signes que la qualité ou la quantité des aliments consommés étaient compromises.

Insécurité alimentaire grave

Des ménages canadiens, 2,6 % (338 700) étaient en situation d'insécurité alimentaire grave. Chez ces ménages, il y avait des signes de réduction de l'apport alimentaire et de perturbation des habitudes alimentaires.

Figure 1. Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada en 2011-2012.

Diagramme à secteurs : Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada en 2011-2012. La description textuelle suit.

Source : Santé Canada
Source de données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2011-2012 - Fichier partagé, poids des ménages

Figure 1 - Description textuelle

Le diagramme à secteurs indique la prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages au Canada, de 2011 à 2012, où

  • 91,6 % des ménages étaient en situation de sécurité alimentaire
  • 8,4 % des ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,8 % des ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,6 % des ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Répartition des données démographiques

Les caractéristiques retenues pour refléter la répartition démographique des ménages incluent :

Composition

Au Canada, la prévalence globale de l'insécurité alimentaire était plus élevée dans les ménages comprenant des enfants (10,2 %) que dans les ménages sans enfants (7,6 %). Les ménages avec enfants comprenaient au moins un membre de 17 ans ou moins.

Dans les ménages comprenant des enfants, la prévalence de l'insécurité alimentaire était plus élevée dans les ménages :

  • avec trois enfants ou plus (13,4 %) par rapport à 1 ou 2 enfants (9,6 %)
  • ayant une femme monoparentale à leur tête (25 %) par rapport aux ménages :
    • monoparentaux ayant à leur tête un homme (11,8 %)
      • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution
    • ayant un couple à leur tête (6,9 %)

Dans les ménages comprenant des enfants, la prévalence de l'insécurité alimentaire grave était six fois plus grande dans les ménages monoparentaux ayant une femme à leur tête (7,9 %) que dans les ménages ayant un couple à leur tête (1,2 %).

Chez les ménages canadiens sans enfants, la prévalence de l'insécurité alimentaire était plus élevée dans les ménages formés d'une personne vivant seule (11,6 %) que dans ceux comprenant un couple (3,6 %). Les ménages sans enfants ne comprenaient aucun membre de 17 ans ou moins.

Figure 2. Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon le type de ménage, de 2011 à 2012.

Diagramme à barres : Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon le type de ménage, de 2011 à 2012. La description textuelle suit.

Source : Santé Canada
Source de données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2011-2012 - Fichier partagé, poids des ménages

Figure 2 - Description textuelle

Ce diagramme à barres illustre la prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages au Canada de 2011 à 2012. Les statistiques reposent sur le type de ménage (tous les ménages avec enfants et tous les ménages sans enfants). De l'ensemble des ménages :

  • 8,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • avec des enfants, 10,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 7,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,3 % en situation d'insécurité alimentaire grave

Chez les ménages avec enfants :

  • 22,6 % des ménages monoparentaux étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 16 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 6,7 % en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 6,9 % des ménages ayant un couple à leur tête étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 10,9 % des ménages comprenant au moins un enfant de moins de 6 ans étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 8,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 9,7 % des ménages sans enfant de moins de six ans étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 7,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 9,6 % des ménages avec 1 ou 2 enfants étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 7,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 13,4 % des ménages avec trois enfants ou plus étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 10,5 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Parmi les ménages sans enfants :

  • 7,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 4,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,7 % en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 3,6 % des ménages ayant un couple à leur tête étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 2,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 0,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 11,6 % des ménages formés d'une personne seule étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 6,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 4,9 % en situation d'insécurité alimentaire grave

Revenu

À l'échelle nationale, la prévalence de l'insécurité alimentaire a diminué entre le premier (plus bas) et le dixième (plus élevé) décile de revenu.

La répartition du revenu reflète une répartition des répondants par déciles. Les déciles sont fondés sur le ratio redressé du revenu total du ménage des répondants. Ils ont été redressés par rapport au seuil de faible revenu correspondant à la taille de leur ménage et de leur collectivité.

Pour chaque répondant, le ratio fournit une mesure relative du revenu de son ménage par rapport au revenu des ménages de tous les autres répondants. Cette répartition du revenu est divisée en 10 parties égales, de sorte que chaque partie représente 1/10 de l'échantillon ou de la population. Ces parties égales sont désignées sous les noms décile 1, décile 2, etc.

Dans le premier décile, plus de 2 ménages sur 5 (41,2 %) en situation d'insécurité alimentaire étaient considérés en situation d'insécurité alimentaire grave. La proportion relative de l'insécurité alimentaire grave chez les ménages en situation d'insécurité alimentaire a diminué avec l'augmentation du revenu des ménages à l'intérieur du décile.

Figure 3. Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon le décileFigure 3 note 1 de revenu, excluant les territoires, de 2011 à 2012.

Diagramme à barres : Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon le décile de revenu, excluant les territoires, de 2011 à 2012. La description textuelle suit.

Source : Santé Canada
Source de données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2011-2012 - Fichier partagé, poids des ménages

Figure 3 - Description textuelle

Ce diagramme à barres illustre la prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages au Canada de 2011 à 2012 selon le décile de revenu. Les territoires n'ont pas été inclus dans les statistiques fournies.

De l'ensemble des ménages, 8,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire. Cela comprend 5,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée et 2,6 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave.

L'insécurité alimentaire survient dans :

  • 0,8 % des ménages dans le dixième décile de revenu
  • 1,3 % des ménages dans le neuvième décile de revenu
  • 1,7 % des ménages dans le huitième décile de revenu
  • 2,8 % des ménages dans le septième décile de revenu
    • 2,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 0,5 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
      • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution
  • 3,9 % des ménages dans le sixième décile de revenu
    • 3,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 0,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 5,4 % des ménages dans le cinquième décile de revenu
    • 4,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 8,3 % des ménages dans le quatrième décile de revenu
    • 6,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

L'insécurité alimentaire survient également dans :

  • 10,2 % des ménages dans le troisième décile de revenu
    • 7,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 15,1 % des ménages dans le deuxième décile de revenu
    • 10,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 4,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 30,8 % des ménages dans le premier décile de revenu
    • 18,1 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 12,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Principale source de revenu des ménages

La prévalence de l'insécurité alimentaire était plus élevée dans les ménages où la principale source de revenus était :

  • l'aide sociale (58,3 %)
  • les indemnités d'accident du travail ou d'assurance emploi (26 %)

En comparaison avec les ménages ayant d'autres principales sources de revenus.

La prévalence de l'insécurité alimentaire grave (29,1 %) et de l'insécurité alimentaire modérée (29,1 %) chez les ménages où la principale source de revenus était l'aide sociale était sensiblement la même.

La prévalence de l'insécurité alimentaire était de beaucoup inférieure dans les ménages dont la principale source de revenus était un salaire (6,8 %) ou des prestations de régimes de pension des aînés (4,9 %).

Plus haut niveau d'études achevé

La prévalence de l'insécurité alimentaire était moins élevée dans les ménages où le plus haut niveau d'études achevé correspondait à un diplôme d'études postsecondaires (6,4 %). En comparaison avec les ménages ayant :

  • certaines études postsecondaires (16,9 %)
  • un diplôme d'études secondaires (11,6 %)
  • moins qu'un diplôme d'études secondaires (16,1 %)

Ces statistiques renvoient au plus haut niveau d'études achevé par n'importe quel membre du ménage.

Statut autochtone

Chez les ménages autochtones vivant hors réserve, 22,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire, dont 8,4 % en situation d'insécurité alimentaire grave. Ces taux sont environ trois fois plus élevés que chez les ménages non autochtones dont 7,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire. De ce nombre, 2,4 % des ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire grave.

Une réponse affirmative à la question « Êtes-vous Autochtone (Indien de l'Amérique du Nord, Métis, Inuit)? » a été utilisée pour déterminer les répondants autochtones. Cela a donc permis d'identifier les ménages autochtones. On reconnaît toutefois que d'autres membres du ménage ne se considèrent pas nécessairement de culture autochtone ou d'origine ethnique autochtone.

Statut d'immigrant

La prévalence de l'insécurité alimentaire était plus élevée chez les ménages immigrants récents (10,9 %) par rapport aux ménages immigrants non récents (7,6 %).

Une réponse affirmative à la variable indicatrice originale de Statistique Canada sur le statut d'immigrant a été utilisée pour identifier les répondants immigrants. Cela a été utilisé pour déterminer les ménages immigrants. La variable indicatrice est fondée sur le pays de naissance d'un répondant et sur la citoyenneté canadienne à la naissance. « Récent » désigne moins de cinq ans au Canada.

Propriété du logement

Les locataires étaient plus nombreux à se trouver en situation d'insécurité alimentaire. Dans cette situation, 18,7 % des ménages étaient considérés en situation d'insécurité alimentaire, par rapport à 3,7 % des ménages qui étaient propriétaires de leur logement.

Région de résidence

En général, la prévalence de l'insécurité alimentaire était plus élevée en milieu urbain (8,7 %) qu'en milieu rural (6,6 %).

Les régions urbaines sont des régions bâties où la population s'élève à au moins 1 000 personnes et la densité de population à au moins 300 personnes au kilomètre carré, selon les derniers recensements. Toutes les autres régions sont considérées comme rurales.

Figure 4. Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon les caractéristiques sociodémographiques retenues, de 2011 à 2012.

Diagramme à barres : Situation d'insécurité alimentaire des ménages au Canada selon les caractéristiques sociodémographiques retenues, de 2011 à 2012. La description textuelle suit.

Source : Santé Canada
Source de données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2011-2012 - Fichier partagé, poids des ménages

Figure 4 - Description textuelle

Ce diagramme à barres illustre la prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages au Canada de 2011 à 2012. Il est fondé sur les caractéristiques sociodémographiques suivantes :

  • la principale source de revenus
  • le plus haut niveau d'études achevé
  • le statut autochtone
  • le statut d'immigration du ménage
  • la propriété du logement
  • la région de résidence

De l'ensemble des ménages, 8,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire :

  • 5,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En fonction de la principale source de revenus :

  • 6,8 % des ménages dont la principale source de revenus est des salaires étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 58,3 % des ménages dont la principale source de revenus est l'aide sociale étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 29,1 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 29,1 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 26 % des ménages dont la principale source de revenus est des indemnités d'accident du travail ou d'assurance emploi étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 16,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 9,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 4,9 % des ménages dont la principale source de revenus est des régimes de pension ou des prestations aux aînés étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 3,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,5 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 12,1 % des ménages qui ont d'autres principales sources de revenus étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 8,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 3,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En fonction du plus haut niveau d'études achevé dans le ménage :

  • 16,1 % des ménages où le plus haut niveau d'études achevé correspond à moins qu'un diplôme d'études secondaires étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 10,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 5,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 11,6 % des ménages où le plus haut niveau d'études achevé correspond à un diplôme d'études secondaires étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 7,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 3,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 16,9 % des ménages où le plus haut niveau d'études achevé correspond à certaines études postsecondaires étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 9,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 6,4 % des ménages où le plus haut niveau d'études achevé correspond à un diplôme d'études postsecondaires étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 4,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En fonction du statut autochtone :

  • 7,6 % des ménages non autochtones étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,2 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 22,3 % des ménages autochtones étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 13,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 8,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En fonction du statut d'immigration du ménage :

  • 8,4 % des ménages non immigrants étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,7 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 7,6 % des ménages immigrants non récents (au Canada depuis au moins 5 ans) étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 10,9 % des ménages immigrants récents (au Canada depuis moins de 5 ans) étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 8,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
      • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution

En fonction de la propriété du logement :

  • 3,7 % des ménages propriétaires de leur logement étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 2,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 0,9 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 18,7 % des ménages non-propriétaires de leur logement étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 12,3 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 6,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En fonction de la région de résidence :

  • 8,7 % des ménages qui habitent en région urbaine étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 2,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
  • 6,6 % des ménages qui habitent en région rurale étaient en situation d'insécurité alimentaire
    • 5 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
    • 1,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Prévalence de l'insécurité alimentaire dans les provinces et les territoires

Les taux d'insécurité alimentaire ont varié de 7,8 % au Manitoba et à Terre-Neuve à 11,6 % en Nouvelle-Écosse.

Dans les territoires, la prévalence de l'insécurité alimentaire était de :

  • 11,3 % au Yukon
  • 13,4 % dans les Territoires du Nord-Ouest
  • 37,2 % au Nunavut
    • Au Nunavut, en raison de difficultés opérationnelles associées à l'éloignement, seules les grandes collectivités sont visées par l'enquête. Cela comprend :
      • Arviat
      • Iqaluit
      • Igloolik
      • Kugluktuk
      • Pond Inlet
      • Baker Lake
      • Pangnirtung
      • Rankin Inlet
      • Cape Dorset
      • Cambridge Bay

L'insécurité alimentaire était plus élevée que la moyenne nationale en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et dans tous les territoires. Le taux d'insécurité alimentaire des autres provinces était sensiblement le même que la moyenne nationale.

Figure 5. Prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages selon les provinces et territoires, de 2011 à 2012.

Diagramme à barres : Prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages selon les provinces et territoires, de 2011 à 2012. La description textuelle suit.

Source : Santé Canada
Source de données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2011-2012 - Fichier partagé, poids des ménages

Figure 5 - Description textuelle

Ce diagramme à barres illustre la prévalence de l'insécurité alimentaire des ménages dans chaque province et territoire au Canada de 2011 à 2012.

De l'ensemble des ménages :

  • 8,4 % étaient en situation d'insécurité alimentaire
  • 5,8 % étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,6 % étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En Colombie-Britannique, 8,5 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 5,5 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En Alberta, 8,3 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 6 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En Saskatchewan, 8,3 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 5,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,5 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Au Manitoba, 7,8 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 6 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 1,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En Ontario, 8,2 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 5,5 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,6 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Au Québec, 8 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 5,7 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Au Nouveau-Brunswick, 10,3 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 7,2 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 3,1 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

En Nouvelle-Écosse, 11,6 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 7,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 3,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

À l'Île-du-Prince-Édouard, 10,5 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 7,8 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 2,7 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
    • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution

À Terre-Neuve-et-Labrador, 7,8 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 6,1 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 1,7 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
    • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution

Au Yukon, 11,3 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 8,3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave
    • il s'agit d'une donnée avec un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %, elle doit donc être interprétée avec précaution

Dans les Territoires du Nord-Ouest, 13,4 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 9,2 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 4,2 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Au Nunavut, 37,2 % de tous les ménages étaient en situation d'insécurité alimentaire, avec :

  • 18,9 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée
  • 18,3 % qui étaient en situation d'insécurité alimentaire grave

Lignes directrices sur les droits d'auteur

Veuillez vous assurer de respecter les Lignes directrices sur les droits d'auteur de Santé Canada lorsque vous utilisez des données ou des graphiques provenant de cette page Web.

 

Pour en savoir plus

Des tableaux sommaires détaillés des données sur l'insécurité alimentaire des ménages au Canada de 2011 à 2012 sont disponibles. Vous pouvez les commander auprès du Office of Nutrition Policy and Promotion de Santé Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :