Laboratoire d'Escherichia coli producteurs de vérotoxines

ECVT bacteria

Chercheur scientifique

Dr. Alexander Gill,
Bureau des dangers microbiens, Santé Canada
alex.gill@hc-sc.gc.ca

Support technique en recherche : Mahdid Maymandy

Activités de recherche

Les Escherichia coli constituent une espèce de bactéries très répandue qu'il est possible d'isoler couramment du tractus intestinal d'animaux et de sources environnementales. La plupart des souches d'E. coli sont commensales non pathogènes, mais il existe aussi une variété de souches pathogènes. Les E. coli pathogènes les plus importants au Canada et en Amérique du Nord sont les E. coli producteurs de vérotoxines (ECVT), qui se distinguent d'autres E. coli par la production d'une ou de plusieurs vérotoxines. De plus, on utilise les expressions toxine de Shiga productrice d'E. coli (STEC) et E. coli entérohémorrhagique (EHEC) pour désigner ces agents pathogènes. L'infection à ECVT peut être causée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés et causer des maladies graves qui peuvent être mortelles. Le sérogroupe ECVT le plus connu est celui du E. coli O157:H7, puisque ce sérotype a été la cause de nombreuses éclosions majeures en Amérique du Nord. Les ECVT comprennent d'autres sérogroupes importants tels que O26, O45, O103, O111, O121 et O145.

La recherche effectuée au laboratoire d'ECVT vise à protéger les Canadiens contre ECVT en améliorant les méthodes de détection d'ECVT et en identifiant des méthodes visant à la réduction de l'exposition à ECPV. La détection d'ECVT dans les aliments a toujours visé un nombre restreint de sérotypes associés à des maladies graves et des éclosions majeures, mais on associe un éventail croissant de sérotypes ECVT aux maladies chez les êtres humains. Pour améliorer la capacité des autorités de la santé publique chargées de la réglementation des ECPV, nous effectuons des recherches afin d'identifier des marqueurs moléculaires auxquels identifier ECVT, metre au point des méthodes moléculaires indépendantes du sérotype pour la détection d'ECVT et des méthodes de culture pour les isoler.

Une proportion significative d'éclosion d'ECVT sont associée avec la consommation de salade contaminée. Comme ces produits sont consommés crus, la réduction de la contamination constitue une stratégie importante à suivre pour protéger les consommateurs. Le laboratoire d'ECVT a entrepris un projet en collaboration avec des scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada pour comprendre la contamination et la survie des ECVT sur la salade afin de mettre au point des interventions pour prévenir la contamination.

La pasteurisation à haute pression des aliments constitue une technologie nouvelle de transformation des aliments grâce à laquelle on tue les cellules bactériennes en les soumettant à des pressions hydrostatiques de l'ordre de 3 000 à 6 000 atmosphères. Le laboratoire d'ECVT a entrepris des recherches sur l'application de la pasteurisation à haute pression pour améliorer la salubrité de là viande prête à manger.

Activités de recherche en cours

  1. Mise au point de méthodes moléculaires et à base de culture pour détecter et isoler ECVT dans les aliments.
  2. Caractérisation moléculaire d'ECVT pour déterminer les facteurs de virulence.
  3. Détermination de sources de contamination et de survie d'ECVT sur la salade durant la culture et la transformation.
  4. Application de la pasteurisation à haute pression pour contrôler ECVT et d'autres agents pathogènes d'origine alimentaire sur les viandes prêtes à manger.
  5. La survie des entéropathogènes dans le compost.

Collaborations

  1. Réseau canadien d'ECVT
  2. Agence nationale de sécurité sanitaire, Laboratoire de sécurité des aliments de Maisons-Alfort, Maisons-Alfort, France.
  3. Department of Agricultural, Food & Nutritional Science, University of Alberta
  4. Department of Food Science, University of Manitoba

Publications récentes

Bugarel, M., Beutin, L., Martin, A., Gill, A. et Fach, P. 2010. Micro-array for the detection of Shiga toxin-producing Escherichia coli (STEC) seropathotypes associated with Hemorrhagic Colitis and Hemolytic Uremic Syndrome in humans. International Journal of Food Microbiology. 142:318-329.

Gill, A.O. et Gill, C.O. 2010. Non-O157 Verotoxigenic Escherichia coli and beef: A Canadian Perspective. Revue canadienne de recherche vétérinaire. 74:161-169.

Gill, A.O. et Gill, C.O. 2009. Packaging and the Shelf Life of Fresh Red and Poultry Meats. Chapter 14, Dans Food Packaging and Shelf Life: A Practical Guide. Edited by G.L. Robertson. Taylor & Francis Group, LLC, Boca Raton, FL. pp. 259-277.

Gill, A.O. et Ramaswamy, H.S. 2008. The application of high pressure processing to kill Escherichia coli O157 in ready to eat meats. Journal of Food Protection. 71(11):2182-2189.

Gill, A.O. et Holley, R.A. 2006. Inhibition of membrane bound ATPases of Escherichia coli and Listeria monocytogenes by plant oil aromatics. International Journal of Food Microbiology. 111:170-174.

Gill, A.O. et Holley, R.A. 2006. Disruption of Escherichia coli, Listeria monocytogenes and Lactobacillus sakei cellular membranes by plant oil aromatics. International Journal of Food Microbiology. 108:1-9.

Gill, A.O. et Gill, C.O. 2005. Preservative packaging for fresh meats, poultry and fin fish. Chapter 13, dans Innovation in Food Packaging. Edited by J.H. Han. Elsevier Academic Press, Amsterdam. pp. 204-226.

Autres liens connexes

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la  
. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :