Projet de décision de réévaluation PRVD2017-20, Trichoderma harzianum Rifai et ses préparations commerciales apparentées

Cette consultation est maintenant terminée

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Le 17 novembre 2017
ISSN : 1925-0983 (version PDF)
Numéro de catalogue : H113-27/2017-20F-PDF (version PDF)

Si vous désirez nous faire part de commentaires, veuillez demander la version intégrale du document de consultation.

Pour obtenir la version intégrale du Projet de décision de réévaluation PRVD2017-20, Trichoderma harzianum Rifai et ses préparations commerciales apparentées, veuillez communiquer avec notre bureau des publications.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire.

Table des matières

Projet de décision de réévaluation

En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, tous les pesticides homologués doivent être réévalués de façon régulière par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada pour garantir qu’ils respectent toujours les normes sanitaires et environnementales en vigueur et qu’ils continuent d’avoir de la valeur. La réévaluation tient compte des données et d’informations fournies par les fabricants de pesticides, des rapports scientifiques publiés et des renseignements obtenus auprès d’autres organismes de réglementation. L’ARLA applique des méthodes d’évaluation des risques reconnues à l’échelle internationale, ainsi que des approches et des politiques modernes de gestion des risques.

La souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai est un champignon qui protège les végétaux contre les champignons pathogènes. La souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum est un biofongicide homologué pour supprimer les maladies racinaires et foliaires qui s’attaquent aux plantes cultivées en serre, au champ et en pépinière. Il peut être appliqué sous forme de traitement par bassinage du sol, de traitement par trempage des bulbes, de traitement des semences et de traitement par pulvérisation foliaire au sol.

Le document de consultation (Projet de décision de réévaluation PRVD2017-20, Trichoderma harzianum Rifai et ses préparations commerciales apparentées) présente la décision d’homologation proposée pour la réévaluation de la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai, y compris les mises à jour proposées au mode d’emploi de l’étiquette pour protéger la santé humaine et l’environnement, ainsi que l’évaluation scientifique, fondement de cette décision proposée. Tous les produits homologués contenant cette souche au Canada sont l’objet de ce projet de décision de réévaluation. Le PRVD2017-20 fait l’objet d’une période de consultation de 90 jours au cours de laquelle le public ainsi que les fabricants de pesticide et les intervenants peuvent transmettre leurs commentaires écrits et des renseignements supplémentaires à l’ARLA. La décision de réévaluation définitive sera publiée en tenant compte des commentaires et des renseignements reçus.

Résultat de l’évaluation scientifique

La souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai représente un outil de lutte supplémentaire contre les maladies qui permet de diminuer l’utilisation de fongicides chimiques dans les cultures en serre, au champ et en pépinière. En raison de son mode d’action étendu, la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum n’a pas tendance à entraîner de résistance et peut ainsi être utilisée comme outil de gestion de la résistance dans un programme de lutte contre les maladies.

Une exposition à la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai peut survenir pendant la manipulation et l’application de produits contenant ce microorganisme ou lors de l’ingestion de denrées traitées à l’aide de cette souche. Lorsque des animaux de laboratoire ont été exposés à la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai, aucun signe de toxicité ou de pathogénicité importante n’a été constaté. Bien que des métabolites secondaires importants sur le plan toxicologique (peptaïbols) soient produits par certaines souches de Trichoderma harzianum naturellement présentes dans l’environnement (notamment la souche KRL-AG2), l’utilisation de cette souche ne devrait pas donner lieu à une augmentation durable des concentrations de ces peptaïbols par rapport aux concentrations préexistantes dans l’environnement naturel et celles produites par les souches indigènes de Trichoderma harzianum. Ces métabolites devraient demeurer dans l’environnement pour une courte durée. En outre, la probabilité que des résidus de la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai contaminent les approvisionnements d’eau potable à la suite de son application opérationnelle comme pesticide est jugée faible. D’après les éléments susmentionnés et dans les conditions d’utilisation actuelle, les risques par le régime alimentaire (aliments et eau potable) ne sont pas préoccupants.

Aucun produit à usage domestique ne contient la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai. De plus, aucun produit à usage commercial ne devrait être utilisé en milieu résidentiel. Une exposition occasionnelle ne devrait pas poser de risque préoccupant pour la santé lorsque les produits sont utilisés conformément au mode d’emploi de leur étiquette, étant donné qu’aucun signe de toxicité ou de pathogénicité n’a été observé pour ce microorganisme.

Les risques liés à l’exposition professionnelle pour les travailleurs qui mélangent, chargent et appliquent la préparation commerciale et pour les travailleurs qui retournent dans un site traité ne sont pas préoccupants lorsque la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai est utilisée conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette, lequel comprend ces mesures de protection. Toutefois, pour répondre aux normes en vigueur, l’ARLA propose des modifications à la portion de l’étiquette concernant le délai de sécurité.

Dans l’ensemble, il est peu probable que la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai nuise à la santé humaine quand les produits qui la contiennent sont utilisés selon leur mode d’emploi respectif.

Les espèces de Trichoderma sont très répandues dans le sol; elles croissent dans la terre, le bois pourri ou d’autres matières végétales, et pour ainsi dire dans tous les milieux terrestres. Les produits contenant la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai et ses métabolites (les peptaïbols) ne devraient pas poser de risques préoccupants pour l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément au mode d’emploi figurant sur leur étiquette respective.

Projet de décision de réévaluation pour la soucheKRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai

En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires et de ses règlements d’application et selon les résultats de l’évaluation des renseignements scientifiques disponibles, Santé Canada propose de maintenir l’homologation des produits qui contiennent la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai à des fins de vente et d’utilisation au Canada.

Les étiquettes apposées sur les contenants des produits antiparasitaires homologués fournissent le mode d’emploi de ces produits qui comprend notamment des mesures de réduction des risques visant à protéger la santé humaine et l’environnement. Les utilisateurs sont tenus par la loi de s’y conformer. À la suite de la réévaluation de la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai, l’ARLA ne propose aucune mesure additionnelle d’atténuation des risques.

Pour satisfaire aux normes actuelles d’étiquetage, l’ARLA propose les modifications suivantes sur les étiquettes (voir les détails à l’annexe I du Projet de décision de réévaluation PRVD2017-20, Trichoderma harzianum Rifai et ses préparations commerciales apparentées) :

  • Délais de sécurité;
  • Mise en garde pour diminuer la dérive de pulvérisation potentielle;
  • Énoncés environnementaux.

Situation internationale

À l’heure actuelle, l’utilisation de la souche KRL-AG2 de Trichoderma harzianum Rifai est jugée acceptable dans d’autres pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), y compris l’Australie, l’Union européenne et les États-Unis. En date du 21 juillet 2017, aucun pays membre de l’OCDE n’avait interdit toutes les utilisations de cet agent microbien pour des raisons sanitaires ou environnementales.

Prochaines étapes

Le public, tout comme les titulaires et les intervenants, est invité à transmettre ses commentaires pendant la période de consultation de 90 jours qui commencera dès la publication du projet de décision de réévaluation, PRVD2017-20.

Tous les commentaires reçus durant la période de consultation publique seront pris en compte par l’ARLA au moment de la rédaction du document de la décision de réévaluation. Ce document présentera la décision définitive en question, les raisons qui la justifient et un résumé des commentaires reçus au sujet du projet de décision ainsi que les réponses de l’ARLA à ces commentaires.

Autres renseignements scientifiques requis

Aucun autre renseignement n’est requis.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :