ARCHIVÉE - Fiche technique sur l'utilisation du méthoprène dans les programmes de lutte contre les moustiques

Le méthoprène est un régulateur de croissance des insectes qui a été homologué pour la première fois pour usage au Canada en 1977. Deux produits contenant du méthoprène sont homologués pour la répression des larves de moustiques. En outre, des produits d'usage domestique et commercial contenant du méthoprène ont été homologués pour la lutte contre les puces, les fongicoles et les ravageurs du tabac entreposé.

Comment agit le méthoprène et comment l'applique-t-on?

Le méthoprène est produit en granules ou en pastilles. On l'applique directement sur l'eau où se trouvent des larves de moustiques. Lorsque les larves de moustiques y sont exposées, leur cycle biologique est perturbé, ce qui les empêche d'atteindre le stade adulte ou de se reproduire.

Tous les pesticides appliqués directement sur l'eau, dont le méthoprène qu'on utilise pour la lutte contre les moustiques, sont classés comme des produits d'usage restreint par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA). Dans la plupart des provinces, les utilisateurs de produits à usage restreint doivent détenir un certificat. Dans certaines, les utilisateurs de méthoprène doivent même détenir un permis délivré par l'organisme provincial de réglementation des produits antiparasitaires.

L'utilisation du méthoprène est-elle associée à des craintes d'ordre sanitaire?

Le méthoprène est un régulateur de croissance des insectes à action non toxique. Il élimine les moustiques en empêchant leur développement au-delà du stade larvaire.

Des études indiquent que le méthoprène est peu toxique et présente peu de risques pour les êtres humains lorsqu'il est utilisé conformément aux instructions sur l'étiquette. La batterie standard d'essais de toxicité visant à évaluer les effets sur la santé humaine n'a pas révélé d'effets toxiques importants. Le méthoprène présente un très faible potentiel de toxicité aiguë par voie orale et par inhalation et n'irrite pas les yeux et la peau. En outre, ce pesticide présente une faible toxicité cutanée (peau) aiguë et n'est pas un sensibilisant cutané pour l'être humain.

L'utilisation du méthoprène a-t-elle des effets sur l'environnement?

Lors d'essais en laboratoire, le méthoprène s'est révélé pratiquement non toxique chez le canard colvert et seulement légèrement toxique chez le poisson. Quoiqu'on ait constaté que ce produit est très toxique pour les invertébrés d'eau douce, les résultats d'études sur le terrain montrent qu'il n'entraîne pas d'effets néfastes de longue durée sur les populations d'invertébrés ou d'autres organismes aquatiques non visés lorsqu'il est utilisé conformément aux instructions du fabricant pour la lutte contre les moustiques. Les répercussions nuisibles sur les invertébrés aquatiques n'étaient pas permanentes et les populations touchées ont pu se rétablir.

Enfin, le méthoprène n'est pas persistant dans l'environnement. Il se dégrade rapidement dans l'eau et peut être transformé sous l'action des rayons solaires et de microorganismes.

Rôle de l'ARLA

L'ARLA de Santé Canada a pour mission d'évaluer les risques pour la santé humaine et l'environnement de tous les produits antiparasitaires avant que leur utilisation au Canada ne soit approuvée. Les fabricants doivent fournir à l'Agence une analyse complète de la formulation de ces produits, ainsi que des données détaillées sur leurs effets sur la santé et l'environnement, aux fins d'évaluation des risques par les scientifiques de l'Agence. Seuls les produits qui ont fait l'objet d'un examen scientifique, qui sont jugés efficaces et sécuritaires et qui ne présentent qu'un risque minime pour la santé humaine et l'environnement sont homologués par l'ARLA.

Renseignements auprès de l'ARLA

On peut obtenir des renseignements sur la réglementation des pesticides auprès de Santé Canada ou en communiquant avec le Service de renseignements de la lutte antiparasitaire.

Autre sources d'information

Pour obtenir des renseignements sur le virus West Nile (virus du Nil occidental), vous pouvez consulter le site Web sur le virus du Nil occidental de Santé Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :