Soins de santé primaires et renouvellement des soins de santé

Des services de soins de santé efficaces et de grande qualité engendrent d'importantes répercussions sur l'ensemble du système de soins de santé. Comme le rapport final de la Commission Romanow en a fait état, « il y a une entente quasi universelle qui s'accorde pour dire que les soins de santé primaires offrent des avantages éventuels extraordinaires au système de soins de santé pour les Canadiennes et les Canadiens [...] aucune autre initiative n'offre autant de potentiel pour améliorer la santé et pour assurer la survie du système de soins de santé. »

Ce potentiel d'amélioration globale du système présente plusieurs facettes :

  • Une plus grande mise en valeur de la promotion de la santé aidera lUne plus grande mise en valeur de la promotion de la santé aidera les Canadiennes et les Canadiens à demeurer en santé et à éviter ou à retarder les maladies qui pourraient être évitables.s services de soins de santé, l'amélioration de la qualité optimisera l'efficacité (par exemple, la gestion précoce des maladies chroniques peut éviter le développement de complications et la nécessité de soins spécialisés).
  • Quand les Canadiennes et les Canadiens ont besoin des services de soins de santé, l'amélioration de la qualité optimisera l'efficacité (par exemple, la gestion précoce des maladies chroniques peut éviter le développement de complications et la nécessité de soins spécialisés).
  • Quand des services plus spécialisés sont nécessaires, le rôle de coordination des soins de santé primaires assurera la continuité des soins et le suivi jusqu'à l'hospitalisation.

Ainsi, les soins de santé primaires offrent une approche durable aux défis concernant les listes d'attente pour les services spécialisés et les pressions sur les hôpitaux. Ce potentiel a été démontré concrètement par des modèles comme le Group Health Centre de Sault Ste. Marie (site Web seulement disponible en anglais), qui a présenté des programmes d'amélioration de la qualité sur des plans tels que la gestion du diabète et l'insuffisance cardiaque congestive. Par exemple, son programme d'adaptation de la fin de l'insuffisance cardiaque congestive a réduit le taux de réadmission à l'hôpital de 44 p. 100 sur une période de deux ans.

Pour ces raisons, les gouvernements ont accéléré le processus de mise en oeuvre de la réforme des soins de santé.

  • Septembre 2000 : les premiers ministres se sont mis d'accord pour dire que des améliorations aux soins de santé primaires étaient cruciales pour le renouvellement du système de soins de santé du Canada. Le gouvernement fédéral a annoncé la création du Fonds pour l'adaptation des soins de santé primaires de 800 millions de dollars pour soutenir ces efforts.
  • Février 2003 : les premiers ministres ont convenu de l'Accord sur les soins de santé qui vise à ce que 50 p. 100 des Canadiennes et des Canadiens aient accès tous les jours, 24 heures par jour, à un fournisseur approprié de soins de santé primaires d'ici 2011.
  • Septembre 2004 : la visée a été réitérée dans le Plan décennal pour consolider les soins de santé et les premiers ministres ont ensuite convenu d'établir un réseau de pratiques exemplaires afin de partager l'information et de collaborer. Ces faits nouveaux ont été accompagnés de financement fédéral supplémentaire.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :