Le plomb

Évaluation de la mesure du rendement

Le fait de mener des évaluations de la mesure du rendement permet au gouvernement d'évaluer si des mesures de gestion des risques visant les substances considérées comme toxiques aux termes de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE, 1999) permettent d'atteindre les objectifs de gestion des risques ou si des modifications permettraient de mieux protéger la population canadienne et son environnement. L'Évaluation de l'efficacité des mesures de gestion des risques pour le plomb a été publiée le 3 juiillet 2020.

Contexte

Le plomb est une substance toxique aux termes de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999). Le plomb est présent naturellement dans la roche et le sol et est utilisé dans l'industrie. En raison de ces sources naturelles et anthropiques, le plomb est omniprésent dans l'environnement au Canada; il se trouve dans l'air, les cours d'eau et le sol ainsi que dans les aliments et l'eau potable.

Chez la population adulte en général, l'exposition se produit principalement par ingestion d'aliments et d'eau potable, puis par inhalation. D'autres sources peuvent entraîner une exposition individuelle importante. Par exemple, l'inhalation est une voie d'exposition importante pour les personnes qui vivent à proximité de sources de plomb locales identifiables comme une cheminée industrielle. De même, les nourrissons et les enfants peuvent ramper et porter davantage les mains à leur bouche et ingèrent parfois des éléments non comestibles comme de la terre et de la peinture. Par conséquent, dans ce groupe d'âge, la principale source d'exposition au plomb est l'ingestion d'éléments non comestibles contaminés par le plomb comme de la poussière domestique, de la peinture à base de plomb, de la terre et des produits de consommation, en plus de l'apport alimentaire en plomb provenant des aliments et de l'eau.

D'autres sources peuvent contribuer à l'exposition au plomb pour la population en général, notamment l'ingestion de gibier chassé au moyen de munitions au plomb et l'ingestion par voie orale de certains produits qui pourraient contenir du plomb comme du cristal au plomb et des fournitures artistiques. Les immeubles où il y a de la peinture au plomb qui se dégrade ou des conduites de branchement et des tuyaux en plomb ou qui sont en rénovation peuvent être une autre source de plomb. L'exposition au plomb peut également être accrue par certaines activités professionnelles (c.-à-d. l'utilisation d'une arme à feu) et récréatives (c.-à-d. fabrication de vitraux); l'ingestion de légumes cultivés dans un sol contaminé par le plomb et des comportements comme l'usage du tabac.

Le plomb pose des risques considérables pour l'environnement et la santé humaine. Chez l'humain, l'exposition au plomb est associée à des effets néfastes sur le cerveau, le cœur et les reins et la reproduction. Bien que le plomb soit néfaste à tout âge, les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes et le fœtus sont les plus sensibles à l'exposition au plomb. Les nourrissons et les enfants sont particulièrement sensibles aux effets neurodéveloppementaux de l'exposition au plomb en raison de leur développement du cerveau. Le plomb est également toxique pour les oiseaux, les poissons et la faune aquatique, les invertébrés, les plantes et les animaux qui vivent dans le sol.

Par conséquent, au cours des dernières décennies, le gouvernement fédéral du Canada a pris de nombreuses mesures pour réduire ou éliminer l'exposition au plomb afin de protéger la santé de la population canadienne et son environnement contre les effets néfastes de cette substance. Il s'agit notamment de mesures réglementaires et autres axées sur l'extraction minière, la fusion et l'affinage des métaux communs, la fabrication d'acier, différents produits de consommation, l'eau potable, les aliments ainsi que les milieux environnementaux comme la poussière domestique, le sol et l'air. Afin d'évaluer l'efficacité de ces mesures, le gouvernement a mené une évaluation de la mesure du rendement et a résumé les progrès réalisés sur le plan de la réduction des risques dans l'Évaluation de l'efficacité des mesures de gestion des risques pour le plomb publiée en 2020.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :