Communication des coprésidents du Comité consultatif spécial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes et de l'Institut canadien d'information sur la santé au sujet des données actualisées sur la crise des opioïdes

Déclaration

19 juin 2018 - Ottawa (Ontario) - Agence de la santé publique du Canada

Nous assistons à un nombre sans précédent de surdoses d'opioïdes au Canada. Cette crise de santé publique nationale continue de frapper des Canadiens de tous les milieux, dans les régions rurales comme dans les centres urbains. Elle touche des consommateurs de drogues, leur famille, leurs amis et leur collectivité.

Aujourd'hui, au nom du Comité consultatif spécial fédéral-provincial-territorial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes et en partenariat avec l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), l'Agence de la santé publique du Canada a publié des données nationales provisoires sur les décès apparemment liés aux opioïdes en 2017de nouvelles données provenant des services médicaux d’urgence ainsi que des données actualisées sur les hospitalisations dues aux intoxications aux opioïdes. L’ICIS a également publié de nouvelles informations sur les ordonnances d’opioïdes en 2017.

Malheureusement, ces statistiques confirment nos prévisions antérieures, selon lesquelles près de 4 000 Canadiens ont perdu la vie en 2017 à la suite d'une surdose apparemment liée aux opioïdes. Il s'agit d'une hausse de 34 % par rapport au nombre de décès recensés en 2016. Le nombre de décès accidentels apparemment liés au fentanyl ou à ses analogues, qui sont des types d'opioïdes, a également augmenté de 81 % de 2016 à 2017.

Par ailleurs, l'Agence de la santé publique du Canada, en partenariat avec les autorités provinciales et territoriales, a publié des données sur les tendances relatives aux surdoses ayant nécessité l'administration de naloxone par les services médicaux d'urgence (paramédiques) dans les six provinces et territoires participants. Les données disponibles montrent que, parmi les surdoses d'opioïdes présumées, deux sur trois sont survenues chez les hommes. Les Canadiens âgés de 20 à 29 ans représentent le plus fort pourcentage des personnes auprès desquelles les services médicaux d'urgence sont intervenus en raison d'une surdose d'opioïdes présumée.

L’ICIS a publié des données actualisées qui portent particulièrement sur les hospitalisations liées à la consommation d’opioïdes. En moyenne, 17 Canadiens par jour ont été hospitalisés en raison d’une intoxication aux opioïdes en 2017 – une hausse par rapport au taux de 16 par jour observé en 2016.    

L’ICIS a aussi publié des données sur les pratiques en matière de prescription et de délivrance d’opioïdes de 10 % au Canada. Selon ces données, la quantité d’opioïdes délivrée pour 1 000 habitants a diminué de 2016 à 2017. C’est la quantité de fentanyl, mesurée en nombre de doses quotidiennes définies, qui a le plus baissé (23 %). De plus, le nombre d’ordonnances d’opioïdes a diminué pour la première fois depuis 2012. L’an dernier, 21,3 millions d’ordonnances d’opioïdes ont été exécutées, comparativement à 21,7 millions en 2016 et à 20,3 millions en 2012.

Toujours selon les données, les jeunes hommes continuent d'être plus souvent victimes de surdoses d'opioïdes. Quant aux préjudices liés aux opioïdes, ils prennent de l'ampleur, malgré la baisse du nombre d'ordonnances exécutées et de la quantité totale délivrée par les pharmacies canadiennes. Le fentanyl illégal est encore en cause dans bon nombre de décès liés aux opioïdes, et l'augmentation de l'offre et de la toxicité aggrave la crise.

Ces chiffres brossent un tableau complexe et évolutif de la crise des opioïdes qui secoue le pays. Plusieurs facteurs peuvent contribuer directement à l'augmentation du recours à la naloxone pendant les interventions des services médicaux d'urgence et les hospitalisations. Mentionnons :

  • une meilleure connaissance, par le public, des signes d'une surdose;
  • une plus grande volonté d'obtenir des soins médicaux dans le cas d'une surdose;
  • une meilleure compréhension de la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose.

Nous continuerons d'examiner toutes les données probantes disponibles pour mieux comprendre les nouvelles tendances liées à cette crise.

Nous reconnaissons que les chiffres publiés aujourd'hui ont trait aux Canadiens qui ont perdu la vie ou qui font peut-être un usage problématique de substances.

Nous demeurons résolus à collaborer avec tous les ordres de gouvernement, les intervenants et les personnes ayant une expérience vécue pour prendre d'autres mesures de réduction des méfaits, sensibiliser davantage la population et améliorer l'accès au traitement afin de venir à bout de la crise des opioïdes.

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada
Coprésidente, Comité consultatif spécial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes

Dr Robert Strang
Médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse
Coprésident, Comité consultatif spécial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes

David O'Toole
Président-directeur général
Institut canadien d'information sur la santé

Personnes-ressources
Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :