Chiffres actualisés sur les décès par surdose d’opioïdes au Canada

Communiqué de presse

Plus de 10 300 Canadiens ont perdu la vie entre janvier 2016 et septembre 2018

10 avril 2019 - Ottawa (Ontario) - Agence de la santé publique du Canada

La crise des opioïdes continue d’avoir des répercussions désastreuses sur la santé et la vie de nombreux Canadiens, de leurs familles et de leurs collectivités.

Aujourd’hui, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), au nom du Comité consultatif spécial fédéral-provincial-territorial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes, a publié des données sur les décès apparemment liés aux opioïdes au Canada ainsi que des données sur les surdoses d’opioïdes présumées, selon les informations des services médicaux d’urgence, pour la période de janvier à septembre 2018.

Au cours des neuf premiers mois de l’année dernière, 3 286 Canadiens ont perdu la vie à la suite de surdoses d’opioïdes présumées, ce qui porte malheureusement à plus de 10 300 le nombre de décès vraisemblablement causés par les opioïdes au Canada de janvier 2016 à septembre 2018.

Les données montrent également que le fentanyl et des substances analogues sont encore largement responsables de cette crise. De janvier à septembre 2018, ils étaient en cause dans 73 % des décès accidentels apparemment liés aux opioïdes.

Les données publiées aujourd’hui confirment que la crise continue d’impacter le pays en entier. Ces données sont troublantes et le gouvernement du Canada continue de prendre des mesures pour répondre à la crise d’opioïdes en améliorant l’accès aux services de réduction des méfaits, en sensibilisant davantage les gens sur les risques liés aux opioïdes et en retirant les obstacles aux traitements, tels que la stigmatisation. 

Les efforts engagés de collecte et de partage de données de la part des paliers de gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux sont cruciaux pour éclairer les politiques et les interventions pour aider les personnes touchées par la crise d’opioïdes. Les efforts doivent continuer à tous les niveaux afin de répondre à cette crise. Une des grandes priorités vise à mettre fin à la stigmatisation et à la discrimination associées avec l’usage de substances, ce qui agit souvent comme obstacle à l’obtention de traitement. L’adoption de politiques, de pratiques et de langage équitables et compatissants assurera que tous les Canadiens qui le veulent et en ont besoin puissent obtenir de l’aide.

La crise d’opioïdes est un enjeu sanitaire et social complexe qui nécessite des efforts concertés de la part de la société entière afin d’y répondre. Cela comprend tous les niveaux gouvernementaux, des intervenants et des personnes ayant l’expérience du vécu, qui œuvrent sur la prévention, la collecte de données, la stigmatisation et l’accès à la réduction des méfaits et aux traitements afin de sauver des vies.

Citations

« Les données publiées aujourd’hui nous rappellent l’impact significatif qu’a la crise d’opioïdes sur des Canadiens de tous les horizons et de toutes les régions de notre pays. Chaque décès est une tragédie qui frappe les familles, les amis et les collectivités. Le gouvernement du Canada continue à prendre des mesures pour répondre à cette crise. Le budget de 2019 prévoit un investissement additionnel de 30,5 millions de dollars sur les cinq prochaines années et un million de dollars en financement continu dans des mesures ciblées visant à réduire les écarts persistants dans la réduction des méfaits et le traitement. Nous continuerons à examiner toutes les preuves afin de guider nos actions futures et enfin sauver des vies. »
L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé 

« Les nouvelles données publiées aujourd’hui sont un rappel brutal de l’importance de poursuivre et d’amplifier nos efforts pour enrayer l’épidémie de surdoses d’opioïdes au Canada. Bien que nous devions prendre ces douloureuses pertes et ces données inquiétantes très au sérieux, nous devons continuer à renforcer notre réponse collective sur la santé publique. Il importe de souligner que tout ce qui a été accompli jusqu’à présent a fait une différence. La facilité d’accès à la naloxone de partout au pays sans un billet d’ordonnance est un bon exemple. L’approbation de sites de consommation supervisée a également réduit les méfaits et sauvé des vies. Je suis aussi vivement intéressée de voir les résultats du Fonds de traitement d’urgence, qui aide les provinces et les territoires à améliorer l’accès aux traitements pour les personnes qui consomment de la drogue. »
Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada et présidente intérimaire de l’Agence de la santé publique du Canada
Coprésidente, Comité consultatif spécial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes

« Chaque fois que de nouvelles données sont publiées, elles nous aident à comprendre l’ampleur et l’impact de la crise des opioïdes au Canada. Ces dernières données confirment que l’épidémie touche tous les Canadiens, directement ou indirectement. Les chiffres sont catastrophiques et font ressortir la nécessité d’un engagement continu de toutes les administrations envers une approche globale, menée en collaboration avec nos partenaires. Le travail accompli jusqu’à présent sur une approche centrée sur des initiatives de prévention, de réduction des méfaits et de traitement a donné des résultats et nous poursuivrons nos efforts partout au pays. »
Dr Saqib Shahab
Médecin-hygiéniste en chef, gouvernement de la Saskatchewan
Coprésident, Comité consultatif spécial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes

Faits en bref

  • La stigmatisation touche ceux qui utilisent la drogue. Une sensibilisation accrue sur l’impact qu’a la stigmatisation contribuera à réduire l’attitude, les croyances et les comportements négatifs envers ceux qui utilisent la drogue et favorisera la création d’une société où les personnes peuvent accéder à des services sanitaires et sociaux compatissants et humanitaires qui sont libres de discrimination et de jugement.

  • Les opioïdes ont coûté la vie à plus de 10 300 personnes au Canada de janvier 2016 à septembre 2018.

  • L’épidémie de surdoses d’opioïdes a fait des ravages partout au pays, mais certaines régions, notamment la Colombie‑Britannique, l’Alberta et l’Ontario, ont été touchées plus durement.   

  • Selon les données connues, 3 286 décès apparemment liés aux opioïdes sont survenus au Canada de janvier à septembre 2018, et 93 % étaient accidentels.

    • La plupart (75 %) des décès accidentels apparemment liés aux opioïdes sont survenus chez les hommes, mais la situation varie selon la province ou le territoire.
    • Quant aux groupes d’âge, la situation varie aussi selon la région, mais la grande majorité des décès se sont produits chez les jeunes adultes et les adultes d’âge moyen. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé 
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :