Mesures fédérales sur les opioïdes à ce jour

(mars 2021)

Sur cette page

Faits saillants récents

Accès aux traitements

Accès aux mesures de réduction des méfaits

Sensibilisation et prévention

Approvisionnement de drogues contaminées

  • Collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux pour réduire l'approvisionnement illégal en opioïdes
  • Équiper les agents frontaliers d'outils pour intercepter le fentanyl et d'autres substances hautement toxiques à la frontière en plus de construire des installations d'échantillonnage régionales à Toronto et à Montréal
  • Saisie de plus de 15,2 kg de fentanyl à la frontière entre avril 2018 et décembre 2020
  • Collaboration avec des partenaires du secteur privé pour lutter contre le blanchiment d'argent lié au trafic du fentanyl
  • En 2020, des opioïdes ont été identifiés 20 559 fois dans des pièces à conviction soumises au Service d'analyse des drogues (SAD) par des responsables de l'application de la loi et de la santé publique
    • Remarque: les pièces à conviction peuvent contenir plus d'un opioïde et le COVID a eu un impact sur les activités du DAS, y compris l'identification des opioïdes dans les pièces à conviction

Données probantes

  • Renforcé et accéléré le mandat du Groupe de travail canadien sur la douleur de fournir des recommandations sur les mesures prioritaires pour s'assurer que les personnes souffrant de douleur sont reconnues et soutenues et que la douleur est comprise, prévenue et traitée efficacement partout au Canada
  • Collaboration continue avec les provinces et les territoires pour appuyer la déclaration trimestrielle de données nationales sur les décès et méfaits associés aux opioïdes et aux stimulants, tels que les hospitalisations et les interventions des services médicaux d’urgence
  • Mise à jour des projections de modélisation pour montrer comment la crise de surdose d'opioïdes peut changer pendant l'épidémie de COVID-19
  • Financement des IRSC pour évaluer la mise en œuvre du programme et l'impact des interventions pilotes d'approvisionnement plus sûr et des sites de consommation supervisé

Pour en savoir plus, visitez le site Canada.ca/Opioides

Méfaits associés aux opioïdes au Canada

De janvier 2016 à septembre 2020, il y a eu :

  • 19 355 décès apparemment liés aux opioïdes, soit près de 12 par jour;
  • 23 240 hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes, ou 14 par jour

Des données récentes provenant de plusieurs administrations au Canada font état d'une augmentation inquiétante des méfaits et des décès associés aux opioïdes depuis le début de l'éclosion de COVID-19

  • 1 705 décès apparemment liés aux opioïdes de juillet à septembre 2020 est le plus haut total jamais enregistré en un seul trimestre depuis 2016
  • Dans les six mois suivant l’implantation des mesures préventives pour faire face à la COVID-19 (avril à septembre 2020) il y a eu une augmentation de 74 % du nombre de décès apparemment liés aux opioïdes (3 351), une augmentation de 31 % du nombre d’hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes (2 706) et une augmentation de 86 % du nombre d’intervention des Services médicaux d'urgence (SMU) pour des cas soupçonnés de surdoses d’opioïdes  (16 200) par rapport aux six mois précédents (octobre 2019 à mars 2020 – 1 923 décès, 2 065 hospitalisations et 8 689 interventions des SMU).
Taux brut des méfaits associés aux opioïdes par 100 000 personnes
Méfait 2016 2017 2018 2019 2020 (janvier à septembre)
Décès apparemment liés aux opioïdes
7,8 10,7 11,8 10,2 16,0
Hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes 16,8 18,4 17,6 15,5 17,1

Décès

  • Entre janvier et septembre 2020, il y a eu 4 395 décès apparemment liés aux opioïdes, dont 96 % étaient accidentels
  • Le nombre de décès apparemment liés aux opioïdes entre avril et juin 2020 était 60 % supérieur par rapport à janvier et mars 2020. Les dernières données de juillet à septembre 2020 (1 705 décès apparemment liés aux opioïdes) indiquent une augmentation de 4 % par rapport à la période d'avril à juin 2020

Parmi les décès accidentels apparemment liés aux opioïdes :

  • 3 sur 4 étaient des hommes
  • 68 % étaient des jeunes et des adultes d'âge moyen (de 20 à 49 ans)
  • 30 % étaient des adultes âgés (50 ans ou plus)
  • 82 % impliquaient du fentanyl et 7 % impliquaient des analogues du fentanyl
  • 86 % impliquaient des opioïdes d'origine non pharmaceutique (parmi les décès avec enquêtes complétées de sept provinces)
  • selon des renseignements provenant de six provinces et territoires, 60 % des décès accidentels liés aux opioïdes de janvier à septembre 2020 impliquaient également un stimulant, ce qui indique que cette crise est liée à la consommation de plusieurs substances toxiques

Hospitalisations

  • Entre janvier et septembre 2020, il y a eu 3 784 hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes, dont 67 % étaient accidentelles
  • Le nombre d’hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes entre avril et juin 2020 était 22 % supérieur par rapport à janvier et mars 2020. Les dernières données de juillet à septembre 2020 (1 400 hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes) indiquent une augmentation de 7 % par rapport à la période d'avril à juin 2020

Parmi les hospitalisations accidentelles dues à une surdose liée aux opioïdes :

  • 2 sur 3 étaient des hommes
  • 53 % étaient des jeunes et des adultes d'âge moyen (de 20 à 49 ans)
  • 44 % étaient des adultes âgés (50 ans ou plus)
  • 31 % impliquaient du fentanyl ou des analogues du fentanyl
  • 20 % impliquaient un ou plusieurs types de stimulants

Services médicaux d'urgence

Selon les données provenant des Services médicaux d'urgence (SMU) de neuf provinces et territoires:

  • Entre janvier et septembre 2020, il y a eu plus de 20 700 interventions des SMU pour des cas soupçonnés de surdoses d'opioïdes, dont :
    • 3 sur 4 étaient des hommes
    • 77 % étaient des jeunes et des adultes d'âge moyen (de 20 à 49 ans)
    • 20 % étaient des adultes âgés (50 ans ou plus)
  • Le nombre de cas soupçonnés de surdoses d'opioïdes entre avril et juin 2020 était 68 % supérieur par rapport à janvier et mars 2020. Les dernières données de juillet à septembre 2020 indiquent une augmentation de 13 % par rapport à la période d’avril à juin 2020

Remarques sur les données

  • Les données sur les décès apparemment liés aux opioïdes sont recueillies auprès des bureaux provinciaux et territoriaux des coroners en chef et des médecins légistes en chef. En raison des différences entre les méthodes de détermination et de déclaration des cas des administrations, les données doivent être interprétées avec prudence. Les données du Québec (2019 et 2020) et de la Colombie-Britannique (2018 à 2020) incluses dans les dénombrements nationaux seulement reflètent les décès liés à toutes les drogues illicites, y compris, mais ne se limitant pas  aux opioïdes. Les données du Manitoba (octobre 2019 à septembre 2020) n’étaient pas disponibles au moment de cette mise à jour.
  • Les données sur les décès apparemment liés aux opioïdes et aux stimulants ne sont pas mutuellement exclusives. Une grande proportion des décès impliquant un stimulant implique également un opioïde. Le total sera une surestimation du fardeau réel des opioïdes et des stimulants.
  • Les données sur les hospitalisations dues à une surdose liée aux opioïdes étaient disponibles dans la Base de données sur les congés des patients, une base de données administratives nationale de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Les données du Québec n'étaient pas disponibles au moment de l'analyse.
  • À l'heure actuelle, il n'y a pas de définition de cas nationale pour les cas soupçonnés de surdoses liées aux opioïdes pour lesquelles les services médicaux d'urgence interviennent. Chaque région soumet les données des SMU selon sa définition de cas provinciale ou territoriale.
  • Des données nouvelles ou révisées seront incluses dans les prochaines mises à jour.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :