Aperçu des données nationales sur les méfaits et les décès liés aux opioïdes

Dernière mise à jour : 12 décembre 2018

Le Canada connaît une grave crise liée à la consommation d’opioïdes. Partout au pays, cette crise a des effets dévastateurs sur la santé et la vie de nombreux Canadiens, sur leurs familles et sur les communautés. Des renseignements exacts concernant la crise sont nécessaires pour :

  • donner un aperçu national de l’incidence des opioïdes sur la santé publique au Canada;
  • aider à orienter les efforts visant à réduire les méfaits et les décès liés aux opioïdes.

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires pour recueillir et communiquer des données sur les méfaits liés aux opioïdes. Des rapports techniques détaillés sont publiés tous les trimestres sur les décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes ainsi que sur les surdoses suspectées d’être liées aux opioïdes rapportées par les services médicaux d’urgence (SMU).

L'ASPC mène également d’autres études pour fournir des renseignements contextuels importants sur la crise.

L’institut canadien d’information sur la santé recueille et communique des renseignements sur les hospitalisations et les visites aux services d’urgence en raison d’intoxication liée aux opioïdes.

Que nous disent les données nationales au sujet de l’état de la crise des opioïdes?

Les statistiques relatives aux méfaits et décès liés aux opioïdes montrent que la crise des opioïdes touche des personnes de tous les milieux et de partout au Canada. Toutefois, certaines populations subissent davantage de méfaits et un fardeau plus lourd.

Décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes :

Malheureusement, entre janvier 2016 et juin 2018, plus de 9 000 personnes ont perdu la vie en lien avec les opioïdes au Canada.

L’épidémie d’opioïdes a touché toutes les régions du pays; toutefois, certaines régions ont été plus affectées que d’autres (voir la figure 1).

Selon les données disponible, il y a eu 2 066 décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada entre janvier et juin 2018 : 94% étaient accidentels.

  • La plupart des décès accidentels apparemment liés à la consommation d’opioïdes étaient chez les hommes (76 %); toutefois, la situation varie selon la province ou le territoire.
  • Les tendances selon l’âge varient également en fonction de la région; toutefois, la grande majorité des décès surviennent chez les jeunes adultes et les adultes d’âge moyen (voir la figure 2 pour la répartition par groupe d’âge).

Les données indiquent également que le fentanyl et d’autres substances apparentées au fentanyl demeurent un facteur d’influence majeur sur la crise des opioïdes. De janvier à juin 2018, le fentanyl ou les analogues du fentanyl étaient en cause dans 72 % des décès accidentels apparemment liés à la consommation d’opioïdes.

Figure 1. Nombre et taux de décès (par 100 000 habitants) apparemment liés à la consommation d'opioïdes selon chaque province et territoire.

2016

Figure 1 2016

Équivalent textuel

en 2016

  • 3014 décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes au Canada
  • le taux de décès au Canada est de 8,3 par 100 000 habitants
Figure 1 2016, données
Province ou territoire Le nombre de décès en 2016 Taux par 100 000 habitants
Colombie-BritanniqueFigure 1 2016 Note de bas de page 1 1008 21,2
Alberta 602 14,2
SaskatchewanFigure 1 2016Note de bas de page 2 83 7,2
Manitoba 88 6,7
Ontario 867 6,2
QuébecFigure 1 2016 Note de bas de page 2 245 2,9
Nouveau-Brunswick 33 4,4
Nouvelle-Écosse 53 5,6
Île-du-Prince-ÉdouardFigure 1 2016 Note de bas de page 2 5 3,3
Terre‑Neuve‑et‑LabradorFigure 1 2016 Note de bas de page 2 18 3,4
YukonNote de bas de page 2 7 18,4
Territoires du Nord-Ouest 5 11,2
Nunavut Suppression Suppression
Figure 1 2016 Note de bas de page 1

Inclus les décès qui sont liés à toutes les drogues illicites et ne sont pas limitées aux opioïdes.

Figure 1 2016 Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Inclus les décès seulement lorsque les enquêtes sont complétées.

Figure 1 2016 Retour à la référence de la note de bas de page 2

2017

Figure 1 2017

Équivalent textuel

en 2017

  • 3998 décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes au Canada
  • le taux de décès au Canada est de 10,9 par 100 000 habitants
Figure 1 2017, données
Province ou territoire Le nombre de décès en 2017 Taux par 100 000 habitants
Colombie-BritanniqueFigure 1 2017 Note de bas de page 1 1482 30,8
Alberta 745 17,4
SaskatchewanFigure 1 2017 Note de bas de page 2 75 6,4
Manitoba 106 7,9
Ontario 1265 8,9
QuébecFigure 1 2017 Note de bas de page 3 181 4,3
Nouveau-Brunswick 36 4,7
Nouvelle-Écosse 63 6,6
Île-du-Prince-ÉdouardFigure 1 2017 Note de bas de page 2 4 2,6
Terre‑Neuve‑et‑LabradorFigure 1 2017 Note de bas de page 2 33 6,2
YukonFigure 1 2017 Note de bas de page 2 7 18,2
Territoires du Nord-Ouest 1 2,2
Nunavut Suppression Suppression
Figure 1 2017 Note de bas de page 1

Inclus les décès qui sont liés à toutes les drogues illicites et ne sont pas limitées aux opioïdes.

Figure 1 2017 Retour à la référence de la note de bas de page 1

Figure 1 2017 Note de bas de page 2

Inclus les décès seulement lorsque les enquêtes sont complétées.

Figure 1 2017 Retour à la référence de la note de bas de page 2

Figure 1 2017 Note de bas de page 3

Inclus les décès non intentionnels qui sont liés à toutes les drogues illicites et ne sont pas limitées aux opioïdes, de juillet à décembre seulement.

Figure 1 2017 Retour à la référence de la note de bas de page 3

2018 (de janvier à juin)

Figure 1 2018

Équivalent textuel

De janvier à juin 2018,

  • on a dénombré au moins 2 000 décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes
  • le taux de décès au Canada est de 11,2 par 100 000 habitants.
Figure 1 2018, données
Province ou territoire Le nombre de décès Taux par 100 000 habitantsFigure 1 2018 Note de bas de page 4
Colombie-BritanniqueFigure 1 2018 Note de bas de page 1 754 30,2
Alberta 379 17,6
SaskatchewanFigure 1 2018 Note de bas de page 2 33 5,7
Manitoba 22 3,3
Ontario 638 8,9
QuébecFigure 1 2018 Note de bas de page 3 195 4,6
Nouveau-Brunswick 10 2,6
Nouvelle-Écosse 34 7,1
Île-du-Prince-ÉdouardFigure 1 2018 Note de bas de page 2 0 0,0
Terre‑Neuve‑et‑LabradorFigure 1 2018 Note de bas de page 2 Suppression Suppression
YukonFigure 1 2018 Note de bas de page 2 0 0,0
Territoires du Nord-Ouest 1 4,5
Nunavut Suppression Suppression
Figure 1 2018 Note de bas de page 1

Inclus les décès qui sont liés à toutes les drogues illicites et ne sont pas limitées aux opioïdes.

Figure 1 2018 Retour à la référence de la note de bas de page 1

Figure 1 2018 Note de bas de page 2

Inclus les décès seulement lorsque les enquêtes sont complétées.

Figure 1 2018 Retour à la référence de la note de bas de page 2

Figure 1 2018 Note de bas de page 3

Inclus les décès non intentionnels qui sont liés à toutes les drogues illicites et ne sont pas limitées aux opioïdes.

Figure 1 2018 Retour à la référence de la note de bas de page 3

Figure 1 2018 Note de bas de page 4

Le taux annuel estimé pour 2018 est basé sur les données de janvier à juin 2018.

Figure 1 2018 Retour à la référence de la note de bas de page 4

Figure 2. Pourcentage de décès accidentels apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada selon le groupe d’âge, de janvier à juin 2018.Figure 2 Note de bas de page 1

Figure 2

Équivalent textuel
Figure 2. Pourcentage de décès accidentels apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada selon le groupe d’âge, de janvier à juin 2018Figure 2 Note de bas de page 1
Groupe d’âge Pourcentage
19 ans et moins 1%
De 20 à 29 ans 20%
De 30 à 39 ans 27%
De 40 à 49 ans 21%
De 50 à 59 ans 22%
De 60 ans et plus 8%
Figure 2 Note de bas de page 1

Les données sur le groupe d'âge n'étaient pas disponibles pour deux personnes. Pour le Québec, les données concernant les personnes de 19 ans et moins et de 70 ans et plus ont été supprimées en raison du faible nombre de cas. Les données du Québec et de la Colombie-Britannique incluent les décès liés à toutes les drogues illicites, y compris, mais sans se limiter aux opioïdes.

Figure 2 Retour à la référence de la note de bas de page 1

Figure 2 Note de bas de page 1

Les données sur le groupe d'âge n'étaient pas disponibles pour deux personnes. Pour le Québec, les données concernant les personnes de 19 ans et moins et de 70 ans et plus ont été supprimées en raison du faible nombre de cas. Les données du Québec et de la Colombie-Britannique incluent les décès liés à toutes les drogues illicites, y compris, mais sans se limiter aux opioïdes.

Figure 2 Retour à la référence de la note de bas de page 1

Voir le rapport complet (InfoBase du GC)

Hospital
Hospitalisations et visites aux services d’urgence :

Les taux de méfaits attribuables à une intoxication liée aux opioïdes continuent d’augmenter partout au Canada — les hospitalisations ont augmenté de 27 % au cours des cinq dernières années.

Entre 2016 et 2017,

  • en moyenne, 17 personnes par jour ont été hospitalisées en raison d'intoxication liée aux opioïdes au Canada en 2017 – une augmentation par rapport à 16 par jour en 2016;
  • les intoxications liées aux opioïdes touchent les petites communautés et les banlieues du Canada, ainsi que les grands centres urbains. En 2017, les taux d’hospitalisations pour une intoxication liée aux opioïdes dans les petites communautésNote de bas de page * étaient 2,5 fois plus élevés que dans les grandes villes canadiennes;
  • les taux d’hospitalisations et de visites aux services d’urgence en raison d’une intoxication liée aux opioïdes ont augmenté le plus rapidement chez les hommes de 25 à 44 ans;
  • le taux de visites aux services d’urgence pour des intoxications liées aux opioïdes a augmenté de 73 % en Ontario et de 23 % en Alberta.
Notes de bas de page *

Communautés de 50 000 à 99 999 habitants.

Retour à la référence de la note de bas de page* Référent

Voir le rapport complet (ICIS)

Ambulance
Données des services médicaux d’urgence :

Les données sur les services médicaux d'urgence (SMU), y compris les services paramédicaux constituent une source d'informations supplémentaire sur les surdoses suspectées d’être liées aux opioïdes et aident à décrire les méfaits chez les personnes qui ne se rendent pas nécessairement à l'hôpital. Plusieurs provinces et territoires ont déclaré des données sur les SMU.

Les données de janvier à juin 2018 révèlent que la majorité des surdoses suspectées d’être liées aux opioïdes (71%) concernaient des hommes et quelles étaient plus fréquentes chez les personnes âgées de 20 à 29 ans (32%) et les personnes âgées de 30 à 39 ans (30%).

Voir le rapport complet (InfoBase du GC)

Que pouvez-vous faire?

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :