Document d’information : Investissements effectués pour réduire les infections transmissibles sexuellement et par le sang

Document d'information

Juillet 2019

Le Plan d’action quinquennal sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang du gouvernement du Canada décrit sept domaines d’action prioritaires :

  • Vers la vérité et la réconciliation avec les Premières nations, les Inuits et les Métis
  • Stigmatisation et discrimination
  • Innovation communautaire
  • Rejoindre les personnes non diagnostiquées
  • Fournir des services de prévention, de traitement et de soins aux populations qui reçoivent des services de santé ou des prestations de soins de santé du gouvernement fédéral
  • Mettre à profit les connaissances actuelles et orienter la recherche future
  • Mesurer l’incidence — Assurer le suivi et rendre compte des tendances et des résultats

Le gouvernement du Canada investit également dans quatre initiatives qui s’inscrivent à l’appui des priorités du Plan d’action :

1. Fonds pour la réduction des méfaits

Le Fonds de réduction des méfaits de l’Agence de la santé publique du Canada investit 30 millions de dollars sur cinq ans à l’appui de projets dans tout le Canada qui contribueront à réduire le VIH et l’hépatite C chez les personnes qui utilisent en commun du matériel de consommation de drogues par injection et inhalation, comme des seringues et des pipes.

L’annonce d’aujourd’hui comprend un financement de 7,7 millions de dollars sur deux ans pour 29 projets qui sont menés pour réduire les infections au VIH et à l’hépatite C, ainsi que la stigmatisation et la discrimination qui frappent les personnes qui utilisent en commun de l’équipement de consommation de drogues.

2. Programme d’innovation en dépistage 

Le Programme d’innovation en dépistage de l’Agence de la santé publique du Canada, nouvellement établi au Laboratoire national de microbiologie, recevra 5 millions de dollars sur cinq ans pour mettre au point et transférer de nouvelles technologies de mise à l’essai et les appliquer directement aux collectivités éloignées, rurales et nordiques. L’offre faite aux personnes de ces collectivités d’effectuer directement ces tests contribuera à accroître l’accès aux tests de dépistage des infections qui sont souvent encore fortement stigmatisées.

3. Subvention de l’équipe de recherche clinique et biomédicale sur le VIH/sida

La subvention accordée à l’équipe de recherche clinique et biomédicale sur le VIH/sida des Instituts de recherche en santé du Canada fournira 19,9 millions de dollars sur cinq ans à des chercheurs pour six projets qui sont menés dans tout le pays afin d’élaborer des stratégies de prévention, des traitements et des soins efficaces pour améliorer la santé des Canadiens atteints d’ITSS. Dans le cadre des études, des questions comme la détection de lacunes dans le dépistage et l’évaluation de nouvelles combinaisons de médicaments antirétroviraux et la découverte de nouvelles approches pour éliminer l’infection persistante au VIH seront étudiées.

4. Centres de recherche sur le VIH/sida, l’hépatite C et sur la santé de la population et les services de santé en matière d’ITSS

Les Instituts de recherche en santé du Canada investissent 12,5 millions de dollars sur cinq ans dans trois centres de recherche sur le VIH/sida, l’hépatite C et sur la santé de la population et les services de santé en matière d’ITSS. Les centres amélioreront la santé et l’accès à des programmes et à des services efficaces pour les personnes qui sont atteintes d’ITSS et celles qui risquent de l’être, en particulier pour les populations les plus touchées.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :