Avis de la santé publique : Éclosion d'infections à l'hépatite A liées aux mangues congelées

Le 12 octobre 2021 – Mise à jour définitive

Cet avis fut actualisé pour indiquer que l'éclosion semble terminée et que l'enquête sur cette dernière a été clôturée.

Sur cette page

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a collaboré avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion d'infections au virus de l'hépatite A qui est survenue au Québec et en Nouvelle-Écosse. L'éclosion semble être terminée et l'enquête sur cette dernière a été clôturée.

L'enquête a déterminé que la consommation de mangues congelées était la cause probable de l'éclosion. Deux des personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir consommé des mangues congelées avant que ne se manifeste la maladie. Les mangues congelées restantes ont été récupérées dans le domicile des personnes malades et un test a révélé la présence de la souche responsable de l'éclosion du virus de l'hépatite A.

L'ACIA avait émis un avis de rappel d'alimentsvisant diverses mangues congelées vendues sous divers noms de marque. Les produits visés par le rappel avaient été distribués en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick, au Terre-Neuve-et-Labrador, en Île-du-Prince-Édouard, et en Nouvelle-Écosse,. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés sur le site Web de l'ACIA.

On conseille à la population canadienne de ne consommer aucun des produits alimentaires faisant l'objet du rappel. Les mangues congelées ont une longue durée de stockage et les produits rappelés pourraient encore se retrouver dans des congélateurs. Si vous pensez avoir été exposés aux produits visés par le rappel ou si vous avez des symptômes correspondant à l'hépatite A, consulter immédiatement votre fournisseur de soins de santé. La vaccination peut prévenir l'infection de l'hépatite si elle est reçue dans les quatorze (14) jours qui suivent l'exposition. 

Résumé de l'enquête

En tout, trois cas confirmés en laboratoire d'infections au virus de l'hépatite A furent signalés par l'enquête dans les provinces qui suivent : Québec (2) et Nouvelle-Écosse (1). La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre la fin mars et la mi-juin 2021. Il y a eu deux hospitalisations, mais aucun décès. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 23 à 63 ans. La majorité des cas (67 %) sont des femmes.
L'ACIA a fait enquête sur la salubrité des aliments et a lancé le rappel en lien avec l'éclosion.

Qui est le plus à risque?

N'importe quelle personne peut devenir malade par infection de l'hépatite A. La plupart des personnes touchées se rétabliront pleinement, mais le risque de complications graves augmente avec l'âge, ainsi que chez les personnes touchées par des pathologies hépatiques sous-jacentes.

Quelqu'un pourrait être touché par l'infection à l'hépatite, sans pour autant devenir malade, ou présenter des symptômes, mais transmettre la maladie aux autres.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Symptômes

Toutes les personnes infectées n'auront pas nécessairement de symptômes. Les symptômes sont plus susceptibles de se manifester chez les adultes que chez les enfants. Parmi les symptômes de l'hépatite A, mentionnons ceux qui suivent :

Après l'exposition au virus de l'hépatite A, les symptômes apparaissent généralement dans les 14 à 28 jours, mais peuvent se manifester après 50 jours.

Les symptômes durent généralement moins de deux mois. Les symptômes bénins peuvent durer d'une à deux semaines, tandis que les symptômes graves peuvent perdurer jusqu'à neuf mois.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les Canadiens contre les éclosions de maladies entériques.

L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Renseignements épidémiologiques

La figure 1 est une courbe épidémiologique pour cette éclosion, qui illustre le nombre de cas par semaine. Ces renseignements sont utilisés par les enquêteurs sur les éclosions pour montrer quand les cas ont commencé quand ils ont atteint un sommet et quand leur nombre a diminué. Il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment où une personne tombe malade et le moment où la maladie est signalée et que des tests confirment l'existence d'un lien avec l'éclosion. Il y a des données sur trois (3) cas.

Figure 1 : Nombre de personnes infectées par le virus de l'hépatite A
Figure 1
Figure 1 - Équivalent textuel
Tableau 1 – Nombre de personnes dont l'infection au virus de l'hépatite A a été confirmée par semaine depuis le début des symptômes ou le prélèvement
Semaine de début des symptômes ou de prélèvement Nombre de cas
2021-03-07 0
2021-03-14 1
2021-03-21 0
2021-03-28 0
2021-04-04 1
2021-04-11 0
2021-04-18 0
2021-04-25 0
2021-05-02 0
2021-05-09 0
2021-05-16 0
2021-05-23 0
2021-05-30 0
2021-06-06 0
2021-06-13 1
2021-06-20 0
2021-06-27 0
2021-07-04 0
2021-07-11 0
2021-07-18 0
2021-07-25 0
2021-08-01 0
2021-08-08 0
2021-08-15 0
2021-08-22 0
2021-08-29 0
2021-09-05 0
2021-09-12 0
2021-09-19 0
2021-09-26 0
2021-10-03 0
2021-10-10 0
2021-10-17 0

Renseignements supplémentaires

Renseignements avec les médias

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

Numéro sans frais : 1-866-225-0709
 info@hc-sc.gc.ca

Historique de l'enquête

Avis de santé publique - Le 31 juillet 2021 – Avis original

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion d'infections au virus de l'hépatite A au Québec et en Nouvelle-Écosse. L'éclosion semble se poursuivre, car des cas de maladie récents continuent d'être signalés à l'ASPC.

D'après les résultats de l'enquête jusqu'ici, il a été déterminé que la consommation de mangues congelées était la cause probable de l'éclosion. Deux des personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir consommé des mangues congelées avant que ne se manifeste la maladie. Les mangues congelées restantes ont été récupérées dans le domicile des personnes malades et un test a révélé la présence du virus de l'hépatite A.

L'ACIA a émis un avis de rappel d'aliments visant diverses mangues congelées vendues sous divers noms de marque. Les produits visés par le rappel ont été distribués en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick, au Terre-Neuve-et-Labrador, en Île-du-Prince-Édouard, et en Nouvelle-Écosse, et pourraient avoir été distribués dans d'autres provinces et territoires. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés sur le site Web de l'ACIA.

On conseille à la population canadienne de ne consommer aucun des produits alimentaires faisant l'objet du rappel. Si vous pensez avoir été exposés aux produits visés par le rappel ou si vous avez des symptômes correspondant à l'hépatite A, consulter immédiatement votre fournisseur de soins de santé. La vaccination peut prévenir l'apparition des symptômes si elle est reçue dans les quatorze (14) jours qui suivent l'exposition. Le présent avis comprend des conseils additionnels sur la façon d'éviter de tomber malade.

Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 31 juillet 2021, il y a trois cas confirmés en laboratoire d'infections au virus de l'hépatite A qui sont visés par l'enquête dans les provinces qui suivent : Québec (2) et Nouvelle-Écosse (1). La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre la fin mars et la mi-juin 2021. On ne rapporte aucune hospitalisation ni aucun décès. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 23 à 63 ans. La majorité des cas (67 %) sont des femmes.

L'ACIA poursuit son enquête sur la salubrité des aliments qui pourrait entraîner le rappel d'autres produits. Si d'autres produits posant un risque élevé font l'objet d'un rappel, l'ACIA en informera le public par une mise à jour à son avis de rappel d'aliments.

Il est possible que des cas de maladie plus récents soient signalés dans le cadre de cette éclosion, car il s'écoule un certain temps entre le moment où une personne tombe malade et celui où la maladie est signalée aux responsables de la santé publique. Pour cette éclosion, la période de déclaration de la maladie est de deux à six semaines.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :