Infection à Haemophilus influenzae

Professionnels de la santé

Haemophilus influenzae est une bactérie qui peut causer une grave maladie invasive, surtout chez les jeunes enfants. Avant la mise au point du vaccin en 1988, les bactéries Haemophilus influenzae de sérotype b (Hib) étaient la plus fréquente cause de méningite bactérienne au Canada. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande la vaccination contre l’infection à Hib.

Agent de la maladie

L’infection à Haemophilus influenzae est causée par un coccobacille Gram négatif qui peut être encapsulé (typable) ou non encapsulé (non typable). Les souches encapsulées sont réparties en sérotypes de a à f, selon les caractéristiques antigéniques de leurs capsules de polysaccharides. Ces souches sont plus susceptibles d’envahir des sites normalement stériles, causant une maladie invasive, tandis que les souches non encapsulées causent généralement des infections moins graves. La souche Hib est la plus pathogène; avant l’arrivée des programmes de vaccination, elle causait 95 % des cas d’infection.

Réservoir

Humains

Spectre de la maladie clinique

L'infection à Haemophilus influenzae peut causer diverses infections, dont la gravité varie de bénigne à grave. Les infections des voies respiratoires peuvent entraîner une pneumonie ou une bronchite et peuvent mener à des infections des oreilles, des sinus et des yeux.

Environ 55–65 % des enfants touchés développent une méningite. Les autres patients souffraient :

  • d’épiglottite;
  • de bactériémie;
  • de cellulite;
  • de pneumonie;
  • d’arthrite septique.

Les symptômes de la méningite apparaissent habituellement de 2 à 4 jours après l’infection, et peuvent inclure :

  • apparition soudaine de fièvre;
  • changements dans l’état mental ou le comportement;
  • mal de tête intense;
  • raideur du cou et du dos.

Chez les nourrissons, la fontanelle peut bomber.

Les effets à long terme d’une infection à Hib menant à une méningite incluent :

  • perte auditive permanente;
  • paralysie;
  • convulsions;
  • lésions cérébrales.

Le taux de létalité de la méningite à Hib est d’environ 5 %. De graves séquelles neurologiques touchent de 10 à 15 % des survivants. La surdité touche de 15 à 20 % des survivants.

Transmission

L’infection à Haemophilus influenzae se transmet par contact avec des sécrétions ou des gouttelettes provenant du nasopharynx de personnes infectées. Voici des exemples de tels contacts :

  • baisers;
  • partage de boissons;
  • partage d’objets contaminés (comme des jouets).

La période d’incubation est inconnue, mais varie probablement de 2 à 4 jours. Les personnes infectées peuvent transmettre la maladie tant que des bactéries Hib sont présentes, ce qui peut être long. L’infection à Haemophilus influenzae n’est plus transmissible de 24 à 48 heures après le début d’un traitement antibiotique efficace.

Distribution de la maladie (à l’échelle mondiale)

L’infection à Haemophilus influenzae peut survenir n’importe où dans le monde, mais un pic d’incidence est observé chez les enfants âgés de moins de 6 mois dans les pays en développement. Dans les pays industrialisés, un pic est observé entre l’âge de 6 et de 12 mois.

Avant l’administration à grande échelle du vaccin contre l’infection à Hib, les pays ayant des ressources limitées étaient les plus à risque de maladie et de décès causés par cette infection. En l’an 2000, l’Organisation mondiale de la Santé estime que l’infection à Hib a causé environ 8,13 millions de cas de maladie grave chez les enfants âgés de moins de 5 ans, et environ 371 000 décès. Le nombre de pays qui administrent le vaccin a plus que doublé en 2008, et le taux de mortalité de l’infection à Hib chez les enfants âgés de moins de 5 ans a plongé à 199 000 décès.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la distribution de l’infection à Hib à l’échelle mondiale, veuillez consulter l’Organisation mondiale de la Santé (en anglais seulement).

Facteurs de risque

À l’échelle mondiale, l’infection invasive à Hib est surtout prévalente chez les enfants âgés de 2 mois à 2 ans. Les enfants les plus à risque sont ceux qui :

  • ont une dysfonction de la rate (p. ex. anémie falciforme, asplénie);
  • ont un déficit d’anticorps;
  • fréquentent un établissement de garde d’enfants;
  • font partie d’une communauté inuite;
  • ont un implant cochléaire.

Le vaccin contre l’infection à Hib est recommandé aux personnes de 5 ans et plus qui ont un risque accru d’infection invasive à Hib. Les problèmes de santé chroniques suivants peuvent accroître le risque d’infection à Hib :

  • immunodéficience congénitale (primaire);
  • affections hématologiques malignes;
  • infection à VIH;
  • asplénie anatomique ou fonctionnelle (y compris anémie falciforme).

Toutes les personnes greffées et les personnes ayant un implant cochléaire font aussi partie des personnes à haut risque.

Prévention de la maladie et lutte contre la maladie

Il est possible de prévenir l’infection à Hib au moyen de la vaccination systématique de tous les enfants, recommandée par le CCNI recommande à l’âge de 2 mois, de 4 mois et de 6 mois. Une quatrième dose devrait être administrée entre l’âge de 12 mois et de 23 mois, généralement à l’âge de 18 mois. Le vaccin contre l’infection à Hib n’est généralement pas recommandé pour les enfants en santé âgés de plus de 59 mois (5 ans). Les enfants âgés de 5 ans et plus devraient recevoir une seule dose de vaccin s’ils ont un risque accru d’infection invasive à Hib en raison de problèmes de santé chroniques. La même règle s’applique aux adultes.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du vaccin contre l’infection à Hib et de son administration, veuillez consulter la plus récente version du Guide canadien d’immunisation et des déclarations du CCNI à propos de l’infection à Haemophilus influenzae de type b (Hib).

Profil épidémiologique de l’infection à Haemophilus influenzae au Canada

La figure 1 montre le déclin de l’incidence annuelle de cas d’infection invasive à Hib déclarés au Canada depuis l’introduction du vaccin contre l’infection à Hib. Les cas déclarés ont diminué de 95 % par rapport à la moyenne de 1,76 cas par 100 000 personnes (fourchette de 0,92 à 2,98) de l’époque antérieure au vaccin (1979–1988). La moyenne au cours des dernières années (2006–2012) est de 0,08 cas par 100 000 personnes (fourchette de 0,05 à 0,14).

L’incidence d’infection invasive à Hib varie selon l’âge. De 2006 à 2012, 38 % des cas d’infection invasive à Hib déclarés touchaient des enfants âgés de moins de 5 ans. De ce nombre, 64 % des enfants étaient âgés de moins d’un an. La plupart des cas déclarés chez les enfants touchaient :

  • des enfants non immunisés;
  • des enfants trop jeunes pour l’administration de la première série de vaccins;
  • des enfants vivant avec une maladie entraînant une immunodéficience;
  • des enfants vivant avec d’autres maladies chroniques.

L’infection invasive à Haemophilus influenzae de type non b est devenue une maladie à déclaration obligatoire à l’échelle nationale en 2007. Ce ne sont cependant pas tous les territoires et les provinces qui déclarent les cas d’infection invasive à Haemophilus influenzae de type non b à l’Agence de la santé publique du Canada, qui recueille les données nationales. De 2009 à 2012, les données nationales limitées sur l’infection à Haemophilus influenzae de type non b montrent une incidence moyenne de 1,24 cas par 100 000 personnes (fourchette de 0,96 à 1,40) par année.

La figure 2 montre qu’en 2012, l’incidence la plus élevée touchait les nourrissons âgés de moins d’un an (9,56 cas par 100 000 personnes). Au deuxième rang venaient les enfants âgés de moins de 5 ans (3,15 cas par 100 000 personnes), suivis des personnes âgées de 60 ans et plus (3,14 cas par 100 000 personnes) au troisième rang.

Figure 1 : Cas déclarés et incidence (par 100 000 personnes) d’infection invasive à Haemophilus influenzae de type b (Hib) au Canada par année, de 1979 à 2012Figure 1 - Annotation *

Figure 1
Équivalent textuel - Figure 1

L’image est un histogramme montrant le nombre de cas d’infection à Haemophilus influenzae de type b (Hib) déclarés au Canada au fil du temps. Un graphique superposé au premier montre les taux d’incidence de l’infection à Hib au Canada au fil du temps. L’axe des x représente le temps de 1979 à 2012. L’axe des y à gauche représente le nombre de cas déclarés entre 0 (en bas) et 1 200 (en haut). L’axe des y à droite représente les taux d’incidence par 100 000 personnes, entre 0 (en bas) et 4 (en haut). Les colonnes illustrent le nombre de cas déclarés, et la ligne illustre les taux d’incidence de l’infection à Hib. En 1979, le nombre de cas de méningite à Hib déclarés était de 220. Le nombre de cas de méningite à Hib a augmenté de façon constante jusqu’à atteindre 510 cas en 1985. Le nombre de cas d’infection invasive à Hib déclarés a connu un pic de près de 900 cas en 1989. Le vaccin polysaccharidique purifié (PRP-D) a été introduit en 1988. Le nombre de cas déclarés a plongé à environ 530 en 1990. Le nombre de cas a ensuite diminué de façon constante jusqu’à un minimum d’environ 30 en 1999. Le nombre de cas est demeuré stable autour de ces valeurs jusqu’en 2012.

Le taux d’incidence de la méningite à Hib était de près de 1 cas par 100 000 personnes en 1979, et a augmenté de façon constante jusqu’à 2 par 100 000 en 1985. Le taux d’incidence de l’ensemble des maladies invasives à Hib a atteint 2,7 en 1986. Le taux d’incidence avait atteint 3 par 100 000 lors de l’introduction du vaccin PRP-D conjugué contre l’infection à Hib en 1988. Le taux d’incidence maximal pour l’ensemble des maladies invasives à Hib au Canada a été d’environ 3,7 en 1989. Depuis lors, l’incidence a connu une forte diminution constante au fil des ans. Elle se situait à environ 1 en 1992 et est passée sous 0,5 par 100 000 en 1993. Le taux a plongé jusqu’à près de 0,1 en 1999. Il est resté sous 0,2 par 100 000 de l’an 2000 à 2008, et sous 0,1 par 100 000 de 2009 à 2012.

Figure 2 : Cas déclarés et incidence (par 100 000 personnes) de l’infection invasive à Haemophilus influenzae de type non b au Canada en 2012 par groupe d’âgeFigure 2 - Annotation

Figure 2
Équivalent textuel - Figure 2

L’image est un histogramme montrant le nombre de cas d’infection à Haemophilus influenzae de type non b déclarés au Canada en 2012 par groupe d’âge. Un graphique superposé au premier montre les taux d’incidence de l’infection à Haemophilus influenzae de type non b au Canada en 2012 par groupe d’âge. L’axe des x représente les groupes d’âge en années, dont les catégories sont : moins d’un an, 1-4 ans, 5-9 ans, 10-14 ans, 15‑19 ans, 20-24 ans, 25-29 ans, 30-39 ans, 40-49 ans et 60 ans et plus. L’axe des y à gauche représente le nombre des cas déclarés entre 0 (en bas) et 140 (en haut). L’axe des y à droite représente les taux d’incidence par 100 000 personnes, entre 0 (en bas) et 12 (en haut). Les colonnes illustrent le nombre de cas déclarés, et la ligne illustre les taux d’incidence. En 2012, 127 cas ont été déclarés chez des personnes âgées de 60 ans et plus, et aucun cas (0) n’a été déclaré chez les personnes âgées de 15 à 19 ans. Le taux d’incidence le plus élevé (9,6 cas par 100 000 personnes) touchait les nourrissons âgés de moins d’un an. Suivent ensuite des incidences similaires chez les enfants âgés de moins de 5 ans (3,15 par 100 000) et chez les personnes âgées de 60 ans et plus (3,14 par 100 000). Entre l’âge de moins d’un an et les âges de 15 à 19 ans, le taux d’incidence diminue à mesure que l’âge augmente. Entre les âges de 20 à 24 ans et l’âge de 60 ans et plus, le taux d’incidence augmente à mesure que l’âge augmente.

Surveillance de l’infection à Haemophilus influenzae au Canada

Les professionnels de la santé jouent un rôle essentiel dans l’identification et la déclaration des cas d’infection invasive à Haemophilus influenzae au Canada. Consultez la section Surveillance pour obtenir de plus amples renseignements.

Autres ressources

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :