Lignes directrices nationales provisoires en matière de surveillance de l'infection humaine par la maladie à coronavirus (COVID-19)

Dernière mise à jour: 10 février 2020

Objet

Le présent document décrit les buts, objectifs et activités recommandés pour la surveillance de l'infection humaine par le COVID-19 au Canada. Ces lignes directrices sont fondées sur les preuves scientifiques disponibles et l'opinion d'experts, et elles sont sujettes à changement à mesure que de nouveaux renseignements deviennent disponibles. Elles doivent être lues de concert avec les lois, les règlements et les politiques applicables à l'échelon provincial, territorial ou local. Les présentes lignes directrices ont été élaborées en fonction du contexte canadien; elles peuvent donc différer des directives de surveillance d'autres pays.

Contexte

Le 31 décembre 2019, les autorités chinoises ont avisé l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) d'une grappe de cas de pneumonie de cause inconnue détectée dans la ville de Wuhan, dans la province de Hubei, en Chine. Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises ont identifié le COVID-19) ayant une origine zoonotique possible; des preuves indiquent également que le virus peut se propager entre les humains.

La situation évolue rapidement; des cas de COVID-19 ont été confirmés par d'autres pays et d'autres cas liés à des voyages seront probablement déclarés. Pour obtenir des renseignements sur la situation mondiale actuelle du COVID-19, consultez le site Web sur le coronavirus de l'Organisation mondiale de la Santé.

Buts et objectifs de la surveillance

Puisque les données probantes actuelles disponibles semblent indiquer une transmission limitée entre humains parmi les cas exportés vers d’autres pays, l’objectif premier de l’intervention en santé publique du Canada est la détection précoce et le confinement. L’objectif secondaire est de définir les caractéristiques cliniques et épidémiologiques de COVID-19 afin de mieux orienter les efforts de prévention et de contrôle. À cette fin, les objectifs de surveillance nationaux suivants ont été élaborés :

À mesure que cet événement évolue, les objectifs de surveillance peuvent être modifiés en conséquence.

Recherche de cas et enquête

Définitions des cas

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a élaboré des définitions provisoires de cas aux fins de surveillance pour la classification et la déclaration des cas humains de COVID-19.

Identification des cas et entrevue

La classification d’une personne comme une personne faisant l’objet d’une enquête (POE), un cas probable ou un cas confirmé de COVID-19 est un déclencheur immédiat amorçant la gestion des cas de santé publique. Des recommandations détaillées sur la gestion des cas sont présentées dans le Document d’orientation provisoire : Prise en charge par la santé publique des cas d’infection au nouveau coronavirus (COVID-19) et de leurs contacts.

Aux fins de la surveillance nationale, il faut recueillir des renseignements démographiques, cliniques et épidémiologiques sur tous les cas probables et confirmés. L’Agence de la santé publique du Canada a élaboré un formulaire provisoire de déclaration de cas de COVID-19 pour recueillir ces détails. Les provinces et les territoires doivent déclarer l’information au moyen de ce formulaire ou d’un formulaire adapté à leur administration.

Données requises

Les données requises pour la déclaration nationale sont résumées dans l’encadré 1.

Encadré 1. Données requises pour la déclaration nationale

  • Province ou territoire faisant la déclaration
  • Classification des cas aux fins de surveillance (confirmés ou probables)
  • Détails du cas (âge, sexe, profession)
  • Symptômes (y compris la date de début des symptômes)
  • Conditions préexistantes et facteurs de risque
  • Renseignements cliniques, y compris l’évolution clinique et les résultats (p. ex. hospitalisation, admission à l’USI, décès)
  • Antécédents d’exposition (y compris les voyages effectués dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes, le contact avec une personne malade, le contact avec un animal)
  • Données de laboratoire (y compris la date et le type de prélèvement, la méthode d’essai et les résultats)

Déclaration nationale

Les provinces et les territoires sont priés de déclarer tous les cas confirmés et probables de COVID-19 dans les 24 heures qui suivent la déclaration du cas à l’agence de santé publique provinciale ou territoriale (figure 1). Il est fortement conseillé de communiquer rapidement les résultats des enquêtes sur les cas de COVID-19 au Canada, avant même que les analyses ne soient terminées. De plus, même les données préliminaires peuvent être essentielles à l’évaluation précoce de la propagation au Canada et à la prise de décisions éclairées.

Ce qu’il faut déclarer

Les provinces et les territoires doivent fournir toutes les données requises (telles qu’indiquées dans le formulaire provisoire de déclaration de cas de COVID-19 et résumées à l’encadré 1).

Comment faire la déclaration

Les données peuvent être présentées au moyen du formulaire provisoire de déclaration de cas de COVID-19, ou d’un formulaire équivalant d’une administration. Les données peuvent également être présentées par l’intermédiaire d’un système d’information provincial ou territorial.

Les données peuvent être envoyées par voie électronique à l’adresse phac.hsfluepi.aspc@canada.ca ou par télécopieur au 1-613-952-4723. Pour la télécopie, un avis par courriel doit être envoyé à l’adresse phac.hsfluepi.aspc@canada.ca (ne pas joindre le formulaire).

Après les heures normales d’ouverture, veuillez communiquer avec le Centre des opérations du portefeuille de la Santé (COPS) de l’ASPC à l’adresse phac-aspc.hpoc-cops@canada.ca pour discuter de la meilleure méthode pour déclarer un cas.

Figure 1. Processus de déclaration à l'échelle nationale de l'infection humaine par le COVID-19
Description textuelle de la figure 1

La figure 1 est un diagramme illustrant le processus de déclaration nationale des cas d'infection humaine par le COVID-19. Lorsqu'un patient est évalué dans un établissement de soins de santé en tant que personne faisant l'objet d'une enquête (POE), un échantillon est envoyé au laboratoire provincial pour des essais, tandis que l'autorité locale de santé publique recueille les détails du cas et mène des enquêtes (jusqu'à ce que des données probantes justifient d'exclure le patient en tant que cas potentiel), et transmet les informations du cas à l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale. Si le résultat des essais du laboratoire provincial est négatif, le laboratoire provincial transmet le résultat à l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale, et le cas est exclu. Si les résultats des essais provinciaux ne sont pas disponibles, ne sont pas concluants ou sont négatifs (si la qualité ou le moment du prélèvement est suspect), le laboratoire provincial achemine l'échantillon au Laboratoire national de microbiologie (LNM) pour d'autres essais et confirmations. Si les résultats des essais provinciaux sont positifs, le laboratoire provincial transmet l'échantillon au LNM pour être confirmé et avise l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale d'un cas probable. Le LNM transmet le résultat de confirmation au laboratoire provincial et à l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale. Si le test de confirmation est négatif, l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale exclut le cas ou informe l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) du changement de statut (exclusion) du cas probable. Si le test de confirmation est positif, l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale informe l'ASPC du nouveau cas confirmé ou informe l'ASPC du changement de statut de cas probable à cas confirmé. Dans les 24 heures suivant la notification par la province ou le territoire du cas probable ou confirmé, l'autorité de santé publique provinciale ou territoriale remplit un formulaire de déclaration de cas et l'envoie à l'ASPC. L'ASPC avise alors l'Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS) du cas probable ou confirmé par l'entremise du point focal national du Règlement sanitaire international (PFN du RSI) dans les 24 heures suivant la notification nationale en vertu de l'article 6, avec copie aux États-Unis et au Mexique.

*Remarque : Dans certaines provinces, ces cas seront appelés « cas présumés confirmés »
Abréviations : RSI – Règlement sanitaire international; PFN – point focal national; LNM – Laboratoire national de microbiologie; ASPC – Agence de la santé publique du Canada; PT – provincial/territorial; OPS/OMS, Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation Mondiale de la Santé; POE – personne faisant l'objet d'une enquête; É. U. – États-Unis.

Identification et gestion des contacts

Les contacts étroits avec les cas confirmés et probables doivent être identifiés et gérés conformément au Document d'orientation provisoire : Prise en charge par la santé publique des cas d'infection au nouveau coronavirus (COVID-19) et de leurs contacts.

Dans le cadre de la gestion des contacts, les autorités locales, provinciales et territoriales de la santé publique sont encouragées à tenir un registre des caractéristiques cliniques (p. ex. apparition des symptômes et dates) et épidémiologiques (p. ex. relation et dates de contact avec le cas) des contacts étroits. Ce registre permettra de mieux comprendre la transmissibilité, la période d’incubation et la période infectieuse de COVID-19 et appuiera l’analyse des risques et l’intervention.

Essais en laboratoire

Les essais en laboratoire doivent être effectués conformément au Protocole d’enquête microbiologique concernant les infections respiratoires aiguës sévères (IRAS) du Réseau des laboratoires de santé publique du Canada. Soyez au fait des approches adoptées dans votre administration.

Les essais en laboratoire propres à COVID-19 peuvent être effectués dans certains laboratoires (c.-à-d. principalement des laboratoires provinciaux de santé publique); cependant, de tels cas ayant un résultat de laboratoire positif sont jugés probables en attendant la confirmation du LNM (figure 1). Les laboratoires de santé publique provinciaux et territoriaux devraient faciliter les tests de confirmation réalisés par le LNM.

Interprétation et diffussion des résultats des données de surveillance

Les indicateurs épidémiologiques et cliniques clés devraient être analysés en temps opportun afin d’éclairer les objectifs de surveillance nationale décrits dans le présent document. L’ASPC effectuera régulièrement des analyses descriptives des cas et communiquera les résultats, comme la répartition selon l’âge, le sexe, la géographie, les antécédents d’exposition et les indicateurs de gravité de la maladie. Les provinces et les territoires sont encouragés à communiquer régulièrement des renseignements sur la surveillance aux bureaux de santé publique locaux et régionaux, aux hôpitaux et aux cliniciens de leur administration, selon le cas.

Liens utiles

Gouvernement du Canada : Infection à coronavirus : Symptômes et traitement

Organisation mondiale de la Santé : Nouveau coronavirus (COVID-19)

Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) : COVID-19 (en anglais seulement)

Centres pour le contrôle et la prévention des maladies : Coronavirus Disease 2019 (en anglais seulement)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :