Prévention et contrôle de la COVID-19 : Lignes directrices provisoires pour les services de soins ambulatoires et de consultation externe

Table des matières

Le présent document fournit des lignes directrices propres à la pandémie de COVID-19 dans le contexte des services de soins ambulatoires et de consultation externe. Les services de soins ambulatoires et de consultation externe sont définis ici comme ceux qui fournissent des soins de santé en consultation externe et peuvent comprendre des cliniques en milieu hospitalier et non hospitalier, des cabinets de médecins, des centres de santé communautaires et des centres de soins d'urgence.

Les personnes responsables de l'élaboration des politiques ainsi que de la mise en œuvre et de la surveillance des mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) dans les services de soins ambulatoires et de consultation externe doivent connaître les documents d'information pertinents sur les pratiques de base et les précautions additionnelles, de même que les lois et règlements en matière de santé et de sécurité au travail. Le terme « personnel » s'entend de toute personne qui travaille en consultation externe ou en milieu de soins ambulatoires, notamment les travailleurs de la santé.

Les mesures de contrôle contre la COVID-19 dans les milieux ambulatoires et de consultation externe doivent reposer sur l'épidémiologie locale et régionale. Les provinces et territoires peuvent établir des lignes directrices en matière de PCI et de tests propres à leur contexte local.

Mesures importantes pour prévenir l'introduction et la propagation de la COVID-19 dans les services de soins ambulatoires et de consultation externe :

Contexte

En décembre 2019, une grappe de cas de pneumonie d'origine inconnue a été signalée à Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine. Le 10 janvier 2020, la cause de cette grappe de cas de pneumonie a été attribuée à un nouveau coronavirus, qui cause une maladie que l'on appelle maintenant COVID-19. Une pandémie a été déclarée le 11 mars 2020.

Pour obtenir des renseignements à jour, le personnel travaillant dans les services de soins ambulatoires et de consultation externe doit consulter le site Maladie à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l'éclosion de l'Agence de santé publique du Canada ainsi que les autorités de santé publique locales, provinciales ou territoriales.

Au cours des derniers mois, notre compréhension de la COVID-19 s'est considérablement approfondie. Il y a de la transmission de personne à personne dans les communautés canadiennes. La COVID-19 se propage le plus souvent à partir d'une personne infectée par des gouttelettes respiratoires générées par la toux ou les éternuements ou un contact personnel étroit comme le toucher ou une poignée de main. Une personne peut aussi contracter la maladie en touchant un objet sur lequel se trouve le virus, puis en se touchant la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains. La COVID-19 peut également se répandre dans l'air lors d'interventions médicales générant des aérosols (IMGA).

Il y a également une transmission asymptomatique, présymptomatique ou paucisymptomatique de ce virus. Le personnel et les patients des services de soins ambulatoires peuvent être atteints de COVID-19 sans symptômes ou avec des symptômes légers ou atypiques non détectés au moment des visites.

Introduction

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) élabore des lignes directrices et des recommandations sur la prévention et le contrôle des infections qui sont fondées sur des données afin d'appuyer les efforts des gouvernements provinciaux et territoriaux en matière de surveillance, de prévention et de contrôle des infections associées aux soins de santé.

L'objectif de ce document, Prévention et contrôle de la maladie COVID-19 : lignes directrices pour les services de soins ambulatoires et de consultation externe, est de fournir des lignes directrices provisoires aux exploitants et au personnel des services de soins ambulatoires et de consultation externe afin de prévenir la transmission de la COVID-19. Les conseils donnés dans ce document ne sont pas destinés à des environnements médicaux spécialisés comme les cliniques d'hémodialyse ou de médecine du sommeil.

Les présentes lignes directrices provisoires se fondent sur les lignes directrices canadiennes élaborées lors des précédentes éclosions de coronavirus, sur l'expérience d'autres pays relativement à la COVID-19 ainsi que sur les directives provisoires d'autres organismes canadiens et internationaux. Elles s'appuient sur les conseils techniques formulés par les membres du Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections (CCN-PCI) de l'ASPC.

Les stratégies de prévention et de contrôle des infections visant à prévenir ou à limiter la propagation de la COVID-19 dans les services de soins ambulatoires et de consultation externe sont semblables à celles utilisées pour la gestion, la prévention et le contrôle d'autres infections respiratoires aiguës et comprennent ce qui suit :

Ces lignes directrices ont été élaborées à l'intention des services de soins ambulatoires et de consultation externe au Canada et peuvent différer de celles établies par d'autres pays. Elles devraient être interprétées en conjonction avec la législation, la réglementation et les politiques locales, provinciales et territoriales pertinentes.

Ces lignes directrices sont fondées sur les données scientifiques et les opinions d'experts dont on dispose et peuvent être modifiées à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Préparation relative à la prévention et au contrôle des infections

Les services canadiens de soins ambulatoires et de consultation externe doivent s'assurer de ce qui suit :

Tout le personnel doit s'assurer de ce qui suit :

Dépistage et gestion

Les services de soins ambulatoires et de consultation externe doivent veiller à ce qu'il y ait des processus en place pour effectuer un dépistage actif des signes et des symptômes de la COVID-19 chez le personnel, les fournisseurs de services externes et les patients (et leurs accompagnateurs essentiels).

Les services de soins ambulatoires et de consultation externe devraient communiquer avec les autorités de santé publique des provinces et des territoires pour que les tests de COVID-19 du personnel et des patients soient effectués et déclarés, ainsi que pour obtenir des directives sur les indications suggérant la réalisation de tests de COVID-19 auprès du personnel et des patients et sur l'endroit où ils devraient être effectués.

Points d'accès

Les services de soins ambulatoires et de consultation externe doivent réduire au minimum les points d'accès et veiller à ce qui suit :

Personnel

Le dépistage auprès du personnel doit comprendre une auto-évaluation des signes et des symptômes de la COVID-19 ainsi que de l'exposition à celle-ci.

Les exploitants des établissements devraient travailler avec les autorités de santé publique pour gérer le personnel exposé à la COVID-19.

Les membres du personnel doivent s'efforcer, dans la mesure du possible, de maintenir une distance minimale de 2 mètres entre eux tout au long de leur travail, en particulier pendant les pauses ou les repas lorsqu'ils ne portent pas de masque.

Fournisseurs de services externes (y compris le personnel de livraison, le personnel de laboratoire et les entrepreneurs)

Les fournisseurs de services externes doivent faire l'objet d'un dépistage visant à déceler les signes et les symptômes de la COVID-19 à chaque visite. Si un fournisseur présente des signes ou des symptômes, ou s'il est en auto-isolement ou en quarantaine conformément aux lignes directrices de santé publique applicables, on doit lui interdire l'accès au service de soins ambulatoires et lui suggérer de communiquer avec le service de santé publique local ou son fournisseur de soins de santé.

Les fournisseurs de services externes doivent faire ce qui suit :

Patients et accompagnateurs essentiels

Dépistage par téléphone et triage

Il faut effectuer le dépistage des patients par téléphone pour s'assurer de ce qui suit :

Dépistage et prise en charge dans les établissements

Les patients (et leurs accompagnateurs essentiels) qui se présentent directement dans les services de soins ambulatoires doivent faire l'objet d'un dépistage passif (avec une signalisation) et actif visant à déceler les signes et les symptômes de la COVID-19, même s'ils ont déjà fait l'objet d'un dépistage préalable par téléphone.

Soins aux patients et mesures de contrôle des infections

Évaluation du risque au point de service (ERPS)

Avant toute interaction avec un patient, tous les membres du personnel doivent évaluer la probabilité que le patient, une situation ou une intervention provoque la contamination du patient, de leur propre personne ou de quiconque.

Hygiène des mains

Le personnel est tenu d'appliquer les mesures d'hygiène des mains dans les situations suivantes :

Les fournisseurs de soins externes et les accompagnateurs essentiels des patients doivent être formés à l'hygiène des mains et doivent se laver les mains dans les mêmes circonstances que celles décrites ci-dessus pour le personnel.

Les patients doivent être formés à l'hygiène des mains ou assistés dans cette tâche s'ils en sont physiquement ou cognitivement incapables. Les patients doivent se laver les mains dans les situations suivantes :

Les mains peuvent être nettoyées à l'aide d'un DMBA contenant de 60 à 90 % d'alcool ou au savon et à l'eau. Lorsque les mains sont visiblement souillées ou lorsque l'on soigne un patient atteint d'une infection à Clostridioides difficile, il est préférable d'opter pour l'eau et le savon.

Pratiques de base

Les pratiques de base s'appliquent à tout le personnel et à tous les patients, en tout temps, dans tous les services de soins ambulatoires ou de consultation externe et comprennent, sans s'y limiter, ce qui suit :

Port du masque et protection oculaire pendant toute la durée du quart de travail pour l'ensemble du personnel qui fournit des soins aux patients ou qui y participe

La justification de porter un masque pour toute la durée du quart de travail des membres du personnel responsables des soins ambulatoires et des consultations externes, est pour éviter que des membres du personnel qui ne présentent pas de signes ou de symptômes de la COVID-19 ne la transmettent à des patients ou à des collègues de leur lieu de travail. Dans les régions où il y a propagation de la COVID-19 dans la communauté, on recommande aux membres du personnel travaillant dans les zones de soins directs aux patients de porter un masque pendant toute la durée de leurs quarts de travail et d'envisager sérieusement l'utilisation d'une protection oculaire (p. ex. écran facial) pendant toute la durée de leurs quarts de travail.

Les membres du personnel sont invités à consulter les lignes directrices locales, provinciales et territoriales ainsi que les directives des établissements sur les recommandations particulières pour l'utilisation de masques, de protections oculaires et autres EPI, de même que sur les stratégies de conservation de l'EPI. Ces lignes directrices peuvent varier au fil du temps en fonction de l'évolution de l'épidémiologie.

Lorsque les masques et les écrans faciaux sont recommandés pendant toute la durée des quarts de travail, les membres du personnel doivent prendre les mesures suivantes :

Dans les pratiques de prévention et de contrôle des infections, un des concepts fondamentaux est de ne pas utiliser les masques jetables plus d'une fois. Toutefois, dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et des pénuries d'EPI, les services de soins ambulatoires et de consultation externe devraient suivre les directives des autorités compétentes en ce qui concerne les politiques d'utilisation, de réutilisation et de retraitement des masques.

Si la réutilisation des masques est recommandée, les membres du personnel doivent retirer leur masque par les attaches passées derrière les oreilles ou les élastiques en prenant soin de ne pas toucher la face avant du masque, et de le ranger avec soin dans un endroit propre et sec conformément aux directives de santé publique de leur établissement et de leur territoire, en veillant à éviter la contamination de la surface intérieure du masque. Ils doivent également se laver les mains avant et après le retrait du masque et avant d'en mettre un nouveau.

Les masques doivent être jetés et remplacés lorsqu'ils sont endommagés, mouillés, humides ou souillés (par la respiration du porteur ou une projection externe), ou lorsqu'ils entrent en contact direct avec un patient.

Le personnel doit être informé de la manière de se procurer des masques supplémentaires, au besoin.

Précautions contre la transmission par gouttelettes et par contact

Des précautions contre la transmission par contact et par gouttelettes doivent être mises en œuvre auprès de tous les résidents présentant de nouveaux signes ou symptômes d'une éventuelle infection à la COVID-19.

Interventions médicales générant des aérosols (IMGA)

Une IMGA est une intervention effectuée sur un patient qui peut entraîner la production d'aérosols de diverses tailles, notamment des noyaux de gouttelettes.

Il convient de suivre les directives provinciales ou territoriales pour les autres interventions qui nécessitent l'utilisation d'un masque N95, en plus de prendre des précautions contre la transmission par gouttelettes et par contact. Ces directives peuvent varier d'une province ou d'un territoire à l'autre.

Manipulation des échantillons de laboratoire

Tous les échantillons recueillis pour les analyses de laboratoire doivent être considérés comme possiblement infectieux et être placés dans un sac de déchets biologiques. Les échantillons cliniques doivent être recueillis et transportés conformément aux politiques et aux procédures de l'organisation. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les protocoles de biosécurité en laboratoire qui s'appliquent à la manipulation d'échantillons prélevés chez des personnes possiblement atteintes de la COVID-19, consultez l'avis de biosécurité de l'ASPC.

Manipulation du matériel utilisé pour prodiguer des soins aux patients

Il est recommandé d'utiliser, lorsque c'est possible, du matériel et des fournitures à usage unique et de les jeter dans un récipient à déchets mains libres après usage. L'équipement réutilisable devrait, si possible, être dédié à un seul patient. Si la chose est impossible, le matériel et les fournitures doivent d'abord être nettoyés et désinfectés, ou être traités conformément aux instructions du fabricant et aux protocoles de l'installation.

Nettoyage et désinfection de l'environnement

Il est important d'accroître la fréquence de nettoyage des surfaces touchées fréquemment dans les chambres des résidents et les zones centrales pour limiter la propagation des microorganismes lors d'une éclosion d'infection respiratoire. Les désinfectants environnementaux utilisés doivent être de qualité hospitalière et être homologués au Canada; ils doivent avoir reçu un numéro d'identification de drogue (DIN); et leur étiquette doit indiquer qu'ils sont efficaces à la fois contre les virus enveloppés et les virus non enveloppés.

Les services de soins ambulatoires et de consultation externes qui sont situés dans des établissements hospitaliers devraient respecter les politiques de nettoyage et de désinfection de l'environnement établies. Des désinfectants approuvés devraient être utilisés.

Entretien de la literie

Les pratiques de base doivent être appliquées.

Gestion des déchets

Les pratiques de base doivent être appliquées.

Bibliographie

Agence de la santé publique du Canada. Pratiques en matière d'hygiène des mains dans les milieux de soins (2012).

Agence de la santé publique du Canada. Prévention et contrôle de la maladie COVID-19 : Lignes directrices provisoires pour les établissements de soins actifs – Deuxième version (30 avril 2020).

Agence de la santé publique du Canada. Prévention et contrôle de la maladie COVID-19 : Lignes directrices provisoires pour les établissements de soins de longue durée (8 avril 2020).

Agence de la santé publique du Canada. Pratiques de base et précautions additionnelles visant à prévenir la transmission des infections dans les milieux de soins (2013).

Alberta Health Services. novel Coronavirus (COVID-19): Frequently Asked Questions – for Primary Care (16 avril 2020). (en anglais seulement)

Arons, MM, KM Hatfield, SC Reddy, A. Kimball, A. James, JR Jacobs, et coll. « Presymptomatic SARS-CoV-2 Infections and Transmission in a Skilled Nursing Facility », The New England Journal of Medicine, 24 avril 2020. DOI: 10.1056/NEJMoa2008457 (en anglais seulement).

Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse. Cleaning and Disinfection of the Environment and Devices for Primary Care Practices (26 janvier 2019). (en anglais seulement)

Centre for Disease Control de la Colombie-Britannique. COVID-19 Care – Clinical Care: Primary Care (2020). (en anglais seulement)

Centers for Disease Control and Prevention. Outpatient and Ambulatory Care Settings: Responding to Community Transmission of COVID-19 in the United States (7 avril 2020). (en anglais seulement)

Centers for Disease Control and Prevention. Get Your Clinic Ready for Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) (11 mars 2020). (en anglais seulement)

Centers for Disease Control and Prevention. Healthcare Facilities: Preparing for Community Transmission (29 février 2020). (en anglais seulement)

Gouvernement du Nouveau-Brunswick. Novel Coronavirus (COVID-19) Guidance for Primary Care Providers in a Community Setting (22 mars 2020). (en anglais seulement)

Ministère de la Santé, Ontario. COVID-19 – Document d'orientation à l'intention des fournisseurs de soins primaires dans un milieu communautaire, Version 4 (25 avril 2020).

Organisation mondiale de la Santé. Lutte anti-infectieuse lors de la prise en charge des patients chez lesquels on suspecte une infection par un nouveau coronavirus (nCoV), orientations provisoires.

Organisation mondiale de la Santé. Conseils sur le port du masque dans le cadre de la COVID-19, orientations provisoires (6 avril 2020).

Organisation mondiale de la Santé. Utilisation rationnelle des équipements de protection individuelle (EPI) contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID 19) et éléments à considérer en cas de grave pénurie, orientations provisoires (6 avril 2020).

Régie de la santé de la Saskatchewan. Continuous and Extended Use PPE Guidelines – Primary Health Care (17 avril 2020). (en anglais seulement)

Santé publique, Angleterre. Recommended PPE for primary, outpatient, community and social care by setting, NHS and independent sector (2020). (en anglais seulement)

Santé publique Ontario. Rapport technique – Recommandations en PCI concernant l'utilisation d'équipements de protection individuelle pour la prise en charge des personnes dont l'infection à la COVID-19 est suspectée ou confirmée (6 avril 2020).

Shared Health Manitoba. COVID-19 Highlights: Primary Care Providers in Community (16 avril 2020). (en anglais seulement)

Sutton, D., K. Fuchs, M. D'Alton, D. Goffman. « Universal Screening for SARS-CoV-2 in Women Admitted for Delivery », New England Journal of Medicine, 13 avril 2020. DOI: 10.1056/NEJMc2009316 (en anglais seulement)

Wei, W.E. L.Z., CJ Chiew, SE Yong, MP Toh, VJ Lee. « Presymptomatic Transmission of SARS-CoV-2 – Singapore, January 23 – March 16, 2020 », Morbidity and Mortality Weekly, 10 avril 2020. (en anglais seulement)

Remerciements

Le Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections (CCN-PCI) est un organisme consultatif externe qui offre à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) une expertise et des conseils en matière de prévention et de contrôle des maladies infectieuses dans les établissements de soins de santé canadiens.

Les présentes lignes directrices ont été préparées par : Dre Cheryl Volling, Mme Sabrina Chung, Dre Marina Salvadori et Dr James Brooks.

Membres du CCN-PCI : Dre Joanne Embree (présidente), Dre Jennie Johnstone (vice-présidente), Mme Molly Blake, Mme Josiane Charest, Dre Maureen Cividino, Mme Nan Cleator, Mme Jennifer Happe, Dre Susy Hota, Mme Anne Masters-Boyne, Dr Matthew Muller, Mme Patsy Rawding, Mme Suzanne Rhodenizer-Rose, Dr Patrice Savard, Dre Stephanie Smith, Dre Nisha Thampi.

Section de la prévention et du contrôle des infections associées aux soins de santé de l'ASPC : Dr James Brooks (directeur), Mme Kathy Dunn (gestionnaire), Mme Katherine Defalco, Mme Toju Ogunremi, Mme Adina Popalyar, Mme Anna Bottiglia, Mme Sabrina Chung, Mme Kahina Abdesselam, M. Steven Ettles et M. John McMeekin.

Les auteurs remercient chaleureusement les personnes suivantes : Dr William Cunningham Dre Lee Green, DMichael E. Green, Mme Christine Moussa et Mme Darlene Campbell, rédactrice scientifique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :