Anaphylaxie et la COVID-19 : Information sommaire pour les professionnels de la santé

Sur cette page

Vue d'ensemble

L'anaphylaxie est une réaction allergique grave et une urgence médicale. Comme pour tous les médicaments et vaccins, les réactions allergiques sont très rares, mais elles peuvent survenir. La fréquence historique estimée de l'anaphylaxie est d'environ 1,3 épisode par million de doses de vaccin administrées. L'anaphylaxie est facile à reconnaître et un traitement rapide améliore les résultats.

La reconnaissance et la prise en charge rapides peuvent sauver des vies. Le taux d'évolution et de gravité peuvent être difficiles à prévoir. Tout vaccinateur doit bien connaître les signes et les symptômes d'une réaction anaphylactique et être prêt à réagir rapidement. Les trousses de prise en charge de l'anaphylaxie doivent être facilement accessibles partout où des vaccins sont administrés.

Il est essentiel de se préparer pour la prise en charge urgente de l'anaphylaxie. On recommande que les vaccinateurs élaborent, affichent et mettent régulièrement à l'essai des protocoles écrits de prise en charge urgente de l'anaphylaxie. Les protocoles doivent préciser l'équipement d'urgence, les médicaments, les doses et le personnel médical nécessaires pour prendre en charge l'anaphylaxie en toute sécurité et efficacité.

Symptômes de l'anaphylaxie

Les symptômes de l'anaphylaxie peuvent apparaître quelques minutes après l'exposition à un allergène (comme un ingrédient du vaccin).

Les symptômes varient d'une personne à l'autre. La même personne peut présenter des symptômes différents chaque fois qu'elle a une réaction allergique.

Les symptômes d'une réaction allergique grave peuvent comprendre les suivants :

L'anaphylaxie implique habituellement au moins deux systèmes de l'organisme ou plus. Les symptômes respiratoires ou gastro-intestinaux isolés sont rares.

Symptômes de l'anaphylaxie chez les nourrissons et les jeunes enfants

Il peut être difficile d'identifier une réaction anaphylactique chez les nourrissons et les enfants, car ils sont incapables de décrire leurs symptômes. Il faut surveiller les changements de comportement (p. ex., irritabilité et pleurs inconsolables). Les nourrissons peuvent présenter les signes et symptômes suivants :

Facteurs de risque d'anaphylaxie grave

L'anaphylaxie est une réaction allergique rare, aiguë et grave qui peut être déclenchée par des allergènes comme les aliments, les médicaments ou les vaccins. Parmi les facteurs de risque d'une réaction anaphylactique d'une gravité accrue, mentionnons les suivants :

Comment gérer l'anaphylaxie

Étapes de la prise en charge de base de l'anaphylaxie en milieu communautaire :

La mort peut survenir en quelques minutes. Une intervention rapide, y compris l'administration d'épinéphrine, est d'une importance capitale. Les étapes 1 à 4 doivent être effectuées promptement et simultanément.

  1. Demander à quelqu'un d'appeler le 9-1-1 (si disponible) ou de communiquer avec les services médicaux d'urgence.
  2. Évaluer les voies respiratoires, la respiration, la circulation, l'état mental, la peau et le poids corporel. Poser une canule oropharyngée s'il le faut.
    • Voies respiratoires : examiner plus particulièrement les lèvres, la langue et la gorge pour détecter tout signe d'enflure.
  3. Coucher la personne sur le dos et élever ses membres inférieurs. La personne doit rester dans cette position. La personne vaccinée ne doit pas être couchée sur le dos si :
    • elle est en détresse respiratoire : placer la personne dans une position confortable (en élevant la tête et le thorax)
    • elle vomit ou elle est inconsciente : coucher la personne sur le côté
    • elle est enceinte : coucher la personne sur le côté gauche
  4. Injecter l'épinéphrine. Il n'y a aucune contre-indication à l'utilisation d'épinéphrine pour qui que ce soit.
    • Dose : 0,01 mg/kg de poids corporel d'une solution de 1:1000 (1 mg/ml); dose maximale de 0,5 mg.
    • Voie : intramusculaire (IM) dans la partie antérolatérale de la mi-cuisse.
    • Répéter toutes les 5 à 15 minutes si les symptômes persistent - la plupart des cas s'améliorent après 1 à 2 doses.
    • Inscrire l'heure de chaque dose.
    • Stabiliser et surveiller le client.

L'anaphylaxie liée un vaccin n'est pas une indication qu'il faut porter sur soi un auto-injecteur d'épinéphrine (p. ex., EpiPen, Allerject, Emerade) à long terme. Toutefois, si un auto-injecteur d'épinéphrine est disponible, il peut remplacer une dose d'épinéphrine injectable.

L'épinéphrine est le seul médicament qui réduit le nombre d'hospitalisations et de décès, et il faut l'administrer rapidement après le début de l'anaphylaxie.

Que se passe-t-il après l'identification d'un cas d'anaphylaxie après la vaccination

L'anaphylaxie après l'administration du vaccin doit être signalée aux autorités locales de santé publique.

Les autorités provinciales et territoriales de la santé publique retireront ensuite tous les renseignements permettant d'identifier la personne et transmettront les rapports à l'Agence de la santé publique du Canada dans le cadre du programme national de surveillance des vaccins.

Ressources supplémentaires

Gestion de l'anaphylaxie

Vaccins contre la COVID-19

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :