Démence : Symptômes et traitement

Sur cette page

Symptômes

Les symptômes de la démence diffèrent d'une personne à l'autre et peuvent s'aggraver avec le temps. Les symptômes peuvent inclure la perte de mémoire ainsi que les problèmes suivants :

Les symptômes peuvent varier :

Certaines personnes peuvent avoir des symptômes plus légers lorsqu'elles sont reposées et détendues, tandis que d'autres ont des symptômes plus légers dans des environnements familiers. Il est parfois difficile de comprendre ce qui cause ou contribue aux symptômes.

Perte de mémoire

Les pertes de mémoire ne sont pas toujours causées par la démence. Les autres types de perte de mémoire sont la perte de mémoire liée au vieillissement et les troubles cognitifs légers.

Les pertes de mémoire liées à la démence sont permanentes et ont tendance à s'aggraver avec le temps. Les personnes atteintes de démence peuvent oublier des choses très rapidement et elles peuvent :

  • ne pas savoir où elles sont
  • poser la même question à plusieurs reprises
  • oublier ce qui s'est passé quelques instants plus tôt

Elles peuvent être capables de se souvenir :

  • de certaines choses et pas d'autres
  • d'événements lointains, mais pas des plus récents.

Perte de mémoire liée au vieillissement

Dans le cas de la perte de mémoire liée au vieillissement, les difficultés de mémoire peuvent survenir, mais :

  • ne perturbe pas sensiblement la vie quotidienne
  • n'entrave pas la capacité à effectuer des tâches
  • il est possible d'apprendre et de se souvenir de nouvelles choses

Exemples de pertes de mémoire liées au vieillissement peuvent inclure :

  • prendre plus de temps pour apprendre de nouveaux renseignements
  • oublier le nom d'une connaissance
  • avoir de la difficulté à trouver les bons mots dans une conversation
  • ne pas se souvenir des détails d'un événement qui a eu lieu il y a un an

Troubles cognitifs légers

Les personnes atteintes de déficience cognitive légère présentent des symptômes de perte de mémoire qui vont au-delà de la perte de mémoire liée au vieillissement; toutefois, ces symptômes ne sont pas suffisamment graves pour interférer avec les activités et la routine quotidienne. Bien que les personnes atteintes de troubles cognitifs légers ont un risque plus élevé de développer une démence, ce ne sera pas le cas pour tout le monde.

Parlez à un fournisseur de soins de santé si vous êtes préoccupé par la perte de mémoire chez vous ou chez un proche.

Difficulté à rester concentré

La capacité à se concentrer lors d'une conversation ou d'une activité peut diminuer au fur et à mesure que la démence progresse. Les personnes atteintes de démence peuvent s'éloigner au milieu d'une conversation ou d'une tâche. Cela peut découler d'un des facteurs suivants :

  • une capacité réduite à filtrer les distractions telles que les bruits de fond
  • un manque d'intérêt

Difficulté à se faire comprendre

Certaines personnes atteintes de démence peuvent parler facilement et longuement. D'autres peuvent avoir de plus en plus de difficultés à communiquer leurs pensées. Il s'agit de l'aphasie expressive, dont les symptômes peuvent être les suivants :

  • omettre des mots dans une phrase
  • avoir de la difficulté à prononcer certains sons ou mots
  • substituer des sons ou des mots qui ne sont pas adaptés
  • utiliser un langage de base (p. ex. des phrases courtes et simples)

Si une personne atteinte de démence ne se souvient pas des noms de personnes ou d'objets familiers, elle pourrait :

  • les décrire
  • utiliser un synonyme
  • utiliser un mot qui a une consonance similaire, mais qui n'est pas exact

Difficulté à comprendre les autres

Les personnes atteintes de démence peuvent avoir des difficultés à comprendre ce qu'elles entendent ou lisent. Il se peut qu'elles ne se rendent pas compte que leurs phrases n'ont pas de sens. Il s'agit de l'aphasie réceptive, dont les symptômes peuvent inclure les suivants :

  • difficulté à comprendre ce que les gens disent et écrivent
  • mauvaise interprétation des mots, des gestes, des images ou des dessins
  • discours désorganisé (p. ex. les mots peuvent ne pas être dans le bon ordre)
  • réponse qui n'a pas de sens pour les autres (p. ex. inventer des mots)

Changements d'humeur et de comportement

Les personnes atteintes de démence peuvent avoir des changements d'humeur et de comportement. Ces changements sont différents d'une personne à l'autre et peuvent s'aggraver avec le temps.

Les changements d'humeur peuvent inclure ce qui suit :

  • anxiété
  • dépression
  • perte d'intérêt pour les activités que la personne aimait auparavant

Les « comportements réactifs » sont des actions, des mots ou des gestes en réponse à quelque chose dans l'environnement social ou physique. Voici quelques exemples de comportements réactifs qu'une personne atteinte de démence peut éprouver :

  • cris
  • agitation
  • irritabilité
  • hallucinations
  • perturbations du sommeil
  • coups ou empoignades
  • bruits soudains
  • recherche (parfois appelée errance)

Les comportements réactifs peuvent être déclenchés si une personne atteinte de démence :

  • se sent malade
  • est frustrée
  • vit un deuil ou une perte
  • se sent seule ou accablée par l'ennui
  • a peur ou se sent en danger
  • ressent une gêne ou une douleur
  • est fatiguée ou épuisée
  • se sent débordée ou pressée

Ces comportements peuvent également être causés par les facteurs suivants :

  • une surcharge sensorielle
  • un éclairage inconfortable
  • des bruits forts ou perturbateurs
  • des effets secondaires des médicaments
  • une perte des biens ou de l'indépendance;
  • des situations ou un environnement non familiers
  • des changements ou des réductions des capacités physiques et mentales

Perte de coordination

Les personnes atteintes de démence peuvent perdre leurs capacités de motricité fine et de coordination. Même si elles comprennent et savent ce qu'elles veulent faire, il se peut qu'elles ne soient pas en mesure de le faire. Par exemple, elles peuvent avoir du mal à boutonner leur chemise ou à émettre certains sons (dire « peine » au lieu de « plaine », par exemple). C'est ce qu'on appelle l'apraxie.

L'apraxie peut évoluer progressivement ou rapidement. La perte de coordination et d'habileté manuelle peut entraîner des difficultés dans les activités suivantes, par exemple :

  • manger
  • prendre un bain
  • s'habiller
  • utiliser un téléphone
  • se servir un verre
  • utiliser des boutons ou des fermetures éclair

Désorientation dans le temps et l'espace

La démence peut nuire à l'horloge interne qui nous permet d'avoir des horaires réguliers de repas et de sommeil. Les personnes atteintes de démence peuvent avoir du mal à évaluer le passage du temps, surtout lorsque les symptômes s'aggravent. Elles pourraient :

  • demander sans cesse l'heure qu'il est
  • vouloir quitter un endroit dès leur arrivée
  • avoir l'impression d'être seules depuis des heures alors que cela ne fait que quelques minutes

Une incapacité à garder la notion du temps peut les amener à éviter les activités sociales. Elles peuvent s'inquiéter des aspects suivants :

  • être en retard
  • manquer l'autobus
  • rester plus longtemps que prévu

Les personnes atteintes de symptômes plus graves de la démence peuvent également ne pas savoir où elles se trouvent à mesure que l'affection progresse. Cela conduit souvent à chercher son chemin (on appelle parfois cela de l'errance) ou à se perdre, même dans des endroits familiers. Elles peuvent errer en raison des facteurs suivants :

  • excès d'énergie
  • incomfort ou douleur
  • ennui ou irritabilité
  • changement d'environnement
  • recherche d'un lieu ou d'une personne
  • désorientation entre le jour et la nuit

Difficulté à accomplir les tâches quotidiennes

Les personnes atteintes de démence peuvent avoir de plus en plus de difficulté à effectuer des activités qui nécessitent de l'organisation, de la planification, de la pensée abstraite ou de la concentration. Les tâches familières telles que faire les courses, cuisiner, utiliser la télécommande de la télévision et faire le suivi des paiements peuvent devenir plus difficiles.

Traitement

Il n'existe actuellement aucun remède à la démence, mais des traitements peuvent aider à gérer les problèmes cognitifs et les changements d'humeur et de comportement. Ils comprennent les thérapies non médicamenteuses et les médicaments.

Thérapies non médicamenteuses

Bien que les symptômes varient et s'aggravent souvent avec le temps, il existe des thérapies non médicamenteuses qui peuvent aider à gérer les symptômes tels que les problèmes cognitifs et les changements d'humeur et de comportement. On utilise souvent ces thérapies avant de recourir à des médicaments.

Pour certaines personnes, la thérapie de stimulation cognitive peut maintenir ou améliorer la capacité de réflexion grâce à des activités qui stimulent le cerveau. Les professionnels de la santé qui utilisent ce type de thérapie individuelle ou de groupe peuvent inclure les personnes suivantes :

  • psychologues
  • travailleurs sociaux
  • ergothérapeutes

D'autres types de thérapies non médicamenteuses peuvent aider à modifier l'humeur et le comportement :

  • massages
  • programmes d'arts
  • programmes de musique
  • programmes sociaux, comme :
    • clubs de lecture
    • clubs intergénérationnels
  • thérapies assistées par l'animal

Voici quelques techniques susceptibles de réduire les symptômes :

  • être réconforté par les autres
  • conserver une vie sociale active
  • avoir une variété d'activités auxquelles participer
  • avoir une participation significative, comme la poursuite des activités préférées et la découverte de nouvelles activités
  • être dans un environnement familier (éviter de changer l'emplacement des objets ou des meubles dans la maison)
  • cerner et traiter les éléments déclencheurs personnels qui causent de la détresse et nuisent au fonctionnement, tels que :
    • environs immédiats
    • certains moments de la journée
    • distractions dans l'environnement

Pour en savoir plus sur les traitements et les thérapies, consultez un fournisseur de soins de santé.

Pour en savoir plus :

Médicaments pour traiter les problèmes cognitifs

Il existe quatre médicaments approuvés par Santé Canada pour traiter la démence :

  • Aricept™ (nom de marque) ou donépézil (nom générique)
  • Exelon™ (nom de marque) ou rivastigmine (nom générique)
  • Reminyl ER™ (nom de marque) ou galantamine (nom générique)
  • Ebixa®(nom de marque) ou mémantine (nom générique)

Ces médicaments ne permettent pas de guérir ou de ralentir la progression de la démence. Ils visent plutôt à améliorer temporairement :

  • la mémoire
  • les capacités de communication
  • la capacité à effectuer des activités quotidiennes
  • la notion du temps et du lieu ainsi que la conscience de soi

Médicaments pour traiter les changements d'humeur et de comportement

Les approches non médicamenteuses (p. ex. les thérapies et les programmes) sont souvent la première approche pour aborder les changements de comportement. Cependant, les fournisseurs de soins de santé peuvent prescrire des médicaments pour traiter des symptômes ou des affections liées à la démence, comme :

  • psychose
  • dépression
  • troubles du sommeil
  • comportements réactifs (comme frapper, s'agripper ou faire des gestes répétitifs)

Demandez toujours l'avis d'un fournisseur de soins de santé avant d'essayer un nouveau médicament.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :