Le point sur l’éclosion de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo 

Situation actuelle

L'éclosion de la maladie à virus Ebola (MVE) annoncée le 1er août 2018 par le ministère de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC) se poursuit et est maintenant la plus importante jamais signalée en RDC et la deuxième plus importante au monde.

Même si le risque de propagation à l'échelle internationale est faible, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déterminé que le risque de propagation de l'épidémie dans les autres provinces de la RDC et les pays limitrophes est très élevé en raison du déplacement de réfugiés, de la situation en matière de sécurité et de la présence d'autres épidémies dans la région.

Le 17 juillet 2019, l'OMS a déclaré que l'éclosion de MVE en RDC constituait une urgence de santé publique de portée internationale.

Il s'agit de la dixième éclosion de MVE en RDC depuis la découverte du virus en 1976. La dernière éclosion de MVE a eu lieu en mai 2018, et sa fin a été annoncée le 24 juillet 2018.

Des cas de MVE ont été recensés dans des villes et des zones rurales des provinces du Nord Kivu, du Sud-Kivu et de l'Ituri. Des cas confirmés liés aux régions touchées en RDC ont été signalés dans un pays voisin, l'Ouganda. Puisque cette éclosion se poursuit, la déclaration et l’étude des cas soupçonnés dans les pays voisins sont normales et prévisibles. L’OMS coordonne l’intervention internationale à l’égard des cas confirmés et soupçonnés, en partenariat avec les administrations locales, les organismes d’aide et d’autres pays.

Le gouvernement du Canada continue de surveiller de près l’évolution de la situation et l’intervention en cours, d’appuyer l’action internationale et de donner aux Canadiens qui voyagent ou qui travaillent en RDC des conseils sur les mesures de protection individuelle.

Causes

L’éclosion actuelle est causée par le virus Ebola Zaïre. Il s’agit de l’une des 4 espèces de virus Ebola reconnues comme étant à l'origine de la MVE chez l’humain. Cette espèce particulière a été responsable de l’épidémie en Afrique de l’Ouest de 2014 à 2016, et c'est l’espèce ciblée par le vaccin expérimental actuel.

Vaccination

La vaccination est l’une des mesures de contrôle de l’éclosion en RDC. Les intervenants utilisent le vaccin expérimental contre la MVE appelé rVSV-ZEBOV, qui a été mis au point par des chercheurs du Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada.

Aucun vaccin homologué n'est actuellement offert aux voyageurs pour prévenir la MVE. Les voyageurs sont priés de prendre des précautions particulières lorsqu’ils voyagent dans la région touchée.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :