Maladie à virus Ebola : Symptômes et traitement

Sur cette page

Cause de la maladie à virus Ebola

Comme son nom l'indique, l'Ebola est causé par un virus. Cinq espèces du virus Ebola ont été identifiées. Quatre de ces espèces sont connues pour causer la maladie à virus Ebola (MVE) chez l'humain. Le virus Ebola a été associé à des éclosions historiques dans plusieurs pays d'Afrique centrale et a causé une éclosion importante en Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016.

Transmission de la maladie à virus Ebola

  • De personne à personne.
    • Contact non protégé avec du sang, des liquides corporels ou des tissus d'une personne infectée présentant des symptômes de MVE. Les personnes infectées ne semblent pas transmettre la maladie avant l'apparition des symptômes.
    • Contact sexuel non protégé avec une personne se rétablissant de la MVE jusqu'à 12 mois après une infection par un virus Ebola.
    • En milieu de soins de santé, si les membres du personnel qui prennent soin d'une personne infectée par le virus :
      • n'utilisent pas les mesures de prévention et de contrôle des infections nécessaires, comme le lavage des mains, l'utilisation sécuritaire des aiguilles et l'isolement des patients
      • ne portent pas systématiquement et correctement l'équipement de protection individuelle requis, comme un masque, une blouse et des gants
  • Contact avec des objets contaminés.
    • Contact non protégé avec des surfaces souillées, des matériaux (comme de la literie) ou de l'équipement médical (comme des aiguilles) contaminés par le virus Ebola.
  • Des animaux aux humains.
    • Contact direct (p. ex., manipulation ou consommation) avec des animaux infectés (vivants ou morts) ou leurs liquides corporels, notamment :
      • gorilles
      • singes
      • chimpanzés
      • chauves-souris (roussettes)
      • porcs-épics
      • antilopes des bois
      • porcs

Au Canada, on ne retrouve aucun animal infecté naturellement par le virus Ebola. Seuls les animaux infectés présentent un risque de MVE.

Symptômes de la maladie à virus Ebola

Les symptômes de la MVE comprennent :

  • fièvre
  • maux de tête
  • fatigue
  • douleurs et faiblesse musculaires
  • mal de gorge
  • éruption cutanée
  • nausées et vomissements
  • diarrhée
  • hémorragie (saignement)

Les symptômes peuvent se manifester de 2 à 21 jours après l'exposition au virus. Ils commencent habituellement par une poussée de fièvre subite suivie d'autres symptômes.

Mesures à prendre en cas de maladie

Avant de vous rendre chez le médecin ou à l'hôpital, appelez immédiatement l'autorité de santé publique compétente si vous ou une personne vivant dans votre domicile :

et

  • avez voyagé dans une région touchée par la MVE au cours des 21 derniers jours

Trouvez votre autorité de santé publique

Décrivez vos symptômes au téléphone, dites où vous avez voyagé ou séjourné et mentionnez les risques d'exposition possibles.

L'autorité de santé publique prendra les dispositions nécessaires pour votre évaluation médicale.

Suivez les consignes qui vous sont données par votre autorité de santé publique et :

  • si vous n'êtes pas déjà isolé, mettez-vous immédiatement à l'écart des gens qui vous entourent et évitez tout contact physique avec des personnes et des animaux
  • lavez-vous les mains fréquemment, surtout après avoir vomi ou utilisé les toilettes
  • assurez-vous que personne n'entre en contact avec vos liquides corporels (y compris l'urine, les selles, les vomissures, la salive, la sueur, lait maternel et le sperme) ou tout autre objet qui aurait pu être en contact avec vos liquides corporels (p. ex., draps, vêtements, toilette, articles de toilette)

Diagnostic de la maladie à virus Ebola

Le diagnostic de la MVE est confirmé par des analyses de laboratoire. Votre médecin peut soupçonner un cas de MVE en se basant sur vos symptômes et vos renseignements, notamment vos antécédents de voyage.

Les analyses de laboratoire sont requises pour diagnostiquer la MVE, car les symptômes de l'Ebola ressemblent beaucoup à ceux d'autres maladies infectieuses qui peuvent être présentes dans les mêmes régions, comme le paludisme.

Traitement de la maladie à virus Ebola

Il n'existe actuellement aucun traitement homologué contre la MVE en particulier. Un diagnostic précoce est important. Les cas de MVE sont extrêmement difficiles à soigner, car les symptômes peuvent s'aggraver très rapidement.

On peut donner de l'oxygène, des solutions intraveineuses ou d'autres médicaments aux patients pour aider à soulager leurs symptômes. Plus les patients demandent de l'aide rapidement, meilleures sont leurs chances de survie.
Sans soins médicaux, jusqu'à 90 % des personnes infectées par le virus en meurent.

Au Canada, une personne infectée par le virus Ebola serait traitée dans un hôpital dont le niveau de prévention et de contrôle des infections en place est le plus élevé et par un personnel hautement formé et spécialisé. Une hospitalisation serait nécessaire pour assurer les meilleurs soins possible et pour protéger les autres contre une exposition potentielle à un virus Ebola.

Utilisation de médicaments expérimentaux en situation d'éclosion

L'Organisation mondiale de la Santé a élaboré un cadre éthique pour permettre l'utilisation de médicaments expérimentaux en situation d'éclosion. Selon ce cadre, en cas d'éclosion, les intervenants peuvent avoir recours à ces médicaments pour offrir un traitement pour des raisons humanitaires et non pas pour évaluer leur efficacité. Par ailleurs, certains patients atteints de la MVE se portent volontaires pour participer à des essais cliniques pour tester l'efficacité de nouveaux médicaments de recherche. Les résultats des essais cliniques guideront l'homologation et les recommandations d'utilisation futures de ces produits.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :