Survol de l’étude HBSC

En appuyant l’étude sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire (HBSC), le gouvernement du Canada espère de

  • recueillir des données sur les jeunes d’âge scolaire pour mieux connaître et comprendre leurs attitudes, comportements et modes de vie par rapport à la santé; documenter les tendances; étudier l’incidence des facteurs contextuels; et faire des comparaisons internationales;
  • contribuer à l’évolution des théories, concepts et méthodes; à la base de connaissances sur les comportements et les cadres sociaux en matière de santé; à la création d’une expertise internationale; et au développement d’un système national d’information sur la santé des jeunes Canadiens;
  • diffuser les résultats aux groupes concernés, dont les chercheurs, décideurs de la santé et de l’éducation, promoteurs de la santé, professeurs, parents et les jeunes gens; et
  • promouvoir et consolider la recherche nationale et internationale sur le comportement de santé des jeunes et sur le cadre social de la santé dans lequel ils évoluent.

Contexte

En 1982, des chercheurs d’Angleterre, de Finlande et de Norvège débutaient l’étude HBSC pour mesurer une fourchette de comportements de santé des jeunes et un certain nombre de variables sociales et environnementales. Peu de temps après, le projet fut adopté par le bureau régional pour l’Europe de l’OMS en tant qu’étude coopérative de l’OMS et le nombre de participants n’a cessé d’augmenter depuis. Le Canada a pris part au cycle d’enquête de 1989-90 à titre de membre associé, puis participé à tous les cycles d’enquête subséquents à titre de membre à part entière.

Un objectif majeur de cette approche internationale est d’influencer les politiques et programmes relatifs à la promotion et à l’éducation en matière de santé dans les écoles et auprès des jeunes gens en général. Les données sont collectées dans le cadre d’enquêtes menées auprès de jeunes de 11, 13 et 15 ans. Tous les pays participants emploient une méthodologie commune et regroupent leurs données pour former le fichier de données internationales. En analysant les tendances au fil du temps, il est possible de dégager les tendances des comportements de santé dans un pays donné.

Voici les pays et régions qui participent actuellement à l’étude HBSC :

  • Autriche
  • Belgique (d'expression flamande)
  • Canada
  • République tchèque
  • Angleterre
  • Finlande
  • Allemagne
  • Groenland
  • Islande
  • Israël
  • Lettonie
  • Luxembourg
  • Malte
  • Norvège
  • Portugal
  • Russie
  • République slovaque
  • Espagne
  • Suisse
  • Ukraine
  • Pays de Galles
  • Belgique (d'expression française)
  • Bulgarie
  • Croatie
  • Danemark
  • Estonie
  • France
  • Grèce
  • Hongrie
  • République d’Irlande
  • Italie
  • Lituanie
  • Macédoine (ERY)
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Roumanie
  • Écosse
  • Slovénie
  • Suède
  • Turquie
  • États-Unis

Cadre conceptuel

L’étude HBSC repose sur les sciences sociales et comportementales plutôt que sur l’épidémiologie médicale classique. On encourage les chercheurs dont les orientations théoriques varient à utiliser les données pour examiner différentes perspectives sur les comportements et les déterminants de la santé touchant les jeunes gens. On a adopté un cadre conceptuel commun, appelé « perspective de socialisation », pour élaborer l’étude. Celui-ci décrit l’exploration systématique de l’influence qu’ont diverses « situations » ou « arènes » (p. ex. famille, école, amis et médias) sur la santé et sur les comportements de santé des jeunes gens.

Méthodologie

Chaque pays mène l’étude HBSC selon les normes de qualité énoncées dans le protocole international de recherche.

L’échantillon de la population d’élèves de 11 à 15 ans soumis à l’enquête est sélectionné aléatoirement dans les écoles et/ou classes de manière à ce qu’il soit nationalement et régionalement représentatif, c’est-à-dire au sein d’une population d’au moins un million de personnes. Les données sont recueillies à l’aide de questionnaires anonymes à remplir soi-même distribués en classe dans des conditions supervisées et complétées durant une période classe. Tous les pays participants utilisent un questionnaire international standard.

Le questionnaire international conserve un ensemble d’éléments de chaque enquête pour faciliter le suivi des tendances au fil du temps. On ajoute des questions propres au Canada afin de refléter les intérêts et les circonstances du pays. L’équipe de recherche canadienne recueille les données selon une série de directives élaborées par le réseau international. Le questionnaire canadien pour les 9e et 10e années contient des questions supplémentaires sur les comportements à risque. Un questionnaire au sujet de l’école elle-même a été inclus depuis 2001-02.

On épure et réaménage toutes les données HBSC dans un format cohérent afin de pouvoir les intégrer dans un fichier de données internationales, qui est conservé à l’Université de Bergen, en Norvège.

Sujets principaux

Le principal ensemble de questions pour chaque enquête HBSC comprend

  • facteurs contextuels – caractéristiques démographiques tels âge, sexe, composition du ménage et perceptions des circonstances socioéconomiques;
  • ressources individuelles et sociales – adaptation psychosociale, incluant santé mentale, relations avec les camarades et les parents, image de soi et milieu scolaire;
  • comportements de santé – activité physique, habitudes alimentaires, usage du tabac, de l’alcool ou du cannabis, comportement sexuel, violence et intimidation, blessures et hygiène dentaire; et
  • effets sur la santé – état général de santé, malaises physiques, blessures, satisfaction de vivre et usage de médicaments.

Résultats HBSC

Les résultats HBSC permettent de dégager les tendances des comportements de santé des jeunes, montrent l’efficacité des initiatives stratégiques et programmatiques sur la santé des jeunes, en plus de fournir une source précieuse de données comparatives pour les pays industrialisés dont les enjeux sur la santé des jeunes sont semblables. Les résultats intéresseront les professionnels canadiens œuvrant dans les systèmes de santé, d’éducation et de service social, les organisations non gouvernementales, les chercheurs, les parents, les éducateurs et les gardiens, ainsi que les jeunes eux-mêmes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :