Surveillance de l'influenza : du 19 avril au 25 avril 2015 (semaine de déclaration 16)

Sommaire global

  • La grippe B continue d'être la grippe prédominante en circulation en Canada. Les détections de la grippe B semblent avoir atteint un sommet au cours de la semaine 12.
  • La grippe B touche particulièrement les personnes âgées de moins de 65 ans, comparativement à la grippe A(H3N2) qui a dominé plus tôt au cours de l'année.
  • L'activité grippale continue de diminuer au Canada, mais au cours de la semaine 16, l'activité élevée a été encore signalée dans les provinces du Centre et les provinces de l'Atlantique.
  • Moins d'hospitalisations associées à la grippe ont été signalées cette semaine comparativement à la semaine précédente. La majorité des hospitalisations était attribuable à la grippe A et les patients âgés de 65 ans ou plus.

Êtes-vous un praticien de soins de santé primaires (médecin généraliste, infirmière praticienne ou infirmière autorisée) qui souhaiterait devenir sentinelle pour le programme Surveillance de l'influenza pour la saison grippale 2014-2015? Communiquez avec nous à l'adresse FluWatch@phac-aspc.gc.ca

Sur cette page

Télécharger le format de rechange (Format PDF, 945 ko, 10 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Date publiée : 2015-05-01

Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Au cours de la semaine 16, aucune région n'a signalé une activité étendue. Vingt régions ont signalé une activité localisée : C.-B., Alb.(2), Ont.(7), Que.(4), N.-B.(2), N.-É. et T.N.-O.(3). Vingt-trois régions ont signalé une activité sporadique: Nt, C.-B.(4), Alb.(3), Sask.(3), Man.(4), Que.(2)., N.-B.(4), N.-É(2). Aucune activité n'a été signalée dans quatorze régions: Yn, T.-N.-O(2), Nt.(2), Man., N.-B., N.-É.(6) et T.N.-O.

Figure 1. Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 16

Figure 1

Note : Les niveaux d'activité, tels que représentés sur cette carte, sont attribués et enregistrés par les ministères de la santé provinciaux et territoriaux. Ceci est basé sur les confirmations de laboratoire, les taux de consultation de syndrome grippal des médecins sentinelles et les éclosions. Veuillez vous référer aux définitions détaillées de la dernière page. Les rapports de semaines précédentes, y compris les mises à jour rétrospectives, sont disponibles sur le site Web de Surveillance de l'influenza.

Figure 1 Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 6 - Description textuel
Au cours de la semaine 16, aucune région n’a signalé une activité étendue. Vingt régions ont signalé une activité localisée : C.-B., Alb.(2), Ont.(7), Que.(4), N.-B.(2), N.-É. et T.N.-O.(3). Vingt-trois régions ont signalé une activité sporadique: Nt, C.-B.(4), Alb.(3), Sask.(3), Man.(4), Que.(2)., N.-B.(4), N.-É(2). Aucune activité n’a été signalée dans quatorze régions: Yn, T.-N.-O(2), Nt.(2), Man., N.-B., N.-É.(6) et T.N.-O.

Détections de la grippe et d'autres virus respiratoires

Au cours de la semaine 16, le pourcentage de tests positifs pour la grippe A (1,2 %) et B (11,4 %) a diminué de la semaine précédente (figure 2). Le virus de la grippe B est resté le virus prédominant au cours de la semaine 16, représentant 90 % des détections de grippe. Les détections de la grippe B semblent avoir atteint un sommet au cours de la semaine 12 (761 détections). Au cours de la saison 2013-14, la grippe B a atteint un sommet au cours de la semaine 15 (646 détections). Plus de détections de la grippe B ont été observées à ce jour cette saison (7 306) par rapport à la même période lors de la saison 2013-14 (6 104). Jusqu'à présent, 83 % des cas de grippe détectés ont été des cas de grippe A, et parmi les cas dont le sous-type a été déterminé, 99 % étaient attribuables à la grippe A(H3) (tableau 1). À ce jour cette saison, des renseignements détaillés sur l'âge et le type/sous-type ont été signalés pour 36 155 cas (tableau 2).Ce sont les adultes de 65 ans ou plus qui ont principalement été touchés par la grippe A. Ils représentent 62 % des détections du virus de la grippe. Les cas de grippe B sont beaucoup moins nombreux et concernent principalement les moins de 64 ans qui représentent 59 % des détections.

Figure 2. Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2014-15

Figure 2
Figure 2 - Description textuel

Au cours de la semaine 16, le pourcentage de tests positifs pour la grippe A (1,2 %) et B (11,4 %) a diminué de la semaine précédente.

Au cours de la semaine 16, les détections de tous les autres virus respiratoires on soit diminué ou sont restées semblables à la semaine précédente (figure 3). Les détections de tous les autres virus respiratoires sont en baisse depuis la semaine 05.

Pour plus de détails, veuillez consulter le rapport hebdomadaire de détection des virus respiratoires au Canada.

Figure 3. Nombre de tests de laboratoire positifs pour les autres virus respiratoires, par semaine de surveillance, Canada, 2014-15

Figure 3

VRS: Virus respiratoire syncytial; MPVh: Métapneumovirus humain

Figure 3 Nombre de tests de laboratoire positifs pour les autres virus respiratoires, par semaine de surveillance, Canada, 2014-15 - Description textuel
Au cours de la semaine 16, les détections de tous les autres virus respiratoires on soit diminué ou sont restées semblables à la semaine précédente. Les détections de tous les autres virus respiratoires sont en baisse depuis la semaine 05.
Tableau 1. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et province, Canada, 2014-15
ProvincesNote au bas du tableau1 Hebdomadaire (19 avril au 25 avril 2015) Cumulatif (24 août au 25 avril 2015)
Influenza A B Influenza A B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Note au bas du tableau 1 n B Total A Total A(H1)pdm09 A(H3) A(UnS) B Total
C.-B. 5 0 3 2 21 3517 28 2626 863 385
Alb. 9 1 6 2 39 3699 14 3529 156 844
Sask. 1 0 0 1 19 1313 0 839 474 238
Man. 0 0 0 0 21 1122 0 390 732 165
Ont. 17 2 10 5 132 11131 48 4698 6385 1179
Qc. 11 0 0 11 175 11408 4 422 10982 3608
N.-B. 5 0 3 2 49 1193 0 192 1001 484
N.-É. 0 0 0 0 9 511 0 123 387 254
Î.-P.-É. 1 0 1 0 1 131 1 18 2 108
T.-N.-L. 4 0 0 4 6 620 0 123 497 41
Canada 53 3 23 27 472 34645 95 13070 21479 7306
PercentageNote au bas du tableau2 10.1% 5.7% 43.4% 50.9% 89.9% 82.6% 0.3% 37.7% 62.0% 17.4%
Tableau 2. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et groupe d'âge, en fonction des rapports détaillés des cas confirmés en laboratoireNote au bas du tableau1, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Hebdomadaire (19 avril au 25 avril 2015) Cumulatif (24 août au 25 avril 2015)
Influenza A B Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Note au bas du tableau3 Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Total # %
<5 2 1 0 1 26 2087 22 808 1257 469 2556 7.1%
5-19 3 0 1 2 23 1782 6 956 820 683 2465 6.8%
20-44 4 0 3 1 33 3433 16 1668 1749 922 4355 12.0%
45-64 4 1 1 2 60 3859 21 1656 2182 1565 5424 15.0%
65+ 15 0 4 11 132 18697 15 7272 11410 2531 21228 58.7%
Inconnu 0 0 0 0 0 120 0 101 19 7 127 0.4%
Total 28 2 9 17 274 29978 80 12461 17437 6177 36155 100.0%
Percentage Note au bas du tableau2 9.3% 7.1% 32.1% 60.7% 90.7% 82.9% 0.3% 41.6% 58.2% 17.1%    

Résistance aux antiviraux

Pendant la saison grippale 2014-2015, le LNM a soumis 1 317 virus grippaux à des tests de résistance à l'oseltamivir et 1 313 virus grippaux à des tests de résistance au zanamivir. Les virus étaient tous sensibles au zanamivir et un virus A (H3N2) était résistant à l'oseltamivir. En tout, 1 324 (99,9 %) des virus de la grippe A étaient résistants à l'amantadine (tableau 3).

Tableau 3. Résistance aux antiviraux selon le type et le sous-type du virus de la grippe, Canada, 2014-2015
Type et sous-type de virus Oseltamivir Zanamivir Amantadine
Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé # resistant (%)
A (H3N2) 867 1 864 0 1313 1312 (99.9%)
A (H1N1) 10 0 10 0 12 12 (100%)
B 440 0 439 0 S/O Note au bas du tableau* S/O Note au bas du tableau*
TOTAL 1317 1 1313 0 1325 1324

Caractérisation des souches grippales

Pendant la saison grippale 2014-2015, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a caractérisé les antigènes de 617 virus de la grippe [181 virus A(H3N2), 14 virus A(H1N1) et 521 virus de la grippe B].

Grippe A(H3N2) : Par suite du test d'inhibition de l'hémagglutination (IH) (n=181), on a constaté que un virus était antigéniquement semblable à la souche A/Texas/50/2012 et cinq virus A(H3N2) ont montré une réduction de leur titre avec la souche vaccinale A/Texas/50/2012. Cent soixante-quinze étaient antigéniquement semblables à la souche A/Switzerland/9715293/2013, lequel représente la composante de la grippe A(H3N2) recommandée pour le vaccin antigrippal de l'hémisphère Sud de 2015. En outre, 1 091 virus de la grippe A(H3N2) n'ont pas pu être soumis au test IH; on a toutefois pu constater au moyen d'une analyse de la séquence que 1 089 d'entre eux appartenaient à un groupe génétique qui présente habituellement des titres réduits par rapport à l'antisérum produit contre le virus A/Texas/50/2012.
Grippe A (H1N1) : Quatorze virus de la grippe A(H1N1) était antigéniquement semblables à la souche A/California/7/2009.
Grippe B : Parmi les 521 virus grippaux B caractérisés, 495 virus étaient antigéniquement semblables à B/Massachusetts/2/2012. Trois virus ont présenté une réduction de leur titre et 23 virus étaient antigéniquement semblables à B/Brisbane/60/2008 (figure 4).

Figure 4. Caractérisation des souches grippales, Canada, 2014-2015, N = 716

Figure 4

Le LNM reçoit une partie des échantillons positifs pour la grippe envoyés par les laboratoires provinciaux afin de caractériser les souches et de tester la résistance aux antiviraux. Les données de caractérisation reflètent les résultats des tests d'inhibition de l'hémagglutination comparés aux souches grippales de référence recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé.

Les composants recommandés pour le vaccin trivalent contre la grippe pour la saison 2014-2015 dans l'hémisphère Nord sont les suivants : un virus analogue au virus A/California/7/2009(H1N1)pdm09, un virus analogue au virus A/Texas/50/2012(H3N2), et un virus de type B analogue à B/Massachusetts/2/2012 (lignée Yamagata). Pour les vaccins quadrivalent, l'ajout d'un un virus analogue au virus B/Brisbane/60/2008 est recommandé.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié ses recommandations concernant la composition du vaccin antigrippal pour la saison 2015-2016 dans l'hémisphère Nord. Il est recommandé que les vaccins trivalents soit composés 1) d'un virus analogue à A/California/7/2009 (H1N1)pdm09; 2) d'un virus analogue à A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2); et 3) d'un virus analogue à B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata). Il est recommandé que les vaccins quadrivalents soient composés en plus d'un virus analogue à B/Brisbane/60/2008 (lignée Victoria).

Figure 4 - Description textuel
Souche Nombre de specimens Pourcentage
Analogue à A/Texas/50/2012 6 1%
titres réduits contre la souche A/Texas/50/2012 5 1%
Analogue à A/California/07/2009 10 1%
titres réduits contre la souche A/California/07/2009 0 0%
Analogue à A/Switzerland/9715293/2013 175 25%
Analogue à B/Massachusetts/2/2012 457 68%
titres réduits contre la souche B/Massachusetts/2/2012 3 0%
Analogue à B/Brisbane/60/2008 19 3%

Taux de consultation pour le syndrome grippal

Le taux de consultations national pour le syndrome grippal est demeuré semblable à la semaine précédente. Le taux était de 31.9 consultations par 1 000 visites (figure 5).

Figure 5. Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG) par semaine de déclaration, comparé aux saisons 1996-97 jusqu'aux saisons 2012-13 (les données pour la pandémie ont été supprimées), Canada, 2014-15

Figure 5

Aucune donnée disponible pour les taux moyens pour les semaines 19 à 39 pendant les saisons 1996-1997 jusqu'à 2002-2003. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective. Le calcul du taux moyen de consultation pour les SG au cours des 17 saisons précédentes a été aligné avec l'activité grippale dans chaque saison. En C.-B., en Alb, et en Sask., les données sont compilées par un programme de surveillance sentinelle provincial pour ensuite être signalé au programme Surveillance de l'influenza. Pas tous les médecins sentinelles soumettent des rapports chaque semaine.

Figure 5 - Description textuel

Le taux de consultations national pour le syndrome grippal est demeuré semblable à la semaine précédente. Le taux était de 31.9 consultations par 1 000 visites.

Surveillance des éclosions de la grippe

Au cours de la semaine 16, 17 nouvelles éclosions de la grippe ont été signalées. La majorité des éclosions ont été signalées dans les provinces du Centre et les provinces de l'Atlantique. Quinze éclosions ont été signalées dans des établissements de soins de longue durée (ESLD), et deux dans des autres établissements ou milieux communautaires (figure 6). Parmi les éclosions pour lesquelles le sous-type de grippe était connu (n=8), six éclosions étaient attribuables au virus B. À ce jour cette saison, 1 246 éclosions dans des ESLD ont été signalées. Au cours de la saison grippale 2014-2015, il y a eu une augmentation du nombre d'éclosions de grippe signalées par rapport aux saisons précédentes.

Figure 6. Nombre total d'éclosions de la grippe par semaine, Canada, 2014-2015

Figure 6

1 L'ensemble des provinces et territoires, à l'exception du Nunavut, déclarent les éclosions de la grippe dans les établissements de soins de longue durée. L'ensemble des provinces et territoires, à l'exception du Nunavut et du Québec, signalent les éclosions dans les hôpitaux. Les éclosions de la grippe ou du syndrome grippal dans d'autres établissements sont déclarées au programme Surveillance de l'influenza, mais les déclarations varient selon la région. La définition d'une éclosion est donnée à la fin du rapport.

Figure 6 - Description textuel
Semaine de déclaration Hôpitaux Établissements de soins de longue durée Autres
35 0 0 0
36 0 0 0
37 0 0 0
38 0 1 0
39 0 5 1
40 0 0 0
41 0 2 0
42 0 3 0
43 0 2 0
44 0 1 0
45 0 2 0
46 0 3 0
47 0 16 1
48 3 17 1
49 2 32 3
50 2 57 13
51 9 94 22
52 8 114 21
53 9 122 35
1 12 152 31
2 8 118 19
3 6 54 14
4 13 64 16
5 7 51 13
6 4 60 10
7 2 45 9
8 0 24 7
9 6 22 10
10 0 32 19
11 5 49 11
12 0 31 4
13 1 19 9
14 1 20 9
15 0 19 2
16 0 15 2

Surveillance pharmaceutique

La surveillance pharmaceutique pour les ventes d'antiviraux contre la grippe a terminé pour la saison 2014-15.

Figure 7. Proportion de ventes d'antiviraux contre la grippe sur ordonnance, par groupe d'âge et par semaine, Canada, 2014-15

Figure 7

Remarque : Les données sur les ventes de produits pharmaceutiques sont fournies à l'Agence de la santé publique du Canada par Rx Canada Inc. et recueillies auprès de grandes chaînes de pharmacies représentant plus de 3 000 magasins à l'échelle du pays (sauf le Nunavut) et 85 % des régions sanitaires. Les données fournies comprennent notamment le nombre de nouvelles ordonnances d'antiviraux (Tamiflu et Relenza) et le nombre total de nouvelles ordonnances délivrées par province ou territoire et par groupe d'âge. Groupes d'âge : nourrissons : 0-2 ans, enfants : 2-18 ans; adultes : 19-64 ans, aînés : 65 ans et plus.

Figure 7 - Description textuel

Le surveillance pharmaceutique a terminé pour la saison 2014-15.

Surveillance de la grippe dans les hôpitaux sentinelles

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les enfants (IMPACT)

Au cours de la semaine 16, neuf nouvelles hospitalisations pédiatriques (enfants âgés de 16 ans ou moins) associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l'immunisation (IMPACT). Sept cas étaient la grippe B (figure 8a). Une plus grande proportion de cas de grippe B a été signalée au cours des dernières semaines, suivant la tendance des détections effectuées en laboratoire. Parmi les cas signalés, deux cas (22 %) était moins de 2 ans, six cas (67 %) étaient 2 à 9 ans et un cas (26 %) était 10 à 16 ans. Aucune cas n'a été admis en unité de soins intensifs.

Jusqu'à présent cette saison, 667 hospitalisations ont été signalées par le réseau IMPACT, dont 502 (80 %) étaient des cas de grippe A. Parmi les cas pour lesquels le sous-type de grippe A était connu, 99 % (162/164) étaient attribuables au virus A(H3N2) (tableau 4). À date, 82 cas ont été admis en unité de soins intensifs, dont 45 (55 %) étaient âgés de 2 à 9 ans (figure 9a). Cinquante-quatre cas admis à l'unité de soins intensifs présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. Quatre décès ont été déclarés.

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par IMPACT représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les enfants au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les adultes (PCIRN)

Au cours de la semaine 16, 11 nouvelles hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les adultes (âgés de 16 ans ou plus) ont été signalées par le Réseau de surveillance des cas sévères (SOS) du Réseau de recherche sur l'influenza de l'Agence de la santé publique du Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada. Parmi les nouvelles hospitalisations au cours de la semaine 16, 8 (73 %) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus (figure 8b). Au cours de la semaine 16, un décès a été déclaré chez un adulte âgé de plus de 65 ans.

Jusqu'à présent cette saison, 2 204 cas ont été signalés dont 1 910 (87 %) étaient des cas de grippe A. La majorité des cas (81 %) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus (tableau 5). En tout, 169 cas ont été admis en unité de soins intensifs et 127 de ces cas, les adultes âgés de 65 ans ou plus. Parmi les 169 cas d'unités de soins intensifs, 24 cas a été attribuables au virus grippal B (10 étaient des patients âgés 45 à 64 et 14 étaient des patients âgés de 65 ans ou plus). Cent-vingt-un cas (70 %) admis à l'unité de soins intensifs présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. Parmi les 118 cas d'unités de soins intensifs pour lesquels l'information sur la vaccination antigrippale était disponible, 39 cas (33 %) ont signalé ne pas s'être fait vacciner cette saison. Cent-trente-trois décès ont été déclarés et 92 % (n=123) représentaient des adultes de plus de 65 ans (figure 9b).

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par PCIRN représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les adultes au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Tableau 4 - Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (24 août 2014 au 25 avril 2015)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé)Note au bas du tableau 42 Total # (%)
0-5m 81 0 18 63 10 91 (13.6%)
6-23m 112 2 35 75 32 144 (21.6%)
2-4a 125 1 39 85 43 168 (25.2%)
5-9a 130 0 44 86 45 175 (26.2%)
10-16a 60 0 25 35 29 89 (13.3%)
Total 508 3 161 344 159 667
% Note au bas du tableau 41 76.2% 0.6% 31.7% 67.7% 23.8% 100.0%
Tableau 5 - Nombre cumulatif d'hospitalisations d'adultes associées à la grippe signalées par le réseau PCIRN-SOS, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (15 novembre 2014 au 25 avril 2015)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé)Note au bas du tableau 52 Total # (%)
16-20 3 0 1 2 1 4 (%)
20-44 105 1 55 49 15 120 (5%)
45-64 216 3 98 115 70 286 (13%)
65+ 1586 4 760 822 208 1794 (81%)
Total 1910 8 914 988 294 2204
% Note au bas du tableau 51 87% 0% 48% 52% 13% 100%

Figure 8 - Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2014-15

A) Hospitalisations pédiatriques (≤16 ans, IMPACT)

Figure 8A
Figure 8A Hospitalisations pédiatriques - Description textuel
Semaine de déclaration Influenza A Influenza B
35 0 0
36 0 0
37 2 0
38 1 0
39 1 0
40 1 0
41 2 0
42 1 0
43 3 1
44 4 0
45 4 0
46 9 3
47 8 1
48 15 4
49 30 2
50 41 2
51 57 1
52 65 2
53 48 2
1 52 5
2 41 2
3 33 1
4 25 1
5 12 4
6 9 8
7 14 12
8 5 6
9 5 12
10 6 14
11 7 10
12 0 22
13 1 12
14 2 13
15 2 13
16 2 7

B) Hospitalisations d'adultes (≥16 ans, CIRN)

Figure 8B
Figure 8B Hospitalisations d'adultes - Description textuel
Semaine de déclaration Influenza A Influenza B Influenza de type inconnu
35 s/o s/o s/o
36 s/o s/o s/o
37 s/o s/o s/o
38 s/o s/o s/o
39 s/o s/o s/o
40 s/o s/o s/o
41 s/o s/o s/o
42 s/o s/o s/o
43 s/o s/o s/o
44 s/o s/o s/o
45 s/o s/o s/o
46 3 0 0
47 10 0 0
48 34 0 0
49 44 0 0
50 99 4 0
51 139 0 1
52 239 3 0
53 236 3 0
1 228 2 0
2 159 0 0
3 145 4 1
4 99 9 0
5 118 5 0
6 79 13 0
7 67 18 1
8 68 20 2
9 51 27 0
10 30 38 1
11 14 31 1
12 20 31 0
13 11 27 0
14 10 30 0
15 6 19 0
16 1 10 0

Figure 9 - Pourcentage de cas d'hospitalisations, d'admissions en unité de soin intensifs, et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2014-15

A) Hospitalisations pédiatriques (≤16 ans, IMPACT)

Figure 9a
Figure 9A - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=667) Admissions à l'USI (n=82)
0-5m 13.6% 3.7%
6-23m 21.6% 22.0%
2-4a 25.2% 30.5%
5-9a 26.2% 24.4%
10-16a 13.3% 19.5%

B) Hospitalisations adultes (≥16 ans, PCIRN-SOS)

Figure 9b
Figure 9B - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalizations (n=2204) Admissions à l'USI (n=169) Décès (n=133)
16-20 0.2% 0.0% 0.0%
20-44 5.4% 5.3% 2.3%
45-64 13.0% 19.5% 5.3%
65+ 81.4% 75.1% 92.5%

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Au cours de la semaine 16, 99 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées dans les provinces et territoires participantsNote au bas*; ce qui est inférieur au nombre d'admissions signalées lors de la semaine 16. Parmi les 99 hospitalisations, 63 cas (64 %) étaient de la grippe A, et 63 (64 %) étaient des patients âgés de 65 ans ou plus.

Depuis le début de la saison 2014-2015, 7 231 hospitalisations ont été signalées; 6 414 avec la grippe A (89 %). Parmi les cas pour lesquels le sous-type de grippe A était connu, 99,4 % étaient attribuables au virus A(H3N2). La majorité des cas (71 %) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus (tableau 5). Jusqu'à présent cette saison, 375 admissions dans une unité des soins intensifs ont été signalées: 199 (53 %) cas chez des adultes âgés de 65 ans et 123 (33 %) admissions dans une unité des soins intensifs ont été signalées chez des adultes âgés 20 à 64 ans. En tout, 547 décès attribuables à la grippe ont été signalés : quatre enfants âgés de moins de 5 ans, quatre enfants âgés 5 à 19 ans, 33 adultes âgés 20 à 64 ans, et 506 adultes âgés de 65 ans ou plus. Les adultes âgés de 65 ans ou plus représentent 93 % de tous les décès signalés cette saison. Les données cliniques détaillées (p. ex. problèmes médicaux sous-jacents) sont inconnues pour ces cas.

Tableau 6. Cumulative number of hospitalizations with influenza reported by the participating provinces and territories, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif Cumulatif (24 août 2014 au 25 avril 2015)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Footnote 2 Total # (%)
0-4 ans 419 2 151 266 61 480 (7%)
5-19 ans 277 2 136 139 87 364 (5%)
20-44 ans 379 4 229 146 97 476 (7%)
45-64 ans 608 7 256 345 112 720 (10%)
65+ ans 4675 3 2217 2455 440 5115 (71%)
Inconnu 56 1 52 3 20 76 (1%)
Total 6414 19 3041 3354 817 7231
Percentage Footnote 1 88.7% 0.3% 47.4% 52.3% 11.3% 100.0%

Il est possible d'obtenir des données supplémentaires sur les hospitalisations et décès imputables à la grippe déclarés au Canada de 2009-2010 à 2014-2015 sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada.

Agents pathogènes des voies respiratoires émergents

Grippe aviaire chez l'humain
Depuis le dernier rapport Surveillance de l'influenza, aucun nouveau cas d'infection humaine par la grippe aviaire A(H7N9) confirmé en laboratoire, n'a été signalé par l'Organisation mondiale de la santé. À l'échelle mondiale au 30 avril 2015, l'OMS a été informée de 651 cas confirmés en laboratoire d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9); 225 de ces cas se sont soldés par un décès.

Des documents portant sur les risques que pose la grippe A(H7N9) pour la santé publique, de même que des lignes directrices à l'intention des professionnels de la santé et des conseils aux membres du grand public, sont mis à jour périodiquement sur les sites Web suivants :

Grippe A(H5N6) : Depuis le dernier rapport Surveillance de l'influenza, aucun nouveau cas d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H5N6) en Chine n'a été signalé par l'Organisation mondiale de la Santé. À l'échelle mondiale, en date du 23 avril 2015, l'OMS a été informée de trois cas de la grippe aviaire A(H5N6)); deux de ces cas se sont soldés par un décès.

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO)
Depuis le dernier rapport Surveillance de l'influenza, quatre nouveaux cas confirmés en laboratoire pour le CoV-SRMO ont été signalés par l'Organisation mondiale de la santé. À l'échelle mondiale, de septembre 2012 au 30 avril 2015, 1 110 cas de CoV-SRMO confirmés en laboratoire ont été signalés à l'OMS, dont 422 se sont soldés par un décès. Tous les cas sont survenus au Moyen-Orient ou ont été en contact direct avec un cas primaire infecté au Moyen-Orient. Le risque pour la santé publique associé au CoV-SRMO est toujours considéré comme faible au Canada (voir le Résumé de l'évaluation du risque pour la santé publique de l'ASPC). Pour la dernière évaluation de risque globale publié par l’OMS le 5 février 2015 : l’OMS CoV-SRMO (disponible en anglais seulement).

Des documents portant sur les risques que pose le CoV-SRMO pour la santé publique, de même que des lignes directrices à l'intention des professionnels de la santé et des conseils aux membres du grand public, sont mis à jour périodiquement sur les sites Web suivants :

Grippe aviaire A(H5)
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) poursuit son enquête sur une deuxième éclosion d'influenza hautement pathogène H5N2 près du comté d'Oxford (Ontario). Jusqu'ici, on a décelé trois lieux infectés. Les quarantaines individuelles et les zones de contrôle de l'influenza aviaire ont été établies.

Aucun cas humain d'infection n'a été signalé. L'influenza aviaire ne présente pas de risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et les produits de volaille sont manipulés et cuits de façon appropriée. L'influenza aviaire touche rarement les humains qui n'ont pas de contact direct avec des oiseaux infectés. Plus d'informations sur l'épidémie est disponible sur le de l'ACIA suivant :

Rapports internationaux sur la grippe

Les définitions du programme Surveillance pour la saison 2014-2015

Abréviations : Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.), Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.É.), Nouveau-Brunswick (N.-B.), Nouvelle-Écosse (N.-É.), Québec (Qc.), Ontario (Ont.), Manitoba (Man.), Saskatchewan (Sask.), Alberta (Alb.), Colombie-Britannique (C.-B.), Yukon (Yn), Territoires du Nord-Ouest (T.N.-T.), Nunavut (Nt.).

Définitions du syndrome grippal (SG) : Apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourrait être attribuable à l'influenza. Chez les enfants de moins de 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de moins de 5 ans ou de 65 ans et plus, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

Définition d'une éclosion de la grippe/SG

Écoles :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % (ou un taux d'absentéisme étant plus élevé (i.e. >5-10%) que les niveaux de base attendus tel que déterminé par les autorités scolaires ou de santé publique), et ce, apparemment attribuable au SG.
Veuillez noter qu'il est recommandé que les éclosions de SG dans les écoles soient confirmées en laboratoire au début de la saison de l'influenza puisqu'il peut s'agir du premier indicateur de transmission dans une communauté d'une région donnée.
Hôpitaux et établissements résidentiels :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire. Lorsqu'on constate une éclosion dans un établissement, elle devrait être signalée en moins de 24 heures. Les établissements résidentiels incluent, mais ne sont pas limités aux établissements de soins de longue durée et prisons.
Les lieux de travail:
un taux d'absentéisme de plus de 10 % apparemment attribuable au SG
Autres emplacements :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire; par exemple, les lieux de travail, communautés fermées.

Veuillez prendre en note que la déclaration des éclosions d'influenza / SG à partir de différents types d'établissements varient selon la région.

Définition des niveaux d'activité grippale :

1 = Aucune activité signalée : aucune détection de l'influenza confirmée en laboratoire au cours de la semaine de déclaration; cependant, il peut y avoir des signalements sporadiques de SG

2 = Sporadique : signalements sporadiques de SG et détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec aucune éclosion de SG/influenza détectée à l'intérieur de la région de surveillance Note de bas de page

3 = Localisée :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans moins de 50 % de la région de surveillance Note de bas de page

4 = Étendue :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans 50 % ou plus de la région de surveillance Note de bas de page

À noter : Les données de SG peuvent être rapportées à partir des médecins sentinelles, des visites en salle d'urgence ou de la ligne téléphonique info-santé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :