Surveillance de l'influenza : du 5 mars 2017 au 11 mars 2017 (semaine de déclaration 10)

Sommaire global

  • Dans l'ensemble, l'activité grippale est en lente diminution par rapport aux saisons précédentes. De nombreuses régions du Canada, spécifiquement les régions de l’Est et de l’Atlantique ont encore signalé un niveau d’activité élevé au cours de la semaine 10.
  • Une activité grippale localisée ou étendue a été signalée dans 23 régions à travers six provinces.
  • Au cours de la semaine 10, le nombre de détections en laboratoire, d’éclosions, et de cas de syndrome grippal signalés par les provinces et territoires participants et réseaux sentinelles a diminué par rapport à la semaine précédente.
  • Au Canada, l’activité grippale du virus B augmente lentement, mais demeure inférieure aux niveaux observées dans les saisons précédents.
  • Le virus A(H3N2) continue d'être le type de grippe le plus répandu touchant la population canadienne.
  • Autant dans les détections en laboratoire que dans les hospitalisations et les décès, la majorité des cas ont été signalés chez des personnes âgées de 65 ans ou plus.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur la grippe, consultez notre page Web sur la grippe.

Sur cette page

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 868Ko, 9 pages)

Organisation :

Date publiée : 2017-03-16

Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Au cours de la semaine 10, trois régions (une région dans chacune des provinces/territoires de N.-B., Yn, et T.N.-O.) n’ont signalé aucune activité de la grippe ou du syndrome pseudogrippal. Une activité grippale sporadique a été signalée dans 27 régions de onze provinces et territoires. Une activité localisée a été signalée dans 18 régions à travers six provinces. Une activité grippale étendue a été signalée dans cinq régions (trois à T.-N.-L, et deux au Qc). Pour obtenir plus de détails sur une région précise, cliquez sur la carte.

Figure 1 – Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 10

Figure 1
Figure 1 Légende

Note : Les niveaux d'activité, tels que représentés sur cette carte, sont attribués et enregistrés par les ministères de la santé provinciaux et territoriaux. Ceci est basé sur les confirmations de laboratoire, les taux de consultation de syndrome grippal des médecins sentinelles et les éclosions. Veuillez vous référer aux définitions détaillées de la dernière page. Les rapports de semaines précédentes, y compris les mises à jour rétrospectives, sont disponibles sur le site Web de Surveillance de l'influenza.

Figure 1 - Description textuel

Au cours de la semaine 10, trois régions (une région dans chacune des provinces/territoires de N.-B., Yn, et T.N.-O.) n’ont signalé aucune activité de la grippe ou du syndrome pseudogrippal. Une activité grippale sporadique a été signalée dans 27 régions de onze provinces et territoires. Une activité localisée a été signalée dans 18 régions à travers six provinces. Une activité grippale étendue a été signalée dans cinq régions (trois à T.-N.-L, et deux au Qc).

Détections de la grippe et d'autres virus respiratoires

Au cours de la semaine 10, le nombre de tests positifs (1 726) et le pourcentage de tests positifs pour la grippe (20 %) ont diminué par rapport à la semaine précédente. Le pourcentage de détections du virus de la grippe a atteint un pic au cours de la semaine 02 à 27 %. Depuis la semaine 03, le pourcentage de détections est resté relativement stable (allant de 20 à 25 % au cours des semaines 03 à 10). Le virus grippal A représente toujours la majorité des détections; toutefois, les détections du virus grippal B augmentent de façon constante depuis les dernières semaines. L’activité du virus grippal B est très faible par rapport à la même période au cours des deux saisons précédentes. Pour plus de détails, veuillez consulter le Rapport hebdomadaire de détection des virus respiratoires au Canada.

Figure 2 – Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2016-17, semaine 10

Figure 2

La zone ombragée désigne les semaines où le taux de positivité était d'au moins 5 % et où le nombre minimal de tests positifs était de 15, signalant le début et la fin de l'activité grippale saisonnière (en anglais seulement).

Figure 2 - Description textuel
Figure 2 - Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2016-17
semaine de déclaration A(non sous-typé) A(H3) A(H1)pdm09 Influenza B
35 0 <5 0 0
36 <5 0 <5 9
37 <5 17 0 <5
38 11 28 <5 <5
39 14 41 <5 7
40 0 47 <5 <5
41 10 31 0 <5
42 14 49 <5 6
43 16 76 <5 <5
44 19 110 <5 9
45 31 150 <5 11
46 52 140 <5 7
47 54 200 0 9
48 91 272 <5 7
49 148 414 <5 12
50 305 467 <5 18
51 535 750 <5 17
52 857 1064 <5 33
1 1444 1360 <5 38
2 1516 2118 10 39
3 1354 1412 0 47
4 1336 1220 <5 47
5 1222 1290 7 62
6 1200 1225 9 81
7 1291 1141 11 97
8 1345 899 17 128
9 977 935 7 159
10 823 716 14 202

À ce jour, 31 617 cas de grippe ont été confirmés en laboratoire au total, 97 % étant imputable à la grippe A. La grippe A(H3N2) est le sous-type le plus souvent détecté. Pour obtenir des données cumulatives hebdomadaires plus détaillées sur la grippe, veuillez lire la description pour les figures 2 et 3 ou le rapport intitulé Détection de virus des voies respiratoires au Canada

Figure 3 – Nombre cumulative d'échantillons positifs pour la grippe, par type/sous-type et province, Canada, 2016-17, semaine 10

Figure 3
Figure 3 - Description textuel
Figure 3 - Nombre cumulative d'échantillons positifs pour la grippe, par type/sous-type et province, Canada, 2016-17
ProvincesTableau Figure 3 - Note 1 Hebdomadaire (5 mars 2017 au 11 mars 2017) Cumulatif (28 août 2016 au 11 mars 2017)
Influenza A B Influenza A B A & B
Total
A
Total
A
(H1) pdm09
A
(H3)
A (non sous-typé)Tableau Figure 3 - Note n B
Total
A
Total
A
(H1) pdm09
A
(H3)
A (non sous-typé)Tableau Figure 3 - Note n B
Total
C.-B. 397 10 374 13 70 4848 33 3209 1606 323 5171
Alb. 50 1 32 17 19 3640 19 3497 124 135 3775
Sask. 19 1 13 5 2 1601 2 909 690 28 1629
Man. 25 0 6 19 9 358 0 122 236 38 396
Ont. 281 2 239 40 44 8880 47 7190 1643 225 9105
Qc. 577 0 28 549 47 9381 0 627 8752 281 9662
N.-B. 88 0 0 88 0 774 2 85 687 4 778
N.-É. 22 0 0 22 3 286 0 13 273 7 293
Î.-P.-É. 5 0 5 0 0 174 2 172 0 1 175
T.-N.-L. 58 0 0 58 0 284 0 43 241 5 289
Yn 2 0 2 0 2 210 0 162 48 4 214
T.-N.-O. 5 0 5 0 0 58 0 57 1 3 61
Nt 1 0 1 0 0 68 0 66 2 1 69
Canada 1530 14 705 811 196 30562 105 16152 14303 1055 31617
PourcentageTableau Figure 3 - Footnote 2 89% 1% 46% 53% 11% 97% 0% 53% 47% 3% 100%

À ce jour cette saison, des renseignements détaillés sur l’âge et le type/sous-type ont été signalés pour 22 110 cas (tableau 1). Parmi les cas pour lesquels on a obtenu des renseignements sur l’âge et le type/sous-type de virus, les adultes âgés de 65 ans et plus représentaient près de la moitié des cas de grippe signalés. Parmi les cas de virus de la grippe A(H3N2), la proportion la plus élevée a été observée chez les adultes de 65 ans et plus (49 % des cas), puis chez les adultes de 20 à 64 ans (34 % des cas). Au cours de la saison grippale précédente où la souche A(H3N2) était prédominante, en 2014-15, les adultes de 65 ans et plus représentaient 58 % des cas et les adultes de 20 à 64 ans représentaient 27 % des cas.

Tableau 1 - Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et groupe d'âge, en fonction des rapports détaillés des cas confirmés en laboratoire Tableau 1 - Note 1, Canada, 2016-17, semaine 10
Groupes d'âge (ans) Hebdomadaire (5 mars au 11 mars 2017) Cumulatif (28 août 2016 au 11 mars 2017)
Influenza A B Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total # %
<5 83 0 11 72 8 1968 12 779 1177 89 2057 9%
5-19 >49 <5 5 44 19 2042 13 1028 1001 131 2173 10%
20-44 96 0 18 78 21 3147 26 1731 1390 130 3277 15%
45-64 >124 <5 15 109 31 3494 22 1845 1627 177 3671 17%
65+ 407 0 49 358 30 10673 11 5086 5576 259 10932 49%
Total 761 <5 98 661 109 21324 84 10469 10771 786 22110 100%
PourcentageTableau 1 - Note 2 87% 0% 13% 87% 13% 96% 0% 49% 51% 4%    

Surveillance syndromique assurée par les professionnels de la santé sentinelles

Au cours de la semaine 10, 1,7 % des consultations auprès de professionnels de la santé étaient attribuables à un syndrome grippal.

Figure 4 – Pourcentage de visites pour le syndrome grippal déclarées par les sentinelles chaque semaine, Canada, 2016-17, semaine 10

Nombre de déclarations par les sentinelles pour la semaine 10: 101

Figure 4
Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective. En C.-B., en Alb, et en Sask., les données sont compilées par un programme de surveillance sentinelle provincial pour ensuite être signalé au programme Surveillance de l'influenza. Pas tous les médecins sentinelles soumettent des rapports chaque semaine.
Figure 4 - Description textuel
Figure 4 - Pourcentage de visites pour le syndrome grippal déclarées par les sentinelles chaque semaine, Canada, 2016-17
semaine de déclaration % de visits pout le SG
35 0.96%
36 0.96%
37 0.98%
38 0.96%
39 0.94%
40 1.03%
41 2.41%
42 1.04%
43 1.01%
44 1.39%
45 1.32%
46 0.97%
47 1.11%
48 1.07%
49 1.08%
50 1.30%
51 1.73%
52 2.83%
1 1.96%
2 2.22%
3 1.92%
4 2.02%
5 2.31%
6 3.13%
7 1.73%
8 2.19%
9 1.82%
10 1.74%

Êtes-vous un professionnel en soins primaires (omnipraticien, infirmière praticienne, infirmière autorisée) intéressé à devenir sentinelle du programme de Surveillance de l'influenza? Veuillez consulter notre page Recrutement de sentinelles pour obtenir plus de détails.

Surveillance des éclosions de la grippe

Au cours de la semaine 10, 43 éclosions de grippe confirmés en laboratoire ont été signalés (deux éclosions de moins que la semaine précédente): 31 dans des établissements de soins de longue durée (ESLD), trois en milieu hospitalier et neuf dans un autre établissement ou milieu communautaire (autres). Parmi les éclosions dont les souches ou les sous-types sont connus, huit étaient dues à la grippe de type A(H3N2), 20 à la grippe de type A (sans précision) et une à la grippe B. En outre, une éclosion de syndrome grippal a été signalée dans une école.

À date cette saison, 948 éclosions ont été signalées et la majorité ont été constatées dans les ESLD (67%). Par rapport à la même période au cours de la saison 2014-2015, soit la dernière saison où la grippe de type A(H3N2) était prédominante, 1 487 éclosions ont été signalées, dont 74 % dans les ESLD. 

Figure 5 - Nombre total de nouvelles éclosionsFigure 5 - Note1 referrer de la grippe confirmée en laboratoire par semaine, Canada, 2016-17, semaine 10
Figure 5
Figure 5 - Description textuel
Figure 5 - Nombre total de nouvelles éclosions de la grippe confirmée en laboratoire par semaine, Canada, 2016-17
semaine de déclaration Hôpitaux Établissements de soins de longue durée Autres
35 0 0 0
36 0 0 0
37 0 2 0
38 1 1 1
39 1 3 1
40 0 0 0
41 0 3 0
42 0 3 1
43 0 3 0
44 2 5 2
45 1 1 0
46 2 6 0
47 1 8 0
48 0 2 0
49 1 14 3
50 4 15 4
51 5 32 13
52 7 65 18
1 15 84 22
2 13 83 24
3 19 44 9
4 8 39 8
5 13 36 11
6 4 46 20
7 8 38 8
8 5 39 17
9 4 32 9
10 3 31 9

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Au cours de la semaine 10, 254 hospitalisations ont été signalées dans les provinces et les territoires participants1, une augmentation comparé à la semaine 09 où 225 hospitalisations ont été signalées. Le pourcentage hebdomadaire d’hospitalisations attribuables au virus grippal B augmente de façon constante depuis les dernières semaines. Les adultes de 65 ans et plus représentaient la plus grande proportion des hospitalisations (65 %). Au cours de la semaine 10, cinq admissions en unité de soins intensifs (USI) et 17 décès ont été signalés.

À ce jour cette saison, 4 857 hospitalisations ont été signalées, dont 97 % attribuables à la grippe A. Parmi les cas pour lesquels le sous-type de virus de la grippe A a été signalé, il s’agit du sous-type A (H3N2) pour la quasi-totalité (2632/2645). Parmi les personnes hospitalisées, 68 % étaient des adultes âgés de 65 ans et plus. De plus, 179 admissions à l’USI et 230 décès ont été signalés. La majorité des décès a été signalée chez les adultes de 65 ans et plus.

Tableau 2 - Nombre cumulatif d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs (USI) et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, declarés par les provinces et territoires participants, 2016-17, semaine 10
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (28 août 2016 au 11 mars 2017)
Hospitalisations Admissions à l'USI Décès
Influenza A Total Influenza B Total Total [# (%)] Influenza A et B Total % Influenza A et B Total %
Remarque : La C.-B, le Qc, et le Nt ne signalent pas les hospitalisations attribuables à l'influenza à l'Agence de la santé publique du Canada. Seules les hospitalisations nécessitant des soins médicaux intensifs sont signalées par la Sask. Les admissions aux unités de soins intensifs ne sont pas distinguées parmi les hospitalisations signalées en Ont. Il est important de noter qu'il n'est pas nécessaire que l'hospitalisation ou le décès soit imputable à la grippe; une épreuve de laboratoire positive est suffisante pour la production de rapports.
x Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements
0-4 370 14 384 (8%) 10  6% <5 x%
5-19 206 19 225 (5%) 12  7% <5 x%
20-44 257 8 265 (5%) 17  9% <5 x%
45-64 639 22 661 (14%) 48  27% 31  13%
65+ 3251 71 3322 (68%) 92  51% 193  84%
Total 4723 134 4857 (100%) 179  100% 230 100%

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les enfants

Au cours de la semaine 10,18 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les enfants (âgés de 16 ans ou moins) ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT). Tous les cas sauf trois étaient attribuables à la grippe A. Le nombre de déclarations hebdomadaires des hospitalisations depuis la semaine 05 est inférieur à la moyenne sur six ans pour la même période (figure 7).

Jusqu'à présent cette saison, 441 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les enfants ont été signalées par le réseau du IMPACT. La proportion la plus importante des cas (39 %) a été signalée chez les enfants âgés de 0 à 23 mois. La grippe A représentait 92 % (n=406) des hospitalisations signalées, dont 32 % (n=142) étaient attribuables à la grippe A (H3N2)et pour le reste, le sous-type n'est pas précisé. De plus, 69 admissions en unité de soins intensifs (USI) ont été signalées. Les enfants âgés de 0 à 23 mois représentent 29 % des cas d'admission à l'unité de soins intensifs, suivis des enfants âgés de 10 à 16 ans (28 %). Un total de 46 cas admis à l'USI présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. Jusqu'à présent moins de cinq décès on étés déclarés. 

Figure 6 - Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques (≤16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2016-17, semaine 10
Figure 6
Figure 6 - Description textuel
Figure 6 - Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques (≤16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2016-17
Groupes d'âge Total
0-5 m 75
6-23 m 98
2-4 a 119
5-9 a 75
10-16 a 67
Figure 7 – Nombre d'hospitalisations pédiatriques (≤16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, par semaine, Canada, 2016-17, semaine 10
Figure 7

La zone ombragée désigne les nombres de cas maximaux et minimaux signalés par semaine entre les saisons 2010-11 et 2015-16.

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par IMPACT représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les enfants et les adultes au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Figure 7 - Description textuel
Figure 7 - Nombre d'hospitalisations pédiatriques (≤16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, par semaine, Canada, 2016-17
semaine de déclaration 2016-17 Moyenne Min Max
35 0 0 0 0
36 1 0 0 0
37 0 1 0 2
38 0 1 0 2
39 3 0 0 1
40 2 0 0 1
41 0 1 0 2
42 4 1 0 1
43 3 1 0 3
44 6 2 1 4
45 3 3 2 4
46 5 5 1 13
47 3 5 0 9
48 7 10 1 22
49 10 15 2 28
50 20 24 4 47
51 17 35 4 71
52 38 47 7 92
1 48 37 3 75
2 28 36 6 60
3 38 37 2 67
4 43 34 5 47
5 29 39 10 57
6 33 38 15 79
7 28 41 15 118
8 34 48 25 134
9 19 59 12 172
10 18 48 17 114
11 #N/A 45 17 118
12 #N/A 39 14 96
13 #N/A 33 14 57
14 #N/A 27 12 56
15 #N/A 25 14 56
16 #N/A 22 10 41
17 #N/A 18 9 37
18 #N/A 15 6 28
19 #N/A 10 5 18
20 #N/A 9 4 18
21 #N/A 6 2 10
22 #N/A 4 1 7
23 #N/A 2 0 4
24 #N/A 2 0 5
25 #N/A 1 0 3
26 #N/A 1 0 2
27 #N/A 0 0 2
28 #N/A 1 0 1
29 #N/A 0 0 2
30 #N/A 0 0 0
31 #N/A 0 0 0
32 #N/A 0 0 1
33 #N/A 0 0 0
34 #N/A 1 0 2

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les adultes

Au cours de la semaine 10, 58 hospitalisations  associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les adultes (âgés de 20 ans ou plus) ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (CIRN). Les hospitalisations étaient attribuables à la grippe A dans tous les cas sauf quatre. La majorité des hospitalisations  (81 %) ont été signalés chez les adultes de 65 ans et plus. 

À date cette saison, 1 170 hospitalisations confirmées en laboratoire chez les adultes ont été signalées par le réseau du CIRN. Les hospitalisations étaient attribuables à la grippe A dans presque tous les cas (98 %).Les adultes âgés de 65 ans et plus représentent environ 78 % des hospitalisations. Jusqu’à présent, 70 admissions en unité de soins intensifs (USI) ont été signalés. Un total de 44 cas admis à l'USI présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. L’âge médian des patients admis à l’unité de soins intensifs était de 69 ans. Plus de 49 décès ont été signalés cette saison, presque tous des adultes âgés de 65 ans et plus. L’âge moyen des défunts étant 85 ans. 

Figure 8 - Nombre cumulatif d'hospitalisations adultes (≥20 ans) associées à la grippe signalées par le réseau CIRN, Canada, 2016-17, semaine 10
Figure 8
Figure 8 - Description textuel
Figure 8 - Nombre cumulatif d'hospitalisations adultes (≥20 ans) associées à la grippe signalées par le réseau CIRN, Canada, 2016-17
Groupes d'âge Total
20-44 a 77
45-64 a 175
65+ a 918
Figure 9 – Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge (≥20 ans), réseau CIRN, Canada, 2016-17, semaine 10
Figure 9

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par CIRN représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les adultes au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Figure 9 - Description textuel
Figure 9 - Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge (≥20 ans), réseau CIRN, Canada, 2016-17
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=1170) Admissions à l'USI (n= 70) Décès (n≥ 49)
- Données supprimées en raison de petities valeurs.
20-44 6.6% 8.6% 0.0%
45-64 15.1% 21.4% 4.0%
65+ 78.5% 70.0% 96.1%

Depuis le début de la saison 2016-2017, le Laboratoire national de microbiologie (LMN) a caractérisé 1 290 souches de virus grippaux [1150 virus A(H3N2), 28 virus A(H1N1), 112 virus de la grippe B]. Tous sauf un virus de grippe A (n=1177) et tous les virus de grippe B caractérisés étaient antigéniquement ou génétiquement semblable aux vaccins trivalent et quadrivalaent de la grippe. Soixante-douza virus de la grippe B étaient semblable à la souche contenu dans le vaccin quadrivalent.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié ses recommandations concernant la composition du vaccin antigrippal pour la saison 2017-2018 dans l'hémisphère Nord. Il est recommandé que les vaccins trivalents soit composés 1) d'un virus analogue à A/Michigan/45/2015 (H1N1)pdm09; 2) d'un virus analogue à A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2); et 3) d'un virus analogue à B/Brisbane/60/2008 (lignée Victoria). Il est recommandé que les vaccins quadrivalents soient composés en plus d'un virus analogue à B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata).

Tableau 3 - Caractérisation des souches grippales, Canada, 2016-17, semaine 10
Résultats de caractérisation des souchesTableau 3 - Note 1 Total Description
Influenza A (H3N2)
Antigéniquement semblable au virus A/Hong
Kong/4801/2014
314 Les virus caractérisés semblable au virus A/Hong Kong/4801/2014. Le virus A/Hong Kong/4801/2014 est le composant A(H3N2) du vaccin trivalent et quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2016-17.
GénétiquementTableau 3 - Note 2 semblable au virus A/Hong
Kong/4801/2014
835

Virus appartenant au sous groupe 3C.2a : Le virus apparenté au virus A/Hong Kong/4801/2014 appartient au sous groupe génétique 3C.2a. Cette souche est le composant A (H3N2) du vaccin trivalent et quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2016-17.

En outre, l'analyse séquentielle des 314 virus de la grippe A (H3N2) qui ont été soumis à des tests d’inhibition de l’hémagglutination a determiné que 266 virus appartenaient au groupe génétique 3C.2a et 47 appartenaient au groupe génétique 3C.3a.  Le séquençage d'un autre isolat n'a pas encore eu lieu. La majorité des virus appartenant au groupe génétique 3C.3a sont inhibés par l’antisérum contre la souche virale A/Hong Kong/4801/2014.bleau 3 - Note 3

Antigéniquement semblable au virus
A/Indiana/10/2011Tableau 3 - Note 4
1

Le virus caractérisé semblable au virus A/Indiana/10/2011, le virus H3N2v du vaccin candidat..

Influenza A (H1N1)
Antigéniquement semblable au virus
A/California/7/2009
28 Les virus antigéniquement semblables à la souche A/California/7/2009, le composant A(H1N1) du vaccin trivalent et quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2016-17.
Influenza B
Antigéniquement semblable au virus
B/Brisbane/60/2008
(lignée Victoria)
40 Les virus antigéniquement semblables à la souche B/Brisbane/60/2008, le composant B du vaccin trivalent et quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2016-17.
Antigéniquement semblable au virus
B/Phuket/3073/2013
(lignée Yamagata)
72 Les virus antigéniquement semblables à la souche B/Phuket/3073/2013, soit l'une des composantes de la grippe B du vaccin quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2016-17.

Résistance aux antiviraux

Depuis le début de la saison 2016-2017, le LNM a soumis 701 virus grippaux à des tests de résistance à l'oseltamivir, et au zanamivir ansi que 176 virus pour l’amantadine. Tous les virus, sauf un virus A(H3N2), étaient sensibles à l'oseltamivir. Tous les virus soumis étaient sensibles au zanamivir. Tous les virus A étaient résistants à l’amantadine. 

Tableau 4 - Résistance aux antiviraux selon le type et le sous-type du virus de la grippe, Canada, 2016-17, semaine 10
Type et sous-type de virus Oseltamivir Zanamivir Amantadine
Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé # resistant (%)
A (H3N2) 600 1 (0.2%) 600 0 (0%) 153 153 (100%)
A (H3N2v) 1 0 (0%) 1 0 (0%) 1 1 (100%)
A (H1N1) 24 0 (0%) 23 0 (0%) 22 22 (100%)
B 76 0 (0%) 77 0 (0%) S/Otableau 4 - Note* S/Otableau 4 - Note *
TOTAL 701 1 (0.1%) 701 0 (0%) 176 176 (100%)

Abréviations : Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.), Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.É.), Nouveau-Brunswick (N.-B.), Nouvelle-Écosse (N.-É.), Québec (Qc.), Ontario (Ont.), Manitoba (Man.), Saskatchewan (Sask.), Alberta (Alb.), Colombie-Britannique (C.-B.), Yukon (Yn), Territoires du Nord-Ouest (T.N.-T.), Nunavut (Nt.).

Définitions du syndrome grippal (SG) : Apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourrait être attribuable à l'influenza. Chez les enfants de moins de 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de moins de 5 ans ou de 65 ans et plus, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

Définition d'une éclosion de la grippe/SG

Écoles :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % (ou un taux d'absentéisme étant plus élevé (i.e. >5-10%) que les niveaux de base attendus tel que déterminé par les autorités scolaires ou de santé publique), et ce, apparemment attribuable au SG.
Veuillez noter qu'il est recommandé que les éclosions de SG dans les écoles soient confirmées en laboratoire au début de la saison de l'influenza puisqu'il peut s'agir du premier indicateur de transmission dans une communauté d'une région donnée.
Hôpitaux et établissements résidentiels :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire. Lorsqu'on constate une éclosion dans un établissement, elle devrait être signalée en moins de 24 heures. Les établissements résidentiels incluent, mais ne sont pas limités aux établissements de soins de longue durée et prisons.
Les lieux de travail :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % apparemment attribuable au SG
Autres emplacements :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire; par exemple, les lieux de travail, communautés fermées.

Veuillez prendre en note que la déclaration des éclosions d'influenza / SG à partir de différents types d'établissements varient selon la région.

Définition des niveaux d'activité grippale :

1 = Aucune activité signalée : aucune détection de l'influenza confirmée en laboratoire au cours de la semaine de déclaration; cependant, il peut y avoir des signalements sporadiques de SG

2 = Sporadique : signalements sporadiques de SG et détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec aucune éclosion de SG/influenza détectée à l'intérieur de la région de surveillanceNote de bas de page

3 = Localisée :

  1. évidence d'augmentation de SGNote de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans moins de 50 % de la région de surveillanceNote de bas de page

4 = Étendue :

  1. évidence d'augmentation de SGNote de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans 50 % ou plus de la région de surveillanceNote de bas de page

À noter : Les données de SG peuvent être rapportées à partir des médecins sentinelles, des visites en salle d'urgence ou de la ligne téléphonique info-santé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :