Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Cancer de l'estomac - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

3. Cancer de l'estomac

Le cancer de l'estomac (parfois appelé cancer gastrique) était responsable en 2003-2007 d'environ 1,9 % de tous les nouveaux cas de cancer au Canada (tableaux 4.3.1 et 4.3.2). Il s'agit du dixième cancer en importance chez les hommes et du quinzième chez les femmes. Un homme sur 73 et 1 femme sur 127 recevront un diagnostic de cancer de l'estomac au cours de leur vie, et 1 homme sur 111 et 1 femme sur 195 mourront de ce cancer.Note du fin du texte 1 En moyenne, 1 925 nouveaux cas de cancer de l'estomac chez les hommes et 1 080 chez les femmes ont été diagnostiqués chaque année durant la période 2003-2007.

TABLEAU 4.3.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de l'estomac, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 75 10 10 0 5 30 15 0 0 0 0 0
45–54 200 25 20 5 10 70 50 5 10 0 5 0
55–64 400 50 30 10 15 145 105 10 15 0 15 0
65–74 545 70 45 15 20 205 145 15 15 0 15 0
75–84 535 65 40 15 25 190 150 15 15 0 15 0
85+ 175 25 15 5 10 55 45 5 5 0 5 0
Total 1 925 245 160 55 80 700 510 55 65 5 50 5
2008–12 <45 70 10 10 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 205 25 20 5 10 85 45 5 10 0 5 0
55–64 440 55 35 10 20 160 110 15 15 0 15 0
65–74 560 70 45 15 20 205 150 15 20 5 15 0
75–84 550 75 45 15 20 195 155 15 15 0 10 0
85+ 200 30 20 5 10 70 50 5 5 0 5 0
Total 2 020 260 170 55 80 745 525 55 65 10 50 5
2013–17 <45 70 10 10 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 200 30 15 5 5 80 40 5 5 0 0 0
55–64 460 55 40 15 25 175 105 10 15 0 10 0
65–74 650 80 55 15 25 245 165 20 20 5 20 0
75–84 545 75 45 15 20 200 155 15 15 0 10 0
85+ 225 35 20 5 10 80 60 5 5 0 5 0
Total 2 150 280 185 55 85 805 540 60 70 10 50 5
2018–22 <45 65 10 10 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 195 30 15 0 5 80 40 5 5 0 0 0
55–64 480 60 40 15 20 195 105 10 15 0 10 0
65–74 735 100 65 20 35 270 175 20 25 5 20 0
75–84 585 75 50 15 20 215 160 15 20 5 15 0
85+ 250 35 20 5 10 95 65 5 10 0 5 0
Total 2 315 310 200 55 95 880 560 60 70 10 50 5
2023–27 <45 65 10 5 0 0 25 10 0 0 0 0 0
45–54 195 30 10 0 5 85 45 5 5 0 0 0
55–64 480 70 35 10 20 190 95 10 15 0 5 0
65–74 790 105 75 25 35 300 180 20 25 5 20 0
75–84 705 95 60 15 30 260 190 25 20 5 15 0
85+ 255 35 25 5 10 100 65 5 10 0 5 0
Total 2 490 340 215 60 100 960 585 60 75 10 50 5
2028–32 <45 55 10 5 0 0 25 10 0 0 0 0 0
45–54 185 25 10 0 5 80 40 5 5 0 0 0
55–64 475 70 30 10 15 185 95 5 10 0 5 0
65–74 845 110 75 20 35 340 185 20 25 5 15 5
75–84 820 120 75 20 40 295 210 25 25 5 20 0
85+ 300 40 30 5 10 115 75 10 10 0 5 0
Total 2 680 370 225 60 110 1 040 610 60 80 10 45 10
TABLEAU 4.3.2
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de l'estomac, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 65 5 5 0 0 25 10 0 0 0 5 0
45–54 105 10 10 0 5 45 25 5 0 0 0 0
55–64 155 20 15 5 5 55 40 5 5 0 5 0
65–74 240 25 15 5 10 90 70 10 10 0 10 0
75–84 330 35 25 10 15 115 100 10 10 0 10 0
85+ 190 15 15 5 10 70 60 5 5 0 0 0
Total 1 080 115 85 30 40 405 305 30 30 5 30 5
2008–12 <45 65 10 5 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 105 15 10 0 5 45 20 0 5 0 0 0
55–64 175 20 15 5 5 70 40 5 5 0 5 0
65–74 240 25 20 5 10 90 70 5 5 0 10 0
75–84 315 35 20 10 10 115 95 10 10 0 10 0
85+ 210 20 15 5 10 75 65 5 5 0 5 0
Total 1 110 120 90 25 40 425 300 30 30 5 30 5
2013–17 <45 70 10 5 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 105 10 10 0 5 50 20 0 5 0 0 0
55–64 195 25 20 5 5 80 45 5 5 0 5 0
65–74 265 30 20 5 10 105 70 5 10 0 10 0
75–84 305 35 20 10 10 110 90 10 5 0 10 0
85+ 215 20 20 5 10 80 65 5 5 0 5 0
Total 1 155 130 100 25 40 455 305 30 30 5 30 5
2018–22 <45 70 5 5 0 0 30 15 0 0 0 0 0
45–54 110 10 10 0 5 55 20 0 0 0 0 0
55–64 205 25 25 5 5 85 40 5 5 0 5 0
65–74 305 35 25 5 10 125 75 5 10 0 10 0
75–84 315 35 25 5 10 115 95 10 5 0 10 0
85+ 215 20 20 5 5 80 70 5 5 0 5 0
Total 1 220 135 110 25 40 490 310 30 30 5 30 5
2023–27 <45 65 5 5 0 5 25 10 0 0 0 0 0
45–54 125 10 10 0 5 65 20 0 0 0 0 0
55–64 205 25 25 5 5 90 35 5 5 0 5 0
65–74 350 40 30 5 10 145 80 5 10 0 10 0
75–84 360 45 30 5 10 135 100 10 10 0 10 0
85+ 225 20 20 5 10 85 70 5 5 0 5 0
Total 1 320 150 120 25 45 540 315 30 30 5 30 10
2028–32 <45 55 5 5 0 5 25 10 0 0 0 0 0
45–54 125 10 10 0 5 60 20 0 0 0 0 0
55–64 215 25 25 0 5 105 35 5 5 0 0 0
65–74 370 45 40 5 10 155 75 5 10 0 10 5
75–84 425 50 35 10 15 165 110 10 10 5 10 5
85+ 235 20 25 5 10 90 70 5 5 0 5 0
Total 1 425 160 135 25 45 595 325 30 30 10 30 10

Au Canada, le taux d'incidence global du cancer de l'estomac diminue depuis longtemps (figure 4.3.1). Pour la période 1998-2007, le cancer de l'estomac se classait au deuxième rang des cancers dont la baisse a été la plus rapide, après le cancer du larynx (2 % par année chez les hommes et 1,6 % par année chez les femmes) (figures 3.1 et 3.2). Le cancer de l'estomac est lié à un faible taux de survie relative à cinq ans : 23 % chez les hommes et 28 % chez les femmes en 2006-2008.Note du fin du texte 1

FIGURE 4.3.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer de l’estomac, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer de l’estomac, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.3.1]

[FIGURE 4.3.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.3.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, cancer de l'estomac, 1983-2032

Le taux global d'incidence du cancer de l'estomac au Canada a diminué. Entre 2003-2007 et 2028-2032, on s'attend à ce que les TINA de cancer de l'estomac pour le Canada diminuent de 30 % chez les hommes, passant de 11,1 à 7,7 pour 100 000, et de 24 % chez les femmes, passant de 4,9 à 3,7 pour 100 000. On signale des taux élevés pour la région de l'Atlantique, mais les tendances à long terme indiquent une convergence des taux dans les régions.

Les taux d'incidence augmentaient avec l'âge, passant de 0,7 pour 100 000 chez les hommes de moins de 45 ans à 113,5 chez ceux de 85 ans et plus, et de 0,6 à 55,1 pour 100 000 chez les femmes des mêmes groupes d'âge (tableaux 4.3.3 et 4.3.4) en 2003-2007. La plupart des gens ayant reçu un diagnostic de cancer de l'estomac avaient 65 ans ou plus (65 % des hommes et 70 % des femmes). Le ratio hommes/femmes de ces taux était de presque 1:1 chez les moins de 45 ans et variait entre 1,9:1 et 2,7:1 dans les groupes d'âge de 45 ans et plus en 2003-2007.

TABLEAU 4.3.3
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de l'estomac, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,7 0,6 0,8 0,4 0,8 0,7 0,7 0,6 0,7 0,4 0,9 0,6
45–54 7,9 7,5 8,2 6,1 10,7 7,6 7,9 7,5 10,7 13,3 9,9 7,6
55–64 23,6 20,9 21,2 19,3 27,7 23,4 24,2 26,3 26,9 12,6 42,2 25,6
65–74 50,7 44,6 47,1 50,4 50,0 50,2 54,2 61,1 47,3 42,9 73,3 84,7
75–84 86,1 74,1 80,2 64,7 93,7 79,5 103,1 107,1 91,4 50,4 148,1 61,3
85+ 113,5 103,4 103,6 82,5 116,8 101,6 138,8 126,3 137,9 106,3 223,3 290,3
Total 11,1 9,8 10,4 9,2 12,1 10,6 12,2 12,8 11,9 8,6 17,9 14,4
2008–12 <45 0,7 0,8 0,6 0,6 0,6 0,7 0,7 0,6 0,6 0,6 0,8 0,9
45–54 7,4 6,7 6,8 5,2 8,5 7,8 6,8 7,8 9,4 7,7 6,5 9,6
55–64 21,4 19,7 18,3 19,4 28,4 21,3 21,2 25,6 23,3 21,4 36,0 27,8
65–74 45,1 38,5 44,4 41,8 48,4 44,7 47,1 48,4 46,1 45,8 74,6 58,5
75–84 78,4 73,0 72,9 62,3 84,5 72,1 92,1 93,8 81,3 73,5 116,0 101,6
85+ 95,6 85,4 103,0 67,2 104,1 88,2 113,1 120,7 112,1 89,0 139,3 123,9
Total 10,0 9,0 9,41 8,4 11,2 9,7 10,7 11,3 10,7 9,7 15,1 12,9
2013–17 <45 0,7 0,7 0,6 0,6 0,6 0,7 0,7 0,6 0,6 0,5 0,8 0,9
45–54 7,4 8,1 5,2 4,1 8,0 7,3 6,2 7,2 7,9 7,1 5,4 9,6
55–64 19,6 17,6 17,4 19,3 28,0 19,6 19,0 19,4 23,6 19,9 28,6 25,4
65–74 41,6 35,8 38,6 38,2 48,5 41,7 42,1 49,7 41,7 42,3 73,4 53,9
75–84 70,6 64,5 68,5 57,8 76,5 66,8 81,2 81,5 71,3 68,0 88,7 91,5
85+ 84,1 78,9 87,9 55,4 90,8 77,8 98,5 103,1 98,5 82,3 138,7 109,0
Total 9,2 8,4 8,5 7,7 10,6 9,0 9,6 10,2 9,7 9,0 13,2 11,9
2018–22 <45 0,6 0,6 0,6 0,6 0,6 0,6 0,6 0,6 0,5 0,5 0,8 0,7
45–54 7,8 8,6 4,5 3,2 7,5 7,8 7,0 6,8 6,9 6,6 4,5 10,1
55–64 18,5 16,2 15,5 17,3 22,9 19,3 17,4 17,1 22,4 18,4 19,3 24,0
65–74 38,8 36,9 35,1 36,3 51,7 38,2 38,5 44,8 39,9 39,4 65,6 50,3
75–84 63,0 54,6 63,3 54,0 73,8 60,6 70,7 69,8 63,3 63,2 86,3 81,7
85+ 79,8 72,0 78,1 56,4 90,3 77,3 91,0 101,4 93,0 76,6 110,0 103,4
Total 8,5 7,9 7,7 7,2 10,3 8,5 8,7 9,2 9,0 8,4 11,4 11,1
2023–27 <45 0,6 0,5 0,5 0,6 0,6 0,6 0,4 0,6 0,5 0,5 0,8 0,7
45–54 7,5 7,8 3,8 2,5 7,0 8,3 7,6 6,4 6,0 6,2 3,7 9,8
55–64 18,5 19,3 12,6 14,5 21,8 18,4 16,3 15,2 19,5 17,3 16,8 24,0
65–74 36,1 33,1 34,0 36,1 50,0 36,1 35,2 36,2 40,7 37,0 52,0 46,8
75–84 58,8 52,4 55,9 49,6 73,3 57,2 64,5 72,5 57,9 59,3 82,3 76,3
85+ 69,8 62,6 77,3 49,4 76,8 68,7 78,4 80,5 78,6 72,0 82,9 90,4
Total 8,1 7,6 7,0 6,7 9,8 8,1 8,0 8,3 8,3 7,9 9,8 10,5
2028–32 <45 0,5 0,5 0,5 0,6 0,6 0,5 0,4 0,6 0,5 0,5 0,8 0,6
45–54 7,0 7,0 3,3 2,0 6,6 7,4 6,2 6,0 5,3 5,9 3,1 9,0
55–64 19,4 20,5 11,1 12,1 20,7 19,2 17,9 13,4 17,4 16,5 14,6 25,2
65–74 34,7 31,5 30,2 32,6 42,5 35,6 32,8 32,6 38,2 35,1 38,1 44,9
75–84 55,3 53,7 51,6 48,0 79,7 52,6 59,6 65,1 56,3 56,4 75,1 71,6
85+ 63,6 52,3 68,4 48,7 81,2 63,6 69,4 74,4 73,1 68,6 94,9 82,5
Total 7,7 7,5 6,3 6,1 9,5 7,8 7,5 7,5 7,8 7,5 8,4 10,0
TABLEAU 4.3.4
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de l'estomac, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,6 0,5 0,7 0,6 0,6 0,7 0,5 0,8 0,5 1,5 1,6 2,8
45–54 4,1 3,7 3,9 3,0 3,7 4,7 3,9 4,8 2,4 1,7 4,4 2,8
55–64 8,7 8,0 10,0 6,4 9,4 8,6 8,7 7,5 8,6 4,8 15,2 23,1
65–74 20,2 15,2 15,3 18,7 18,7 19,7 22,8 26,4 20,6 44,0 42,5 27,5
75–84 37,5 31,3 35,1 30,4 35,6 34,2 45,8 42,8 32,0 32,4 76,1 92,7
85+ 55,1 35,8 54,7 35,7 47,4 54,3 74,4 62,9 47,9 21,4 47,0 96,5
Total 4,9 4,0 4,6 4,0 4,6 4,8 5,5 5,7 4,4 6,0 9,0 10,4
2008–12 <45 0,7 0,6 0,6 0,4 0,7 0,7 0,6 0,6 0,4 0,8 1,2 1,9
45–54 3,9 3,6 4,3 2,8 3,7 4,4 3,3 3,7 3,5 4,7 5,1 9,5
55–64 8,2 6,6 8,4 7,1 8,8 8,9 7,9 7,2 9,8 10,0 12,3 17,6
65–74 17,7 13,3 16,1 13,2 18,4 17,6 19,6 18,4 15,7 21,5 32,3 30,8
75–84 34,1 29,9 30,0 28,5 29,0 31,4 40,5 38,6 27,3 41,4 69,7 53,0
85+ 48,0 32,4 50,0 34,6 52,0 46,4 59,9 58,4 45,0 58,3 54,8 83,2
Total 4,5 3,7 4,3 3,5 4,4 4,5 4,8 4,7 4,0 5,5 7,7 8,7
2013–17 <45 0,7 0,6 0,4 0,4 0,7 0,8 0,6 0,6 0,4 0,8 1,2 2,0
45–54 3,9 3,4 4,5 2,5 3,7 4,5 3,1 3,7 3,5 4,7 4,4 10,1
55–64 8,1 7,0 8,4 6,2 7,6 8,6 7,4 6,4 7,8 9,9 12,3 19,2
65–74 15,6 12,1 15,5 11,0 16,5 16,2 16,5 15,9 13,7 19,0 25,8 34,4
75–84 31,2 26,4 27,1 25,8 29,9 28,8 37,0 34,0 25,1 37,9 60,1 59,6
85+ 42,6 29,2 42,7 29,7 39,9 42,3 52,5 51,9 37,4 51,8 54,5 92,9
Total 4,2 3,4 4,0 3,1 4,1 4,3 4,4 4,2 3,5 5,1 6,8 9,6
2018–22 <45 0,6 0,5 0,4 0,4 0,7 0,7 0,5 0,6 0,4 0,8 1,2 2,1
45–54 4,5 3,4 4,3 2,3 3,7 5,5 3,7 3,7 3,5 5,4 3,9 10,7
55–64 7,8 7,1 8,9 5,1 6,5 8,4 6,7 5,8 6,3 9,5 9,7 20,7
65–74 15,0 11,8 13,8 10,4 17,1 16,3 14,9 13,7 14,2 18,3 25,7 37,9
75–84 27,7 22,8 26,6 21,7 27,2 25,9 32,6 29,9 19,6 33,7 47,6 66,8
85+ 38,1 26,4 37,5 25,6 34,4 36,7 47,8 46,2 32,2 46,4 52,5 104,0
Total 4,0 3,2 3,8 2,7 3,9 4,2 4,0 3,8 3,2 4,9 6,1 10,4
2023–27 <45 0,5 0,5 0,4 0,4 0,7 0,6 0,5 0,6 0,4 0,7 1,2 2,2
45–54 4,9 3,0 3,3 2,1 3,7 6,1 4,0 3,7 3,5 5,9 3,4 11,2
55–64 7,8 6,8 9,2 4,2 5,6 8,6 6,2 5,2 5,0 9,5 7,6 22,1
65–74 14,9 12,6 14,1 9,2 15,2 16,0 14,3 11,8 11,8 18,1 25,1 41,2
75–84 25,0 21,4 25,5 19,1 26,1 24,4 28,1 26,4 19,1 30,4 39,2 74,4
85+ 35,9 23,1 35,0 24,4 40,7 35,4 44,5 41,2 31,7 43,7 41,0 116,6
Total 3,9 3,1 3,6 2,4 3,7 4,1 3,7 3,5 2,9 4,7 5,4 11,3
2028–32 <45 0,5 0,4 0,3 0,4 0,7 0,5 0,4 0,6 0,4 0,6 1,2 2,3
45–54 4,6 2,6 2,9 1,9 3,7 5,4 3,5 3,7 3,5 5,6 3,1 11,7
55–64 8,8 6,9 9,0 3,4 4,8 10,2 7,3 4,8 4,0 10,7 5,9 23,3
65–74 14,4 12,7 14,7 7,7 13,4 15,7 13,0 10,2 9,7 17,5 20,5 44,4
75–84 24,4 20,9 22,8 18,2 26,3 24,7 25,9 23,2 18,8 29,6 39,6 81,9
85+ 30,8 19,7 35,8 18,6 30,4 30,6 38,0 36,7 21,3 37,5 32,4 130,8
Total 3,7 3,0 3,5 2,2 3,4 4,1 3,5 3,1 2,5 4,6 4,8 12,1

Entre 2003-2007 et 2028-2032, on s'attend à ce que les TINA de cancer de l'estomac pour le Canada diminuent de 30 % chez les hommes, passant de 11,1 à 7,7 pour 100 000, et de 24 % chez les femmes, passant de 4,9 à 3,7 pour 100 000 (tableaux 4.3.3 et 4.3.4). Toutefois, en raison des prévisions de croissance et de vieillissement de la population canadienne, le nombre annuel de cas devrait augmenter de 39 % chez les hommes, passant de 1 925 à 2 680, et de 32 % chez les femmes, passant de 1 080 à 1 425 (tableaux 4.3.1 et 4.3.2). Les tendances à long terme projetées montrent chez les hommes comme chez les femmes une évolution vers une convergence des taux entre les groupes d'âge (figure 4.3.2). On signale des taux élevés pour la région de l'Atlantique, les plus élevés étant à Terre-Neuve-et-Labrador, mais les tendances à long terme indiquent une convergence des taux entre les régions (figure 4.3.1).

FIGURE 4.3.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer de l’estomac, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032 (les hommes sont représentés par une ligne rouge, les femmes sont représentées par une ligne bleue)

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer de l’estomac, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032
[FIGURE 4.3.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

Le taux global d'incidence du cancer de l'estomac au Canada continuera de diminuer chez les hommes dans chaque groupe d'âge et chez les femmes de 55 ans et plus. Les tendances à long terme projetées chez les hommes et les femmes montrent une évolution vers une convergence des taux dans chaque groupe d'âge.

Observations

La bactérie gram-négative Helicobacter pylori est un facteur de risque majeur du cancer de l'estomac. En outre, les habitudes alimentaires, le tabagisme, l'alcool, les facteurs génétiques, l'exposition professionnelle à des milieux poussiéreux et à température élevée, les rayons X, les rayons gamma et les facteurs socioéconomiques contribuent à la carcinogenèse de l'estomac.Note du fin du texte 47, Note du fin du texte 79

Le risque élevé de cancer de l'estomac a été associé à une alimentation riche en amidon, pauvre en protéines de qualité et pauvre en fruits et légumes.Note du fin du texte 79 Une métaanalyse d'études prospectives a révélé que le risque de cancer de l'estomac croît avec l'augmentation de la consommation de sel.Note du fin du texte 80 Un apport élevé en sel peut causer des lésions à la muqueuse gastrique et favoriser la colonisation par Helicobacter pylori.Note du fin du texte 79 Le nitrate alimentaire peut également augmenter le risque de cancer de l'estomac, car il peut entraîner une Nnitrosation endogène.

Depuis le début des années 1960, le taux annuel de consommation de fruits et de légumes par habitant au Canada a augmenté de plus de 30 %, passant de 84 kg de fruits et 139 kg de légumes en 1963 à 132 kg de fruits et 179 kg de légumes en 2009.Note du fin du texte 81 La baisse des taux d'incidence du cancer de l'estomac pourrait être attribuable à l'adoption d'un mode de vie plus sain (diminution du tabagismeNote du fin du texte 42, Note du fin du texte 43 et changement des habitudes alimentairesNote du fin du texte 82) et, plus récemment, à une amélioration des techniques de reconnaissance et de traitement de l'infection à Helicobacter pylori.Note du fin du texte 83

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :