Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Cancer du larynx - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

7. Cancer du larynx

Durant la période 2003-2007, le nombre annuel moyen de nouveaux cas de cancer du larynx au Canada était de 900 pour les hommes et de 195 pour les femmes, soit environ 1,1 % de tous les nouveaux cas de cancer chez les hommes et et 0,3 % chez les femmes (tableaux 4.7.1 et 4.7.2). Le cancer du larynx était beaucoup plus fréquent chez les hommes que chez les femmes.

TABLEAU 4.7.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du larynx, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 20 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 110 10 10 5 0 40 35 0 5 0 0 0
55–64 260 25 20 5 5 90 90 5 10 0 5 0
65–74 295 25 15 10 10 105 100 10 10 0 5 0
75–84 185 20 10 5 5 65 60 5 5 0 5 0
85+ 35 5 0 0 0 15 10 0 0 0 0 0
Total 900 90 55 25 25 320 305 25 30 5 20 0
2008–12 <45 15 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 105 10 10 5 5 40 30 5 5 0 5 0
55–64 255 25 20 10 5 95 80 5 10 0 5 0
65–74 270 30 15 5 5 95 90 10 10 0 5 0
75–84 185 20 10 5 5 65 65 5 5 0 5 0
85+ 45 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
Total 870 90 60 25 20 315 285 25 30 5 20 0
2013–17 <45 10 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 85 10 10 5 0 35 25 5 5 0 0 0
55–64 260 25 25 10 5 105 75 5 10 0 5 0
65–74 275 30 15 5 5 100 90 10 10 5 10 0
75–84 175 20 10 5 5 60 60 5 5 0 5 0
85+ 50 5 5 0 0 20 15 0 0 0 0 0
Total 860 95 65 25 20 325 270 25 30 10 20 0
2018–22 <45 10 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 70 10 5 5 0 30 20 0 5 0 0 0
55–64 260 30 30 15 5 105 70 5 10 0 5 0
65–74 290 30 20 10 10 115 90 5 10 5 10 0
75–84 180 20 10 5 5 65 60 10 5 0 5 0
85+ 55 5 5 0 0 20 20 0 0 0 0 0
Total 865 100 75 30 20 340 260 25 30 10 25 0
2023–27 <45 10 5 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 65 10 5 5 0 30 15 0 5 0 0 0
55–64 235 30 25 10 5 100 65 5 10 0 5 0
65–74 320 40 30 15 10 135 90 10 10 5 10 0
75–84 200 25 15 5 5 70 65 10 5 0 5 0
85+ 55 5 5 0 0 20 20 0 0 0 0 0
Total 890 115 80 35 25 360 260 25 35 10 25 0
2028–32 <45 10 5 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
45–54 65 5 5 5 0 30 20 0 5 0 0 0
55–64 205 25 25 10 5 95 55 5 10 0 5 0
65–74 335 50 30 15 10 140 90 10 15 5 10 0
75–84 225 30 20 5 5 85 70 10 5 0 10 0
85+ 60 10 5 0 0 25 20 0 0 0 0 0
Total 900 125 90 35 25 380 260 25 35 10 25 0
TABLEAU 4.7.2
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du larynx, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
45–54 25 0 0 0 0 10 10 0 0 0 0 0
55–64 50 5 5 0 0 20 15 0 0 0 0 0
65–74 65 5 5 0 0 25 25 0 0 0 0 0
75–84 40 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
85+ 15 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
Total 195 15 15 5 5 70 70 5 5 0 5 0
2008–12 <45 5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
45–54 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
55–64 50 5 5 0 0 20 15 0 0 0 0 0
65–74 55 5 5 0 0 20 20 0 0 0 0 0
75–84 45 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
85+ 15 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
Total 185 20 15 5 5 70 65 5 5 0 5 0
2013–17 <45 5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
45–54 15 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
55–64 45 5 5 0 0 20 15 0 0 0 0 0
65–74 55 5 5 0 0 20 20 0 0 0 0 0
75–84 45 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
85+ 15 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
Total 175 20 15 5 5 70 60 5 5 0 0 0
2018–22 <45 5 0 0 0 0 5 0 0 0 0 0 0
45–54 10 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
55–64 40 5 5 0 0 20 10 0 0 0 0 0
65–74 55 10 5 0 0 25 20 0 0 0 0 0
75–84 40 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
85+ 20 0 0 0 0 5 10 0 0 0 0 0
Total 170 20 15 5 5 75 55 5 5 0 0 0
2023–27 <45 5 0 0 0 0 5 0 0 0 0 0 0
45–54 10 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
55–64 30 5 5 0 0 20 10 0 0 0 0 0
65–74 55 10 5 0 0 25 20 0 0 0 0 0
75–84 40 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
85+ 20 0 0 0 0 5 10 0 0 0 0 0
Total 155 25 15 5 5 80 55 5 5 0 0 0
2028–32 <45 5 0 0 0 0 5 0 0 0 0 0 0
45–54 10 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
55–64 25 5 5 0 0 20 10 0 0 0 0 0
65–74 50 10 5 0 0 30 15 0 0 0 0 0
75–84 40 5 5 0 0 20 15 0 0 0 0 0
85+ 15 0 0 0 0 5 5 0 0 0 0 0
Total 145 25 15 5 5 80 50 5 5 0 0 0

Le ratio hommes/femmes des TINA était 5,1:1 (tableaux 4.7.3 et 4.7.4). Au Canada, le risque à vie d'être atteint d'un cancer du larynx est de 1 sur 170 pour les hommes et de 1 sur 743 pour les femmes.Note du fin du texte 1 La probabilité d'en mourir est de 1 sur 407 pour les hommesNote du fin du texte 1 et de 1 sur 1 760 pour les femmes (estimation fondée sur les mêmes données que celles de la référence fournie). Le taux de survie relative à cinq ans lié au cancer du larynx était de 63 % pour les deux sexes combinés en 2006-2008.Note du fin du texte 1

TABLEAU 4.7.3
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du larynx, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,2 0,1 0,1 0,4 0,2 0,2 0,2 0,1 0,1 0,0 0,1 1,0
45–54 4,5 3,5 3,2 3,7 2,7 4,4 6,0 3,9 4,8 9,4 4,6 0,0
55–64 15,3 11,7 12,7 9,7 9,6 14,4 20,7 14,7 15,5 20,3 19,0 3,6
65–74 27,3 18,0 17,3 27,8 21,8 25,3 38,0 32,4 32,9 35,3 35,2 12,6
75–84 29,5 23,1 16,4 14,0 23,4 27,6 42,8 43,1 30,9 21,7 43,9 0,0
85+ 23,0 17,4 15,5 18,6 19,5 23,0 30,4 43,7 14,9 26,6 17,9 145,1
Total 5,1 3,7 3,4 4,1 3,8 4,8 7,0 5,9 5,4 6,2 6,3 3,3
2008–12 <45 0,1 0,2 0,1 0,3 0,1 0,2 0,2 0,3 0,2 0,2 0,1 0,2
45–54 3,7 3,2 3,0 4,5 2,9 3,7 4,5 4,5 4,4 7,3 6,1 3,7
55–64 12,3 8,3 9,9 13,1 8,0 12,4 16,0 11,2 14,0 25,2 16,5 13,4
65–74 21,8 15,7 15,0 15,6 18,0 20,5 29,2 25,8 24,8 38,2 31,5 19,0
75–84 26,6 20,7 16,6 19,9 17,3 23,9 38,2 44,3 28,1 37,0 43,3 22,5
85+ 21,2 15,2 16,8 12,1 19,2 20,7 31,2 25,0 21,4 23,7 11,5 19,5
Total 4,2 3,1 3,1 3,7 3,1 4,0 5,6 5,2 4,7 7,3 6,0 4,0
2013–17 <45 0,1 0,2 0,1 0,3 0,1 0,1 0,1 0,3 0,2 0,2 0,1 0,1
45–54 3,1 2,6 2,6 4,6 2,6 3,1 3,6 4,2 4,3 6,7 5,9 3,1
55–64 11,0 8,2 10,1 17,6 7,4 11,6 13,1 10,6 15,0 23,4 14,6 11,4
65–74 17,6 13,6 12,1 13,3 13,1 17,3 23,2 18,6 18,3 36,1 29,8 16,1
75–84 23,0 16,6 16,0 13,7 17,2 21,0 32,6 39,6 25,3 36,2 38,8 19,1
85+ 19,0 15,7 11,7 13,3 15,0 17,9 28,6 25,4 16,8 24,0 14,6 16,7
Total 3,6 2,8 2,8 3,8 2,7 3,5 4,7 4,5 4,2 6,9 5,5 3,4
2018–22 <45 0,1 0,2 0,1 0,3 0,1 0,1 0,1 0,3 0,2 0,2 0,1 0,1
45–54 2,6 2,2 2,4 4,6 2,4 3,1 3,2 4,1 4,2 6,2 5,7 2,7
55–64 10,0 8,4 10,2 17,8 6,6 10,4 11,5 10,0 14,6 21,6 14,0 10,0
65–74 15,5 11,8 11,6 17,0 12,1 16,1 19,6 15,4 17,0 33,8 26,3 14,2
75–84 19,4 16,5 13,8 9,8 15,7 17,9 26,5 32,1 20,9 34,7 37,3 16,8
85+ 17,7 12,8 13,5 11,9 12,4 16,5 27,9 26,7 15,1 23,8 13,6 14,5
Total 3,1 2,6 2,7 3,9 2,4 3,2 4,0 4,0 3,9 6,4 5,2 3,0
2023–27 <45 0,1 0,2 0,1 0,3 0,1 0,1 0,1 0,3 0,2 0,2 0,1 0,1
45–54 2,5 2,0 2,3 4,7 2,3 3,0 3,1 4,0 4,1 5,7 5,7 2,6
55–64 9,1 7,9 9,8 18,0 6,2 9,5 10,7 9,8 14,5 19,8 13,7 9,4
65–74 14,8 13,3 12,8 21,3 12,1 16,0 17,7 15,4 18,4 31,3 24,6 13,4
75–84 16,6 15,4 12,0 7,9 12,6 15,9 22,9 24,2 15,5 32,8 36,4 15,8
85+ 15,4 11,5 13,1 6,0 16,2 14,9 23,9 22,9 13,8 23,0 11,9 13,5
Total 2,9 2,6 2,6 4,1 2,3 3,0 3,6 3,6 3,7 6,0 5,0 2,8
2028–32 <45 0,1 0,2 0,1 0,3 0,1 0,1 0,1 0,3 0,2 0,2 0,1 0,1
45–54 2,4 1,9 2,2 4,7 2,2 2,9 2,9 3,9 4,1 5,2 5,6 2,4
55–64 8,4 7,4 9,5 18,1 5,8 9,7 10,2 9,5 14,3 18,2 13,5 8,7
65–74 13,8 13,9 13,1 21,5 11,5 14,4 16,3 15,0 18,2 28,8 24,1 12,1
75–84 15,1 14,6 12,3 11,3 12,2 15,4 20,2 21,9 15,4 30,7 32,8 14,5
85+ 13,2 13,2 11,1 5,2 12,2 12,6 19,8 18,0 10,5 22,0 12,6 12,4
Total 2,7 2,6 2,6 4,2 2,2 2,9 3,3 3,4 3,7 5,5 4,8 2,5
TABLEAU 4.7.4
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du larynx, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,0 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,1 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0
45–54 0,9 0,1 0,6 0,6 0,9 0,9 1,5 1,3 1,6 0,0 0,5 2,9
55–64 2,8 2,3 2,2 2,7 1,5 2,7 3,6 2,1 3,5 2,7 4,8 0,0
65–74 5,5 3,8 4,1 3,7 4,4 5,2 8,2 2,7 3,7 7,3 3,1 14,3
75–84 4,8 3,7 4,9 3,3 3,8 4,3 6,6 8,3 2,9 0,0 3,1 0,0
85+ 3,7 2,5 2,2 3,8 5,0 3,8 5,7 0,0 1,6 0,0 0,0 0,0
Total 1,0 0,6 0,7 0,7 0,7 0,9 1,4 0,9 0,9 0,7 0,8 1,3
2008–12 <45 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 0,1
45–54 0,7 0,3 0,7 0,6 0,7 0,8 1,1 1,3 1,3 0,9 0,6 0,9
55–64 2,3 1,8 1,7 2,2 2,2 2,3 3,0 3,2 3,1 2,8 1,8 2,9
65–74 4,2 3,5 3,0 3,9 3,3 3,8 6,0 5,0 4,0 3,5 3,4 5,3
75–84 5,0 3,8 4,6 3,7 2,9 5,0 6,9 4,8 3,2 3,8 4,1 6,4
85+ 3,0 1,8 2,8 2,9 2,2 2,6 5,2 3,5 1,7 2,7 2,4 3,8
Total 0,8 0,6 0,6 0,7 0,7 0,8 1,1 1,0 0,9 0,8 0,7 1,0
2013–17 <45 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 0,1
45–54 0,5 0,3 0,7 0,5 0,6 0,7 0,8 1,1 1,1 0,8 0,4 0,7
55–64 1,8 1,6 1,6 1,7 1,9 2,0 2,3 2,8 2,8 2,3 1,5 2,3
65–74 3,3 3,2 2,1 3,3 2,9 3,2 4,7 4,4 3,6 3,0 2,7 4,2
75–84 4,4 3,3 4,1 3,6 2,6 4,4 6,1 4,6 3,0 3,2 3,6 5,7
85+ 3,3 2,2 2,9 3,0 2,1 3,0 5,5 3,5 1,6 2,3 2,7 4,2
Total 0,7 0,6 0,6 0,6 0,6 0,7 0,9 0,9 0,8 0,7 0,5 0,8
2018–22 <45 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0
45–54 0,4 0,3 0,7 0,4 0,5 0,7 0,7 0,9 1,0 0,7 0,4 0,6
55–64 1,5 1,5 1,6 1,4 1,7 2,0 1,9 2,4 2,4 2,0 1,3 2,0
65–74 2,7 2,6 1,9 2,7 2,5 2,9 3,8 3,8 3,2 2,5 2,2 3,4
75–84 3,4 3,3 2,8 3,2 2,3 3,4 4,7 4,2 2,8 2,7 2,8 4,4
85+ 3,3 2,2 3,0 3,0 1,9 3,3 5,7 3,5 1,5 1,9 2,7 4,2
Total 0,5 0,5 0,5 0,5 0,5 0,6 0,8 0,8 0,7 0,6 0,4 0,7
2023–27 <45 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0
45–54 0,4 0,3 0,7 0,3 0,5 0,7 0,7 0,8 0,9 0,6 0,4 0,6
55–64 1,2 1,5 1,6 1,1 1,4 1,9 1,6 2,0 2,1 1,7 1,0 1,5
65–74 2,3 2,5 1,9 2,2 2,1 2,7 3,2 3,3 2,9 2,1 1,9 2,9
75–84 2,8 3,0 2,1 2,7 1,9 3,1 4,1 3,6 2,6 2,3 2,3 3,6
85+ 2,8 1,8 2,5 2,8 1,6 2,8 5,0 3,3 1,4 1,6 2,3 3,6
Total 0,5 0,5 0,5 0,4 0,4 0,6 0,7 0,7 0,6 0,5 0,4 0,6
2028–32 <45 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
45–54 0,4 0,3 0,7 0,2 0,4 0,7 0,7 0,7 0,8 0,5 0,3 0,5
55–64 1,1 1,4 1,5 0,9 1,2 1,9 1,5 1,7 1,9 1,4 0,9 1,3
65–74 1,9 2,5 1,9 1,8 1,8 2,7 2,7 2,8 2,5 1,8 1,6 2,5
75–84 2,2 2,6 1,9 2,2 1,7 2,9 3,2 3,2 2,3 2,0 1,8 2,9
85+ 2,0 2,2 1,4 2,5 1,4 2,0 3,7 2,9 1,3 1,4 1,6 2,5
Total 0,4 0,5 0,4 0,3 0,4 0,6 0,6 0,6 0,5 0,4 0,3 0,5

La figure 4.7.1 montre le modèle selon lequel les TINA du cancer du larynx évoluaient avec l'âge en 2003-2007. Durant cette période, le cancer du larynx était rare chez les hommes de moins de 45 ans (0,2 pour 100 000), mais l'incidence progressait fortement avec l'âge, culminant à 29,5 pour 100 000 chez ceux de 75 à 84 ans. Dans le cas des femmes, l'incidence augmentait graduellement avec l'âge, passant de 0,0 chez les moins de 45 ans à 5,5 pour 100 000 chez les 65-74 ans pour ensuite diminuer à 3,7 pour 100 000 chez les 85 ans et plus. Environ 86 % des cas de cancer du larynx sont survenus chez les 55 ans et plus pour les deux sexes.

FIGURE 4.7.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du larynx, Canada, 2003–2007

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du larynx, Canada, 2003–2007

[Agrandir la Figure 4.7.1]

[FIGURE 4.7.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.7.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le cancer du larynx, Canada, 2003-2007

La figure 4.7.1 montre le modèle selon lequel les TINA du cancer du larynx ont évolué avec l'âge. Au cours de cet intervalle, le cancer du larynx était rare chez les hommes de moins de 45 ans (0,2 pour 100 000), mais l'incidence a fortement progressé avec l'âge, culminant à 29,5 pour 100 000 chez ceux âgés de 75 à 84 ans. Dans le cas des femmes, l'incidence a augmenté graduellement avec l'âge, passant de 0,0 chez les moins de 45 ans à 5,5 pour 100 000 dans la tranche d'âge 65-74 ans, pour ensuite diminuer à 3,7 pour 100 000 chez les 85 ans et plus.

Au Canada, les TINA du cancer du larynx ont diminué progressivement de 1983-1987 à 2003-2007, de 43 % (passant de 8,8 à 5,1 pour 100 000) chez les hommes et de 33 % (passant de 1,4 à 1,0 pour 100 000) chez les femmes (figure 4.7.2).

FIGURE 4.7.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du larynx, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du  larynx, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.7.2]

[FIGURE 4.7.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.7.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, cancer du larynx, 1983-2032

Au Canada, les TINA du cancer du larynx ont diminué progressivement de 1983-1987 à 2003-2007, de 43 % (passant de 8,8 à 5,1 pour 100 000) chez les hommes et de 33 % (passant de 1,4 à 1,0 pour 100 000) chez les femmes. Les prédictions montrent que les taux de cancer du larynx continueront de diminuer chez les hommes et les femmes, et de façon plus marquée au Québec. En général, on s'attend à ce que les taux d'incidence soient plus élevés dans l'est du Canada que dans les régions de l'Ouest, mais les tendances à long terme indiquent une convergence régionale des taux.

Entre 1998 et 2007, le taux d'incidence du cancer du larynx a été, de tous les cancers, celui qui a connu la diminution la plus rapide (3,8 % par année chez les hommes et 3,4 % par année chez les femmes) (figures 3.1 et 3.2). Lorsqu'on analyse les taux en fonction de l'âge, on observe, pour tous les groupes d'âge, des baisses importantes avec le temps chez les hommes. Cette conclusion est à rapprocher de la tendance à une diminution très lente ou à une stabilisation, en variations absolues des taux, chez les femmes de tous les groupes d'âge (figure 4.7.3).

FIGURE 4.7.3
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du larynx, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032 (les hommes sont représentés par une ligne rouge, les femmes sont représentées par une ligne bleue)

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du larynx, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.7.3]

[FIGURE 4.7.3, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.7.3
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le cancer du larynx, par groupe d'âge, Canada, 1983-2032

Chez les hommes, les TINA devraient diminuer de 43 à 49 % pour les groupes d'âge de plus de 45 ans. De même, les taux chez les femmes du même âge afficheront une baisse de 47 à 65 %, mais comme les TINA sont beaucoup plus faibles chez les femmes, les variations absolues des TINA seront beaucoup moins importantes. Les tendances à long terme des taux chez les hommes et les femmes devraient converger dans chaque groupe d'âge.

La comparaison interrégionale de l'incidence illustre des diminutions à peu près parallèles pour les hommes. Aucun profil géographique n'a été observé pour les femmes, sauf au Québec, où les taux ont diminué de façon constante à partir de la fin des années 1980 et où ils étaient plus élevés chez les femmes et les hommes que ceux observés dans les autres régions (figure 4.7.2). En 2003-2007, les TINA étaient plus élevés au Québec et plus faibles dans l'Ouest canadien pour les deux sexes.

Chez les hommes, les TINA devraient diminuer de 43 à 49 % pour les groupes d'âge de 45 ans et plus. De même, les taux chez les femmes des mêmes âges afficheront une baisse de 47 à 65 %, mais comme les TINA sont beaucoup plus faibles chez les femmes, les variations absolues des TINA seront beaucoup moins importantes (figure 4.7.3). Les tendances à long terme des taux chez les hommes et les femmes devraient converger pour tous les groupes d'âge. Les prédictions de la figure 4.7.2 montrent que les taux de cancer du larynx continueront de diminuer chez les hommes et chez les femmes, et de façon plus marquée au Québec. De manière générale, on s'attend à ce que les taux d'incidence soient plus élevés dans l'est du Canada que dans les régions de l'Ouest, mais les tendances à long terme indiquent une convergence régionale des taux.

Entre 2003-2007 et 2028-2032, les TINA nationaux pour le cancer du larynx devraient diminuer de 47% chez les hommes, passant de 5,1 à 2,7 pour 100 000, et de 59 % chez les femmes, passant de 1,0 à 0,4 pour 100 000 (tableaux 4.7.3 et 4.7.4). On prévoit que le nombre annuel de cas restera inchangé chez les hommes, aux alentours de 900, et qu'il chutera de 26 % chez les femmes, passant de 195 à 145 (tableaux 4.7.1 et 4.7.2).

Observations

En évitant la consommation de tabac et d'alcool, on pourrait prévenir plus de 90 % des cancers du larynx.Note du fin du texte 125, Note du fin du texte 126, Note du fin du texte 127 Même si la majorité du risque est liée au tabagisme, réduire la consommation d'alcool permettrait tout de même à elle seule d'éviter le quart des cancers. Les taux observés et projetés en forte baisse chez les hommes correspondent probablement au rôle joué par le recul du tabagisme depuis les années 1960.Note du fin du texte 42, Note du fin du texte 43 La prévalence plus élevée du tabagisme chez les hommes est aussi visible dans les TINA, beaucoup plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Il est probable que les taux d'incidence chez les femmes chuteront de façon beaucoup plus marquée que ce que les projections indiquent, compte tenu de la tendance à la baisse de la prévalence du tabagisme et de la longue période de latence entre la diminution du tabagisme et le déclin du taux d'incidence de cancer, comme cela a été mentionné dans la section sur les cancers buccaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :