Aperçu – Les effets des changements climatiques sur la santé et le bien-être dans les régions rurales et éloignées au Canada : synthèse documentaire

Amy Kipp, M.A.Rattachement de l'auteur 1; Ashlee Cunsolo, Ph. D.Rattachement de l'auteur 2; Kelly Vodden, Ph. D.Rattachement de l'auteur 3; Nia King, B. Sc.Rattachement de l'auteur 4; Sean Manners, B.A.Rattachement de l'auteur 3; Sherilee L. Harper, Ph. D.Rattachement de l'auteur 1

https://doi.org/10.24095/hpcdp.39.4.02f

Rattachement des auteurs :

Rattachement de l'auteur 1

École de santé publique, Université de l’Alberta, Edmonton (Alberta), Canada

Retour à Rattachement de l'auteur 1

Rattachement de l'auteur 2

Institut Labrador, Université Memorial, Happy Valley-Goose Bay (Labrador), Canada

Retour à Rattachement de l'auteur 2

Rattachement de l'auteur 3

Environmental Policy Institute, Campus Grenfell, Memorial University, Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador), Canada

Retour à Rattachement de l'auteur 3

Rattachement de l'auteur 4

Faculté de médecine, Université Queen’s, Kingston (Ontario), Canada

Retour à Rattachement de l'auteur 4

Correspondance :

Amy Kipp, Université de l’Alberta, 11405, 87e avenue N.-O., Edmonton (Alb.)  T6G 1C9; courriel : kipp@ualberta.ca

Ashlee Cunsolo, Institut Labrador de l’Université Memorial, B.P. 490, Station B, Happy Valley-Goose Bay (T.-N.-L.)  A0P 1E0; tél. : 709-896-4702; courriel : ashlee.cunsolo@mun.ca

Sherilee L. Harper, École de santé publique, Université de l’Alberta, 11405, 87e avenue N.-O., Edmonton (Alb.)  T6G 1C9; tél. : 780-492-7766; courriel : sherilee.harper@ualberta.ca

Résumé

Cet article présente une synthèse de la version préliminaire du chapitre à venir « Collectivités rurales et éloignées » de l’Évaluation nationale des changements climatiques du gouvernement du Canada, et il répertorieles principales préoccupations en matière de santé exposées dans la littérature sur les changements climatiques à propos des régions rurales et éloignées, ainsi que les stratégies d’adaptation actuelles et celles à mettre en place. Cet aperçu, fondé sur un processus de recherche systématique, souligne l’importance de tenir compte des composantes socioculturelles, économiques et géographiques spécifiques de ces régions ainsi que de l’expertise dont disposent déjà leurs habitants et leurs collectivités si l’on veut contribuer à la santé et au bien-être des populations qui subissent les effets nocifs des changements climatiques.

Mots-clés : changements climatiques, santé, bien-être, régions rurales, régions éloignées, adaptation, Canada

Points saillants

  • Les changements climatiques ont des effets nocifs sur la santé et le bien-être des habitants et des collectivités des régions rurales et éloignées du Canada.
  • Les principales préoccupations en matière de santé mises en évidence dans le chapitre « Collectivités rurales et éloignées » de l’Évaluation nationale des changements climatiques incluent l’exacerbation de problèmes associés à la sécurité des aliments et de l’eau, aux maladies chroniques, aux maladies infectieuses, aux blessures et décès accidentels et à la santé mentale.
  • Bien que diverses caractéristiques spécifiques des collectivités rurales et éloignées soient à l’origine de leur vulnérabilité aux changements climatiques, ces régions disposent aussi de nombreux atouts soutenant leur résilience vis-à-vis de ces changements.
  • Se centrer sur l’adaptation aux changements climatiques et prendre la mesure des avantages connexes résultant de l’atténuation de ces changements offre des opportunités au secteur de la santé.

Introduction

Dans les régions du Canada rurales et éloignées (encadré 1), le rapport intime qu’entretiennent les individus et les collectivités avec leur environnement social, culturel et physique a souvent une influence importante sur la santé et le bien-être des populationsNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 3Note de bas de page 4Note de bas de page 5. Les habitants de ces collectivités dépendent souvent étroitement de leur environnement pour leur subsistance et leurs pratiques culturelles, ce qui a une incidence sur les déterminants sociaux de leur santé et de leur bien-êtreNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 3Note de bas de page 5Note de bas de page 6. Les changements climatiques ont de ce fait des effets à la fois directs et indirects sur la santé et le bien-être des individus et des collectivitésNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 5Note de bas de page 7Note de bas de page 8.

Encadré 1. Définition des régions rurales et éloignées

Nous nous sommes appuyés sur la définition de l’ASPCNote de bas de page 31 pour définir les régions rurales et éloignées : ce sont des régions comptant moins de 10 000 habitants. En outre, une collectivité rurale verra moins de 50 % de sa population se déplacer vers une zone urbaine pour le travail, alors qu’une collectivité éloignée soit ne comptera aucun habitant se déplaçant vers une zone urbaine pour le travail, soit relèvera de l’un des territoires du Canada.

Cet article présente une synthèse des données sur la santé contenues dans le chapitre « Collectivités rurales et éloignées » de la version préliminaire de l’Évaluation nationale des changements climatiques que publiera le gouvernement du Canada et qui s’intitulera Le Canada dans un climat en changement : renforcer nos connaissances pour mieux agirNote de bas de page 9. Au sein de cette évaluation, le chapitre sur les collectivités rurales et éloignées figure au côté d’autres chapitres consacrés à des enjeux nationaux – en particulier « Notre capital naturel », « Les dimensions internationales » et « Résilience de notre population et de notre société » – et de chapitres consacrés aux régions, soit « Nord du Canada », « Colombie-Britannique », « Provinces des Prairies », « Ontario », « Québec » et « Provinces de l’Atlantique »Note de bas de page *. L’Évaluation va constituer une importante ressource pour les collectivités, les décideurs et le milieu universitaire en matière de décisions et de mesures relatives à l’adaptation aux changements climatiques. Elle offre une exploration de l’évolution du climat au Canada, des effets de cette évolution sur les Canadiens et des stratégies d’adaptation à employer pour réduire les risques climatiquesNote de bas de page 9. Le chapitre sur les collectivités rurales et éloignées et, par extension, cet article reposent sur une analyse de la littérature grise et de publications évaluées par des pairsNote de bas de page , sur une coopération active avec les chercheurs, les gouvernements, les collectivités, divers organismes et les chefs et gardiens du savoir autochtones et sur une collaboration avec les équipes rédigeant les autres chapitres de l’Évaluation. L’analyse bibliographique a permis de caractériser la nature, l’ampleur et la portée de la documentation publiée depuis 2013 (date de la dernière évaluation) au sujet des impacts des changements climatiques et de l’adaptation à ces derniers dans les collectivités canadiennes rurales et éloignées. Les volets quantitatif et qualitatif de cette analyse bibliographique ainsi que les données obtenues grâce aux diverses collaborations ont permis de définir les principaux enjeux de santé associés aux changements climatiques ainsi que les stratégies d’adaptation actuelles et celles à adopter pour ces régions. Notre article offre un aperçu de ces enjeux.

Les changements climatiques, la santé et le bien-être dans les régions rurales et éloignées

De nombreux changements climatiques et leurs répercussions environnementales ont un effet négatif sur la santé et le bien-être des habitants et des collectivités des régions rurales et éloignées, en particulier l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes et de leur gravitéNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 5Note de bas de page 10Note de bas de page 11Note de bas de page 12, la modification des glaces maritimes, de la végétation, des espèces de poisson, de la faune en général et de l’eauNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 5Note de bas de page 12Note de bas de page 13 ainsi que des incertitudes quant au climat et à l’environnementNote de bas de page 1Note de bas de page 2Note de bas de page 6Note de bas de page 14.

Les principaux effets nocifs pour la santé associés à ces changements sont une incidence accrue de la malnutrition, de l’obésité et du diabèteNote de bas de page 5Note de bas de page 15Note de bas de page 16, des maladies à transmission vectorielle ou d’origine hydrique ou alimentaireNote de bas de page 5Note de bas de page 12Note de bas de page 16Note de bas de page 17, des maladies cardiovasculairesNote de bas de page 15Note de bas de page 16, des troubles respiratoiresNote de bas de page 18, des blessures et des décèsNote de bas de page 12Note de bas de page 13Note de bas de page 14 et des problèmes de santé mentaleNote de bas de page 3Note de bas de page 6Note de bas de page 18Note de bas de page 19Note de bas de page 20. Certaines des caractéristiques des régions rurales et éloignées, dont l’isolement géographique et le caractère restreint des infrastructures de transport, une dépendance aux ressources naturelles et un manque de ressources au sein des infrastructures sociales et matérielles, sont susceptibles de contribuer à accroître la vulnérabilité à ces risques sanitairesNote de bas de page 2Note de bas de page 5. Cette vulnérabilité aux changements climatiques relève aussi de la conjugaison de facteurs sociaux, culturels et politiques propres à ces régions et des caractéristiques et situations personnelles des populationsNote de bas de page 2Note de bas de page 5Note de bas de page 21Note de bas de page 22. D’après la synthèse émanant de notre analyse bibliographique, les principaux enjeux en matière de santé dans les régions rurales et éloignées sont : 1) des difficultés d’accès à une alimentation et à une eau de qualité, 2) une exacerbation des maladies chroniques et une incidence accrue des maladies infectieuses, 3) un risque accru de blessures et de décès accidentels, 4) des problèmes accrus en matière de santé mentale et de bien-être. En outre, le fait d’être ou non Autochtone, l’âge, le sexe et le statut socioéconomique seraient, d’après la littérature examinée, d’importants facteurs influençant la vulnérabilité aux changements climatiques dans les régions rurales et éloignées.

Dégradation de la facilité d’accès à l’eau et à des aliments nourrissants et traditionnels

De nombreuses régions rurales et éloignées connaissent une dégradation de l’accès aux circuits alimentaires et aux réseaux d’alimentation en eau, ainsi qu’une diminution de la qualité de ces circuits et réseaux, du fait de changements environnementaux comme la hausse des températuresNote de bas de page 7Note de bas de page 16Note de bas de page 20Note de bas de page 23, la transformation des régimes de précipitations et la multiplication d’événements météorologiques extrêmesNote de bas de page 7Note de bas de page 18Note de bas de page 23. Par exemple, dans de nombreuses communautés autochtones et inuites du Nord situées en région éloignée, les perturbations des glaces maritimes, de la faune et de la flore entraînées par les changements climatiques nuit à la possibilité de s’adonner à la chasse, à la pêche et à la cueillette, ce qui réduit la consommation d’aliments locaux sains et traditionnels et accroît la dépendance envers une alimentation industrielleNote de bas de page 7Note de bas de page 16Note de bas de page 18Note de bas de page 19Note de bas de page 23. De plus, la sécurité de l’eau, incluant l’accès, la disponibilité et la qualité, est compromise dans les régions rurales et éloignées, car la hausse des températures et la multiplication des événements météorologiques extrêmes peuvent à tout moment causer une surcharge des stations de traitement de l’eau, interrompant l’alimentation en eau potableNote de bas de page 7Note de bas de page 23. Dans l’ensemble du Nord du Canada, où de nombreuses collectivités dépendent des sources d’eau de surface, les modifications des niveaux d’eau, du ruissellement, du régime d’écoulement et de l’accumulation des sédiments peuvent avoir des conséquences dramatiques sur l’accès à une eau potable de qualitéNote de bas de page 23Note de bas de page 24. On sait que l’insécurité alimentaire et la pénurie d’eau sont corrélées à des effets nocifs sur la santé, en particulier de la malnutrition, de l’obésité, du diabète, des maladies cardiovasculaires, des maladies gastro-intestinales aiguës et des problèmes de santé mentaleNote de bas de page 7Note de bas de page 12Note de bas de page 16Note de bas de page 25.

Exacerbation des maladies chroniques et incidence accrue des maladies infectieuses

La transformation des régimes de précipitations, la hausse des températures et la multiplication de phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes sont susceptibles d’entraîner une exacerbation des maladies chroniques et une incidence accrue des maladies infectieuses, en raison d’une plus grande exposition aux contaminants de l’environnement et aux maladies à transmission vectorielle ou d’origine hydrique ou alimentaireNote de bas de page 16, d’une contrainte accrue sur les affections chroniques sous-jacentes (p. ex. les maladies cardiovasculaires et respiratoires)Note de bas de page 4Note de bas de page 18 et d’une perturbation de la prestation des soins de santé et de la gestion des maladies chroniquesNote de bas de page 6. Les recherches font également état d’un risque accru de maladies d’origine hydrique dans les régions rurales et éloignées à la suite d’événements de contamination liés aux phénomènes météorologiquesNote de bas de page 5Note de bas de page 25. En outre, les changements affectant les vents, les courants marins, les fleuves et les rivières risque d’acheminer des contaminants vers le Nord et ainsi d’augmenter la teneur en polluants organiques persistants et en métaux lourds toxiques des sources locales d’aliments et d’eau dans les régions polaires éloignéesNote de bas de page 7Note de bas de page 16Note de bas de page 23, et on sait que la consommation de ces contaminants peut conduire à de nombreux problèmes de santéNote de bas de page 7.

Augmentation de l’incidence des blessures et des décès en lien avec les variations météorologiques

Des conditions météorologiques extrêmes en rapide évolution, parmi lesquelles des vagues de chaleur, des tempêtes, des sécheresses, des inondations et la transformation des glaces maritimes, ont déjà des effets nocifs considérables sur la santé des populations des régions rurales et éloignées. Par exemple, la multiplication des épisodes de chaleur dans les régions rurales accroît le nombre de consultations en salle d’urgence dues aux coups de chaleur ou à des problèmes respiratoiresNote de bas de page 26. De plus, les feux incontrôlés qui sévissent dans les collectivités forestières au Canada et les enjeux de santé qui en découlent (problèmes respiratoires, facteurs de stress pouvant nuire à la santé mentale et dégâts infligés aux infrastructures de santé essentielles) constituent des menaces à la sécurité et au bien-être des populationsNote de bas de page 11Note de bas de page 18Note de bas de page 19.

Impact des changements climatiques et des conditions environnementales imprévisibles sur la santé mentale et le bien-être

Au fur et à mesure que l’environnement change et que la population doit s’adapter à de nouvelles conditions (le plus souvent moins enviables), on constate des perturbations de la santé mentale et du bien-être au sein des populations des régions rurales et éloignées. Par exemple, dans les communautés autochtones du Canada situées en région rurale ou éloignée, le bien-être des individus est généralement profondément lié au territoire, ce qui fait qu’une altération de l’environnement en lien avec les changements climatiques conduit à des perturbations dans l’accès aux lieux et aux pratiques culturellement importantsNote de bas de page 3Note de bas de page 6Note de bas de page 12Note de bas de page 27. Pour les Inuits du Nunatsiavut en particulier, ces changements ont conduit à une augmentation de l’anxiété, de la peur, de la détresse, de la colère, du chagrin et de la dépression, du fait des modifications affectant les activités fondées sur le territoire, le lien à la terre et l’identité culturelleNote de bas de page 3Note de bas de page 25Note de bas de page 27. Dans les plans de développement régional au Manitoba, la perte potentielle des moyens de subsistance associée à la sécheresse est considérée comme un enjeu de santé mentale lié au climatNote de bas de page 28. Dans les provinces de l’Atlantique, l’augmentation du nombre et de la gravité des tempêtes dans les collectivités côtières rurales a conduit selon certaines personnes à une dégradation d’importantes infrastructures en santé mentaleNote de bas de page 29, ce qui varie généralement en fonction du sexeNote de bas de page 30.

Mesures d’adaptation aux changements climatiques et bénéfices pour les régions rurales et éloignées

Au-delà des nombreux défis que nous venons de mentionner, se centrer sur l’adaptation aux changements climatiques et prendre la mesure des bénéfices liés à l’atténuation de ces changements offre des opportunités au secteur de la santé. De nombreuses collectivités canadiennes rurales et éloignées ont d’ailleurs déjà commencé à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’adaptation en matière de santé (tableau 1). Une réponse optimale aux effets des changements climatiques sur la santé exige de modifier les stratégies actuelles et d’adopter un certain nombre de nouvelles mesures, notamment l’emploi de multiples systèmes de connaissances relevant des divers contextes socioculturels, l’analyse des facteurs non climatiques ayant un effet sur l’adaptation, l’utilisation de technologies novatrices, l’amélioration de la veille sanitaire et son intégration aux activités de surveillance environnementale, la promotion de pratiques de développement durable, une meilleure sensibilisation aux risques et aux mesures d’intervention pertinentes, une diffusion des connaissances sur les impacts des changements climatiques et enfin le renforcement des moyens d’action du secteur de la santé face aux changements climatiques (tableau 1). Pour que les collectivités rurales et éloignées puissent continuer à s’adapter aux impacts des changements climatiques sur la santé, il importe également de tenir compte de leurs composantes socioculturelles, économiques et géographiques locales et régionales, de favoriser et d’utiliser l’expertise des individus et des collectivités de ces régions ainsi que de continuer à replacer la santé des populations au sein du contexte socioculturel et matériel que constituent ces régions (figure 1).

Tableau 1. Exemples de stratégies actuelles et de stratégies à mettre en place face aux effets nocifs des changements climatiques sur la santé dans les collectivités rurales et éloignées du Canada
Exemples de stratégies d’adaptation déjà adoptées Références
Mise en place de systèmes de production alimentaire locaux 15,16,19
Utilisation du savoir des collectivités locales issu de l’expérience au service de la résilience des collectivités 3,6,12
Mise en place de projets de recherche et de programmes de veille au sein des collectivités afin de rassembler des données sur l’environnement et la santé en vue d’éclairer les processus décisionnels 5-7,18,25
Utilisation des connaissances autochtones et locales sur l’environnement physique, afin de prévenir les dangers et de se préparer adéquatement aux urgences 12-14
Utilisation d’une approche sociale du développement, engageant des professionnels de la santé, des travailleurs sociaux et des membres des professions axées sur la relation d’aide qui soutiennent les personnes subissant les effets directs des changements climatiques, afin de renforcer les moyens d’action des collectivités 22
Promotion des facteurs de protection de la santé physique et de la santé mentale par la perpétuation des liens avec l’enseignement axé sur le territoire et avec les arts et l’artisanat traditionnels, ainsi que par des occasions de rassemblement au sein des collectivités 27
Exemples de stratégies d’adaptation à mettre en place Références
Utilisation du savoir local, du savoir autochtone ou du savoir occidental afin de tenir compte des contextes socioculturels locaux particuliers 7,12,19,22
Élimination des obstacles sociaux à l’adaptation (p. ex. la pauvreté, les inégalités, les problèmes de logement, etc.) et réduction des facteurs non climatiques (p. ex. les maladies chroniques) 5,22
Utilisation de technologies novatrices (p. ex. la télésanté, les applications mobiles de surveillance, l’imagerie satellitaire) 5,19
Amélioration de la surveillance de la santé publique et étoffement des programmes de veille 5,7,8,12,14,15,23,24,29
Soutien aux pratiques de développement durable (p. ex. programmes d’énergie propre) 12,19,22,29
Amélioration des communications et sensibilisation accrue aux risques et aux mesures d’intervention pertinentes (p. ex. production de listes d’espaces sûrs et de livrets sur les foyers d’infection, élaboration d’une stratégie de diffusion) 5,12,18,19,29
Enrichissement des connaissances au sujet des impacts des changements climatiques sur la santé au moyen de recherches et d’investissements et partage des meilleures pratiques pertinentes pour l’adaptation du secteur de la santé publique aux changements 5,19,29
Renforcement des systèmes de santé et des mesures d’intervention d’urgence pour composer avec les risques climatiques et prendre les décisions appropriées (p. ex. création de guides techniques et de formations, intégration des données relatives aux changements climatiques dans les programmes d’études de médecine et de santé publique) 14,19

Figure 1. Principaux enjeux en matière de santé et principales stratégies d’adaptation dans le contexte des changements climatiques au sein des régions rurales et éloignées du Canada

Figure 1

Description Textuel

Cette figure illustre les impacts environnementaux du changement climatique qui influent sur la santé et le bien-être des communautés rurales et isolées et répertorie les principales préoccupations de santé et les stratégies d'adaptation. Les points atouts identifiés sont : capital social et réseaux sociaux bien établis; systèmes de connaissances adaptés au milieu de vie; et degré élevé de participation et d’engagement des collectivités. Les difficultés identifiés sont : la dépendance aux ressources naturelles; l'isolement géographique; le manque de ressources dans les infrastructures sociales et matérielles et; les moyens d’action limités des institutions (ex : systèmes de santé).

Les impacts environnementaux sont :

  • Multiplication des événements météorologiques extrêmes
  • Modification des glaces maritimes, des conditions météorologiques, des précipitations, de la flore, de la faune, du sol et de l’eau

Les principaux enjeux de santé sont :

  • Sécurité de l’alimentation et de l’eau
  • Exacerbation des maladies chroniques et incidence accrue des maladies infectieuses
  • Augmentation des blessures et des décès
  • Répercussions sur la santé mentale et le bien-être

Les stratégies d'adaptation identifiées sont :

  • utiliser plusieurs systèmes de connaissances spécifiques aux contextes socioculturels
  • éliminer les obstacles socioculturels
  • utiliser une technologie novatrice
  • améliorer et intégrer la surveillance en santé publique et en environnement
  • soutenir les pratiques de développement durable
  • renforcer la communication sur les risques et les connaissances sur les changements climatiques
  • augmenter les moyens d’action des systèmes.

Remerciements

Nous tenons à remercier Don Lemmen, Fiona Warren et l’équipe de direction de l’évaluation nationale de Ressources naturelles Canada, Le Canada dans un climat en changement : renforcer nos connaissances pour mieux agir. Nous souhaitons aussi remercier les collectivités rurales et éloignées ainsi que les chercheurs et les décideurs dont les connaissances et l’expertise ont contribué à éclairer la rédaction de cet aperçu.

Conflits d’intérêts

Les auteurs déclarent n’avoir aucun conflit d’intérêts.

Contributions des auteurs et avis

AC, SLH et KV ont contribué à la conception de l’analyse documentaire et de la chaîne de recherche visant à obtenir des documents parallèles et des documents évalués par des pairs. NK et SM ont effectué la recherche des documents pertinents et extrait les données quantitatives des articles trouvés. AK, AC et SLH ont fait une analyse qualitative des articles et résumé l’information; ils ont entre autres relevé les thèmes émergents sur les enjeux de santé et les stratégies d’adaptation et ont également rédigé l’article. Tous les auteurs ont participé à la révision du manuscrit.

Le contenu de l’article et les points de vue qui y sont exprimés n’engagent que les auteurs; ils ne correspondent pas nécessairement aux points de vue du gouvernement du Canada.

Références

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Intergovernmental Panel on Climate Change. Climate Change 2014: Impacts, Adaptation, and Vulnerability, Part B: Regional Aspects. Contribution of Working Group II to the Fifth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change (sous la direction de Barros VR, Field CB, Dokke JD, et al.). Cambridge (UK), New York (USA) : Cambridge University Press; 2014. 688 p.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Intergovernmental Panel on Climate Change. Climate Change 2014: Impacts, Adaptation, and Vulnerability, Part A: Global and Sectoral Aspects. Contribution of Working Group II to the Fifth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change (sous la direction de Field CB, Barros VR, Dokken DJ, et al.). Cambridge (UK), New York (USA): Cambridge University Press; 2014. 1132 p.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Cunsolo A, Ellis NR. Ecological grief as a mental health response to climate change-related loss. Nat Clim Chang. 2018;8(4):275-281. doi: 10.1038/s41558-018-0092-2.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Agence de la santé publique du Canada. Les incidences des changements climatiques sur la santé de la population canadienne [Internet]. Ottawa (Ont.) : Agence de la santé publique du Canada; 2017. En ligne à : http://publications.gc.ca/collections/collection_2017/aspc-phac/HP5-122-2017-fra.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Groupe d’experts sur les résultats de l’adaptation et de la résilience. Mesure des progrès en matière d’adaptation et de résilience climatique : recommandations à l’intention du gouvernement [Internet]. Gatineau (Québec) : Environnement et Changement climatique Canada; 2017. En ligne à :http://publications.gc.ca/collections/collection_2018/eccc/En4-329-2018-fra.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Cunsolo Willox A, Stephenson E, Allen J, et al. Examining relationships between climate change and mental health in the Circumpolar North. Reg Environ Chang. 2015;15(1):169-182.

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Berner J, Brubaker M, Revitch B, Kreummel E, Tcheripanoff M, Bell J. Adaptation in Arctic circumpolar communities: food and water security in a changing climate. 2016;1:1-8.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

Durkalec A, Furgal C, Skinner MW, Sheldon T. Climate change influences on environment as a determinant of Indigenous health: relationships to place, sea ice, and health in an Inuit community. Soc Sci Med. 2015;136-137:17-26.

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Ressources naturelles Canada. Le Canada dans un climat en changement [Internet]. Ottawa (Ont.) : Ressources naturelles Canada; 2018 [consulté le 26 nov. 2018]. En ligne à : https://www.rncan.gc.ca/environnement/impacts-adaptation/19923

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Rapaport E, Manuel P, Krawchenko T, Keefe J. How can aging communities adapt to coastal climate change? Planning for both social and place vulnerability. Can Public Policy. 2015;41(2):166-177.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Government of Saskatchewan. Prairie resilience: a made-in-Saskatchewan climate change strategy [Internet]. Government of Saskatchewan; 2017. En ligne à :http://publications.gov.sk.ca/documents/66/104890-2017 Climate Change Strategy.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note de bas de page 12

Ford JD, Willox AC, Chatwood S, et al. Adapting to the effects of climate change on Inuit health. Am J Public Health. 2014;104(Suppl. 3):e9-17.

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Note de bas de page 13

Clark DG, Ford JD. Emergency response in a rapidly changing Arctic. Can Med Assoc J. 2017;189:e135-136.

Retour à la référence de la note de bas de page 13

Note de bas de page 14

Young SK, Tabish TB, Pollock NJ, Kue Young T. Backcountry travel emergencies in arctic Canada: a pilot study in public health surveillance. Int J Environ Res Public Health. 2016;13(3):276.

Retour à la référence de la note de bas de page 14

Note de bas de page 15

Barbeau CD, Oelbermann M, Karagatzides JD, Tsuji LJS. Sustainable agriculture and climate change: producing potatoes (Solanum tuberosum L.) and bush beans (phaseolus vulgaris L.) for improved food security and resilience in a Canadian subarctic first nations community. Sustain. 2015;7(5):5664-5681.

Retour à la référence de la note de bas de page 15

Note de bas de page 16

Loring PA, Gerlach SC. Searching for progress on food security in the North American North: a research synthesis and meta-analysis of the peer-reviewed literature. Arctic. 2015;68(3):380-392.

Retour à la référence de la note de bas de page 16

Note de bas de page 17

Harper SL, Edge VL, Schuster-Wallace CJ, Berke O, McEwen SA. Weather, water quality and infectious gastrointestinal illness in two Inuit communities in Nunatsiavut, Canada: potential implications for climate change. Ecohealth. 2011;8(1):93-108.

Retour à la référence de la note de bas de page 17

Note de bas de page 18

Dodd W, Scott P, Howard C, et al. Lived experience of a record wildfire season in the Northwest Territories, Canada. Can J Public Heal. 2018;109(3):327-337.

Retour à la référence de la note de bas de page 18

Note de bas de page 19

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Cadre stratégique sur le changement climatique des TNO 2030 [Internet]. Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest; 2017. En ligne à :https://www.enr.gov.nt.ca/sites/enr/files/resources/128-climate_change_strategic_framework_web.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 19

Note de bas de page 20

Statham S, Ford J, Berrang-Ford L, Lardeau MP, Gough W, Siewierski R. Anomalous climatic conditions during winter 2010-2011 and vulnerability of the traditional Inuit food system in Iqaluit, Nunavut. Polar Rec (Gr Brit). 2015;51(3):301-317.

Retour à la référence de la note de bas de page 20

Note de bas de page 21

Krawchenko T, Keefe J, Manuel P, Rapaport E. Coastal climate change, vulnerability and age friendly communities: linking planning for climate change to the age-friendly communities’ agenda. J Rural Stud. 2016;44:55-62. doi: 10.1016/j.jrurstud.2015.12.013.

Retour à la référence de la note de bas de page 21

Note de bas de page 22

Drolet JL, Sampson T. Addressing climate change from a social development approach: small cities and rural communities’ adaptation and response to climate change in British Columbia, Canada. Int Soc Work. 2017;60(1):61-73.

Retour à la référence de la note de bas de page 22

Note de bas de page 23

Medeiros AS, Wood P, Wesche SD, Bakaic M, Peters JF. Water security for northern peoples: review of threats to Arctic freshwater systems in Nunavut, Canada. Reg Environ Chang. 2017;17(3):635-647.

Retour à la référence de la note de bas de page 23

Note de bas de page 24

Bakaic M, Medeiros AS. Vulnerability of northern water supply lakes to changing climate and demand [Internet]. Arct Sci. 2017;3(1):1-16. En ligne à : http://www.nrcresearchpress.com/doi/10.1139/as-2016-0029

Retour à la référence de la note de bas de page 24

Note de bas de page 25

Harper SL, Edge VL, Ford J, et al. Climate-sensitive health priorities in Nunatsiavut, Canada. BMC Public Health. 2015;15(1):605.

Retour à la référence de la note de bas de page 25

Note de bas de page 26

Bishop-Williams KE, Berke O, Pearl DL, Kelton DF. A spatial analysis of heat stress related emergency room visits in rural Southern Ontario during heat waves. BMC Emerg Med. 2015;15(1):1-9. doi: 10.1186/s12873-015-0043-4.

Retour à la référence de la note de bas de page 26

Note de bas de page 27

Cunsolo A, Shiwak I, Wood M. “You Need to Be a Well-Rounded Cultural Person”: youth mentorship programs for cultural preservation, promotion, and sustainability in the Nunatsiavut Region of Labrador. Dans : Fondahl G, Wilson G (dir.), Northern Sustainabilities: Understanding and Addressing Change in the Circumpolar World. Springer Polar Sciences. 2017:285-303.

Retour à la référence de la note de bas de page 27

Note de bas de page 28

Government of Manitoba. A made-in-Manitoba climate and green plan. Hearing from Manitobans [Internet]. Government of Manitoba; 2017. En ligne à : http://www.gov.mb.ca/asset_library/en/climatechange/climategreenplandiscussionpaper.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 28

Note de bas de page 29

Province du Nouveau-Brunswick. La transition vers une économie à faibles émissions de carbone : Le plan d’action du Nouveau-Brunswick sur les changements climatiques. Fredericton (N.-B.), Province du Nouveau-Brunswick, 2016. En ligne à : https://www2.gnb.ca/content/dam/gnb/Departments/env/pdf/Climate-Climatiques/LaTransitionVersUneEconomieAFaiblesEmissionsDeCarbone.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 29

Note de bas de page 30

Vasseur L, Thornbush M, Plante S. Gender-based experiences and perceptions after the 2010 winter storms in Atlantic Canada. Int J Environ Res Public Health. 2015;12(10):12518-12529.

Retour à la référence de la note de bas de page 30

Note de bas de page 31

Agence de la santé publique du Canada. Le groupe de réflexion rural 2005 – comprendre les problèmes qui se posent aux familles des communautés rurales et éloignées [Internet]. Ottawa (Ont.) : Agence de la santé publique du Canada; 2007. En ligne à : http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/dca-dea/publications/rtt-grr-2005/2-fra.php

Retour à la référence de la note de bas de page 31

Notes de bas de page

Note de bas de page *

Pour une liste complète des chapitres et plus d’information sur l’Évaluation nationale des changements climatiques, veuillez consulter le site de Ressources naturelles Canada à : https://www.rncan.gc.ca/environnement/impacts-adaptation/19927

Retour à la référence de la note de bas de page *

Note de bas de page a

Au cours des recherches effectuées pour la rédaction du chapitre sur les collectivités rurales et éloignées, nous nous sommes appuyés sur le supplément relatif à l’analyse bibliographique des éléments de rapport privilégiés pour les revues systématiques et les méta-analyses (PRISMA-ScR). Le détail de la méthodologie employée figurera dans le chapitre final de l’Évaluation nationale de Ressources naturelles Canada intitulée Le Canada dans un climat en changement : renforcer nos connaissances pour mieux agir (à paraître en 2020).

Retour à la référence de la note de bas de page

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :