Avis de publication – Étude des blessures, Édition 2020 : Pleins feux sur les traumatismes crâniens tout au long de la vie

https://doi.org/10.24095/hpcdp.40.9.05f

Nouvelle publication !

Le rapport Étude des blessures, Édition 2020 : Pleins feux sur les traumatismes crâniens tout au long de la vie a été publié le 7 août 2020.

Troisième de la série Étude des blessures de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), ce rapport contient des statistiques nationales de surveillance des causes des traumatismes crâniens tout au long de la vie, notamment les sports, les chutes chez les aînés, les agressions et les produits de consommation.

On y retrouve les statistiques suivantes :

  • les décès, d’après la Statistique de l’état civil - Base de données sur les décès de Statistique Canada;
  • les hospitalisations, d’après la Base de données sur la morbidité hospitalière (BDMH) et la Base de données sur les congés des patients (BDCP) de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS);
  • les visites aux services d’urgence dans certaines juridictions, d’après le Système national d’information sur les soins ambulatoires (SNISA) de l’ICIS;
  • la surveillance par sentinelle des visites aux services d’urgence, du Système canadien hospitalier d’information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT) de l’ASPC.

Point saillants de l’édition 2020

Décès

  • Entre 2002 et 2016, on a comptabilisé environ 235 471 décès attribuables à des blessures, dont 53 200 (22,6 %) ont été associés à un diagnostic de traumatisme crânien. On a observé une hausse importante des taux de mortalité liée à un traumatisme crânien chez les individus âgés de 65 ans et plus, les taux les plus élevés étant retrouvés chez les Canadiens les plus âgés.
  • Entre 2002 et 2016, on a observé une légère diminution des taux chez les hommes et une légère augmentation des taux chez les femmes. Les collisions de la route, les chutes chez les aînés et le suicide chez les hommes étaient parmi les principales causes de décès lié à un traumatisme crânien.

Hospitalisations

  • Entre 2006-2007 et 2017-2018, 399 376 hospitalisations ont été attribuées à une blessure à la tête, dont 63 % (251 504) concernaient des hommes. Au cours de cette période, une légère augmentation du taux d’hospitalisation pour blessure à la tête a été observée chez les femmes, ainsi qu’une légère diminution du taux chez les hommes. Les chutes constituaient la principale cause d’hospitalisation pour blessure à la tête.

Visites aux services d’urgence

  • Entre 2002-2003 et 2017-2018, on a enregistré 5 074 239 visites aux services d’urgence pour cause de blessure à la tête en Ontario et en Alberta. Chez les hommes comme chez les femmes, le nombre de visites aux services d’urgence liées à un traumatisme crânien est en hausse depuis 2009-2010. Les principales causes de visite à un service d’urgence pour traumatisme crânien sont les chutes et les incidents associés aux activités sportives et récréatives.

Surveillance par sentinelle des visites aux services d’urgence

  • La surveillance par sentinelle des traumatismes crâniens révèle des tendances semblables à celles signalées par d’autres sources.
  • On observe une tendance à la hausse du nombre de traumatismes crâniens chez les hommes et chez les femmes entre 1990 et 2018.

Téléchargez ou imprimez Étude des blessures, Édition 2020 : Pleins feux sur les traumatismes crâniens tout au long de la vie.

Étude des blessures, Édition 2020 : Pleins feux sur les traumatismes crâniens tout au long de la vie

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :