Avis de publication – Trouble du spectre de l'autisme : Faits saillants de l'Enquête canadienne sur la santé des enfants et des jeunes de 2019

Revue PSPMC

Page précedente | Table des matières |

https://doi.org/10.24095/hpcdp.42.3.06f

L’Agence de la santé publique du Canada est heureuse d’annoncer la publication du rapport Trouble du spectre de l’autisme : Faits saillants de l’Enquête canadienne sur la santé des enfants et des jeunes de 2019.

Ce rapport s’appuie sur les données de l’Enquête canadienne sur la santé des enfants et des jeunes (ECSEJ) de 2019, une enquête nationale qui a permis de collecter des renseignements sur la santé des enfants et des adolescents âgés de 1 à 17 ans vivant dans des résidences privées des dix provinces et des trois territoires du Canada.

Les résultats présentés dans ce rapport constituent de nouvelles données probantes sur la prévalence du diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA), ainsi que sur l’état de santé et les expériences de la vie quotidienne des enfants et des adolescents canadiens ayant reçu ce diagnostic, avant la pandémie de COVID‑19.

Points saillants

Selon l’ECSEJ de 2019, 1 enfant ou jeune canadien de 1 à 17 ans sur 50 (soit 2,0 %) avait reçu un diagnostic de TSA. Parmi eux :

  • quatre fois plus de garçons que de filles avaient reçu un diagnostic de TSA;
  • un peu plus de la moitié (53,7 %) avaient reçu leur diagnostic avant l’âge de cinq ans;
  • un nombre inférieur, en comparaison avec ceux qui n’avaient pas de TSA, ont indiqué avoir une santé générale optimale (59,3 % contre 89,5 %) et avoir une santé mentale optimale (39,0 % contre 84,1 %);
  • plus des deux tiers (68,7 %) avaient un autre problème de santé de longue durée concomitant, les plus courants étant un trouble du déficit de l’attention ou un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, un trouble ou des difficultés d’apprentissage et un trouble d’anxiété;
  • près des trois quarts (73,3 %) de ceux âgés de 2 à 17 ans avaient des difficultés dans au moins un domaine fonctionnel, les plus courants étant la communication, l’acceptation du changement et l’aptitude à se faire des amis;
  • plus des trois quarts (78,1 %) de ceux qui fréquentaient l’école avaient des besoins particuliers.

Le rapport contient d’autres statistiques sur les enfants et les adolescents canadiens atteints de TSA.

Trouble du spectre de l'autisme
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :