Stratégie d'innovation : Outiller les Canadiens – La santé mentale pour la vie

De l'Agence de la santé publique du Canada

La santé mentale est la capacité que nous avons :

  • d'améliorer notre aptitude à jouir de la vie du fait
    • de nos agissements
    • de nos sentiments
    • de nos pensées
  • de relever les défis auxquels nous sommes confrontés
  • d'avoir un sentiment positif de bien-être émotionnel et spirituel
  • de respecter l'importance :
    • de la culture
    • de la dignité personnelle
    • de l'équité et la justice sociale
    • des relations

Une bonne santé mentale favorise le bien-être personnel et la santé à long terme. Elle peut avoir des retombées positives sur de nombreux aspects de la vie, tels que :

  • les études
  • l'emploi
  • les relations
  • la participation sociale

Une mauvaise santé mentale peut entraîner une maladie mentale ou physique.

Au Canada :

  • une personne sur trois sera atteinte d'une maladie mentale au cours de sa vie
  • une personne sur sept utilisera les services de santé pour une maladie mentale   

Les maladies mentales telles que l'anxiété et la dépression deviennent aussi courantes que les maladies du cœur, le diabète ou d'autres conditions chroniques (à long terme).

L'un des domaines prioritaires de la Stratégie d'innovation de l'Agence de la santé publique du Canada est d'aborder la promotion de la santé mentale et du mieux-être.

Nous devons tenir compte de ces questions tout au long de l'existence et de leur impact sur la vie des personnes, des familles et des collectivités.  

Les projets de la Stratégie d'innovation : Outiller les Canadiens – La santé mentale pour la vie exécutent des programmes novateurs fondés sur des données probantes. Les projets ont servi plus de 1,5 million de personnes dans :

  • plus de 800 collectivités
  • 10 provinces
  • 3 territoires

Les domaines d'intérêt particuliers de ces projets de santé mentale comprennent :

  • la promotion de la santé mentale auprès des jeunes Autochtones axée sur la famille et culturellement adaptée
  • la mobilisation des collectivités pour aborder les facteurs de risque et de protection qui influencent la santé mentale des jeunes Autochtones 
  • les relations saines, la résilience et la résolution pacifique des conflits
  • la prévention de l'intimidation, de la victimisation par les pairs et de la violence à l'école entre les adolescents

Calendrier des projets financés

Le calendrier des projets financés comprend pour chaque phase le nombre de projets financés avec leur description et leur durée.

  • Phase 1 : durée d'un an pour la conception, l'élaboration, la mise à l'essai et l'exécution du programme initial
    • 15 projets financés
  • Phase 2 : durée pouvant atteindre quatre ans pour la mise en œuvre complète, l'adaptation et l'évaluation du programme
    • 9 projets financés
  • Phase 3 : durée de trois ans pour renforcer la portée, la durabilité et l'impact du projet sur l'ensemble du système et le mettre en œuvre dans d'autres collectivités
    • 4 projets financés

Projets financés en phase 3

Des projets de la Stratégie d'innovation : Outiller les Canadiens – La santé mentale pour la vie ont été entrepris dans l'ensemble du Canada afin de promouvoir la santé et le bien-être mental des personnes, des familles et des collectivités. Ce qui comprend quatre projets financés à la phase 3.

Le quatrième R : Promouvoir le bien-être des enfants en cultivant des relations saines

Le quatrième R : Promouvoir le bien-être des enfants en cultivant des relations saines  est un programme scolaire offert aux élèves de la 7e à la 12e année. Le programme se fonde sur l'hypothèse que les connaissances et les aptitudes au chapitre des relations peuvent et doivent être enseignées comme on enseigne la lecture, l'écriture et l'arithmétique.   

Dans le nom du programme, le quatrième « R » signifie relations.

Le programme cible de nombreuses formes de violence, y compris :

  • l'intimidation
  • la violence dans les fréquentations
  • la violence entre pairs
  • violence de groupe

Le programme Quatrième R traite des comportements à risque des adolescents en s'attardant sur les buts et les défis en matière de relations qui influencent leur prise de décisions. Il nécessite l'implication :

  • des enseignants, par l'exécution du programme
  • des étudiants, par :
    • l'apprentissage actif
    • le mentorat par les pairs
    • la présentation de modèles de comportement appropriés
  • des parents, par la sensibilisation et les échanges au sujet du programme

De plus, de nombreuses versions autochtones de ce programme ont été mises en œuvre avec succès.

Ce projet met en œuvre cette initiative dans les régions suivantes :

  • en Alberta
  • en Ontario
  • en Nouvelle-Écosse
  • en Saskatchewan
  • dans les Territoires du Nord-Ouest

Le programme est géré par l'Université de Western Ontario et le Centre for School Mental Health à London, en Ontario.

Pour de plus amples renseignements, consultez :

Expansion du projet ayant trait à l'apprentissage socio-affectif dans les provinces de l'Atlantique

L'intervention mise en place dans le cadre de l'expansion du projet ayant trait à l'apprentissage socio-affectif dans les provinces de l'Atlantique est un programme en milieu scolaire. Fondé sur l'apprentissage social et affectif, le programme aide les enfants à :

  • reconnaître et maîtriser les émotions
  • développer la bienveillance et le souci d'autrui
  • atténuer les comportements agressifs
  • prendre des décisions responsables et éthiques
  • établir des relations positives

Le programme, appelé Socially and Emotionally Aware Kids, est destiné au niveau primaire, de la maternelle à la 6e année. En plus de mettre en œuvre cette initiative dans des écoles choisies, ce projet sert de centre de collaboration interprovincial. Le programme aide à intégrer l'apprentissage socio-affectif au cursus scolaire de l'éducation provinciale : 

  • les politiques
  • les plans
  • les stratégies

Ce projet est exécuté dans les régions suivantes :

  • en Nouvelle-Écosse
  • au Nouveau-Brunswick
  • à l'Île-du-Prince-Édouard
  • à Terre-Neuve-et-Labrador

Le programme est géré par l'Association canadienne pour la santé mentale, Division de la Nouvelle-Écosse, à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Pour de plus amples renseignements, consultez :

S'écouter les uns les autres: Promotion de la santé mentale axée sur la culture et centrée sur la famille, pour les jeunes Autochtones

S'écouter les uns les autres est un programme en milieu communautaire qui vise à :

  • promouvoir la santé mentale
  • favoriser la prévention des comportements suicidaires chez les jeunes Autochtones

Le point central de l'intervention est un programme de 14 séances d'apprentissage expérimental en groupe pour jeunes Autochtones de 10 à 14 ans et leurs parents ou gardiens. Le programme et le soutien offert aux formateurs visent à permettre l'exécution autonome du programme par des animateurs autochtones locaux expérimentés dans le domaine de la santé mentale.

Des activités ont été mises en œuvre aux endroits suivants :

  • en Ontario 
  • au Québec
  • au Manitoba
  • en Colombie-Britannique

Les collectivités locales qui mettent en œuvre le programme choisissent habituellement de l'adapter en fonction de leur contexte, de leur histoire et de leur langue. Le processus s'effectue en consultation avec les anciens et les détenteurs de connaissances qui y incorporent la sagesse et la culture locales.

Les leçons abordent les thèmes de la promotion de la santé mentale tels que :

  • les aptitudes socio-affectives
  • la maîtrise de la colère
  • la communication parents-enfants
  • la gestion de la pression exercée par les pairs

L'histoire et les activités culturelles locales sont intégrées au programme. Le renforcement de la culture est un thème sous-jacent pour la durée du programme et au-delà.

Une version de ce programme est en cours d'élaboration pour qu'il puisse être mis en œuvre en milieu scolaire.

Le programme est géré par :

  • L' Unité de recherche sur la culture et la santé mentale de l'Institut Lady Davis de recherches médicales, affiliée à l'Hôpital général juif et à l'Université McGill, à Montréal au Québec.

Pour de plus amples renseignements, consultez :

À manipuler avec soin : Promouvoir la santé mentale des jeunes enfants dans les collectivités particulièrement menacées par des problèmes de santé mentale – expansion

À manipuler avec soin est un programme conçu pour aider les parents ou les autres personnes qui s'occupent des enfants à favoriser leur santé mentale de la naissance à l'âge de six ans.

Il s'agit d'un programme de huit séances axées sur des thèmes tels que :

  • l'attachement
  • la confiance
  • l'estime de soi
  • l'expression de ses émotions
  • les relations

Des activités ont été mises en œuvre dans les régions suivantes :

  • au Yukon
  • en Alberta 
  • en Ontario
  • au Manitoba
  • au Nunavut
  • en Ontario
  • en Nouvelle-Écosse
  • au Nouveau-Brunswick
  • en Colombie-Britannique
  • à l'Île-du-Prince-Édouard
  • à Terre-Neuve-et-Labrador

Ces activités comprennent :

  • des stratégies interactives simples pour aider les parents ou les autres personnes qui s'occupent des enfants à favoriser leur bien-être social et affectif
  • la prestation en groupe ou en tête-à-tête
  • des activités d'apprentissage interactives culturellement adaptées offertes par des animateurs locaux formés, notamment :
    • des discussions
    • des histoires
    • des vidéos
    • des jeux de rôles
    • des jeux

Le programme est géré par le Hincks-Dellcrest Centre à Toronto, en Ontario.

Pour de plus amples renseignements, consultez :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :