Sécurité des vaccins et effets secondaires possibles liés à la vaccination

Sur cette page

Effets secondaires liés à la vaccination

Comme tout médicament ou complément alimentaire (y compris les vitamines), les vaccins peuvent entraîner des effets secondaires et des réactions.

Après avoir reçu un vaccin, il est courant et normal d'avoir des effets secondaires temporaires. Ils durent habituellement quelques heures ou quelques jours après la vaccination.

Il s'agit de la réponse naturelle du corps qui travaille fort pour bâtir une immunité contre la maladie. C'est ce qu'on appelle la réponse ou réaction inflammatoire.

La plupart des effets secondaires ne perturbent pas les activités quotidiennes. Vous pouvez prendre un médicament pour soulager la douleur ou faire baisser la fièvre. Demandez à votre fournisseur de soins de santé ce qu'il recommande pour gérer les symptômes.

Les effets secondaires courants des vaccins peuvent être :
Symptômes au point d'injection, notamment : Symptômes plus généraux, notamment :
  • une rougeur
  • de la douleur
  • de l'enflure
  • des frissons
  • de la fatigue
  • des douleurs articulaires
  • des maux de tête
  • une fièvre légère
  • des douleurs musculaires

Il se peut que les enfants soient plus irritables qu'à l'habitude.

Si vous ou une personne à votre charge éprouvez des symptômes inhabituels après votre vaccination, communiquez avec l'un ou l'autre des fournisseurs de services ci‑dessous :

Réactions allergiques

Il existe un très faible risque de réaction allergique à un vaccin qui se nomme anaphylaxie. Elle survient habituellement rapidement après l'administration du vaccin et elle est traitable.

Votre fournisseur de soins de santé vous demandera de rester à la clinique pendant au moins 15 minutes après l'administration d'un vaccin. Cela lui permet de surveiller l'apparition de toute réaction anormale ou très rare (comme l'anaphylaxie) et de la traiter rapidement. Les sites de vaccination devraient avoir une réserve d'épinéphrine à utiliser en cas de réaction allergique.

Les signes et les symptômes d'une réaction anaphylactique à un vaccin comprennent :

Si vous éprouvez l'un de ces symptômes après avoir quitté un site de vaccination, signalez-le à votre fournisseur de soins de santé.

Appelez immédiatement les services d'urgence si vous présentez des symptômes graves qui pourraient être une réaction allergique après la vaccination.

Allergies chez les enfants

Il peut être difficile d'identifier une réaction anaphylactique chez les enfants qui sont trop jeunes pour décrire leurs symptômes. Suivez les conseils de votre fournisseur de soins de santé où et pendant combien de temps vous devez attendre après le vaccin de votre enfant.  Informez‑le si votre enfant présente des symptômes après la vaccination.

Votre fournisseur de soins de santé signalera les réactions aux vaccins au service de santé publique. Ces signalements font l'objet d'un suivi et d'une enquête de la part des autorités sanitaires provinciales, territoriales et fédérales, pour qu'elles puissent formuler des recommandations en vue des prochaines campagnes de vaccination.

Les vaccins ne causent pas l'autisme

Des études ont permis de déterminer que les vaccins ne causent pas l'autisme (en anglais seulement).

On ne sait pas exactement pourquoi certains enfants développent l'autisme et d'autres pas. L'autisme peut avoir de nombreuses causes.

Réactions liées au stress

Certaines personnes qui craignent les vaccins peuvent :

Respirer lentement et profondément, ou compter jusqu'à 10, peut aider.

Parfois, certaines personnes peuvent s'évanouir pendant ou peu de temps après avoir reçu un vaccin, mais elles se rétablissent habituellement en quelques minutes. Elles peuvent rester pâles et en sueur, et avoir une baisse de tension artérielle pendant plusieurs minutes par la suite.

L'évanouissement n'a pas d'effets négatifs en soi, mais il peut entraîner des blessures à la tête si vous tombez. Informez votre fournisseur de soins de santé si vous vous êtes déjà évanoui après avoir reçu un vaccin. Cela lui permettra de se préparer en conséquence.

Stress chez les enfants

Les jeunes enfants peuvent avoir de la difficulté à respirer lorsqu'ils sont bouleversés ou qu'ils pleurent fort. Des paroles rassurantes peuvent aider à réconforter votre enfant.

Pour en savoir plus sur la façon de se préparer pour le rendez-vous de vaccination de votre enfant, consultez :

Veiller à la sécurité des vaccins

Les vaccins sont soumis à de nombreux tests de sécurité et d'efficacité avant que leur utilisation soit approuvée au Canada. Une fois qu'un vaccin est approuvé au Canada, il est soumis à une surveillance étroite de son :

Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada partagent la responsabilité de la surveillance continue de la sécurité. Les organismes suivants y participent également  :

La surveillance de la sécurité se poursuit même après l'approbation de l'utilisation des vaccins au Canada.

Renseignez-vous sur la façon dont le Canada surveille la sécurité des vaccins :

Vaccination contre la COVID-19

La vaccination est l'un des moyens les plus efficaces de nous protéger contre la COVID-19. Les vaccins seront offerts gratuitement à toutes les personnes au Canada au cours de l'année 2021.

Renseignez-vous sur les sujets suivants :

Types de vaccins

Les experts ont mis au point différents types de vaccins pour nous protéger des germes (virus et bactéries).

Vaccins non vivants

Ce type de vaccin contient des germes tués (inactivés) ou leurs parties. Il est impossible de développer la maladie avec les vaccins non vivants, comme le vaccin injectable contre la polio.

En effet, le germe inactivé qu'ils renferment ne peut pas se reproduire ou se multiplier. Cependant, le système de défense de l'organisme considère des parties des germes comme un que corps étranger, ce qui stimule une réponse immunitaire.

Vaccins à vecteurs viraux non réplicatifs

Ce vaccin est un type de vaccin non vivant qui utilise un virus inoffensif comme système d'administration. Le virus utilisé n'est pas celui qui cause la maladie.

Une fois dans le corps, les instructions dans les gènes enseignent à nos cellules comment fabriquer des protéines qui déclencheront une réponse immunitaire. Une fois le processus enclenché, notre corps produit des anticorps et d'autres réponses immunitaires. Ces réponses immunitaires nous aident à lutter contre l'infection et nous empêchent de tomber malades. Il est impossible de contracter la maladie à partir d'un vaccin à vecteur viral.

Vaccins à base d'ARNm

Les vaccins à base d'ARNm sont un nouveau type de vaccin qui ne contiennent pas de virus ou de bactérie. Ils contiennent plutôt des instructions qui enseignent à nos cellules comment fabriquer des protéines qui déclencheront une réponse immunitaire. Une fois le processus enclenché, notre corps produit des anticorps et d'autres réponses immunitaires.

Ces réponses immunitaires nous aident à lutter contre l'infection et nous empêchent de tomber malades. Les vaccins à base d'ARNm ne changent pas l'ADN.

Vaccins vivants

Les vaccins vivants, comme celui contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO), sont préparés à partir de germes vivants affaiblis au moment de la mise au point du vaccin. Les vaccins vivants sont très efficaces, car les germes affaiblis agissent comme une infection naturelle. Ils permettent de renforcer le système immunitaire de l'organisme sans provoquer la maladie.

Par exemple, vous pourriez ressentir des effets secondaires comme de la fièvre ou de la douleur au point d'injection. Cela indique que le vaccin agit efficacement pour renforcer l'immunité.

Immunité naturelle et prévention des maladies

Les vaccins permettent à votre système immunitaire d'être prêt à se défendre contre la maladie sans vous rendre malade.

Vous pourriez devenir naturellement immunisé contre une maladie après y avoir été exposé. Cependant, les risques de complications sévères sont beaucoup plus importants que les risques d'effets secondaires graves à la suite d'un vaccin.  

Par exemple, si votre enfant a une méningite naturelle, il a une chance sur dix d'en mourir. Ceux qui survivent courent un risque sur cinq de :

Une personne infectée peut aussi transmettre la maladie à d'autres personnes de la collectivité avant même de présenter des symptômes. Les groupes à risque comprennent les :

Ingrédients des vaccins

Les composants actifs des vaccins sont appelés antigènes. Les antigènes sont des parties des germes qui enseignent au système immunitaire à reconnaître le vrai germe et à le combattre.

Les vaccins contiennent aussi de petites quantités d'autres ingrédients. Chaque ingrédient sert à une fin précise.

Formaldéhyde

Le corps humain produit naturellement de petites quantités de formaldéhyde. Par exemple, le corps d'un nourrisson contient déjà plus de formaldéhyde qu'il ne recevrait dans une dose de vaccin. 

Le formaldéhyde est utilisé dans certains vaccins comme celui contre l'hépatite A. Il est utilisé pendant la mise au point du vaccin pour désactiver les germes. Les traces minuscules de formaldéhyde qui peuvent se retrouver dans un vaccin sont sans danger.

Thimérosal

Le thimérosal se décompose en éthylmercure dans l'organisme et est évacué rapidement par les selles. Il ne s'accumule pas dans l'organisme et n'entraîne aucun problème de santé (contrairement au méthylmercure que l'on trouve dans certains types de poissons).

Parfois, plusieurs doses d'un vaccin peuvent être tirées d'un même flacon. Même si chaque nouvelle dose individuelle est prélevée à l'aide d'une aiguille et d'une seringue neuves, le thimérosal prévient la contamination accidentelle du vaccin et empêche les germes nocifs de proliférer à l'intérieur de flacons de vaccin.

Le thimérosal n'est pas utilisé dans les flacons de vaccin à dose individuelle. Les vaccins de routine au Canada viennent dans des flacons à dose individuelle et ne contiennent donc aucun thimérosal. Certains vaccins contre la grippe sont offerts en flacons à doses multiples et peuvent contenir de petites traces de thimérosal.

Le thimérosal a fait l'objet de nombreuses études soigneusement menées. Au cours de la longue histoire de son utilisation en vue d'empêcher la contamination des vaccins, il n'a jamais été établi que le thimérosal puisse être nocif.

Aluminium

Des sels d'aluminium sont ajoutés à certains vaccins pour renforcer la réponse immunitaire de l'organisme aux antigènes. C'est ce qu'on appelle un adjuvant. Quand il est administré dans un vaccin, 50 % de l'aluminium est éliminé en moins de 24 heures et plus de 75 % en deux semaines.

L'aluminium est l'un des métaux les plus courants dans la nature et il est présent dans :

  • l'air
  • l'eau
  • la nourriture

Programme de soutien aux victimes d'une vaccination

Au Canada, les normes relatives à la sécurité des vaccins sont très élevées. En effet, Santé Canada :

Seuls les vaccins dont la sécurité, l'efficacité et la qualité ont été prouvées sont autorisés au Canada. Tous les vaccins et tous les médicaments sont susceptibles de provoquer des effets secondaires graves. Ces effets sont rares, mais ils peuvent se produire.

Le 10 décembre 2020, le gouvernement du Canada a annoncé la création d'un programme de soutien aux victimes d'une vaccination.

Le programme vous fournira un soutien financier s'il s'avère que vous avez subi un préjudice grave et permanent après avoir reçu, au Canada, un vaccin approuvé par Santé Canada, le 8 décembre 2020 ou après. Une aide financière peut également vous être accordée si vous êtes la personne à charge ou le successeur d'une personne décédée après une vaccination.

Voici quelques-uns des soutiens qui peuvent vous être offerts :

Suite à un processus concurrentiel et suivi d'un examen approfondi, RCGT Consulting été retenu en tant qu'administrateur tiers de ce programme. Le programme accepte maintenant les demandes d'indemnisation.

Pour en savoir plus sur l'admissibilité, le processus d'évaluation des demandes et la façon de présenter une demande, consultez le site Web de RCGT Consulting, à soutienvictimesvaccination.ca.

Avis aux personnes vaccinées au Québec : Le gouvernement du Québec continuera d'administrer son Programme d'indemnisation des victimes d'une vaccination. Les personnes vaccinées au Québec doivent passer par ce programme pour obtenir une indemnisation.

Liens connexes

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :