Inventaire des émissions de gaz à effet de serre du gouvernement du Canada Exercice 2017 à 2018

Le gouvernement du Canada s'est engagé à soutenir une économie axée sur une croissance propre et à faible teneur en carbone, ainsi qu'à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Nous publions les émissions que nous captons provenant actuellement de nos opérations. À l'avenir, nous souhaitons présenter un bilan exhaustif de notre empreinte carbone.

Figure 1. émissions de gaz à effet de serre à l'exercice 2017-2018 et pourcentage de changement des émissions par rapport à l'exercice 2005-2006
Diagramme démontrant les émissions de gas à effet de serre déclarées à chaque exercice fiscal depuis 2015-2016. Version textuelle suit :
Figure 1. émissions de gaz à effet de serre à l'exercice 2017-2018 et pourcentage de changement des émissions par rapport à l'exercice 2005-2006 - Version textuelle

Total des émissions de gaz à effet de serre (GES) (en kilotonnes d'équivalent de dioxyde de carbone) déclarées aux exercices 2005-2006 et 2017-2018. À l'exercice 2017-2018, le gouvernement fédéral a déclaré 1 114 kilotonnes d'équivalent de dioxyde de carbone, ce qui représente une réduction de 32 % depuis l'exercice 2005-2006.

Émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018

1 114 kilotonnes d'équivalents de dioxyde de carbone

Progrès depuis l'exercice 2005 à 2006

Baisse de 32 %

Les institutions fédérales ont généré 89 % des émissions fédérales de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018

Parcs de véhicules Institutions
11 % 89 %
Figure 2. Émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018 et réduction depuis 2005
Graphique à barres illustrant les émissions de gaz à effet de serre pour chaque ministère. Version textuelle suit :
Figure 2. Émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018 et réduction depuis 2005- Version textuelle

Total des émissions de GES (en kilotonnes d'équivalent de dioxyde de carbone) déclarées à l'exercice 2017-2018, par organisme fédéral. Les émissions de GES sont divisées par installation ou parc automobile. Le pourcentage de changement depuis l'exercice 2005-2006 est également indiqué pour chaque organisme fédéral.

Le tableau qui suit présente un aperçu des résultats :

Organisme fédéral Emissions from facilities for fiscal year
2017 to 2018
(kt CO2 eq)
Emissions from fleets for fiscal year
2017 to 2018
(kt CO2 eq)
Total emissions for fiscal year
2017 to 2018
(kt CO2 eq)
Percentage change
compared with fiscal year
2005 to 2006

Notes du tableau 4

Note 1 du tableau 4

La Gendarmerie royale du Canada commencera à produire des rapports sur les émissions de GES émanant des installations à l'exercice 2018-2019.

Retour à la référence de la note 1 du tableau 4

Défense nationale 514,6 29,9 544,5 -31 %
Services publics et Approvisionnement Canada 128 0,8 128,8 -54 %
Service correctionnel Canada 118 2,5 120,5 -14 %
Agriculture et Agroalimentaire Canada 63,5 4,4 67,9 -32 %
Transports Canada 3,8 53,8 57,6 -5 %
Conseil national de recherches Canada 51,2 1,4 52,6 -29 %
Parcs Canada 25 14 38,9 -5 %
Pêches et Océans Canada 21,4 6,9 28,3 -36 %
Santé Canada 18,8 2,1 20,9 -13 %
Ressources naturelles Canada 18,6 0,7 19,3 -44 %
Environnement et Changement climatique Canada 12,8 3,2 16 -25 %
Agence des services frontaliers du Canada 8,3 4 12,4 1 %
Affaires autochtones et du Nord Canada 1,8 0,4 2,3 -16 %
Agence spatiale canadienne 1,3 0 1,3 -43 %
Gendarmerie royale du CanadaVoir la note 1 du tableau 4 0 1,1 1,1 -73 %
Innovation, Sciences et Développement économique Canada 0 1,1 1,1 -44 %
Emploi et Développement social Canada 0 0,3 0,3 -77 %
Agence du revenu du Canada 0 0,2 0,2 -44 %
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada 0 0,1 0,1 -46 %
Total 987 127,1 1114,1 -3 2%

Sources des émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018

Figure 3. Sources des émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l'exercice 2017 à 2018
Diagramme utilisant des cercles pour comparer les sources d’émissions de gaz à effet de serre. Version textuelle suit :
Figure 3. Sources des émissions de gaz à effet de serre déclarées pour l’exercice 2016 à 2017 - Version textuelle

Sources d'émissions de GES fédérales déclarées à l'exercice 2017-2018, par catégorie d'énergie; des sources les plus élevées aux plus faibles : le gaz naturel (47 %), l'électricité (25 %), le mazout (13 %), l'énergie de quartier (6 %), d'autres combustibles (5 %) et l'essence (4 %)

Sources des émissions de gaz à effet de serre des parcs de véhicules fédéraux déclarées pour l'exercice 2017 à 2018

Figure 4. Sources des émissions de gaz à effet de serre des parcs de véhicules fédérales déclarées pour l'exercice 2017 à 2018
Diagramme utilisant des images de véhicules pour comparer les sources d’émissions de gaz à effet de serre. Version textuelle suit :
Figure 4. Sources des émissions de gaz à effet de serre des parcs de véhicules fédérales déclarées pour l'exercice 2017 à 2018 - Version textuelle

Sources d'émissions de GES émanant du parc automobile fédéral déclarées à l'exercice 2017-2018; des sources les plus élevées aux plus faibles : véhicules routiers (55 %), navires (32 %), aéronefs (10 %) et autres équipements (3 %)

Émissions de gaz à effet de serre provenant des institutions fédérales pour l'exercice 2017 à 2018 par province et territoire

Figure 5. Émissions de gaz à effet de serre provenant des institutions fédérales pour l'exercice 2017 à 2018 par province et territoire
Carte du Canada illustrant les sources d’émissions de gaz à effet de serre pour chaque province. Version textuelle suit :
Figure 5. Émissions de gaz à effet de serre provenant des institutions fédérales pour l'exercice 2017 à 2018 par province et territoire - Version textuelle

Une carte du Canada qui indique l'importance des émissions de GES émanant des installations fédérales dans chaque province ou territoire, déclarées à l'exercice 2017-2018. Ces émissions de GES sont le résultat d'opérations fédérales situées en Ontario (31 %), en Nouvelle-Écosse (18 %), en Alberta (14,2 %), au Québec (10,9 %), en Saskatchewan (5,9 %), au Nouveau-Brunswick (5,9 %), en Colombie-Britannique (4,5 %), à Terre-Neuve (3,2 %), au Manitoba (2,5 %), au Nunavut (2,4 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (0,9 %), dans les Territoires du Nord-Ouest (0,7 %) et dans le Yukon (0,2 %).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :