Effectif du SCRS

Diversité et inclusion

Le SCRS travaille à intégrer de nouvelles stratégies et approches pour éliminer les obstacles systémiques et mieux comprendre, apprécier et valoriser tous les types de diversité. Pour apporter ce changement, il s’est tourné vers son effectif et s’est penché sur ses systèmes et sa culture. Le SCRS est conscient qu’il est important et utile d’incorporer des éléments de diversité et d’inclusion dans ses pratiques et ses politiques pour remplir plus efficacement son mandat.

En 2020, le SCRS a entrepris de se doter d’une stratégie détaillée de diversité et d’inclusion dans laquelle il est question des préjugés, du leadership inclusif, du recrutement, des possibilités de carrière et de perfectionnement et de franches communications sur des questions difficiles comme le racisme systémique. Ce travail va de pair avec la stratégie sur l’accessibilité du SCRS dont le but est d’assurer un milieu de travail sans obstacle.

En 2020, le SCRS a :

Tout en reconnaissant qu’il reste du travail à faire, le SCRS est résolu à prendre des mesures concrètes pour faire en sorte de représenter et de soutenir les communautés canadiennes diversifiées et inclusives qu’il protège.

Code de conduite

La protection de la population et de la sécurité nationale du Canada est un travail important, mais la manière dont les membres du personnel du SCRS se comportent au travail l’est tout autant. En 2020, le SCRS a franchi une étape importante en vue de remplir son engagement d’offrir un milieu de travail sain et respectueux à tout son personnel en publiant son Code de conduite. Les membres du personnel sont au cœur de ce nouveau Code, qui été élaboré à la suite d’une vaste consultation dans toute l’organisation visant à donner à tout un chacun la possibilité d’y contribuer directement. En plus de faire de l’adhésion au Code de conduite une condition d’emploi, le SCRS y énonce clairement ce qu’il attend de son effectif et insiste sur l’obligation de rendre compte du respect en milieu de travail. Il présente les valeurs que les membres du personnel se sont engagés à défendre dans leur milieu de travail : le respect d’autrui, le respect de la démocratie, l’intégrité, la saine gestion et l’excellence. Le SCRS doit tenir compte de ces valeurs dans toutes ses décisions, en discuter et se mettre au défi de les respecter dans son milieu de travail, et dans le travail qu’il accomplit pour la population canadienne.

Le SCRS au Canada

Le SCRS au Canada
Description détaillée –infographie: Le SCRS au Canada

Bureaux régionaux – de gauche à droite

  • Région de la Colombie-Britanique
    • Burnaby, C.-B.
  • Région des Prairies
    • Edmonton, AB
  • Région de Toronto
    • Toronto, ON
  • Administration centrale et Région d’Ottawa
    • Ottawa, ON
  • Région du Québec
    • Montréal, QC
  • Région de l’Atlantique
    • Halifax, N.-É.

Bureaux de district – de gauche à droite

  • District de la C-B
  • District de l’Alberta
  • District de la Saskatchewan
  • District du Manitoba
  • District de l’Ontario (3)
  • District du Québec (2)
  • District du Nouveau-Brunswick
  • District de Terre-Neuve

Le SCRS dans le monde

En plus de posséder dans tout le Canada des bureaux régionaux et de district chargés de recueillir des renseignements pour remplir son mandat, le SCRS a des bureaux à divers endroits dans le monde. Ces postes à l’étranger, qui sont chargés de mener les activités du SCRS, comprennent entre autres une présence dans les missions diplomatiques du Canada à Londres, à Paris et à Washington.

Les postes travaillent aussi à entretenir les relations que le SCRS a établies avec ses alliés au fil des ans, ainsi qu’à faire enquête et à recueillir des informations sur les menaces pour la sécurité du Canada. Le monde est plus interdépendant que jamais, et les menaces pour la sécurité nationale n’émanent pas toutes de l’intérieur du pays. Bon nombre des menaces qui pèsent sur la sécurité du Canada ont un lien avec quelqu’un ou quelque chose ailleurs dans le monde, qu’il s’agisse d’une idéologie extrémiste, d’un terroriste ou d’un État hostile. Le personnel du SCRS en poste à l’étranger enquête sur ces menaces avant qu’elles n’atteignent les frontières canadiennes.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a eu une incidence sur les activités que le SCRS mène à l’étranger, les pays ayant pris des mesures rigoureuses pour essayer de ralentir la propagation du virus, dont la fermeture des frontières, des règles strictes en matière de rassemblement, des confinements et des couvre-feux nationaux. Même si ces mesures ont compliqué son travail, le personnel du SCRS a fait preuve de beaucoup d’ingéniosité et a réussi à maintenir les communications avec les partenaires importants malgré les difficultés occasionnées par la pandémie. Il a continué d’envoyer des renseignements de qualité, dont des informations qui ont aidé le SCRS à s’acquitter de la tâche considérable que représentait la sensibilisation des secteurs de la santé et des sciences de la vie.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :