Le point du gouvernement du Canada sur la COVID-19 chez les Autochtones et dans leurs communautés 

Communiqué de presse

Le 15 octobre 2020 – Ottawa, territoire traditionnel algonquin (Ontario) – Services aux Autochtones Canada

Au cours des dernières semaines, les communautés autochtones ont été confrontées à une augmentation alarmante du nombre de nouveaux cas actifs de COVID-19.

La semaine du 4 au 10 octobre a connu la plus forte augmentation hebdomadaire du nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans les communautés des Premières Nations, avec 126 cas signalés en date du 14 octobre. Cette augmentation a été liée à de grands rassemblements privés et publics dans des lieux où l'éloignement physique et le port de masques n'ont pas été observés.

Les communautés inuites, métisses et des Premières Nations ont réussi à prévenir la propagation de la COVID-19, à s’y préparer et à réagir adéquatement pendant la première vague de la pandémie. Même en période difficile, chacun doit redoubler d’efforts et continuer à suivre les mesures qui ont permis de sauver de nombreuses vies.

En date du 14 octobre 2020, Services aux Autochtones Canada (SAC) dispose des données suivantes concernant les cas confirmés de COVID 19 dans les réserves de Premières Nations :

  • 906 cas confirmés de COVID-19;
  • 209 cas actifs;
  • 66 hospitalisations;
  • 684 personnes rétablies;
  • 13 décès.

Il y a au total 28 cas confirmés au Nunavik (Québec), et 5 sont toujours actifs.

La courbe poursuit sa montée. Si nous voulons l’aplatir, nous devons continuer à être prudents et à écouter les conseils des experts en santé publique. Plus il y a de cas dans les communautés, plus il y a de possibilités que le virus s’introduise dans les milieux de travail, dans les écoles et dans les centres de soins de longue durée où se trouvent les personnes vulnérables.

Les mesures de santé publique restent le moyen le plus efficace d’aplatir la courbe. Il faut continuer de :

  • Porter un masque ou un couvre-visage de la bonne façon lorsque nous sommes en public ou en présence de personnes à risque, en particulier lorsqu’il est difficile de maintenir une distance physique.
  • Limiter les contacts au même petit cercle de personnes et pratiquer l’éloignement physique avec les personnes en dehors de notre foyer.
  • Créer un environnement favorable à la santé mentale des gens en isolement où on peut réduire le stress et les difficultés associés à l’isolement.
  • Se laver les mains soigneusement et fréquemment.

Il est important de souligner qu’il peut s’écouler jusqu’à 14 jours après l’exposition au virus pour que les symptômes de la COVID-19 se manifestent. Pendant ce temps, le virus peut facilement se propager. Cela signifie que les décisions prises aujourd’hui ont des répercussions sur les familles, les amis et les communautés dans les semaines à venir.

Chacun devrait connaître les lignes directrices en matière de santé publique recommandées par sa province ou son territoire de résidence ou par les dirigeants de sa communauté. Nous invitons également tout le monde à partager les conseils des experts en santé publique, comme ceux de l’Agence de santé publique du Canada, afin que leurs amis et leurs familles soient également bien informés.

SAC continuera de travailler en collaboration avec les dirigeants autochtones pour aplatir la courbe de la COVID-19 dans les communautés inuites, métisses et des Premières Nations, pendant que les dirigeants ne ménagent aucun effort pour veiller à ce que leurs membres aient accès à l’information et aux services sanitaires les plus récents.

En date du 13 octobre, deux refuges d’urgence ont été installés dans la Première Nation de Little Grand Rapids. SAC fournit de l’aide au cas par cas en communiquant avec les communautés qui évaluent leurs besoins individuels. SAC travaille en étroite collaboration avec le chef et le conseil de la Première Nation de Little Grand Rapids, l’équipe de coordination de la réponse à la pandémie des Premières Nations, le Southeast Resource Development Council et la Croix-Rouge canadienne afin de coordonner les ressources en fonction des priorités de la communauté.

Il peut être difficile de faire la différence entre les symptômes de la grippe saisonnière et ceux de la COVID-19. Heureusement, les mesures de prévention mises en place pour la COVID-19, comme le lavage des mains, l’éloignement physique et le port d’un couvre-visage, sont également efficaces pour limiter la propagation de la grippe saisonnière. De plus, le vaccin antigrippal annuel constitue le moyen le plus efficace de prévenir la grippe et les complications qui y sont associées. Nous savons que les vaccins sauvent des vies. Ils sont importants, efficaces et sûrs et protègent notre santé ainsi que celle des membres de notre famille et de notre communauté.

SAC est conscient des effets de la pandémie de COVID-19 sur le mieux-être mental. Les services d’aide psychologique sont essentiels pour les communautés autochtones. Ces services continuent de respecter les mesures de santé publique, et beaucoup d’entre eux sont maintenant dispensés à distance ou de manière virtuelle et font appel à des modes de prestation novateurs.

La Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être offre des services d’intervention d’urgence immédiats, adaptés sur le plan culturel, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, en anglais et en français, et sur demande en cri, en ojibway et en inuktitut.

SAC continue de travailler en partenariat avec les organisations et les communautés autochtones pour adapter et améliorer les ressources et les services autochtones d’aide psychologique, pendant la pandémie et après celle-ci.

Tout le monde a été touché par la pandémie, et beaucoup d’entre nous sont impatients de retrouver la vie qu’ils avaient avant. Mais il faut maintenant travailler pour notre avenir, et construire un Canada plus fort et plus résilient pour tous. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Adrienne Vaupshas
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Miller
Ministre des Services aux Autochtones
adrienne.vaupshas@canada.ca

Relations avec les médias
Services aux Autochtones Canada
SAC.media.ISC@canada.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones

Facebook : @GCAutochtonesEnSanté
Twitter : @Min_ServAutoch

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d’information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/RSS

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :