Le gouvernement du Canada instaure de nouvelles mesures et établit de nouveaux partenariats afin d’améliorer la sécurité de la navigation maritime et de l’intervention d’urgence par l’intermédiaire du Plan de protection des océans

Communiqué de presse

16 mai 2018                  Vancouver (Colombie-Britannique)

Les côtes canadiennes soutiennent les communautés autochtones et côtières, facilitent le commerce international, abritent de précieux écosystèmes et jouent un rôle essentiel dans le renforcement de l’économie et l’expansion de la classe moyenne. Le Plan de protection des océans du gouvernement du Canada, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, représente le plus gros investissement jamais réalisé pour protéger les côtes et les voies navigables du pays. Il bâtira un système de sécurité maritime parmi les meilleurs au monde et améliorera la propreté et la sécurité des côtes.

Aujourd’hui, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé quatre mesures visant à contribuer à la protection des eaux et de voies navigables canadiennes dans le cadre du Plan de protection des océans. Ces mesures sont les suivantes :

  • La prestation de 110 millions de dollars sur cinq ans au Service hydrographique du Canada afin de cartographier 23 ports commerciaux et zones côtières hautement prioritaires le long des trois côtes pour rendre la navigation plus sécuritaire pour les marins. Ce nouvel investissement comblera des lacunes importantes dans des zones critiques partout au pays qui, pour le moment, ne disposent que de renseignements de navigation limités ou désuets. De plus, il offrira aux marins des cartes de navigation électroniques à haute résolution, des produits de navigation ainsi que des données pour les marins en vue d’assurer une sécurité accrue. Jusqu’à maintenant, les levés de huit des vingt-trois ports ont été achevés.
  • L’ajout de sept communautés côtières supplémentaires (pour un total de neuf) pour tester un nouveau système de connaissance qui montrera où la circulation maritime se situe et fournira d’autres renseignements maritimes essentiels dans le cadre de l’initiative Connaissance améliorée de la situation maritime. Ces communautés comprennent :
    • Les Nations T’Sou-ke et Pacheedaht (combinées – Colombie-Britannique)
    • Le Conseil des Mohawks de Kahnawake (Québec)
    • Le Conseil de la Première Nation des Innus Essipit (Québec)
    • Le Conseil des peuples autochtones des Maritimes (Canada atlantique)
    • Le gouvernement du Nunatsiavut (Canada atlantique)
    • Le hameau de Tuktoyaktuk dans les Territoires du Nord-Ouest (Arctique)
    • Le hameau de Cambridge Bay au Nunavut (Arctique)
    • Le Conseil de la Nation Haïda (Colombie-Britannique – annonce précédente le 13 mars 2018)
    • La Nation Gitga’at (Colombie-Britannique – annonce précédente le 13 mars 2018)

La sélection d’un entrepreneur pour la construction d’un système pouvant fournir en temps quasi réel des données sur la circulation maritime représentera l’un des plus grands projets d’approvisionnement agile de toute l’histoire du gouvernement du Canada. Les communautés autochtones et côtières, Transports Canada ainsi que la Garde côtière canadienne collaboreront à l’octroi du contrat. Par son investissement de 62,5 millions dans l’initiative Connaissance améliorée de la situation maritime, le gouvernement du Canada mettra à disposition 9,8 millions de dollars sur deux ans pour appuyer la mise en œuvre du projet pilote dans ces communautés et collaborer avec celles-ci pour mettre au point, tester et évaluer le nouveau système.

  • L’octroi d’un contrat initial à Hercules SLR de Dartmouth (Nouvelle-Écosse) pour la prestation à la Garde côtière canadienne de deux trousses de remorquage d’urgence pour navire, avec l’équipement et la formation connexes. Ce contrat initial est évalué à plus de 180 000 $ et fait partie d’un plan visant l’installation de trousses de remorquage et de l’équipement connexe sur tous les gros navires de la Garde côtière canadienne, y compris cinq navires sur la côte Ouest. Le contrat initial comprend des options pour jusqu’à 62 trousses de remorquage supplémentaires et l’équipement connexe.
  • L’affectation de 7,2 millions de dollars sur cinq ans pour le projet de démonstration de services de renseignements météorologiques maritimes. Ce projet permettra le lancement de cinq bouées intelligentes (deux sur la côte ouest et trois sur la côte est) qui produiront des données en vue d’établir des prévisions météorologiques adaptées. Ces bouées intelligentes seront dotées de systèmes de prévision météorologique à haute résolution novateurs qui optimiseront les prévisions maritimes et amélioreront la navigation maritime et la sécurité des marins.

Par l’intermédiaire du Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada crée un système de sécurité maritime parmi les meilleurs au monde qui offre aujourd’hui des possibilités économiques aux Canadiens tout en protégeant nos côtes et nos voies navigables pour les générations à venir. Le gouvernement veillera à ce que les ressources du Canada soient mises en valeur d’une manière qui est éclairée par des données scientifiques et probantes rigoureuses, qui s’harmonise avec le plan du Canada sur les changements climatiques, qui protège le riche environnement naturel du Canada, qui respecte les droits et les traités des peuples autochtones et qui stimule notre économie.

Citations

« Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a pris des mesures additionnelles en vue d’entretenir un système de sécurité maritime parmi les meilleurs au monde. Notre engagement à forger des partenariats avec les peuples autochtones et à collaborer avec les collectivités côtières pour protéger les écosystèmes côtiers canadiens est clair et sans équivoque. Les améliorations à la sécurité maritime et à la navigation offertes par le Plan de protection des océans et annoncées aujourd’hui nous aideront à mettre en place des mesures de sécurité pour tous les bateaux, notamment ceux qui transportent des produits pétroliers à l’étranger. Nous sommes déterminés à protéger les eaux du Canada et nous savons qu’une économie forte et un environnement propre sont étroitement liés et profitent à tous les Canadiens. »

L’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

« Assurer une navigation maritime sécuritaire et veiller à ce que les navires puissent être secourus rapidement sont des éléments essentiels pour améliorer la sécurité maritime et prévenir les incidents de pollution maritime potentiels. Cet investissement dans le Service hydrographique du Canada permettra de fournir des renseignements de navigation à jour dans les zones critiques partout au pays, et ces nouvelles trousses de remorquage amélioreront la capacité de la Garde côtière canadienne de secourir les navires en situation d’urgence. Grâce au Plan de protection des océans, nous rendons nos océans plus sécuritaires, propres et sains. »

L’honorable Dominic LeBlanc
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L’environnement et l’économie vont de pair. C’est pourquoi je suis fière que notre gouvernement investisse dans des mesures parmi les meilleures au monde et dans l’amélioration des prévisions météorologiques afin d’améliorer la sécurité maritime et qu’il continue de faire progresser la recherche scientifique afin de protéger nos côtes aujourd’hui et de laisser un patrimoine naturel riche à nos enfants et petits-enfants. »

L’honorable Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a déjà annoncé des initiatives d’une valeur supérieure à 600 millions de dollars dans le cadre du Plan de protection des océans.

  • Le Service hydrographique du Canada de Pêches et Océans Canada est responsable de produire des cartes de la zone côtière la plus longue au monde ainsi que de plus de six millions de kilomètres carrés de plateau continental et d’eaux territoriales, y compris de vastes voies navigables intérieures comme la Voie maritime du Saint-Laurent.

  • Le Service remplira cette tâche grâce aux technologies existantes et émergentes, notamment les échosondeurs multifaisceaux à bord des brise-glaces de la Garde côtière canadienne, les nouvelles techniques d’hydrographie par lidar aéroporté (détection et télémétrie par ondes lumineuses), les véhicules hydrographiques de surface automatisés et l’utilisation accrue d’images satellites pour combler les lacunes dans les données hydrographiques.

  • L’initiative Connaissance améliorée de la situation maritime, d’une valeur de 62,5 millions de dollars sur cinq ans, a été annoncée en novembre 2017.

  • Les trousses de remorquage d’urgence pour navire pourront être déployées par voie aérienne et permettront aux navires de la Garde côtière canadienne de secourir les navires en situation d’urgence, par exemple en cas de panne mécanique complète, de perte de la force motrice ou de perte du gouvernail. Il s’agit d’une capacité essentielle pour prévenir les incidents de pollution marine potentiels.

Liens connexes

Personnes-ressources

Delphine Denis
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
613 991-0700
delphine.denis@tc.gc.ca

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613 993-0055
media@tc.gc.ca

Suivez Transports Canada sur Twitter : @Transports_gc

Transports Canada est en ligne au www.tc.gc.ca. Abonnez-vous à Nouvelles en direct et restez branchés par l’entremise des fils RSS, Twitter, Facebook, YouTube et Flickr pour rester au fait des dernières nouvelles de Transports Canada.

Vincent Hughes
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches, Océans et la Garde côtière canadienne
613 992-3474
Vincent.Hughes@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613 990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca
Twitter : www.Twitter.com/MPO_DFO


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :