Le gouvernement du Canada continue de renforcer les mesures visant à protéger les épaulards résidents du Sud   

Communiqué de presse

Le 14 avril 2021             Ottawa, Ontario

L’épaulard résident du Sud est un symbole de la côte du Pacifique du Canada, et cette espèce en voie de disparition revêt une importance culturelle importante pour les peuples autochtones et les collectivités côtières de la Colombie-Britannique. Le gouvernement du Canada a pris des mesures vigoureuses et constantes pour protéger et rétablir sa population, et il continuera de le faire. Pour la troisième année consécutive, il prendra des mesures pour mieux protéger ces baleines dans les eaux canadiennes.

Aujourd’hui, le ministre des Transports, l’honorable Omar Alghabra, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, et le ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, l’honorable Jonathan Wilkinson, ont annoncé des mesures de protection pour cette année et les années à venir.

Ces mesures comprennent celles qui suivent :

  • Pour une deuxième année, il est interdit à tous les navires de s’approcher d’un épaulard dans un rayon de 400 mètres dans les eaux côtières du sud de la Colombie-Britannique entre Campbell River et Ucluelet, y compris dans Barkley Sound et Howe Sound. Cette mesure est en vigueur jusqu’au 31 mai 2022.
  • Réintroduction de trois zones de refuge provisoires au large des îles Pender et Saturna et au banc Swiftsure, en vigueur du 1er juin au 30 novembre 2021. Aucun navire ne sera autorisé à circuler dans ces secteurs, à quelques exceptions près pour les situations d’urgence et les bateaux ou navires autochtones.
  • Mise en place de fermetures de la pêche commerciale et récréative du saumon dans une partie du banc de Swiftsure du 16 juillet au 31 octobre 2021, et dans le détroit de Juan de Fuca du 1er août au 31 octobre 2021. Ces mesures aideront à protéger l’accès des épaulards au saumon quinnat avec un minimum de perturbations dans les principales aires d’alimentation.
  • Réintroduction d’un nouveau protocole pilote de fermeture de la pêche commerciale et récréative du saumon dans le secteur sud des îles Gulf. Selon ce protocole, une première présence confirmée de l’épaulard résident du Sud dans le secteur entraîne la fermeture de la pêche. La surveillance commencera dans le secteur le 1er juin 2021, et lorsque la présence de l’épaulard résident du Sud sera confirmée, la fermeture de la pêche sera alors décrétée et demeurera en vigueur jusqu’au 31 octobre 2021.
  • Continuer à aider à réduire les contaminants dans l’environnement qui nuisent aux épaulards et à leurs proies. Les mesures à long terme portent en particulier sur le renforcement des contrôles réglementaires, la surveillance et la recherche, l’échange d’information et de données, et l’augmentation de la sensibilisation et de l’éducation.

Assurer d’une façon efficace la protection et le rétablissement de l’épaulard résident du Sud demande un effort collectif à long terme de la part du gouvernement du Canada et des autres partenaires. Ces mesures tiennent compte à nouveau des conseils recueillis auprès des Premières Nations, des groupes de travail techniques sur l’épaulard résident du Sud, du Groupe consultatif autochtone et multipartite, et dans le cadre de consultations publiques.

Citations

« Une biodiversité saine est essentielle à notre prospérité à long terme. Voilà pourquoi, pendant les trois dernières années, notre gouvernement a travaillé avec plusieurs partenaires pour aider à assurer la protection de l’épaulard résident du Sud. Avec la naissance récente de trois nouveaux baleineaux, il est primordial que nous continuions nos efforts pour assurer un environnement plus silencieux et sécuritaire pour cette espèce emblématique. »

L’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports

« Notre gouvernement a fait de la protection de l’emblématique épaulard résident du Sud un devoir juridique et moral. Nous constatons que les mesures renforcées que nous avons prises ont des résultats encourageants, mais nous n’avons pas terminé. Nous continuerons de nous appuyer sur notre succès et de travailler en partenariat avec l’industrie et les groupes autochtones afin d’assurer la survie et la croissance de cette espèce. Les épaulards résidents du Sud élisent domicile le long de notre côte pacifique depuis des milliers d’années : nous voulons qu’ils y demeurent pendant des générations et qu’ils regagnent leur dense population d’autrefois. »

L’honorable Bernadette Jordan
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Ensemble, nous protégeons l’épaulard résident du Sud, espèce emblématique et culturellement importante. Des contrôles plus stricts et une surveillance accrue des contaminants font partie des efforts soutenus à long terme pour aider ces animaux magnifiques à se rétablir et à prospérer. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les épaulards résidents du Sud font partie intégrante de la culture de la Colombie-Britannique. De plus, des épaulards en santé aident à la santé de l’océan, ce qui est crucial pour la prospérité économique des collectivités côtières et autochtones de la province. Grâce à des mesures de protection, à des investissements en recherche et à de la collaboration, le gouvernement du Canada s’assure que nos océans sont écologiquement et économiquement durables à long terme. Le travail en cours est essentiel pour lancer cet espèce emblématique sur la voie du rétablissement. »

Terry Beech
Secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, député de Burnaby-Nord—Seymour

Faits en bref

  • Le ministre des Transports renouvellera aussi l’entente avec les entreprises locales d’observation des baleines et d’écotourisme qui se sont engagées de nouveau à ne pas proposer ni promouvoir d’excursions axées sur l’épaulard résident du Sud.

  • Les mesures de 2020 ont donné lieu à plus de 155 mesures d’application de la loi. On dénombre moins d’infractions que les années précédentes, ce qui témoigne du succès de la campagne de sensibilisation des plaisanciers pendant la saison. Ces efforts seront accrus cette année

  • Le programme ECHO (Enhancing Cetacean Habitat and Observation) portant sur l’amélioration des habitats de cétacés et de leur observation, dirigé par l’Administration portuaire Vancouver Fraser annoncera également dans les prochaines semaines des mesures visant les grands navires commerciaux.

  • En 2019, le gouvernement du Canada a signé un accord de cinq ans avec des partenaires de l’industrie faisant partie du programme ECHO portant sur l’amélioration des habitats de cétacés et de leur observation. Ce programme est témoin de grands navires commerciaux circulant dans l’habitat essentiel de l’épaulard résident du Sud qui développent et qui mettent en œuvre volontairement des mesures de réduction des menaces pour appuyer le rétablissement des épaulards.

  • Le Plan de protection des océans du Canada, l’Initiative sur les baleines et un investissement fédéral supplémentaire de 61,5 millions de dollars soutiennent la survie et le rétablissement des épaulards résidents du Sud, des baleines noires de l’Atlantique Nord et des bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent en mettant en œuvre des mesures de protection, en augmentant les activités de recherche et de surveillance et en prenant des mesures pour faire face aux principales menaces.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Allison St-Jean
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports, Ottawa
613-290-8656
allison.st-jean@tc.gc.ca

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613-993-0055
media@tc.gc.ca

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594

Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :