Le Canada souscrit à la déclaration commune de l’OCDE sur le soutien à la relance économique mondiale après la COVID-19

Communiqué de presse

Le 6 octobre 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

La coopération internationale est essentielle pour répondre aux crises sanitaires, économiques et sociales découlant de la pandémie de COVID-19 et pour rebâtir une économie mondiale plus forte, qui est aussi plus inclusive, verte et durable.

Au cours des deux derniers jours à Paris, la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng, et la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, l’honorable Mona Fortier, ont participé à la réunion du Conseil ministériel de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) de 2021.

La ministre Ng s’est jointe aux réunions ministérielles en personne pour discuter des valeurs et des priorités communes des membres de l’OCDE et pour faire progresser des initiatives telles que la Stratégie des relations mondiales – une initiative menée conjointement par le Canada. La ministre a souligné l’importance de parvenir à une croissance durable sur le plan environnemental, qui produit des résultats économiques, sociaux et en matière de santé significatifs partagés par tous. Elle a souligné que la préparation à un avenir numérique est particulièrement importante pour stimuler cette croissance économique inclusive et durable.

En ce qui a trait au commerce inclusif, la ministre Ng a fait part des meilleures pratiques du Canada en matière de prise en considération des normes de commerce et de travail dans les accords commerciaux, dans l’intérêt des travailleurs et des communautés. Elle a également rencontré Mathias Cormann, le secrétaire général de l’OCDE qui a été récemment nommé, pour discuter de l’approche du Canada à l’égard d’un commerce qui offre des avantages et des possibilités pouvant être plus largement partagées, y compris le soutien à l’accélération des travaux de l’OCDE afin de renforcer le pouvoir de groupes sous-représentés comme les femmes, les PME et les peuples autochtones.

La ministre Ng a par ailleurs assisté à une cérémonie aux côtés de ses homologues du Chili et de la Nouvelle-Zélande pour accueillir officiellement le Mexique en tant que membre du Groupe d’action pour le commerce inclusif (GACI). Le Mexique a également présenté aux membres du GACI des documents officiels afin d’adhérer à l’Arrangement mondial sur le commerce et le genre (AMCG). Cet arrangement souligne l’importance d’avoir des politiques commerciales et d’égalité des genres qui se renforcent mutuellement et d’éliminer les obstacles à la participation des femmes au commerce dans le cadre d’efforts plus vastes visant à atteindre l’égalité et l’autonomisation économique des femmes. 

La ministre Fortier, qui participait de façon virtuelle, a représenté le Canada lors d’une discussion ministérielle sur l’édification d’un avenir inclusif. Elle a souligné la nécessité d’uniformiser les règles du jeu à l’échelle mondiale afin d’assurer une reprise inclusive et durable pour toutes les économies après la pandémie de COVID‑19. Elle a également souligné les mesures prises par le Canada pour lutter contre les inégalités entre les genres, éliminer les obstacles systémiques à la participation économique et s’attaquer au problème de la « récession des femmes ».

La ministre Fortier a aussi discuté du nouveau cadre de qualité de vie du Canada, qui comporte cinq domaines interdépendants : la prospérité, la santé, l’environnement, la société et la bonne gouvernance. Ce cadre apportera une perspective équilibrée, inclusive et durable à l’élaboration des politiques en tenant compte des répercussions possibles de nos politiques sur une gamme de résultats, pour les différents sexes, genres, régions, secteurs, ethnies, âges et niveaux de revenus.

Les membres de l’OCDE, dont le Canada, ont approuvé une déclaration commune concernant leur engagement à appuyer la reprise économique mondiale après la pandémie de COVID-19 et à bâtir un avenir plus durable, inclusif et résilient.

Citations

« Le Canada est déterminé à favoriser des économies de marché ouvertes et transparentes et un système commercial international fondé sur des règles. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires de l’OCDE sur des priorités partagées qui reflètent nos valeurs communes, en mettant l’accent sur la garantie d’une reprise après la pandémie de COVID-19 qui est résiliente, inclusive et durable et qui favorise la prospérité, l’égalité des chances et le bien-être pour tous. »

- Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international

« La récession découlant de la COVID-19 a touché de façon disproportionnée les travailleurs à bas salaire, les jeunes, les femmes et les groupes racisés, et il sera essentiel de combler ces écarts et d’uniformiser les règles du jeu pour assurer une relance inclusive et durable. Le Canada continuera à faire des investissements pour s’assurer que personne ne sera laissé pour compte dans l’économie post-pandémie de l’avenir.

- Mona Fortier, ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances

Faits en bref

  • L’OCDE est une organisation internationale qui a pour objectif d’élaborer des politiques qui favorisent la prospérité, l’égalité, les possibilités et le bien-être pour tous.

  • L’OCDE est composée de 38 membres d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, d’Europe et de la région de l’Asie-Pacifique. Avec ses principaux pays partenaires, elle représente environ 80 % des échanges et des investissements mondiaux.

  • Le Canada est l’un des 20 membres fondateurs de l’OCDE (il en est membre depuis 1961).

  • Créé en marge du Sommet des dirigeants de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique de 2018, le Groupe d’action pour le commerce inclusif (GACI) vise à faire progresser les initiatives de commerce inclusif à l’échelle mondiale.

  • Le 4 août 2020, les ministres du GACI ont signé l’Arrangement mondial sur le commerce et le genre, un arrangement autonome qui engage chaque participant à faire progresser un commerce inclusif et tenant compte de l’égalité des genres en supprimant les obstacles auxquels les femmes et tous les genres sont confrontés lorsqu’ils participent au commerce.

  • Des études montrent qu’en favorisant l’égalité des genres et la participation des femmes à l’économie, le Canada pourrait ajouter jusqu’à 150 milliards de dollars à son PIB d’ici 2026.

Liens connexes

Personnes-ressources

Chris Zhou
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international
343-551-0457
Chris.Zhou@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada – Affaires mondiales Canada

Isabella Brisson
Conseillère principale en communications et attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances
579-337-5723
Isabella.brisson@fin.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
mediare@fin.gc.ca
613-369-4000

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :