L’importance de parler aux enfants de l’argent et des finances en des temps difficiles

Communiqué de presse

Les élèves canadiens continuent à se classer parmi les meilleurs au monde sur le plan de la littératie financière. 

Le 11 mai 2020
Ottawa (Ontario)

Pour souligner la sortie des résultats de l’évaluation de la littératie financière menée dans le cadre de l’enquête Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) réalisée par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) en 2018, l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) encourage les parents à parler à leurs enfants de questions d’argent et de finances en ces temps difficiles.  

Les résultats de cette enquête mondiale réalisée tous les trois ans auprès d’élèves de 15 ans nous révèlent que les adolescents qui parlent de finances avec leurs parents, même une fois par semaine seulement, ont obtenu en moyenne 33 points de plus en littératie financière que ceux qui ne le font pas. De plus hauts niveaux de littératie financière chez les élèves sont liés à la confiance en la capacité de faire le suivi du solde de son compte et de planifier ses dépenses en fonction de sa situation financière courante, deux aptitudes clés pour se bâtir un avenir sécuritaire sur le plan financier.

Le Canada s’est classé au deuxième rang (à égalité avec la Finlande) de 20 pays et économies pour la deuxième fois de suite. Comparativement à la moyenne de l’OCDE, qui s’établit à 86 pour cent, 91 pour cent des élèves canadiens ont accompli des tâches liées au moins au niveau minimal de littératie financière nécessaire pour participer pleinement à la société moderne, alors que près de la moitié (44%) des élèves canadiens ont accompli des tâches liées à des niveaux avancés de littératie financière.  

En cette période où de nombreuses familles réévaluent les finances de leur ménage en raison de la pandémie de COVID-19, les parents devraient envisager de faire participer leurs enfants aux conversations sur les nouvelles économiques et financières et sur la façon dont leur famille réagit financièrement à ces circonstances sans précédent. Il peut s’agir d’une bonne façon pour les parents d’ouvrir la porte à des discussions à propos de questions clés relatives aux finances personnelles, par exemple afin d’aider leurs enfants à comprendre comment des facteurs externes peuvent avoir une incidence sur les finances familiales et pourquoi il est important d’avoir un budget d’urgence.   

En commençant à avoir des discussions à propos des finances personnelles avec vos enfants tôt dans leur vie, vous contribuerez à renforcer leur littératie financière et à les préparer à gérer leurs finances de manière responsable dans l’avenir. Lorsque vos enfants sont jeunes, vous pouvez commencer par leur enseigner des concepts de base, comme compter et reconnaître les pièces de monnaie et les billets de banque. À mesure que vos enfants vieillissent, vous pouvez discuter de questions plus complexes comme l’établissement d’un budget, les revenus, les dépenses et l’épargne. Durant leur adolescence, vous pouvez leur parler de concepts comme l’utilisation du crédit, l’épargne pour se procurer quelque chose qu’ils désirent et la gestion des dettes afin de les guider vers le droit chemin de la réussite financière.  

Avec l’aide de l’ACFC, parler de questions d’argent est un jeu d’enfant. Comme le fait d’encourager les discussions entre les parents et les enfants est un élément important de nos efforts visant à renforcer la littératie financière, nous vous offrons gratuitement des ressources et des outils neutres sur notre page Web Sensibiliser les enfants aux questions d’argent afin de vous permettre d’amorcer la conversation.

L’ACFC a financé le volet canadien de l’évaluation de la littératie financière menée dans le cadre de l’enquête PISA, qui a été réalisée par le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) (CMEC) dans sept provinces.

Citations

« Je suis heureuse que le Canada se classe de nouveau parmi les meilleurs pays du monde sur le plan de la littératie financière chez les jeunes. Alors que les familles canadiennes sont confrontées à de nouvelles réalités financières en raison de la pandémie de COVID-19, les résultats du Canada à l’enquête PISA nous rappellent que faire participer les enfants à des discussions à propos des questions d’argent à la maison peut contribuer de manière très significative à leur réussite financière et à leur bien-être général dans l’avenir. Maintenant plus que jamais, il est important pour les parents d’aider leurs enfants à comprendre l’univers des finances personnelles et à commencer à acquérir de saines habitudes financières. »

Judith Robertson, commissaire, Agence de la consommation en matière financière du Canada

Faits en bref

  • Le Canada participe à l’évaluation de la littératie financière menée dans le cadre de l’enquête PISA depuis l’ajout en 2012 de ce sujet à la portée de l’enquête. Les résultats du Canada à l’enquête PISA la plus récente sont comparables aux résultats que celui-ci a obtenus à l’enquête PISA de 2015, les élèves canadiens s’étant classés au deuxième rang mondial en 2018 comme en 2015.

  • Les élèves canadiens de 15 ans ont obtenu une note moyenne de 532 en littératie financière, soit 28 points de plus que la moyenne de l’OCDE. Aucun écart n’a été constaté entre les sexes ou en fonction du statut d’immigration. 

  • Les sept provinces qui ont participé à l’enquête sont la Colombie-Britannique, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et l’Île-du-Prince-Édouard.

  • Vingt pays et économies ont participé à la composante d’évaluation de la littératie financière de l’enquête. Le terme « économie » est utilisé pour les cas où certaines villes ou régions d’un pays seulement ont participé à l’enquête.

  • L’enquête évaluait également les compétences en lecture, en mathématiques et en sciences. Les résultats de l’évaluation de ces compétences ont été publiés par l’OCDE en décembre 2019.

Produits connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la consommation en matière financière du Canada
613-941-4168
media@fcac-acfc.gc.ca

Suivez-nous
Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram | YouTube


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :